Cabasse : Le retour aux sources !

Visites — publié le 12 décembre 2016


cabasse-2La prestigieuse et mythique marque Cabasse relocalise une partie de sa production en France. Près de Brest, les luthiers bretons développent et produisent toute une gamme d’enceintes made in France. Un aller-retour en pays de Bretagne pour une visite guidée dans le temple de l’acoustique. 

cabasse-products-14A quelques encablures de Brest, et en bordure de sa rade, la commune finistérienne de Plouzané abrite les locaux de Cabasse. Au sein de la technopole Brest Iroise le fabricant d’enceintes a décidé de créer une nouvelle unité de production dédiée à des modèles moyens et hauts de gamme. Pour cela les locaux ont été réaménagés afin de permettre l’arrivée de postes de fabrications et de toute l’infrastructure indispensable à la livraison.

 

Awox et Cabass

cabasse-fact-13Cabasse occupe ce site depuis 1960 et a connu de multiples péripéties industrielles, technologiques et financières. Passée sous pavillon japonais après son rachat par Canon en 2006, la marque a connu un nouveau coup de fouet il y a deux ans grâce à l’arrivée du français Awox.

Cette PME de Montpellier a réussi à convaincre Canon de lui céder, pour une somme de 4,5 millions d’euros, l’ensemble des activités. Spécialisé dans les technologies de connexion sans fil (Wifi, Bluetooth) et dans les objets connectés (lampes, audio connecté) le groupe Awox a été créé en 2003 et son PDG, Alain Molinié co-fondateur est actuellement à la tête d’Awox-Cabasse. Cette synergie entre les deux marques a permis à Cabasse de prendre le virage de l’audio en streaming et des appareils connectés.

Les deux entités, Awox et Cabasse, travaillaient déjà avant le rachat à des projets communs comme les lampes connectés, dotées de haut-parleurs, de type Strim Light. Depuis 2014, le mariage a été scellé et Awox a investi trois millions d’euros pour que Cabasse retrouve son lustre d’antan.

 

cabasse-fact-3Un nouvel atelier de production 

Nous avons été conviés à la visite de la nouvelle chaîne de production d’enceintes Cabasse à Plouzané. C’est ici que se situe le centre névralgique de l’entreprise, sur 2500 mètres carrés une trentaine de personnes s’activent dans les différents services, de la recherche et développement, de la maintenance à la production.

cabasse-products-2L’atelier de production occupe une surface d’environ 1200 mètres carrés et est spécialisé dans la réalisation d’enceintes dont le prix oscille entre 2000 et 2500 euros la paire et plus. Les autres modèles d’entrée de gamme signés Cabasse sont fabriqués en Chine avec une supervision via Singapour.

Dans les ateliers français, l’ensemble des éléments qui composent une enceinte sont réalisés sur place. Cela va du moulage, dans des machines ultra-secrêtes, des membranes Duocell au montage des baffles et à leur passage au banc de tests. On est loin d’une fabrication industrielle, chaque enceinte est réalisée à la main et de manière quasi artisanale. La main et l’œil humain sont au centre de cette stratégie.

Les Baltic 4 (8000 euros la paire) sont produites ici comme les Bora (2499 euros la paire) ou d’autres
réalisations encore plus prestigieuses à l’instar des Sphère. Des contrôles scrupuleux sont effectués sur chaque enceinte via des instruments de mesure. Une grande chambre sourde est également à la disposition des ingénieurs acousticiens, un espace unique suspendu pour éviter les vibrations et totalement hermétique aux échos.

 

Avenir et tradition
Si Cabasse prépare activement l’avenir, le fabricant reste fidèle à ses racines et l’atelier de maintenance permet la réparation des anciennes enceintes dont certaines étaient garanties à vie à l’époque.

cabasse-products-8cabasse-products-12Après cette visite des entrailles de Cabasse, nous avons pu dégusté dans le Cabasse Acoustic Center le résultat auditif de tout ce processus. Cette pièce est la plus proche possible d’un salon familial, c’est ce type de présentation que Cabasse développe en France, il y aura une quinzaine d’espaces identiques dans l’hexagone d’ici la fin de l’année.
De la Stream BAR, une barre audio avec subwoofer à la démentielle Sphère en passant par le Stream AMP et les Baltic 4 nous avons pu apprécié le son Cabasse.
Les haut-parleurs coaxiaux ou triaxiaux font la différence au niveau de la perception de l’espace. Sur les Baltic 4 la voix sensuelle de Sade est particulièrement prenante avec une spatialisation de la salle sans faille et une restitution très naturelle.Les Sphère apportent en plus une sensation physique aux écoutes, on est littéralement plaqué à son fauteuil c’est impressionnant !

Cabasse et Awox sont en bonne voie pour réussir à optimiser leurs compétences, avec 18 % de produits connectés Cabasse cette année contre 3 % en 2014 le Brestois prépare l’avenir sans rien renier de son passé prestigieux pour le grand bonheur des fans de la marque française.

 

cabasse-fact-20L’historique de CabasseSi la création de Cabasse date de 1950, par Georges Cabasse, à Neuilly sur Marne, il est possible de remonter encore plus loin. En effet, la famille Cabasse a toujours baigné dans la musique, les ancêtres étaient des luthiers renommés. La saga moderne est marquée par la création à Brest d’un lieu unique réunissant l’ensemble des métiers afin de produire les premiers produits Cabasse (enceintes, électroniques Hi-Fi).cabasse-fact-21Parmi les dates marquantes, en 1953 le Grand Rex choisit Cabasse pour sa sonorisation puis en 1984 ce sera au tour de la Géode avec un système audio à 12 canaux. On retiendra également en 1998, l’équipement du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle. Les développements technologiques sont nombreux mais le plus spectaculaire est celui ayant trait à la cohérence spatiale (Source à Cohérence Spatiale) et la fabrication d’un haut-parleur triaxial en 1992 (le TC21). Le son provient d’un seul point et les écoutes gagnent en précision.Depuis les années 2000 Cabasse a rejoint le mouvement vers le streaming audio avec le stream AMP 100 ou encore les ensembles Stream et depuis 2015 le constructeur a ouvert des Cabasse Acoustic Center dans plusieurs grandes villes françaises et européennes, le premier à Anvers, afin de présenter l’ensemble de ses solutions acoustiques.

 Jean-Pierre Labro & Pixelounge 

Tags: ,