Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Comprendre les casques

Message » 23 Juil 2016 0:09

Sorrodje a écrit:C'est pas tant que ça un autre sujet.

C'est une bonne part du problème quand on compare écoute enceintes et écoute casque. si on prenait des enceintes les plus neutres/transparentes possibles et un casque le plus neutre/transparent possible, le deuxième sonnera plus brillant comparé aux enceintes. Simplement du fait que le casque est à quelques mm de l'oreille alors les enceintes sont à quelques mètres. D'où le fait que pour sonner "pareil" qu'une enceinte, un casque doit avoir une signature mesurée plus descendante que l'enceinte.
J'imagine que la différence est moindre avec des enceintes de proximité (nearfield monitor)
Notez les guillemets hein. Je pense que qu'agnostic1er sera bien plus à même d'expliquer ça savamment.

"Savamment " sûrement pas, humblement certainement:

- tout d'abord une petite correction, qui ne remet toutefois pas en cause tes propos précédents: l'harmonique 1 du 200Hz c'est du 200Hz; c'est l'H2 du 200Hz c'est du 400Hz. (wikipedia: "Lorsque l’on parle de fréquence fondamentale, on parle de la fréquence du premier harmonique du son considéré, que l’on désigne comme harmonique 1 ou harmonique fondamental. La note que l’on perçoit correspond à cet harmonique, même s'il est absent du spectre sonore.")

- concernant les différences entre enceintes et casques, même en les supposant techniquement proches de la perfection, il y a deux aspects à considérer:
* les différences aux mesures: je ne m'étendrai pas et me contenterai de dire qu'en résumé elles ne sont pas comparables, sauf à prendre en considération leurs spécificités et à procéder à des analyses différenciées (pour faire court, on ne peut comparer que certaines mesures particulières ou parties de ces mesures)
* les différences à l'écoute: l'un, le casque, s'affranchit totalement de son environnement acoustique et sa géométrie d'émission est particulière (transducteurs dans l'axe des oreilles); l'autre, la paire d'enceintes, est totalement dépendant de l'environnement acoustique (dégradation plus ou moins importante mais toujours présente) mais sa géométrie d'émission est mieux adaptée aux techniques stéréophoniques (sauf enregistrements binauraux). Là encore, en résumé: entre un casque et une paire d'enceintes, on peut arriver à une restitution proche sur certains aspects (notamment en terme d'équilibre tonal) mais certaines différences de perception subsisteront toujours. Le casque garde une supériorité en terme de définition (environnement non dégradant), les enceintes gardant une supériorité en terme d'image/plans sonores (stéréophonie) et ressenti de pression sonore dans les fréquences basses.

Enfin, pour répondre à la question initiale "Qu'est ce qui fait qu'un casque va sonner plus mat ou plus brillant pour un son donné ?", ma réponse est simple: d'abord la réponse en fréquences, ensuite l'importance des distorsions harmoniques et d'intermodulation; les caractéristiques de transitoires (je préfère le terme d'amortissement, car c'est lui qui détermine principalement la qualité des transitoires) ou même les éventuels problèmes de phase influent peu, voire pas du tout cet aspect "mat/brillant". :wink:
Diyers, ne copiez pas, créez ! c'est bien plus gratifiant. Et si vous ne vous en sentez pas capables, apprenez..., votre jour viendra.
Agnostic1er
Administrateur Forum DIY.
Administrateur Forum DIY.
 
Messages: 7922
Inscription: 19 Oct 2005 3:26
Localisation: Alsace
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Juil 2016 0:09

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Juil 2016 1:14

Quand tu mentionne la supériorité des enceintes sur les casques en terme de ressenti de la pression sonore dans les basses fréquences,
tu fait référence au fait que les enceintes transmettent le ressenti de ces fréquences non plus juste dans les oreilles mais étendu a tout le corps?
PC WIN7 64,Alim USB Aqvox+jitterbug,Breeze Audio U8+ipurifier2,Burson DA-160+HA-160+SR red fuse X2
Liaisons audiophile access serie 5 silver touch+Lavricables ultimate USB
Casque:DT880/770 pro,AKG K701,ath AD900/A900X,325is,HD600/650/800 et HE-400 recâblé
Dunkleos
 
Messages: 68
Inscription: 07 Avr 2016 16:58
Localisation: Seine Saint Denis
  • offline

Message » 23 Juil 2016 8:00

Bonjour,

Oui, car, si on évoque rarement cette configuration et pour retrouver ces sensations physiques, puisque certains vont même jusqu'à utiliser un caisson de grave avec un casque.


Bon week-end.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 17709
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 23 Juil 2016 9:49

Bonjour à tous,

Bonne idée que d’ouvrir ce sujet Patrick, bravo ! :bravo:

Oui, la perception que nous avons tous d’un casque donné est bien entendu liée à sa courbe de réponse, ses taux de distorsion harmonique, sa faculté à reproduire les transitoires (attaques de notes) donc la vitesse de réaction de ses membranes et leur capacité à retrouver le plus rapidement possible leur position d’origine.
Là, on peut trouver des explications techniques et c’est très utile.
Néanmoins, la réalité subjective (ce n’est pas parce qu’elle est subjective qu’elle n’en est pas moins une réalité) de notre propre perception complique un peu les choses. Car en fait, un casque donné et branché sur un même système, ne sera pas perçu de la même manière par différents auditeurs.

En effet, entrent en jeu la qualité de notre propre audition, (c’est très décrié ici, mais pourtant…) sa sensibilité…son éducation…Et ce que nous aimons / voulons entendre, ou pas.
J’ai eu au téléphone il n’y a pas très longtemps, une personne trouvant le LCD-2 trop brillant...
Une autre me disant la même chose au sujet de son HD650….cette personne aurait souhaité calmer les ardeurs de son 650 dans le haut médium / aigu….
Je pense pourtant que nous sommes tous d’accord ici, pour dire que le HD650 et le LCD-2 sont plutôt des casques mats, ou pour le moins, qu’ils ne font pas partie des casques dits « brillants ». Et bien il en est tout autrement pour ces deux personnes. Et ce qu’elles entendent est bel et bien pour elles, une réalité. Leur réalité.
Souvenez-vous de la perception de l’Odin par Oliv009. L’Odin est pour lui insupportable et pourtant, voilà maintenant un an que ce casque est arrivé en France et que personne depuis ne l’a trouvé trop brillant. A ma connaissance, en tout cas.
Je ne suis pas là dans le jugement, juste dans le factuel.

Alors bien sûr, les trois cas évoqués plus haut sont peut-être des extrêmes et d’une façon générale, un casque « brillant » est reconnu comme tel par une grande majorité d’auditeurs (je pense par exemple à la signature subjective du PS1000) et il en est de même pour un casque « mat » (et là je pense au LCD-2).
En même temps, entre « mat » et « brillant », si je prends ces deux caractéristiques comme extrêmes, il est possible de placer le curseur à différents endroits.
Par exemple : Signature subjective (je dis bien subjective) de l’extrême grave vers l’extrême l’aigu descendante, plutôt descendante, plutôt plate, plate, plutôt montante, montante etc...
Ce qui est intéressant, c’est que quelle que soit la manière dont la courbe est inclinée, accidentée, il y aura toujours des auditeurs trouvant que le casque en question est équilibré et neutre (j’ai entendu à maintes reprises ces affirmations venant de propriétaires de PS1000) là où il sera difficilement écoutable pour d’autres. Regardons toujours ce brave PS1000. Une merveille de transparence, de neutralité et d’aération pour certains, un bel exemple de déséquilibre flagrant pour d’autres.

Et le HE1000 ? A peu près autant apprécié que repoussé. Et comment expliquer cette disparité d’opinions ? L’analyse de ses mesures ne nous aidera pas à répondre à cette question.
Le HE1000 n’est pas perçu comme étant mou et flou par les auditeurs auxquels « il parle ». Par ceux qui s’en régalent. Mais il l’est pourtant pour ceux qui trouvent qui l’est ! Alors qui aujourd’hui peut affirmer que fondamentalement, intrinsèquement, un HE1000 est flou et mou ?

Le D1000 ? Casque de très haut niveau pour certains, alors que trop brillant et déséquilibré vers le haut pour d’autres. Pourtant, ceux qui l’apprécient et l’écoutent régulièrement, ne le trouvent pas du tout « trop brillant ».
Et puis nous oublions trop souvent une chose : Un casque ne produit aucun son seul. Un casque est un élément passif qui commence à faire entendre quelque chose, à partir du moment où il est connecté à un amplificateur, lui-même amplifiant une source. Alors un D1000 brillant branché à un SPL Phonitor, oui, probablement. Encore que ça dépend pour qui...
Un D1000 brillant alimenté par un bon ampli à tubes…J’en suis moins sûr. Je l’écoute justement de temps en temps en ce moment le D1000. Connecté à mon Viva 2A3 il n’a rien, mais vraiment rien de brillant ce casque. C’est un casque clair, comme peuvent l’être les casques Stax, (je fais le parallèle eu égard au fait qu’il utilise la même technologie électrostatique pour l'aigu, que les Stax ) mais pas brillant.
Ce que nous écoutons dans 100% des cas, n’est pas le casque, mais un ensemble de signatures sonores qui s’additionnent : Celle de la source, de l’ampli et du casque.
Peut-on affirmer que dans l’absolu, le D1000 est un casque brillant ?
Alors bien sûr, on peut répondre à cette question :
...Mais oui, par rapport aux LCD-2 / LCD-3, le D1000 est brillant. ...
Ce n’est pas faux.
En même temps, si vous positionnez le tirage papier d’un gris parfaitement neutre, à côté d’un tirage du même gris mais lui, avec une dominante bleue, votre tirage parfaitement neutre (mesuré et vérifié au densitomètre) sera alors perçu par votre équipement visuel avec une dominante jaune (l’opposé du bleu)….Effet de compensation…
Après, ce qu’il serait intéressant d’estimer, c’est la réalité ou non, de la propension que le D1000 « aurait » à être brillant en comparaison avec le vrai timbre d'un instrument ou d'une voix...Et selon l'association source, ampli, D1000, on aurait peut-être des surprises...Un ingénieur du son intervenant ici, a choisi un D1000 pour travailler !

On trouve régulièrement sur le net des auditeurs de Stax SR009 qui le disent trop brillant. D’autres qui le perçoivent comme parfaitement neutre….Alors encore une question au sujet d’un des tous meilleurs casques actuellement disponibles :
Il est comment le SR-009 ? On ne va pas dire mat quand même, mais brillant, équilibré ?...

Les exemples sont nombreux, qui montrent qu’un casque et au-delà de toutes considérations techniques, peut avoir une signature sonore pour X alors que Y le percevra bien différemment.
Qu’il soit neutre ou pas, quelle que soit l’orientation de sa courbe de réponse, c’est avant tout l’équipement auditif de celui qui écoute, qui décidera si le casque procure du plaisir, de l’indifférence ou de la répulsion, si il le trouve mat, brillant, neutre ou je ne sais quoi.
Le respect des timbres ? Un violon sonnera « naturel » pour X et sera pourtant perçu sur le même système et par Y, comme une viole de gambe….
X dira :
Ce casque est très neutre...
Y dira :
Ce casque est coloré...

Et puis il y a aussi la technologie mise en œuvre. La « légèreté » sonore des casques électrostatiques Stax et la « matière » que nous offrent les orthodynamiques. Si l’on prend une bande de fréquence commune, genre de 50 à 1000Hz, là où les casques sont tous à peu près « droits », on s’apercevra qu’une voix d’alto peut être bien différente, si chantée par un LCD-3 ou par un SR-009…Alors que les deux casques présentent dans cette gamme de fréquences une réponse quasi droite et quasi identique.

Image

En tout cas, ce ne sont pas les petites différences de linéarité qui à elles seules peuvent expliquer la différence importante de signature sonore entre ces deux casques, dans cette gamme de fréquences de 50 à 1000Hz.
Et encore… la comparaison sera copieusement biaisée, parce que là en l’occurrence, on comparera deux casques sur des amplis différents !

Tu vois Patrick, le sujet est super intéressant mais je crains qu’il ne puisse y avoir de réponse(s) précise(s) à tes questions !

Pierre
Pierre PAYA
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 3218
Inscription: 09 Avr 2011 18:53
Localisation: Nimes

Message » 23 Juil 2016 10:15

Pierre PAYA a écrit:J’ai eu au téléphone il n’y a pas très longtemps, une personne trouvant le LCD-2 trop brillant...

C'est peut-être :
- lié à l'âge (les jeunes ont une meilleure acuité auditive dans les aigus)
- une hyperacousie non encore diagnostiquée
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4961
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 23 Juil 2016 10:34

La première fois que j’ai écouté le LCD-2 il m’avait semblé également trop brillant sur un BURSON CONDUCTOR en face du LCD-X, puis finalement j’ai appris que le casque n’était pas totalement rodé.
Quand j’ai écouté l’ODIN sur le VIVA 845 je l’ai trouvé extrêmement proche du HE-6, pourtant leur courbe sont complétement différente, le HE-6 peut-être brillant ou pas en fonction de l’ampli….
Tout cela n’est pas simple.
Pire encore, l’éducation de l’oreille peut tout changer. J’ai adoré le GS1000I sur mon MS-2A3 au point d’en verser des larmes, aujourd’hui je ne peux plus l’écouter, je n’arrive plus à entendre ses qualités (sur du tube il y en a énormément) car malheureusement désormais je n’entends que les défauts.
yacine60180
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4569
Inscription: 17 Fév 2012 14:06
Localisation: NOGENT SUR OISE
  • offline

Message » 23 Juil 2016 13:27

Rif hi-fi a écrit:
Pierre PAYA a écrit:J’ai eu au téléphone il n’y a pas très longtemps, une personne trouvant le LCD-2 trop brillant...

C'est peut-être :
- lié à l'âge (les jeunes ont une meilleure acuité auditive dans les aigus)
- une hyperacousie non encore diagnostiquée


Bonjour,

Si je me souviens bien d'un article paru dans une revue Hifi (probablement la Revue du Son) où un spécialiste de l'audition, ainsi que du sexe de la personne.

Celles de genre féminin étant dans leur globalité plus sensibles, moins réceptives, aux fréquences aiguës.


Bonne journée.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 17709
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 23 Juil 2016 13:48

:mdr: Donc tout le monde a plus ou moins un peu de féminin en soi. :o Merde mes gouts ont changé j’espère que....
Dernière édition par yacine60180 le 23 Juil 2016 14:35, édité 1 fois.
yacine60180
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4569
Inscription: 17 Fév 2012 14:06
Localisation: NOGENT SUR OISE
  • offline

Message » 23 Juil 2016 14:32

Il y a une autre explication : cette personne est une extra-terrestre à l'ouie très developpée 8) :ane:
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4961
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 24 Juil 2016 1:32

...
Dernière édition par blue dream le 24 Juil 2016 13:46, édité 1 fois.
ceci n'est pas ma signature
blue dream
 
Messages: 1290
Inscription: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 24 Juil 2016 11:18

Si l’on prend une bande de fréquence commune, genre de 50 à 1000Hz, là où les casques sont tous à peu près « droits », on s’apercevra qu’une voix d’alto peut être bien différente, si chantée par un LCD-3 ou par un SR-009…Alors que les deux casques présentent dans cette gamme de fréquences une réponse quasi droite et quasi identique.


oui Pierre, mais c'est normal, et ça peut-être du en partie à la RF, car une voix a des harmoniques très présents bien au dessus de 1000 hz, je dirais même que la majeure partie du timbre vocal se situe au dessus de 1000 hz, c'est pour cela que c'est l'un des instruments les plus difficile à rendre. Pour le reste je partage ton analyse subjective et néanmoins pertinente de la perception individuelle de chacun. Comme évoqué plus haut, c'est du à la forme du pavillon de notre oreille, nos éventuelles défaillances auditives ( on en a tous ), et aussi à la propention de notre cerveau à interpréter les signaux sonores, les phénomènes d'hyperacousie sont fréquents et ils sont souvent purement psychologiques.. Mais ce qui est troublant c'est qu'on a tous notre echantillon du réel, du vrai, pour peu qu'on soit souvent au concert. Et pourtant les différences de reproduction d'un système ne sont pas toujours perçues comme une altération du réel, du moins il n'y a pas consensus.. un Abyss pour moi est loin du réel, plus qu'un LCD-4... d'autres diront exactement l'inverse.. je crois que les paramètres du sons revêtent une importance différente d'un auditeur à l'autre, certains s'attacheront d'avantage à l'image, d'autre à la cohérence timbrale, d'autre à la dynamique etc etc.... bref c'est un vaste sujet ou l'objectif ( purement technique ) n'a pas valeur de vérité absolue... c'est un savant mélange de subjectif/objectif... un vrai casse-tête, insoluble pour celui qui cherche un consensus.
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
cleriensis
 
Messages: 1447
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 24 Juil 2016 13:07

Tout pareil de mon point de vue. Ce qui n'empêche pas d'utiliser avec intérêt des données objectives et des impressions subjectives qui ne s'excluent pas l'un l'autre. Ce qu'on est plusieurs à chercher depuis plus ou moins longtemps c'est la corrélation entre les uns et les autres et c'est bien compliqué de mon point de vue.

Ce qui me parait certain, c'est qu'on devrait en faire d'autant preuve de prudence dans l'énoncé de nos analyse autant que de nos impressions.
Casques : Sennheiser HD800SD & HE60 "baby orpheus"
Amplis : DNA Stratus, Ampli pour Casque électrostatiques SRX+ , Geek Out V2
DAC : Schiit Yggdrasil, Theta Chroma 396, Geek Out V2
Sorrodje
 
Messages: 717
Inscription: 28 Aoû 2013 15:04
Localisation: 21- Dijon

Message » 24 Juil 2016 14:45

Je ne suis, pour ma part, pas même sûr de la manière dont on peut poser le problème. Je me souviens d'avoir lu (mais pas moyen de retrouver le lien! :oops: ) une étude au terme de laquelle en écoutes aveugles, les casques perçus comme les meilleurs étaient ceux qui étaient linéarisés (confirmé par ceci que les moins bons, une fois rectifiés, étaient perçus comme les meilleurs ou proches des meilleurs): cela tendrait à démontrer que plus on approche l'écoute "dans la réalité", mieux c'est. Et pourtant, la chose est bien connue, certains casques, avec tous leurs défauts, peuvent être sinon unanimement, du moins assez généralement, être perçus comme très bons. Je pourrais, quant à moins, en multiplier les exemples: ni l'AKG K1000, ni le Senn. HD600, ni l'Odin, ni le Jecklin Float PS-II, ni l'Ergo AMT ne sont "parfaits" — et pourtant je ne peux pas m'empêcher de continuer à les préférer.

J'en conclus pour ma part que les mesures — à la condition qu'elles soient "complètes" et non limitées à la simple bande passante — sont, au mieux et à la condition qu'on sache les lire, une condition nécessaire et certainement pas suffisante. Ce qui implique la nécessité d'essayer par soi-même et d'accorder une certaine confiance à ses impressions subjectives. Dès lors, les choses se renversent pour ainsi dire, car interviennent un grand nombre de facteurs, parmi lesquels l'expérience acquise, ses goûts et préférences, l'habitude que l'on a ou pas de la musique "en vrai", sa propre physiologie, etc.

Et je ne suis même pas certain qu'on puisse lister exhaustivement ce type de paramètres. Du coup, pour ma part, j'en suis réduit à "l'évaluation subjective". On me dira, avec raison, que je ne peux pas faire confiance à ma subjectivité: mais alors on change de registre d'argumentation, et les arguments, pour rationnels qu'ils soient, n'ont pas pour autant une valeur persuasive. Après tout, il n'y a pas grand chose à répondre à celui qui dit que tel casque, quels que soient les défauts qu'on peut démontrer objectivement, lui procure plus de plaisir que tel autre, si "parfait" qu'il soit (par ex. j'ai beau "savoir" que le Stax SR009 est un excellent casque, je ne parviens pas à le "préférer" et ce quand bien même je n'entends pas non plus un "mauvais" casque!). Imagine-t-on quelqu'un qui choisirait ce qu'il ne préfère pas à ce qu'il préfère, sous prétexte qu'il devrait préférer objectivement le préférable?…

Mieux vaut sans doute renoncer à deux "mythes", celui du "casque objectivement parfait" ou "le meilleur en soi" (en se disant que la perfection n'est pas de ce monde), et celui de "l'oreille d'or", de l'évaluateur "parfait" dont le "goût" serait parfait (le mauvais goût est toujours celui…… des autres, donc, pour autrui: le mien!), et relativiser son propre enthousiasme, autant que ses dégoûts, en en marquant la particularité, à la fois sur le type de musique que l'on écoute et en s'instruisant de ce que les analyses techniques peuvent nous apprendre…

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
dub
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 27910
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
  • offline

Message » 24 Juil 2016 15:27

Bonjour à tous,
J'ai enfin fini par comprendre, grâce à de nombreux échanges avec Pierre, que le meilleur casque pour moi est celui qui me plaît le plus! :ane:
Sauf que les défauts d'un casque ne "sautant" pas forcément aux oreilles, s'ils finissent pas devenir lassants, la notion de "meilleur" n'est pas durable. Et il faut compter avec l'éducation de l'oreille et du goût!
Il est donc important de connaître les défauts et qualités(objectifs ou pas) que les autres trouvent à un casque afin d'évaluer la persistance du plaisir qu'il pourra me donner.
Ce forum est une mine d'or pour réussir cette démarche et on peut remercier les "connaisseurs" qui nous aident à ne pas trop nous tromper. :thks:
Mais, bon, ce n'est pas parfait comme méthode, et après quelques coups courts et quelques coups longs (LCD2-LCD3-ED12-SR507), je n'ai que le Chroma qui perdure. :bravo:
Bonnes écoutes
hyucca
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 484
Inscription: 12 Mai 2014 17:36
Localisation: Orléans
  • offline

Message » 24 Juil 2016 15:47

hyucca a écrit:Sauf que les défauts d'un casque ne "sautant" pas forcément aux oreilles, s'ils finissent pas devenir lassants, la notion de "meilleur" n'est pas durable. Et il faut compter avec l'éducation de l'oreille et du goût!
Il est donc important de connaître les défauts et qualités(objectifs ou pas) que les autres trouvent à un casque afin d'évaluer la persistance du plaisir qu'il pourra me donner.


+1 :bravo:

Mais bon, tu finira avec un HE-1000 :ane:
yacine60180
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4569
Inscription: 17 Fév 2012 14:06
Localisation: NOGENT SUR OISE
  • offline


Retourner vers Casques sédentaires