Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 25 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Reflexion: quel avenir pour la Hi-FI?

Message » 21 Aoû 2005 11:28

BPhil a écrit:D’accord avec ses deux points de vues, il en va de meme pour moi qui tournais dans les salons depuis 76, avec effectivement des gens passionnés, amoureux, et des écoutent mémorables, (Sofitel, Espace Kiron) oubliés depuis, pour avoir vu en live le déclin de la hi fi, et les petits virages tourmenté des reprises et reprise de la hi fi qui suivis.

Perso, depuis 95 il ne ce passe presque plus rien dans les salons, et les optimalisations sont particulièrement mauvaises tout azimut, a croire qu’ils le font exprès, me souvient d’un salon avec un importateur qui faisaient Thiel, etc….

Je rentre, écoute les Thiel, avec des électroniques halcro, bardé de câble HDG et tout le toutim, c’était à chié !!!!!! Ensuite en sortant je tombe sur l’importateur, il m’appel et me dit, pourquoi vous ne restait pas, puis il me dit, allez dite moi que ce n’est pas bon, alors je luis dis, si vous le dite c’est que vous le savez, et après il me dit, je ne comprends pas, les gens qui passent me dise que ce n’est pas bon.



Salut Philippe

Complétement d'accord avec toi à un détail près, ton message aurait du commencer par "En France, ..." parce que des salons ou il se passe quelque chose, que ce soit à Las Vegas ou même plus près de nous genre Berlin, ca existe encore !
On a même eu un superbe CR du dernier salon de Montréal, ca donnait envie d'y être.

Je partage aussi les analyses sur la segmentation de la hifi avec des extrèmes ( mini-chaine/ipod/mp3 d'un coté, TTHDG de l'autre ) très développé et un "milieu de gamme" qui a du mal à subsister. Le problème, c'est qu'au niveau des importateurs et des revendeurs ( pas tous heureusement, on a ici des participants pro et passionnés, heureusement ! ), la passion justement c'est envolée, ca cause marketing, chiffre d'affaire et marge... Il n'y a qu'à voir les réactions qu'on a connu quand on a percé la baudruche des produits chinois et de leurs prix multiplié par 5 ou plus...
Ces importauers/distributeurs ont sciés la branche sur lquelle ils étaient assis... Aujourd'hui, un audiophile francais s'il veut s'équiper avec du bon très matériel sans se faire dépouiller n'a pas d'autre choix que d'acheter à l'étranger essentiellement via Internet ).
Il y avait une place pourtant, le conseil, l'écoute, mais aussi la mise en oeuvre et fonction de l'acoustique du local, sont des choses qu'on ne peut achter à distance. Mais pour ca, il faut deux choses :
1) que les clients ai compris l'importance de ce point, ce qui n'est pas le cas, en grande partie parce que les canaux d'informations tradionels ( la presse en particulier ) n'a pas fait son boulot
2) que le prestataire de service soit passionné et compétent, et on l'a vu ca devient rare ( mais il en y en a quand même, dieu merci ! ).
La hifi francaise est sinistrée, c'est une évidence, mais les principaux acteurs du marché se sont enterrés dans le trou qu'ils ont eu même creusé. Ce qui est triste, c'est qu'en provocant un marasme généralisé, ils ont/vont entrainé avec eux les "bons"...
Dernière édition par ogobert le 21 Aoû 2005 11:32, édité 1 fois.
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Aoû 2005 11:28

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Aoû 2005 11:31

exact ogobert
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 21 Aoû 2005 11:35

ACVotre a écrit:celà s'explique aussi , que les pros d'antant passaient beaucoup de temps à peaufiner des systèmes, de même souvent il vous faisaient pour des beaux systèmes une démo sans changer de matériel, prenez hifi 2001, vous écoutez le système point barre, et c'est logique cat lorsque l'on sait qu'une seule mauvaise connection peut vous mettre votre système en l'air, ils prenaient aussi le temps de préparer les deux ou trois config que vous vouliez écouter, les audits avaient peu d'enceintes dans la pièce, mantenant c'est un déballage alors ce n'est pas encore l'utilisation du dispatcheur, mais il va revenir dans pas mal d'endroits


Je dois être beaucoup plus vieux alors, car autrefois l'optimisation est un mot qui n'existait pas...
Dans les auditoriums parisiens du début des années 1970, il y avait un dispatching et un mur d'enceintes posées les unes contre les autres, voire les unes sur les autres... et le démonstrateur appuyait sur ses boutons pour changer d'enceintes de façon que le client écoute...

Même Choukroun quand il était vendeur chez Musique et technique rue du Rocher, près de la gare Saint Lazare, faisait comme ça :wink:

Les enceintes étaient reliés au dispatching par du cable électrique : le cable HP n'existait pas... les premiers cables HP à apparaître furent les Lucas... Et je ne parle évidemment pas des cordons de modulation, des pointes, des supports divers et variés, des conditionneurs de courant et autres...


Alain :wink:
Dernière édition par haskil le 21 Aoû 2005 11:46, édité 1 fois.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 11:36

eric james a écrit:Il y a aussi le phénomène "téléchargement" qui joue. Quand toute une tranche d'age considère que la musique est gratuite, en MP3 et que c'est génial... c'est clair qu'il y a du boulot. D'un autre côté, ils n'écoutent pas du jazz ou du classique. Il serait bien que des artiste pop communiquent sur la qualité de leur travail de studio. Pourquoi s'embetter à peaufiner chaque son si c'est massacré par le MP3. En plus, cela réduirait l'effet téléchargement.


Certes

mais bon, jee me souviens aussi d'avoir eu un nombre de k7 absolument invraisemblable, que j'écoutais, vers 75, sur le lecteur de k7 qu'on m'avait offert (ben oui: ni gourmette de communion, ni livret de l'écureuil, mais un lecteur de cassettes… :lol:)…

Je pense qu'il y a aussi une expérience auditive à faire:
le mp3 concerne le support — ce qui est distinct de la chaîne
Entre un CD et sa trasncription en mp3, sur une chaîne d'entrée, il y a je dirais une ou deux dizaines de db d'écart, une différence de dynamique et de transparence

mais surtout, il n'est guère possible d'écouter du mp3 "fort" avec plaisir.

J'ai fait cette expérience là à plusieurs reprises sur le système que j'utilise en système secondaire dans la salle à manger:
un Onkyo fr-435 (acheté moitié prix à 3000f et une paire d'Advance MA11 payées 2500F):
on peut distinctement comparer le CD
le MD (mp3 aussi)
et du mp3 émis à partir d'un ordinateur portable ou d'un iPod
Les moins convaincus préfèrent toujours le format CD quand je leur fait écouter la différence: forcément, vu que c'est plus confortable en niveau d'écoute (et pourtant Zeus sait que ma SàM a une accoustique pourrie) et plus distinct (et après je les fais passer dans la salle d'à côté…).

Cela n'empêche pas qu'en voiture ou en ballade, je trouve le balladeur MD ou le iPod très agréable!

haskil a écrit:Dans les auditoriums parisiens du début des années 1970, il y avait un dispatching et un mur d'enceintes posées les unes contre les autres, voire les unes sur les autres... et le démonstrateur appuyait sur ses boutons pour changer d'enceintes de façon que le client écoute...

Les enceintes étaient reliés au dispatching par du cable électrique : le cable HP n'existait pas... les premiers cables HP à apparaître furent les Lucas...
Alain :wink:


Même expérience quand j'étais enfants chez Coupleux-Millevile, à Lille, dans la rue qui menait de la place de la Déesse vers le Vieux-Lille…
Même expérience chez King Musique à Lille vers 75/79 — et le tout dans une immense pièce commune contenant tout, et on se tenait debout devant les enceintes qui n'était même pas bien disposées…
Et même type d'écoute il y a 6/7 ans à Lille chez Ceranor (maintenant fermé et repris par Sonor Plus), avec des enceintes collées les unes aux autres, et un dispatch cablé avec je ne sais quoi…
Et quoi de l'écoute chez Boulanger (je parle du magasin ouvert à Douai 59500, en face de la gare routière, dans les années 80, et plus précisément du dernier étage!)…

Faudrait pas non plus idéaliser les années d'antant. Qaund j'étais gosse puis ado, la hifi coûtait un prix très élevé, et les magasins, en province, étaient en très petit nombre, très peu achalandés et pas forcément très compétents ni très difficiles sur la qualité…
Une sorte de basse normadie géénralisée, si on veut… :lol:

Cdlt :wink:
Dernière édition par dub le 21 Aoû 2005 11:47, édité 1 fois.
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 11:45

Ces importauers/distributeurs ont sciés la branche sur lquelle ils étaient assis... Aujourd'hui, un audiophile francais s'il veut s'équiper avec du bon très matériel sans se faire dépouiller n'a pas d'autre choix que d'acheter à l'étranger essentiellement via Internet ).


Ils la scient depuis longtemps la branche... et elle tient toujours car ce marché est un tout petit marché (je parle de celui de la haute fidélité, pas du HC)...

Quand Raymond Barre, premier ministre de Giscard d'Estaing de 1976 à 1981, suite à la démission de Chirac, pour contenir l'inflation, a limité la marge des importateurs on a vu le prix de certains matériels hifi diminuer d'une façon conséquente...

Et ça ne date pas d'aujourd'hui le fait que des audiophiles français aillent faire leurs courses ailleurs...

Un voyage à Londres pour rapporter une paire de Ditton 66 était rentable au milieu des années 70... On rapportait pas que ça : cellules, platines faisaient aussi partie du lot et les amplis aussi bien sur !

A cette époque, un pull en shetland y coutait aussi deux fois moins cher qu'à Paris...

La seule chose qui a changé : c'est qu'en deux clics de souris on es sur une boutique en ligne et qu'on peut parfois avoir un ampli livré à domicile plus vite en le commandant à Hongkong qu'en le commandant à son revendeur local... à Hongkong, Stuttgart, Berlin, Dusseldörf, Anvers ou on ne sait trop où parfois.

Pour beaucoup moins cher, parfois avec autant de garantie, mais dans ce dernier cas, avec pas mal de complications à gérer pour la réexpédition...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 11:51

PADOLYIMF a écrit:Je partage votre analyse, les chaines hifi et mini-chaines répondant à un besoin de place et à
une maitrise des couts
La démographie Européene etant en baisse, il y aura toujours des personnes qui iront vers la solution B
Mais à terme, peu de jeunes seront attirés vers la hifi audiophiles et la solution A sera prédominante.
Je pense que les grandes multinationales de l'électronique grand publique doivent intégrer cela dans leurs études de marché.
Il serait peut-etre interessant de savoir par tranche d'age quel est le système de reproductions sonores des:
20-25 ans
26-30 ans
31-35 ans
36-40 ans
41-50 ans
et plus de 50 ans.
Si beaucoup de personnes de la tranche d'age 20-25 possède un système hifi à élements séparés meme acheté d'occasion alors la hifi survivra.....sinon cela sera peut-etre la mort de la hifi audiophile.


Je ne suis pas vraiment d'accord avec cette analyse.
La démographie n'a pas grand chose à voir la dedans, je dirais même au contraire.
Je pense qu'en hifi comme dans bien d'autres domaines, pour apprécier pleinement quelque chose de grande qualité, il faut un minimum "d'éducation". Faite boire un Petrus a quelqu'un qui débute en oenologie, il trouvera ca "bon" mais sans mesurer à quel point car il n'a pas ou peu d'autres repères et éléments de référence.
La question est plutot combien dans les jeunes de 20 ans qui ont aujourd'hui une "mini chaine" ( pour faire rapide ) passeront quand ils auront 30 ans ( donc + d'expérience mais aussi + de moyens, n'oublions pas ce point ! ) à une chaine HDG ?
Je trouve qu'il y a un point encourageant qui est qu'il y a plus de jeunes aujourd'hui qui ont "quelque chose" permettant de reproduire de la musique avec une qualité déjà raisonnable ( qualité infiniment supérieure au Tepaz des jeunes des années 60 !! )...
Bien sur, beaucoup resteront à écouter de la soupe commerciale pop/rap/r&b... Mais un certain nombre évoluront vers le jazz et le classique, et comme le gout évolue en matière musicale, le "besoin" d'une chaine + performante pour profiter à fond des suports disponible devient impératif. Malheureusement, l'éducation musicale n'est pas vraiment à l'honneur chez nous :(
Un autre problème que je vois, c'est le rétrécissement de la gamme "moyenne" du matériel hifi, le "saut" pour passer de la mini-chaine à une install de qualité devient de + en + important au fur et à mesure que les extrèmes s'écartent et rend le passage de l'un à l'autre + difficile...
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 11:55

haskil a écrit:La seule chose qui a changé : c'est qu'en deux clics de souris on es sur une boutique en ligne et qu'on peut parfois avoir un ampli livré à domicile plus vite en le commandant à Hongkong qu'en le commandant à son revendeur local...


Tout à fait, mais n'oublie pas aussi l'information en général, les forums, les sites dédiés aux avis d'utilisateurs, et d'un autre coté de + en + de fabricants qui se mettent à la vente uniquement en direct via le net.
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 11:56

effectivement mon expérience remonte aux années 80 car en 70 j'avais 5ans :wink:


je n'ai pas souvenir qu'en province il y avait peu de magasin hifistes, à Tours déjà il y en avait deux voir 4, à orléans 2, à Blois 2 etc ...
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 21 Aoû 2005 12:01

haskil a écrit:Un voyage à Londres pour rapporter une paire de Ditton 66 était rentable au milieu des années 70... On rapportait pas que ça : cellules, platines faisaient aussi partie du lot et les amplis aussi bien sur !


ce que je me rappelle avoir fait pour une cellule et pour d'autres bricoles!

haskil a écrit:La seule chose qui a changé : c'est qu'en deux clics de souris on es sur une boutique en ligne et qu'on peut parfois avoir un ampli livré à domicile plus vite en le commandant à Hongkong qu'en le commandant à son revendeur local..


ce que certains revendeurs locaux semblent d'ailleurs n'avoir pas encore compris — persuadés pour certains qu'ils sont de conserver encore le monopole d'un deal! Alors quand ils sont à la fois plus chers, pas très compétents et incapables d'un conseil intéressant (j'en connais un près de chez moi, dont j'ai déjà parlé sur ce site… :lol:), faut pas non plus qu'il soit trop surpris…

haskil a écrit:Pour beaucoup moins cher, parfois avec autant de garantie, mais dans ce dernier cas, avec pas mal de complications à gérer pour la réexpédition...


Et encore, c'est à voir!!!
J'ai un ami qui a une paire de Cabasse: des goëlletes achetée au début des années 80 (moi, j'avais choisi des Auditor…) qui présentent des signes de défaillance:
la réponse de Cabasse (je sais: c'est du pseudo Cabasse!) c'est: vous nous les envoyez (à vos frais) et on verra ce qu'on peut faire, et on vous fera un devis!!

Quand au reste: que quelqu'un essaie de faire réparer son lecteur Marantz CD6000 chez son vendeur local et on en recausera…

De sorte que je comprends parfaitement pour ma part, qu'on se décide à faire des achats sans garantie du tout, nombre de soi-disant garanties savérant en fin de compte dénuées de tout intérêt…

La seule chose que l'on trouve dans certains magasins de hifi, c'est le conseil et l'écoute: c'est même pour ça que je continue de m'y rendre pour ma part. C'est donc ce service là qu'il faut développer je pense, en incluant la maîtrise du budget. Mais beaucoup de pro, je trouve, ont un peu trop tendance à développer ce que l'on pourrait appeler, par référence à Zola, le complexe d'Au bonheur des Dames

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 12:16

"eric james"En tant que pro, j'ai une vision plus documentée (avec des chiffres).
Mon analyse rejoint ce qui a été dit:
- Les généralistes qui se focalisent sur le grand public réduisent la HiFi aux minichaînes...


Le phénomène des mini-chaines était présent il y a 25 ans, mais elles étaient midi... monobloc pour le bas de gamme, en éléments séparés pour le HDG des Midi-chaines, et déjà des éditoriaux dans la presse hifi s'en inquiétaient... et pas qu'un peu !

Les prix baissent, les volumes augmentent, la marge laissée au point de vente (en raison du prix très bas) rend impensable d'avoir des conseillers qui fassent de longues démos.


ça va s'en dire, mais ça va mieux en le disant...

La qualité baisse.


Non, car c'est une généralisation abusive.

Il y a 30 ans, la chasse aux composants de qualité pour un constructeur indépendant était la croix et la bannière... M. Marcel Vayssère, patron d'Audiotec, hurlait contre les composants européens en disant que sur n'importe quel ampli hifi japonais de base le potentiomètre de volume avait les deux voies précisément équilibrées quand lui devait foutre à la poubelle après contrôle la majorité des siens... idem des haut parleurs français qui devait être triés car les performances n'étaient pas tenues chez Audax...

Il y a 30 ans, M. Carré n'aurait pas pu créer la gamme d'enceintes Highland à ce prix et à cette qualité là... les HP n'existaient pas à ce tarif pour cette qualité.

Il y a trente ans et même un peu moins :

- Certains généralistes reviennent à la hifi haut de gamme avec des modèles d'exception... à côté des minichaînes: Denon, Onkyo, Yamaha.


L'avaient-ils abandonnée ou leurs produits HDG n'étaient ils pas distribués sur le marché français... tu peux ajouter Teac, Pioneer, Sony and co.


- La Hifi ne se trouve plus que chez les spécialistes. L'audio de base est au supermarché.


Retour donc à la situation d'il y a 30 ans et plus... Ce n'était pas le supermarché à l'époque, c'était le marchand de télé, aspirateurs, rasoirs électriques, disques qui vendait aussi des électrophones mono, stéréo, des manges disques, des transistors...
La hifi en éléments séparés était en vente chez des spécialistes dont certains existent encore : Courtin, à Rouen, par exemple...

- L'absence relative des grands industriels sur le segment de la hifi a ouvert le marché à des petites entreprises qui ont ainsi pu répondre à une demande qui reste forte: Micromega, Atoll, Exposure...


Rien que ce phénomène est un sujet de thèse.

Car il est difficile de savoir si les grands industriels ont décidé d'abandonner ou si ils y ont été contraints par le développement d'un discours audiophile qui les as disqualifiés. Particulièrement les Japonais qui sont devenus synonymes de produits anti-musicaux...

Et comme les revues de hifi vivent davantage de la publicité que de leurs ventes, elles ont eu tout intérêt à développer-accompagner ce discours audiophile car la multiplicité des annonceurs est une façon de se mettre à l'abri des coups durs... Et puis c'est plus drôle d'avoir comme interlocuteurs une multitude de petits constructeurs dont certains sont authentiques que d'avoir affaire à des gens loins, très loins de soi... et seulement à leurs représentants dans les différents pays.

- Quand on visite les grands Salon, l'audio de qualité y tient une part spéciale. La zone d'Alexis Park au dernier CES de Las Vegas m'a convaincu que la stéréo de qualité était toujours innovante.


Bien sur qu'elle l'est !

Il y a trente ans et plus l'audio de qualité, versus enceintes car c'est le maillon auquel on s'intéressait majoritairement, était le fait de marques déjà vénérables en âge ou issues de groupes qui l'étaient.
Les grandes démos étaient le fait de JBL, Kef, Cabasse, Quad, Wharfedale, Leak... Il n'y avait donc pas de raisons de les mettre à part.


Chez Son-Vidéo.com, nous avons toujours une clientèle importante en hifi pure. Les demandes étant différentes pour le HC.
La baisse des prix du HC et l'incontournable DivX poussent à la baisse de qualité sur les demandes HC.


Sur les demandes, sans aucun doute, je te fais confiance.

Mais la petite chaine multicanal dans un carton qui contient tout est la version 2005 de la midi chaine tout en un surmontée de sa platine LP avec cellules piezzo électrique d'il y a 25 ans... La qualité de ce qui est vendu aujourd'hui à ce prix là est elle moins bonne qu'il y a 25 ans ? Tout d'un coup, j'ai un doute...

En hifi, on peut trouver de la qualité à tous les prix... et l'amélioration d'un système est facilement perceptible.


Quand on part du bas et qu'on s'arrête à un prix raisonnable, c'est certain. Au dessus, parfois... ça devient un poil problématique...

Le HC va continuer mais je suis persuadé que la HiFi restera une composante essentielle, simplement parce qu'un disque s'écoute 20 fois, alors qu'il est moins évident d'en faire autant avec un film.


Y compris avec un DVD musical d'un concert filmé... Donc + 1 sans réserves.

Il n'y a donc pas à craindre une disparition à court terme de la hifi... et je m'en réjouis.


Les prix baissent pour une qualité sonore identique ou améliorée et donc pas de grand risque que ça disparaisse... même si cette hifi devient multicanal comptatible HC pour une part non négligeable.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 12:26

ogobert a écrit:
haskil a écrit:La seule chose qui a changé : c'est qu'en deux clics de souris on es sur une boutique en ligne et qu'on peut parfois avoir un ampli livré à domicile plus vite en le commandant à Hongkong qu'en le commandant à son revendeur local...


Tout à fait, mais n'oublie pas aussi l'information en général, les forums, les sites dédiés aux avis d'utilisateurs, et d'un autre coté de + en + de fabricants qui se mettent à la vente uniquement en direct via le net.


Je ne les oublies pas ! C'est le premier clic de souris... :wink: Le réflex internet est dorénavant ancré et c'est pas fini... transporteurs et postes ont du taff pour bien des années : facteur colis ? Métier d'avenir...

Car quelle était la source d'information pour aller acheter à londres ?

Le bouche à bouche dans un tout petit cercle donc, issu du hasard d'un voyage à Londres et, pour ma part, la revue Grammphone dont les pages de pub de magasins avec leurs listing de prix faisaient faire :o :o au petit Français et déjà :evil: :evil: contre les revendeurs français... En 1970 tout ça...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 12:30

dub a écrit:La seule chose que l'on trouve dans certains magasins de hifi, c'est le conseil et l'écoute


Dramatiquement, je dirais pour ma part "même pas"...

Le conseil, j'en trouve infiniment + sur le net, bien sur à ne pas prendre "pour argent comptant", mais en croisant les BE de Stéréophile et 6moons et les avis d'utilisateurs d'audioreview et audioasylum, je me fais une bien meilleure idée de ce que va donner le "truc" que je convoite, plutot que d'avoir l'avis d'un seul revendeur ( vendeur de la marque et donc à la partialité à pondérer )...

Et pour l'écoute... Si un jour j'envisageais de changer d'enceintes par exemple, aucun mag ne proposerai en écoute les modéles que je vise car très probablement pas importé ( corrolaire du 1er point sur le conseil ceci dit ), aucun mag n'a une électronique équivalente à la mienne donc il faudrait que j'écoute et que j'extrapole le résultat ou que je viennne avec tout mon matos et là dernier pb, aucun mag n'a de toute facon un audito qui a les mêmes caractéristiques acoustique que ma pièce, donc même avec mes électronqiues, on ne pourra qu'imaginer le résultat final...
Alors qu'en commandant en direct, je rcois le truc, je l'essaye chez moi, ca me plait je garde ( et on peut espérer que c'est le cas géénral ), ca ne plait pas, soit le vendeur a une politique "money back / satisfait ou remboursé" et je renvoie, sois je revends d'occas ( hé, la hifi est une passion qui coute cher, tout le monde le sait, non ! ;-) ).

Ceci dit, l'écoute est indispensable ! Et non, ce n'est pas incohérent avec ce que je viens d'écrire ;-) !
Elle est indispensable, non pas pour le choix, mais bien avant, pour se "former" l'oreille et le gout, savoir à la foi ce qu'on aime ou pas entre une écoute "précise" ou une écoute "chaleureuse" et savoir quel matériel sonne "précis" ou "chaleureux".
Et ceci pour avoir les références pour pouvoir juger les "conseils" qu'on trouve en ligne et lisant les éventuels gouts du "conseilleur", le matériel associé, et toutes nes autres info permettant de pondérer le conseil...

Et je pense qu'un forum comme le notre pourrait avoir un role majeur dans l'organisation d'écoutes de qualité et d'une certaines facon, sans vouloir paraitre d'une ambition démesurée, contribuer à une certaine "éducation" de nos lecteurs/participants ( puisqu'on y trouve aussi plein de gens qui donne des conseils )...
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 12:34

haskil a écrit:Car quelle était la source d'information pour aller acheter à londres ?
Le bouche à bouche dans un tout petit cercle donc


Pardons si c'est pas constructif mais c'est plutot le bouche à oreille, le bouche à bouche, à la même époque, c'était plutot les cercles "peace & love" :lol: :lol: ;-)
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 12:39

PADOLYIMF a écrit:
ACVotre a écrit:
d'ailleurs et par mon métier , j'écoute pas mal d'électroniques, d'enceintes et deje peux vous dire que des matériels exceptionnels il y en a de moins en moins, par contre des matériels hifistes qui épatent la galerie beaucoup plus ...


Je suis d'accord avec cela, nous sommes plus ou moins confrontés à de nombreux produits mais j'ai l'impression qu'il y a de moins en moins de produits réellement HIFI



Moi pas du tout, mais alors pas du tout, c'est le moins qu'on puisse dire :lol:

Il y a de plus en plus de matériels exceptionnels ou excellents et de moins en moins d'appareils électroniques qui se ressemblent...

car la diversité des technologies employées, des schémas utilisés, des esthétiques est beaucoup plus grande aujourd'hui qu'il y a 30 ans et même 20 ans !


Les enceintes haute fidélité ont fait des progrès colossaux meme si quelques glorieux ancêtres tiennent toujours leur rang...

Le CD est un progrès pharamineux sur le microsillon.... tel qu'il était lu chez 99 % des gens qui avaient une platine microsillon... Et ce du bas au haut de la gamme...

Ecoutez donc un microsillon sur la platine LP surmontant une midi chaine en le comparant à ce qui sort d'un MP3 :lol: Le MP 3 écrase le LP...

Ecoutez donc ce qui sort d'une platine LP de moyenne ou haut de gamme de 1975, avec sa cellule telle qu'on la montait à l'époque dans 99 % des cas (merci à Shure d'avoir fourni un ustensile sollide pour bien positionner la V 15 (les autres ne faisaient pas ça... se limitant pour le mieux à une abaque dessinnée sur un bout de papier)... et comparez avec ce qui sort d'un lecteur de CD/DVD à 300 euros :lol:

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 12:42

ogobert a écrit:
haskil a écrit:Car quelle était la source d'information pour aller acheter à londres ?
Le bouche à bouche dans un tout petit cercle donc


Pardons si c'est pas constructif mais c'est plutot le bouche à oreille, le bouche à bouche, à la même époque, c'était plutot les cercles "peace & love" :lol: :lol: ;-)



:lol: :lol:

En fait quand tu voyais les prix londoniens tu tombais dans les pommes :lol: Fallait donc te réanimer :lol:

A nous les petites anglaises 8)


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés