Est-ce encore du home-cinéma ?

Installations — publié le 2 mai 2005
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

…ou déjà presque du « vrai » cinéma ? En effet, le vidéoprojecteur qui équipe cette installation utilise la technologie tri-DLP, adoptée pour le cinéma numérique.  Voici un superbe système, aussi équipé de sources Haute Définition !

© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes . (mai 2005)

 

 

L’avant de la salle

Nous nous trouvons ce soir à quelques kilomètres de la capitale, au domicile de M. P. Il s’agit d’une maison ancienne entièrement rénovée, et pourvue d’un vaste sous-sol. Ce détail est d’importance car, lorsque M.P. a cherché sa nouvelle résidence, il était essentiel qu’il puisse y consacrer une pièce dédiée à sa vraie passion : le home-cinéma.

Cela fait en effet une dizaine d’années que notre hôte a mis le doigt dans l’engrenage du cinéma à domicile. Un plaisir aujourd’hui sans cesse renouvelé, notamment dans le visionnage de films sur DVD, mais aussi d’émissions satellite en haute définition projetés ici sur trois mètres de base ! M. P. exerce une profession très prenante qui ne lui laisse que peu de temps libre. Il lui arrive de travailler tard le soir, ou les week-ends, voire d’être appelé à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit !

Effets de l’éclairage des “nez de marches”

Passionné par le septième art, la solution du cinéma « à domicile » était donc idéale. M. P. est d’ailleurs totalement « accro » à son système, puisqu’il regarde un film tous les soirs, et deux ou trois les week-ends : c’est donc pour lui – et aussi pour toute la famille –  bien plus qu’une détente : une véritable évasion !

L’arrière de la salle

 

Cette superbe installation est donc très utilisée, elle n’est pas là uniquement « pour faire joli »  …

La télécommande Vity MX 3000

M. P. dispose bien sûr aujourd’hui de moyens conséquents, qui lui ont notamment permis de s’offrir l’un, sinon LE meilleur projecteur home-cinéma du moment, le fameux tri-DLP Marantz VP-10 : un appareil qui coûte, à lui seul, près de 35000 € !  Avant de décrire en détail le système actuel, revenons tout d’abord sur le parcours de notre hôte…

 

La quête du système idéal …

Le  premier système de M. P n’était constitué que d’un téléviseur 4:3 grand format et d’un système audio 5.1, composé d’un intégré Yamaha RX-V592 et d’enceintes Infinity.

Invitation au voyage
A PROPOS DE L’INSTALLATEUR:
Cohérence Audio Digitale (CAD)

La société CAD a été créée il a presque 5 ans par Frédéric Glondu. CAD est spécialisé dans la mise en oeuvre et l’intégration de systèmes home-cinéma haut de gamme. Il utilise toujours des solutions techniques très « pro » avec pour maîtres mots haut rendement et amplification numérique. Frédéric est un pur passionné, et une visite de son fabuleux show-room vous laissera un souvenir impérissable. CAD est aussi le fabriquant d’une large gamme d’enceintes acoustiques très « cinéma » de grande qualité.

CAD
66 bis, Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
94410 ST MAURICE
Tél 01.41.79.35.10
Fax 01.41.79.41.06

La maison qu’il occupait alors ne lui permettait hélas pas de mettre en œuvre une salle dédiée. M. P. fera donc évoluer le matériel… tout en conservant son installation dans son salon – la pièce principale.

Ce qui n’est pas toujours facile au quotidien, d’autant que le système va bientôt prendre de l’ampleur ! Coté électroniques, M. P. va par exemple posséder l’excellent ensemble Sony TA9000 ES (préampli/amplis de puissance séparés).

Mais M. P. fait rapidement la constatation – classique- que le son « écrase » l’image de son téléviseur : il lui faut passer à la taille supérieure !

Fleurons des figurines “Sci-fi“, les bustes des pires créations du genre tronent sur un des meubles de rangement

Une visite dans le spectaculaire show-room du magasin Movie Store à Paris va lui donner des idées pour accélérer les choses : M. P. s’équipe rapidement en vidéoprojection avec un Dream Vision DL500, l’un des tous premiers projecteurs DLP grand public, dont il projette l’image sur un écran 4:3 Oray. Suivront deux Davis Cinéma One, qui sont toujours des DLP, puis ce sera le grand saut avec l’achat d’un tritubes Barco Ciné 8, qui sera associé à un scaler Faroudja DVP-2200, puis à un Faroudja NRS et enfin à un Dune-F. Entre temps, M. P. a  racheté d’occasion des éléments électroniques à Movie Store, celle-là même qui équipaient leur show-room, à savoir les blocs d’amplification Bryston et un préampli Proceed AVP-S.

LIENS INTERNET

Les nez de marche lumineux, qui matérialisent les pourtours de l’estrade, viennent de chez Ambiance Lumière, une société spécialisée dans la conception, la fabrication et la distribution de produits décoratifs lumineux

(NB : Pas de vente aux particuliers, il faut passer par un revendeur agréé).

Ambiance Lumière
65 Quai Blanqui
BP5
94141 ALFORTVILLE
TÉL. 01.43.68.45.22
FAX 01.43.75.75.01

Web : www.ambiance-lumière.com


M. P. gère sa vaste DVDthèque avecMyVideoSoft. Ce logiciel peut télécharger depuis Internet les fiches de chaque film (IMDB, Moviecovers …). On peut aussi spécifier son emplacement physique, sa cote d’amour, la date d’acquisition ou encore des mots clés pour faciliter la recherche.

Cet excellent processeur audio, qui a la réputation –justifiée- d’être très musical, s’est avéré néanmoins décevant car sujet à de nombreux « bugs » (coupures de son notamment) qu’aucune mise à jour logicielle n’est parvenu à corriger. M. P. le changera pour un TAG MacLaren AVR32, qui est aussi un excellent processeur, et enfin par un Lexicon MC-8B, qu’il possède toujours aujourd’hui.

une enceinte surround latérale Triad Gold 

Dérivé du navire-amiral de la marque (le fameux MC-12), le MC-8B est un processeur 7.1 agréé THX Ultra 2 qui décode tous les formats audio. Il intègre aussi de nombreux DSP dont le fameux Logic 7 spécifique des processeurs Harman / Lexicon. Ses entrées analogiques 7.1 lui permettent de prendre en charge un lecteur de DVD-Audio ou SACD multicanaux. Ayant enfin trouvé la maison de ses rêves, qui comportait donc l’indispensable sous-sol, M. P. entreprend d’importants travaux de rénovation, en y incluant l’aménagement de sa salle dédiée home-cinéma. Cette salle a pour particularité de posséder un local annexe assez vaste (une dizaine de m2), qui sera parfait pour recevoir les électroniques et la collection de DVD. Une solution idéale ! C’est Movie Store qui prend d’abord en charge l’aménagement de la pièce.

L’installation de M.P. :
Salle dédiée en sous-sol  d’environ 24 m2 (7.50 m x 3.20 m) + local technique 11 m2 (3.60 m x 3.10 m)
Sources :
Lecteur de DVD Pioneer DV-868AVi avec sortie SDI
Terminal satellite X-Sat 410 avec sortie SDI
Terminal satellite Haute Définition Quali-TV QS 1080IR (Euro 1080/HD1)
Lecteur/enregistreur de DVD LG RH4820
Préampli / processeur :
Lexicon MC-8 B
Amplificateurs de puissance :
CAD 8 x125w numérique
Filtres / égaliseurs :
QSC  DSP-30  (x2)
Enceintes :
Principales: Triad Gold In-Wall ( x3)
Surrounds latérales: Trial Gold On-Wall ( x2)
Surrounds arrières : Trial Silver On-Wall (x2)
Caissons de graves : CAD SW15 ES  (x2)
Processeur vidéo :

Pixel Magic Crystalio VPS 2300

Diffuseur vidéo :

Vidéoprojecteur Marantz tri-DLP VP10-S1
Ecran :
Stewart fixe sur cadre transsonore THX de 3m de base en 16/9
Divers :
Télécommande tactile radio/ infrarouge Vity MX3000
Relais infrarouges Xantech
Cables : Wireworld (coaxs), Carver (enceintes avant), Monster THX (surrounds), Audioquest (DVI)
Connectique WBT
Nez de marche lumineux Lumi Style

Coût total de cette installation : environ 100000 €

Les murs sont recouverts de tissu tendu sur molleton, plus épais et de couleur noire à l’avant pour servir de bass-trap et accentuer le contraste. Le sol est légèrement recreusé pour gagner un peu de hauteur sous plafond. Une estrade est aménagée pour faciliter le visionnage du deuxième rang. Un écran Stewart THX microperforé de 3 mètres de base sur cadre velours, est posé à l’avant de la salle. Derrière l’écran, se trouvent trois enceintes Triad Gold In-wall (2 voies/3 haut-parleurs en d’Appolito), d’abord complétés par deux caissons de graves Triad Platinium. L’installation a ensuite été entièrement reprise par CAD, qui a fourni et installé la quasi- totalité du matériel actuel. CAD a notamment remplacé les caissons Triad par deux subwoofers passifs CAD SW38, ce qui a permis de les intégrer aussi derrière l’écran. Les enceintes surrounds sont des Triad Gold In-Wall, et les surrounds arrière des Triad Silver.

Exit le tritubes :passage au tri DLP !

Les électroniques sont disposées dans un rack monté sur roulettes dans le local annexe, une solution fonctionnelle très professionnelle, et très pratique ! Tout autour, des étagères et des figurines, et une collection de plus de 1200 DVD. Les amplificateurs Bryston ont été eux aussi remplacés par un ampli numérique 8 canaux CAD. Des processeurs audio QSC DSP-30 réalisent l’égalisation et le filtrage des enceintes frontales, et des caissons de graves. Le lecteur de DVD est l’excellent Pioneer 868 AVi, ici modifié SDI. Il est de cette façon relié en numérique sans reconversion analogique à un processeur vidéo PMS Crystalio 2300, un scaler/désentrelaceur venu très récemment remplacer un Vigatec Dune-F.
l’une des enceintes arrière Triad Silver
 Le Crystalio intègre un traitement Faroudja DCDi (FLI 2300), il « scale » toutes les sources jusqu’au 1080p, et possède en standard trois entrées SDI, en plus d’entrée / sortie DVI/HDCP. Parmi les autres sources, un terminal satellite X-Sat 410  pour TPS et CanalSatellite, qui est lui aussi modifié SDI  (liaison numérique directe avec le Crystalio) et un récepteur satellite Quali-TV avec décodage Irdeto embarqué pour la réception des chaînes haute définition, notamment de HD1 (anciennement Euro1080). Enfin un « DVDscope » LG, qui  est utilisé ponctuellement pour le montage et le visionnage des vidéos familiales. Tous les appareils sont pilotés depuis la salle par une télécommande tactile couleur Vity MX3000, cela grâce à des relais et répéteurs infra rouge Xantech. Enfin la pièce maîtresse de cette installation : le  projecteur Marantz VP-10S1, qui est venu remplacer le tritubes Barco Ciné 8. Il s’agit de l’unique tri-DLP de la marque.
le projecteur tri DLP Marantz
Vidéoprojecteur Marantz tri-DLP VP10-S1

Le VP-10 intègre trois DMD HD2+ (un pour chaque couleur primaire) de résolution 1280 x 720 pixels et ne possède par conséquent pas de roue chromatique pour l’affichage des couleurs : plus d’effets d’arc-en-ciel ! Sa luminosité est très souple, puisqu’il peut délivrer de 400 à 2000 lumens selon le besoin (taille d’image, projection en ambiance éclairée ou non, etc …). Il est relié en numérique (DVI) au scaler Crystalio, qui lui fournit un signal exactement adapté à sa résolution native, soit 720p.

© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes

NOTRE AVIS :

« Mieux qu’au cinéma ! »

 « Le modelé et le relief des visages nous ont laissés admiratifs   » 

le rack matériel, avec de haut en bas le scaler Crystalio, le lecteur de DVD Pioneer, le processeur Lexicon, le graveur LG, les deux terminaux satellites X-Sat et Quali-TV, les processeurs audio QSC, et enfin l’ampli de puissance numérique 8 canaux CAD .

En matière de pièces dédiées,  nous sommes partisan des salles home-cinéma sobres et feutrées, à la décoration confortable mais minimaliste : pour profiter au maximum du spectacle, et donc pour pouvoir se concentrer sur le film, rien ne devrait attirer l’œil pendant la projection, et surtout pas les clignotements ou scintillements d’une batterie d’appareils électroniques ! Cette salle est donc exemplaire sur ce point, car on n’y voit que l’écran, donc l’image, et rien d’autre !

Quelques DvD… et les gardiens du temple en figurines

Le déport du matériel dans une pièce annexe présente donc bien des avantages : une solution à privilégier – si vous avez la place ! -  pour votre salle dédiée. Nous reprenons notre DVD de test habituel, et nous enchaînons les uns après les autres nos extraits favoris, du Pacte des Loups en passant par Vertical Limit, la Planète aux Trésors et pour finir par Star Wars : L’Attaque des Clones. La cerise sur la gâteau sera constituée par le visionnage de longues séquences issues de la chaine HD1/ Euro 1080, en 1080i sur le projecteur tri DLP Marantz …et qui nous a laissé un souvenir ému ! Car en effet, le rendu de ce projecteur est tout bonnement exceptionnel.

la collection de DVD. Remarquez le magnifique casque de Gladiator.

Difficile de décrire cette image qui est bel et bien un cran au dessus de tout ce que nous avons vu jusqu’alors : couleurs, contraste, fluidité, définition … nous atteignons là des sommets. Ce qui nous a frappé le plus, c’est tout particulièrement le modelé et le relief au niveau des visages, qui leur confèrent une présence et un réalisme qui nous a laissé admiratifs ! Et également, cette « facilité » avec laquelle le projecteur diffuse ces trois mètres de base d’image, sans jamais donner l’impression de forcer.

un superbe Alien, posé sur le rack matériel

Le son, évidement très bien intégré à l’image, puisque nous sommes ici dans une configuration d’écran transsonore, nous a semblé là aussi de grande qualité : très dynamique, beaucoup d’ampleur de toute la scène frontale malgré une largeur de pièce qui pouvait sembler une peu juste, des basses puissantes riches en infra-graves, un très bon placement des voix qui apparaissent claires et bien charpentées, et des effets surrounds comme on les aiment : à la fois précis et enveloppant, découpés et immergeant, un équilibre subtil que réalisent plus facilement des enceintes dipolaires … simulant les multiples enceintes surrounds d’une véritable salle de cinéma. Une somptueuse réalisation, bravo M. P. et continuez à bien profiter de votre installation !