[EP.VI] Chapitre I – Le médium Yamaha – (3ème partie)

Haute-Fidélité — publié le 23 juin 2013
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Troisièmement, l’extrême cohérence du message fourni par les deux transducteurs médium, aigu; aucun ne semble jouer dans “son coin”, en cela, on ne peut que féliciter le constructeur d’avoir su si bien aplanir les rendements pourtant différents du médium dôme Yamaha et du tweeter Kelly sans pavillon (encore trop de réalisations récentes semblent couper le message sonore en tronçons successifs avec des liens trop approximatifs (en exagérant un grave au ras du sol, un médium se trouvant à 50 cm de hauteur et un aigu à 70 cm et cela quelle que soit la source).

Les voix ne sont pas entachées d’un voile dans le bas médium ou de stridentes désagréables dans l’aigu, et – le soufflé des disques n’est nullement exagéré ou mis en avant (cela certainement à cause de la fréquence de résonance propre du ruban du tweeter Kelly qui est reporté bien au-delà du seuil d’audibilité). Les passages complexes sont restitués avec une grande précision, et les pointes de modulation sur les fortes ne semblent limitées que par les performances en puissance de pré-amplificateur. En effet, l’enceinte LA 611 possède un faible rendement et un amplificateur d’un minimum de 60 W semble conseillé si on veut éviter les risques d’écrétage qui ne manquent pas d’intervenir sur les fortissimi.

L’enceinte LA 611 n’est pas qu’un pur exercice de style au niveau de sa conception, elle apporte nombre de solutions originales pour tenter de répondre aux lois immuables de l’acoustique et de la transcription sonore.
Elle semble y avoir réussi sur le plan des caractéristiques mesurées, mais aussi à l’écoute en apportant pour qui veut écouter, une nouvelle approche vers la réalité sonore toujours inaccessible. »

Excuses moi pour ce texte un peu long, mais il reflète bien la performance du médium Yamaha lorsqu’il est bien secondé. A mon avis, l’écoute de la Yamaha NS1000m était un ”ton” au dessous, bien que mon souvenir la plaçait déjà très haut. Je suis impatient de me rendre compte de l’apport des modifications, base NS1000x, apportées sur ton propre système, remplacement du tweeter et passage à l’amplification active.

Igor : Tu verras que le résultat est à la hauteur.
Jacques : La multi-amplification facilite bien les choses niveau filtrage. Le 4ème ordre limite les rotations de phases à une bande très étroite et permet effectivement de couper plus bas, ce qui est utile dans ces zones où l’oreille est très sensible.
En conclusion, je viens parfois à Paris, une écoute de ton système me passionnerait. Merci d’avoir attiré mon attention sur ta réalisation.
Igor : Si tu passes par Paris, viens, c’est derrière le champ de course d’Enghien ! cela sera un plaisir de te recevoir au Studio. Apportes aussi tes enregistrements favoris.
Jacques : Si je te contacte lors de mon prochain passage ! C’est sûr !
Igor : Mon planning d’enregistrements est chargé …, préviens moi à l’avance.
Jacques : Impressionnant comme programme, je t’envie.
Igor : Oui Jacques, j’aime voyager ….
Ton point de vue de connaisseur de haut parleur, m’intéresse. Le Staff HCFR trouve mon installation tout a fait ”écoutable”, surtout pour la qualité du traitement acoustique, et les réglages. Mais je suis persuadé que la mise en œuvre du médium Béryllium de Yamaha est décisive…
Donc ton avis…
Peux tu fixer la date de nos rendez vous ? Je pars après demain.

Précédente Suivante