Darbee DVP5000 Darblet test “Redux”

Comptes-Rendus, Tests et Bancs d'Essais — publié le 10 avril 2013
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Dématriçage et Mesures colorimétriques

Tout appareil vidéo induit plus ou moins d’erreur de colorimétrie.
En particulier lorsque celui-ci va intervenir sur la perception des contrastes.
Nous l’avons bien mesuré et constaté sur les lecteurs Oppo à base de Qdeo par l’intermédiaire des filtres de couleur dynamique et de contraste dynamique.
Si dans un lecteur comme les Oppo il est acceptable d’avoir des dérives car on sait pertinemment que la fonction d’une telle machine est de flatter l’image en jouant sur des paramètres qui ne sont pas neutre, cela est moins acceptable dans le cas d’un processeur vidéo qui se doit de respecter l’intégrité des caractéristiques colorimétrique de l’image.

Pour se faire j’ai établi un protocole de test rigoureux qui va activer les traitements du DVP5000. En effet de par sa conception le DVP5000 analyse l’image et agit seulement si cela est nécessaire. Or une mire de couleur même APL (fenêtre dans un fond non noir) il n’y a pas de texture. Les images défocalisées et l’image d’origine comportent alors les mêmes valeurs.
Pour bien s’assurer que le DVP5000 va analyser une image à travailler et donc activer ses traitements il faut ajouter de la texture à la mire.
J’ai donc utilisé les fonctions PIP du RadianceXE. J’ai utilisé une entrée avec un film montrant une image complexe sur pause. Sur une autre entrée le générateur de mire DVG5000 affiché dans une fenêtre réduite et centrée dans l’image. Toutes les entrées en mode neutre et la sortie du RadianceXE sans correction.
Les mesures témoins suivent le même protocole mais sans la présence du Darbee DVP5000.

Image

 

Nous obtenons le tableau suivant :

Image

Ici les valeurs brutes

Nous pouvons en conclure immédiatement que la neutralité du DVP5000 est remarquable.
Quelque soit le mode d’utilisation et le profile de couleur traité les erreurs sont infimes et relèvent plus de l’erreur de mesure par la sonde.

La vérification sur les échelles de gris et de Gamut est édifiante.
La colorimétrie est respectée.
Dans le tableau des RAW datas (non édité dans ce compte rendu) on note juste une légère influence sur le DeltaE et sur le gamma. Les valeurs constatées sont si faibles qu’il n’est pas nécessaire d’en tenir compte.

Echelle de gris sans Darbee
Image

 

Echelle de gris Darbee 0%
Image

 

Echelle de gris Darbee HI DEF 75%
Image

 

Echelle de gris Darbee GAMING 75%
Image

 

Echelle de gris Darbee FULL POP 75%
Image

 

Echelle de gris Darbee FULL POP 120%
Image

 

Gamut sans Darbee
Image Image

 

Gamut Darbee 0%
Image Image

 

Gamut Darbee HI DEF 75%
Image Image

 

Gamut Darbee GAMING 75%
Image Image

 

Gamut Darbee FULL POP 75%
Image Image

 

Gamut Darbee FULL POP 120%
Image Image

Précédente Suivante
Tags: