Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Tous sur les casques et écouteurs

AKG K240 mkII – Rodage et sensations d'écoute

Message » 08 Fév 2010 12:21

Bonjour,

Je viens d’acheter un AKG K240 mkII, notamment grâce aux comptes rendus lus sur ce forum (merci). Au sortir de la boîte, je lui trouve un son un peu terne, un peu "mat" par rapport aux écoutes que j’avais pu faire.

Je me dis qu’il a besoin d’un peu de rodage.

A quel volume faut-il le roder ? Volume d’écoute ? Plus ou moins fort ?

Au bout de combien de temps à peu près est-ce que je peux le considérer comme rodé (ie le son ne changera plus) ?

Merci
Dernière édition par Fr-Lem le 16 Fév 2010 11:53, édité 1 fois.
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Fév 2010 12:21

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Fév 2010 12:44

Sur les conseils de mon maître es casques, j'envisage le même achat :P , peux tu préciser tes conditions de branchement?
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 08 Fév 2010 16:18

J'ai un AKG 701. Pour le rodage, j'ai d'abord mis le casque à cheval sur un gros dictionnaire, les oreillettes de chaque coté ( les écouteurs sont donc fermés comme en usage normal avec sa tête au milieu ! et pas à l'air libre ).
2 jours ( = 48 heures consécutives ) a peut près à niveau d'écoute + 2 jours très fort ( l'ampli casque : un Nuforce Icon Mobile au maximum )
Au programme en boucle, de la musique mais aussi des fréquences fixes et glissantes et du bruit rose ( extrait du "bink cd" : viewtopic.php?f=1032&t=29856999&p=170892237&hilit=bink#p170892237 )

La configuration dans mon profil


Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48681
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 09 Fév 2010 11:56

Ca y est rodage en cours.

Le casque est branché sur un ampli-casque Creek OBH-11.

Je vais attendre la fin du rodage pour porter un jugement sur le résultat.
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline

Message » 16 Fév 2010 11:55

Bon, voilà mes 1ères sensations d'écoute.

Après une 100aine d’heures de rodage, je pense pouvoir donner un 1er avis sur ce casque. Je parle vraiment de sensations; je n'ai pas mis en oeuvre de protocole très rigoureux. Je n’ai pas beaucoup de références en termes de casques, mais j’ai pu assez longuement écouter les AKG K271, Beyer DT880 et Grado SR125 en comparaison du K240 en magasin. J’ai surtout pu faire une écoute comparative at home avec un Sennheiser HD800. Bon on n’est pas dans la même catégorie avec le HD800, mais finalement la comparaison n’est pas si saugrenue et ça donne une bonne base de référence.

Côté système, l’AKG (comme le HD800 quand j’ai comparé) est branché sur un ampli-casque Creek OBH-11 (alimentation standard), et une source Pioneer DVD 575A. Ca vaut ce que ça vaut comme source, c’est assez modeste mais sur mon système principal (Dynaudio Confidence 5, alimentées par un ampli NAD S300), j’en suis finalement assez satisfait après avoir eu des sources bien plus coûteuses et sophistiquées.

Commençons par le confort : j’avais lu que les AKG sont justement réputés pour leur confort. C’est vrai sans l’être pour le K240 et je suis un peu déçu sur ce point. Je m’explique. Il est léger et bien construit. Mais les oreillettes d’origine sont d’après moi trop petites pour vraiment entourer les oreilles. On sent le bord de l’oreille buter sur le bord intérieur de l’oreillette. J’ai trouvé ça désagréable sur le moment et surtout inconfortable très rapidement. Pour remédier au problème, j’ai acheté des oreillettes de rechange d’un AKG K701, plus larges. Pour les fixer, comme le système de fixation est différent, j’ai utilisé du ruban adhésif en mousse double face, et en 2 minutes, c’était réglé. Avec les nouvelles oreillettes, plus de problème de sensation immédiate. Le casque entoure vraiment l’oreille ; on a une bonne impression d’espace.

Ensuite, l’arceau est un poil serré, avec une tendance à faire remonter un peu les coques vers le sommet du crâne (même avant le changement des oreillettes pour moi). Sur la durée, c’est un peu fatigant. Bon, cela m’a gêné sur une écoute très longue un soir (2 heures de musique puis 4 heures de home cinema sans enlever le casque ou presque).

Au final, côté confort, on est quand même loin d’un Sennheiser HD800 (avec lequel on a l’impression que les oreilles pourraient bouger à l’intérieur), mais c’est bien mieux qu’un HD650, un Beyer DT880 ou 990, ou encore le Grado SR125 qui est un supra-auriculaire (ces derniers toutefois testés maxi 15mn chacun d’affilée, faudrait voir sur la durée). Confort donc au global très acceptable dans cette gamme de prix après customisation quand même, et pour des écoutes de maxi 2 ou 3h à mon avis. Par ailleurs, le fait qu’il soit un semi-ouvert est un bon compromis je pense : il ne s’entend pour l’entourage qu’en étant dans la même pièce avec le silence autour.
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline

Message » 16 Fév 2010 12:02

Venons-en à l’écoute maintenant. Au 1er branchement admettons-le, c’est assez frustrant. La restitution est terne et plate, comme écrêtée. Le medium est sans relief, le grave inexistant et l’aigu diaphane. Les timbres sont déjà bons, au sens de fidèles et sans connotation, mais ça n’a pas de vie. Après 100h de rodage, ça ressemble beaucoup plus à mes écoutes de référence (pas tout à fait encore).

Pour résumer ce qui frappe le plus à mon avis, c’est la neutralité, l’équilibre, et la qualité de timbre de ce casque. Le medium est royal : précis, dynamique (au sens punchy), jamais projeté. Le grave est bien lisible, mais il n’est pas mis en avant ; il pourrait gagner encore un peu en matière et en vivacité. L’aigu est clair, cristallin mais consistant (il pourrait aussi gagner encore en matière mais cela viendra peut-être avec un rodage plus long). La transparence est très bonne, au détriment parfois peut-être d’un certain manque de vie, ou de musicalité (mais mes maillons amont n’y sont certainement pas pour rien).

Sur du jazz moderne, instrumental comme vocal, l’AKG est royal. Le piano de Brad Mehldau par exemple (The Art of the Trio) est d’un réalisme magnifique : timbres superbes, sensation de sentir les touches, séparation et fluidité des notes. Sur ce trio, la ligne de basse est toujours lisible, ainsi que la batterie. Sur Remparts d‘argile d’Henri Texier, même constat : la tessiture de la clarinette et du saxo de Sébastien Texier est riche, pleine de matière, de suavité, mais ça reste lisible et détouré quand il faut. Le balai de la batterie est chatoyant. Sur Hantise (plage huit), l’intro à la contrebasse en cordes frappées est très satisfaisante : beaucoup de systèmes font une bouillie ; là c’est propre et punchy, les basses sont claires et bien présentes, même si pas aussi physique que sur des enceintes. Le K271 fermé est plus boomy de ce côté (mais avec un côté réverbéré et fermé), et il a une écoute plus typée casque fermé (très étouffé et sans ouverture) qui m’a déplu. Le HD800 est encore plus musical que le K240, descend plus bas et plus fermement dans les basses, mais avec des qualités finalement similaires. Avec le K240, il reste la question de la scène sonore, trop « entre les oreilles » à mon goût. Le HD800 offre une scène sonore beaucoup plus vaste.

Sur de la pop-rock, on retrouve le même genre de qualités. Par exemple sur Lou Reed, Perfect Night Live in London (un live avec un enregistrement très dynamique malgré un peu de bruit), les guitares sont étincelantes et incisives sans être agressives, avec de beaux timbres pleins encore. Les voix donnent la chair de poule : les tessitures sont riches, pleines de matière, précises (on entend les mouvements de la bouche), avec un respect des timbres très proche de ma référence domestique (Dynaudio Confidence 5) dont c’est l’une des qualités principales. La batterie est punchy à souhait sans être boomy, la basse très présente, ronde mais pas lourde ni mise en avant.

Sur du classique, en petites formations (musique baroque, ou musique de chambre), l’AKG est encore très à l’aise. Par exemple, sur des concertos de Vivaldi par l’ensemble Europa Galante (Fabio Biondi), les cordes sont voluptueuses, très dynamiques (l’enregistrement l’est). On a un feeling assez monitoring, avec une bonne précision de chaque instrument, même si le placement des groupes d’instruments entre eux est un peu indistinct et la scène sonore donc perfectible (ce sont probablement aussi les limites de l’écoute au casque). C’est très enjoué, mais juste moins spectaculaire que sur un gros système.

Sur toutes ces musiques, la scène sonore est très « en dedans », « entre les oreilles ». On n’a pas la sensation d’avoir une scène devant soi, mais dans la tête. Le HD800 fait assez nettement mieux sur ce point. C’est même le seul critère sur lequel il se détache pour moi nettement du K240.

Dès qu’on passe sur des enregistrements plus médiocres, ou de la musique orchestrale, c’est un peu plus compliqué mais fort acceptable. Sur la symphonie n°7 de Beethoven (par Harnoncourt), pendant l’ouverture, l’étagement des plans sonores manque un peu de profondeur (limite du casque en général ou de ce casque ? Je ne sais pas dire). Mais l’ampleur est quand même satisfaisante sur une interprétation de ce type (assez baroque dans l'esprit avec une grande précision de placement et de détachement des différents groupes d'instruments). Le début du 2e mouvement est saisissant de présence et pas plat du tout. Avec le Sennheiser HD800, c’est sur ce type de musique que la différence est la plus sensible : ampleur et ouverture sonore sont d’une autre catégorie. De manière générale, le HD800 a une musicalité hors pair, tout en gardant des timbres très neutres. Il descend aussi plus bas avec des graves plus ronds et plus fermes. Les aigus sont ciselés. C’est toujours plus musical que le K240, mais le medium est assez proche, plus clair et plus neutre sur le K240.

Enfin, dernier test avec le K240 : en home cinema (quand même 1/3 de mon utilisation). Là, il fait merveille : la qualité du medium et la richesse des voix est parfaite de naturel (je suis beaucoup plus sensible au respect des timbres qu’aux effets surround).

Deux mots sur les concurrents du K240 que j’ai essayés : le Grado SR125 chante plus encore que le HD800 (et que l’AKG donc), mais avec moins de neutralité. Il est très flatteur, probablement trop, avec notamment des voix très punchy, mais je dois reconnaître que si le SR125 existait en circum-auriculaire je l’aurais probablement considéré comme un candidat très sérieux (pour le jazz notamment chanté ou la pop-rock) car il est attachant et donne envie d’écouter la musique. On se sent entraîné dedans là où l’AKG a une restitution plus cérébrale. Je n’ai pas longtemps comparé avec le Beyer dont je n’ai pas aimé la personnalité sonore au premier abord, faute d’avoir insisté peut-être.

Au final, le K240 est à mon avis un excellent casque pour le prix, auquel je pense que je devrais m’attacher de plus en plus avec le temps car ses qualités de neutralité et de richesses des timbres font (devraient faire) qu’on ne s’en lasse pas (et qu’on oublie vite le casque pour se concentrer sur la musique). Il ne faut pas hésiter à l’écouter à un bon volume pour ne pas laisser son côté cérébral « éteindre » la musique. Il est logiquement un cran en dessous d’un HD800 (mais ce n’est pas non plus le jour et la nuit et il est 6 fois moins cher), et différent (en plus sobre) d’un Grado SR125. Plus ouvert et moins typé que le K271 chez AKG. Bref, je ne regrette pas mon achat.

Tout cela est bien sûr subjectif et personnel et je rappelle que j’ai peu d’expérience en matière de casques. Mon but est juste de partager des sensations, et de mettre d’autres auditeurs sur des pistes qui peuvent les intéresser.

Voilà, je rends l’antenne. A vous les studios !

PS. Je voulais faire un CR court, et je me suis rendu compte en cours de route que c’est difficile de résumer ses sensations en 3 lignes…
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline

Message » 16 Fév 2010 13:10

Magnifique CR, un grand merci :P :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 16 Fév 2010 18:22

Très chouette CR! :D

Une ou deux remarques:

1) Ogo a raison: on peut assouplir l'arceau et le bandeau de tête du casque en le plaçant sur des livres (mais les AKG ont quand même tendance à s'assouplir, parfois trop, au fil des années: même si c'est plus vrai pour les casques les plus lourds, ceux qui sont fermés, il faut quand même en tenir compte)

2) pour ce qui est de la taille des oreillettes, c'est vrai que les sur les 140, 240, 141, 271 etc, c'est un poil plus serré que sur les modèles "hifi" (K501, 601, 701, 702): si l'on regarde les pads velours du K141, on voit même que ça en fait un casque quasi supra aural (j'avais lu un fil une fois, sur head-fi, je crois, expliquant que certains adaptaient ces pads sur les 240, histoire d'en améliorer le confort)

3) le côté "plat et sans vie" en sortie de carton est une constante des retours sur le 240 (2/3 jours à feux doux sur une radio périphérique en change pas mal la signature), mais ça dépend aussi de l'ampli ou de la prise casque: tu utilises quoi?

4) pour le placement de la scène stéréo, même si elle reste un peu "en arrière", tu peux aussi essayer de jouer sur l'inclinaison du casque (cf. bandeau plus ou moins sur le front ou sur la nuque)

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 30065
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 17 Fév 2010 11:17

Merci. Quelques réponses.

dub a écrit:1) Ogo a raison: on peut assouplir l'arceau et le bandeau de tête du casque en le plaçant sur des livres (mais les AKG ont quand même tendance à s'assouplir, parfois trop, au fil des années: même si c'est plus vrai pour les casques les plus lourds, ceux qui sont fermés, il faut quand même en tenir compte)

=> J'ai essayé mais je n'ai pas noté un changement spectaculaire.

dub a écrit:2) pour ce qui est de la taille des oreillettes, c'est vrai que les sur les 140, 240, 141, 271 etc, c'est un poil plus serré que sur les modèles "hifi" (K501, 601, 701, 702): si l'on regarde les pads velours du K141, on voit même que ça en fait un casque quasi supra aural (j'avais lu un fil une fois, sur head-fi, je crois, expliquant que certains adaptaient ces pads sur les 240, histoire d'en améliorer le confort)

=> Comme indiqué plus haut, j'ai collé des pads de 701 sur le 240 et c'est beaucoup mieux. Je n'ai pas essayé avec des pads plus petits car je n'aime pas trop le feeling supra-auriculaire (je porte des lunettes et je trouve que la pression des supra sur les oreilles gêne à la longue).

dub a écrit:3) le côté "plat et sans vie" en sortie de carton est une constante des retours sur le 240 (2/3 jours à feux doux sur une radio périphérique en change pas mal la signature), mais ça dépend aussi de l'ampli ou de la prise casque: tu utilises quoi?

=> Comme indiqué plus haut, lecteur Pioneer 575A et ampli casque Creek OBH-11 (alim standard). Probablement pas une source + ampli fabuleux. Quelle est d'ailleurs la réputation du Creek? Ca m'intéresse. Est-ce que je gagnerais quelque chose avec un autre ampli?

dub a écrit:4) pour le placement de la scène stéréo, même si elle reste un peu "en arrière", tu peux aussi essayer de jouer sur l'inclinaison du casque (cf. bandeau plus ou moins sur le front ou sur la nuque)

=> Essayé, mais sans changement très perceptible pour moi.
Fr-Lem
 
Messages: 399
Inscription: 07 Nov 2009 16:07
Localisation: Paris
  • offline

Message » 17 Fév 2010 11:29

On peut toujours conseiller de "tout changer", mais telle quelle, je ne vois pas quoi reprocher à ta configuration. Le Pioneer et le Creek sont deux bons produits — évidemment qu'il "y a mieux". Mais il y a toujours mieux, alors……
A mon sens, si on veut changer quelque chose, après cela, il faudrait envisager un changement de source, ou de convertisseur. Mais c'est une pente dangereuse, un peu le côté obscur de la force audiophile! :lol: :lol:

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 30065
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 25 Jan 2014 15:54

Bonjour je remonte ce topic pour le compléter avec ma maigre contribution.

J'avais un Sennheiser HD 430, 600 ohms, de 1984, que j'adorais plus que tout, je le branchais derrière un ampli Denon sur les sorties hp, pas plus tard que cette semaine j'ai acheté du câble Mogami pour le recâbler entièrement, j'en ai profité pour démonter le Sennheiser entièrement et le nettoyer, habitué à bricoler j'ai pris d'énormes précautions mais au remontage sans que je ne comprenne pourquoi les deux oreillettes étaient HS, je ne vois nul part de fil coupés à la loupe et pourtant à l’ohmmètre elles semblent bien coupées. Enorme déception, énorme honte, crise de nerf et de larme... c'était un cadeau de mon père, je l'ai toujours connu ce casque, il avait mon age (29 ans).

Il fallait que je trouve un remplaçant aussi confortable et précis sans basse surgonflée et dans un budget très raisonnable. Exigence : casque ouvert, circum aural, précis et qui ne serre pas la tête (J'ai un Sennheiser HD 25 que je ne supporte pas plus de 15 minutes tellement il me donne des maux de tête).

Mon choix s'est porté sur l'AKG K240 MK2, les avis sur ce casques sont légions. De plus l'impédance de 55 ohms me dispense d'utiliser un ampli casque. Je le branche donc sur une carte son Creative Recon 3Di qui dispose d'une vraie sortie casque capable d'alimenter des casque jusqu'à 600 ohms (oui oui).

- Au déballage je m'attendais à un peu plus de solidité, c'est du tout plastique, dans l'ensemble ça a l'air relativement solide, sans être aussi sérieux que mes deux autres sennheiser.

- Le confort est impeccable, pile poil ce que j'attendais, ça ne sert pas la tête, mes oreilles sont contenues dans les coussinets et ne dépassent pas, je vais pouvoir le porter à longueur de soirée. Pour chipoter, l'oreillette droite ne pose pas tout à fait aussi bien que la gauche, mais cela n'a rien de gênant, et va peut-être se corriger à force de port.

- A la première écoute, et vu le nombre incalculable de commentaires précisant qu'il fallait obligatoirement une bonne période de rodage, je m'attendais à un son moyen... voire médiocre ! Je m'y étais préparé, mais étonnamment ma première impression fut très bonne.
Les aigus sont bien détaillés, ciselés, montent bien haut. Je suis content de ce côté là même s'il y a, par la même occasion, de rares sifflantes qui peuvent apparaitre de temps en temps mais c'est légèrement mieux que mon HD430 qui était déjà performant dans cette partie du spectre.
Pour les medium, pas de commentaire particulier... c'est précis, articulé, je n'ai pas l'impression qu'il y ait de voile, ni de creux quelque part. Les instruments sont plutôt bien détourés, la scène est large, la spatialisation est bonne. Ca fait jeu égal avec le HD430. Comparé au HD 25, l'AKG est, de par sa conception semi-ouverte, forcément bien plus plaisant, le hd 25 faisant dans le bourrin compressé.
Pour les basses, j'ai lu toute sorte de commentaires, certains lui trouvent trop de basse, d'autre pas assez du fait de sa droiture. Moi personnellement ça me va très bien, c'est ni trop peu, ni pas assez. Ca descend suffisamment bas, sans pour autant avoir de la bouillie. Au contraire je trouve les basses sèches mais ceci va sûrement s'estomper avec le rodage.
Pour terminer mon CR, précoce car casque non rodé, il peut y avoir un très léger manque de dynamique, encore que tout est relatif car si je le compare au HD 25 qui lui en a trop et fatigue très vite, le K240 ne me donne pas envie de baisser le volume continuellement, et ça c'est une très bonne qualité selon moi. La finition générale ne me paraissait pas du meilleur niveau mais pour le prix je pense qu'AKG a préféré privilégier la bonne qualité auditive plutôt que l'aspect extérieur.

J'en suis déjà très satisfait, et j'espère qu'il sera aussi fiable qu'a pu l'être mon bien aimé HD 430.
Macash
 
Messages: 18
Inscription: 29 Sep 2013 21:38
  • offline

Message » 27 Jan 2014 23:17

Petit rajout deux jours plus tard.

Le casque se rode bien, je n'ai pas compté le temps où je l'ai fait tourner tout seul, ni le temps sur mes oreilles. Le son se libère vraiment, les graves gagnent en présence évidemment, mais les aigus sont beaucoup plus aériens, fins, toujours aussi précis et légèrement moins "acide" (c'est un terme péjoratif mais je n'ai pas trouvé autre chose vous m'excuserez). Par contre là où j'ai noté la plus grande différence c'est dans les mediums ! Ouverture, élargissement de la scène, spacialisation, véracité des timbres, il expose le moindre micro détail.
Quel claque de réécouter le HD 25 après ça !!! Il passe pour un casque de supermarché ! Vraiment.

Bref ce casque est une vraie drogue, je suis pressé de rentrer chez moi pour enfiler cet AKG. Même ma femme qui éprouve une indifférence lunaire à toutes les passions masculines (du genre fait exprès de ne pas sentir la différence entre une Karmeliet et une Kro), a voulu essayer mon casque et a été impressionnée. Et je peux vous dire que c'est un exploit historique tant elle ferait tout pour déjustifier le moindre investissement hifi. :zen:
Macash
 
Messages: 18
Inscription: 29 Sep 2013 21:38
  • offline



Retourner vers Casques et écouteurs nomades

 
  • Articles en relation
    Dernier message