Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

HLLY TAMP-10 : Le TA2024 à l'essai

Message » 16 Fév 2009 15:52

Après avoir pu apprécier pendant quelques temps le TAMP-20 équipé du TA2020, je me suis interrogé sur le gain que je pourrais obtenir avec un chipset tripath plus puissant.
Ayant récemment gagné une paire de Klipsch RB2 dotée d’une bonne sensibilité (92db) , l’idée m’est venue de composer un système avec le TAMP-20.
Cela laissant mes infinity Alpha 40 toutes dépourvues, cela me semblait être un argument de choix pour investir dans un TA2022.
Le HLLY TAMP-90 me semblait tout désigné pour remplir cette tâche.
Ayant un bon contact avec HLLY ( Leur anglais a beau être approximatif, ils sont plutôt disponibles.) j’interrogeais le vendeur à propos de leur TA2022.
Le TAMP-90 étant un nouveau produit, il me fit un bon prix.
Dans le même mouvement, je commande donc un TA2024 pour ma sœur qui tournait jusqu’à maintenant sur un Sonic Impact basique avec des enceintes Sony ( :-? ); ainsi que leur ampli casque USB histoire d’anoblir quelque peu le son sortant de mon pc.

Quelques jours plus tard, je reçois par EMS un gros paquet contenant les trois amplis. Emballage ok, pas de douane, parfait !
Me voila donc propriétaire temporaire d’un TAMP-10 (TA2024), d’un TAMP-20 (TA2020) d’un TAMP-90 (TA2022) et d’un ampli casque (Une première pour moi.)

J’ai donc une bonne partie de la gamme Tripath qui trône fièrement dans mon salon.
Je vais donc me livrer à un petit décorticage en règle de ces amplis.
Ce protocole de test me parait intéressant dans le sens où je possède maintenant des amplis conçus sur les mêmes bases, la comparaison de chacune des puces devrait donc pouvoir être très objective. Je donnerais un avis final sur les TAMP-10-20-90 à la fin de mon test du TAMP-90 histoire d’être complet. 8)
Histoire de faire les choses correctement, ce second test sera consacré au TAMP-10.
Je connais bien le TA2024, j’ai été dans les premiers à suivre le passionnant premier thread dédié au chipset Tripath : viewtopic.php?t=29767649

Je ne m’attends donc pas à de grand bouleversement avec ce TAMP-10, mais voyons plutôt comment une fabrication plus sérieuse que le Sonic Impact peut faire sonner ce TA2024.

Détail technique :

1. Single DC 12V Power supply required
2. 0.03% THD+N @ 9W, 4Ω
3. 0.10% IHF-IM @ 1W, 4Ω
4. 11W @ 4Ω, 0.1% THD+N
5. 6W @ 8Ω, 0.1% THD+N
6. Dynamic Range = 98 dB
7. Turn-on & turn-off pop suppression
8. Over-current protection


Commençons par l’aspect esthétique, ça va aller vite puisqu’il utilise exactement les mêmes éléments que le TAMP-20 que j’avais auparavant commenté : façade en alu brossé, bouton de volume de qualité, borniers acceptant les prises bananes, connecteurs coaxiaux de bonne qualité également.
Comme le TAMP-20, cet ampli est équipé d’un softstart afin d’éviter un « poc » malvenu à l’allumage.
L’alim est semblable à celle du TAMP-20, une alim à découpage Samsung délivrant 12 volts pour 4 ampères.
A noter que je n’ai toujours pas testé mon alim régulée selectronic, faute de temps. Mais ce sera fait.
En source, une platine Philips CD 723 non modifiée et des Infinity Alpha 40. (91 db)

Je commence avec l’album de Jorane, violoncelliste envoutante et dotée d’une voix très pure.

Image
Image

La prise de son est belle, avec une dynamique discrète mais néanmoins sensible. ( le crescendo sur la reprise du thème de la piste FILM III)

La première chose que je remarque, comme pour le TAMP-20, c’est l’absence complète de souffle, même poussé à fond (sans musique !) aucun bruit blanc ne sort des tweeters.
Vous allez me dire, à quoi bon faire cette remarque ?
Eh bien, cela aura de l’importance lors de ma prochaine critique du TAMP-90 qui lui ne fait malheureusement pas l’impasse sur le souffle, comme un certain PopPulse:-?

La voix s’élève, monte très haut, sans dureté. Le vrombissement du violoncelle se fait entendre, clair et défini, mais amputé de ses fréquences les plus basses.
Pas de miracle ici, il suffit de regarder la fiche technique du TA2024 pour voir que celui-ci coupe les graves assez haut. Néanmoins, le grave est propre et défini. :)
Les timbres paraissent justes et tout cela sonne particulièrement bien dans mes 40 m².
Je précise immédiatement que je ne dépasserai que rarement les trois-quarts du bouton de volume afin d’éviter les distorsions.

En comparaison immédiate avec le Sonic Impact, je me demande comment j’ai jamais pu trouver que celui-ci avait un son « propre ».
D’une manière assez étrange, le HLLY offre un rendu clinique et précis comme je n’en ai jamais entendu sur le sonic impact et pourtant à l’époque, voila ce que je disais de celui-ci :

Grosse claque je dois dire, TRES impressionnant de par sa définition, son côté analytique et détaillé. Les graves sont très propres, je ne m'étendrai pas sur l'étendue de l'ampli dans les basses fréquences pour le moment, mais ce que j'ai entendu m'a plutôt convaincu.
Dans les hautes fréquences, ça monte haut et bien, pour une première écoute.


Bref, le matériel évolue dans le bon sens.


Cet album de Jorane passe donc particulièrement bien, mais il n’est pas non plus d’une grande complexité.

L’envie me prend d’écouter mon chanteur allemand préféré, Sopor Aeternus et son somptueux album, Songs from the inverted womb.

Image


Sur May i kiss your wound, le TAMP-10 donne toute la mesure de sa précision avec une multitude de micro-détails, claquement de lèvres, frottements sur les cordes.
Les inflexions dans la voix d’Anna Varney sont ressenties avec beaucoup de présence.
On sent immédiatement que le HLLY est à l’aise sur ces musiques acoustiques un peu légères mais qui requièrent de la précision et de la douceur pour ne pas se répandre dans le registre du suraigu. :wink:

L’enregistrement Harmonia Mundi du canon de Pachelbel suit et ce que j’entends ne manque pas d’ampleur.

Image
Image


La dynamique est fidèlement reproduite et les cordes sonnent juste, s’assemblant dans un écheveau gigantesque qui fait la beauté de cette composition. :D
Pas de dureté dans l’aigu, pas de mouvement dans les enceintes, chaque instrument reste à sa place.

J’enchaîne l’écoute avec le dernier album du groupe de métal RED – Innocence & Instinct.

Image
Image

C’est album qui nécessite normalement pas mal de puissance, riche en grave, avec pas mal d’instruments et une voix au dessus de l’ensemble.
Première écoute, rien ne me choque, l’ensemble passe bien…..mais pourtant.
Un détail me gêne. Je rebranche le TAMP-20 et là, je remarque immédiatement des aigus apaisés, sans la légère brillance que l’on pouvait trouver sur le TAMP-10. :-?
C’est vraiment notable, mais rappelons tout de même que le TAMP-20 avec ses 12 Watts fait le double de puissance du TAMP-10 et j’imagine que c’est ce que je ressens ici.
Rappelons que mes enceintes font 91db : je pense qu’avec des enceintes haut rendement, cela devrait disparaître, le TA2024 demande néanmoins une bonne sensibilité et je doute personnellement beaucoup de ceux qui prétendent faire tourner un tel ampli avec des enceintes de 83db comme je l’ai déjà lu. Avec une telle sensibilité le son sera au choix, très faible, ou alors fortement chargé en distorsions. C’est un avis, je n’ai pas eu l’occasion de tester.

Retour à l’acoustique avec le violoncelle de Yo Yo Ma.

Image
Image


La tessiture de l’instrument est large mais incomplète dans les graves. Les aigus sonnent particulièrement bien, mais le morceau est entièrement acoustique est beaucoup moins exigeant que celui écouté précédemment. L’ensemble sonne très naturel, les notes s’enchaînent avec beaucoup de fluidité et une belle douceur. 8)

En écoutant des enregistrements de clarinette, on se rend également compte de l’importance de n’avoir aucun bruit blanc dans le tweeter : sur un bon enregistrement, les « niente » sont perceptibles et ne se mélangent pas à un éventuel souffle sortant des enceintes.


Conclusion :


Le TAMP-10 de HLLY est une belle réalisation-variation- oserais-je dire, sur le thème bien connu du TA2024.
Cet ampli n’a rien à voir avec mon Sonic Impact de base, c’est une évidence.
Plus délicat, subtil dans la reproduction, il offre un rendu digne d’un appareil bien plus onéreux (je rappelle qu’il coute 80 euros…) et son écoute par un public non-averti ne peut qu’étonner.
Défaut principal, sa faible puissance qui fait que je ne le conseillerais pas aux possesseurs d’enceinte de 90db.
En conclusion partielle de cette série de tests, je dirais que c’est un bon ampli pour peu que vos enceintes s’accordent avec sa faible puissance, mais en étant réaliste, je ne peux que conseiller le T-AMP 20, plus pêchu et avec un grave qui descend plus bas.
Je pense ne pas me tromper en affirmant que le TA2020 bien mis en œuvre va beaucoup plus loin que le TA2024 et je ne peux qu’encourager les amateurs tripath à s’intéresser à ce chipset. :idee:

A suivre, le test du TAMP-90 et de son TA2022. :wink:

Ps: A noter qu'un revendeur américain distribue maintenant la marque HLLY: http://www.p-macaudio.com/Default.asp?Redirected=Y

Image
Image
PatrickBateman
 
Messages: 234
Inscription: 04 Déc 2002 21:53
Localisation: Lille
  • offline

Message » 16 Fév 2009 20:01

La vache! A ce prix là c'est hyper intéressant!
Vynz100
 
Messages: 1935
Inscription: 09 Mar 2006 19:54
Localisation: Doha, Qatar


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message