Modérateurs: Staff Rencontres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Tout les salons, lancements, avant-premières et autres événements publics

Salon High End de Munich 2010

Message » 07 Mai 2010 2:52

Si vous avec l'occasion d'y aller, ne manquez surtout pas d'aller écouter le Stand E118 (AudioNec).....

jacques

Le salon : http://www.highendsociety.de/english/highend/highend_aktiv.php

Du 7 au 10 mai, 10H00 à 18H00 8)
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4715
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Annonce

Message par Google » 07 Mai 2010 2:52

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

INTRO

Message » 08 Mai 2010 16:18

Ayant des réunions dans la semaine à Munich, je me suis dis : « Tiens, si je prenais un peu de temps pour moi et allais voir le salon High End ? ». J’ai donc pris mon vendredi et suis allez au salon.

Remarque générale : voilà un vrai salon et je me demande pourquoi il n’y a pas d’équivalent en France (car les manifestations que nous avons en octobre dans des hôtels à Paris sont des plaisanteries à coté).
J’y étais donc le vendredi et c’était plein, j’imagine donc quelle va être l’affluence ce week end…
J’ai fait 10h45 – 14h30 avec un pause pipi, j’estime avoir vu les 2/3 du salon dont un tiers en marche forcée, voilà qui donne une idée de la taille.

J’ai pris des notes sur ce que j’ai vu et entendu et me propose de vous en faire part. Il s’agit bien évidemment de perceptions des plus subjectives, et nous savons tous de toute façon que les salons ne sont pas réellement les endroits idéaux pour se faire une opinion. Sauf que, à Munich… enfin j’y reviendrai.

Ce salon est un vrai salon, j’arrive en taxi devant le M.O.C. qui est un endroit fait pour ça (les salons). Après m’être acquitté du droit d’entrée de 10€ me voilà jeté dans le hall, assez vaste, mais pas immense. A ce moment là je me dis « humm, c’est du même ordre que Paris ». En fait, ce n’est même pas aussi bien parce que l’effet hall fait que tout le monde est dans un carré de 50m X 50m et de 8m de haut, pas simple pour des écoutes…
Sur toute la surface, une débauche de matériel et déjà beaucoup de monde (ouvert depuis moins d’une heure). Seulement voilà, s’il y a quelques installations branchées, elles sont « à l’air libre » et quand elles jouent, elles ne font qu’ajouter à la cacophonie ambiante. Je passe et repasse dans le hall, je ne connais pas la moitié des marques exposées (mois qui croyais en connaître une tripoté…)
Ceci me fait dire en passant qu’il est assez incroyable de voir autant de marques dans une aussi petite niche. Elle n’est peut-être pas aussi petite que ça, ou pas mal vont rester sur le carreau.
Je vois, dans un coin de stand, les frangines des mes Vivid B1, trop rares dans les salons et ailleurs.
Sur le stand Klipsch, il y a leur fer de lance mais non branchées, il ya aussi un stand Gamut exposant en statique leurs belles électroniques, etc.
Je sens la déception m’envahir, quand, en mettant sur le côté d’une allée pour laisser passer les gens, je m’aperçois qu’il y a un passage vers… un autre hall ! Je vais découvrir comme, non seulement un autre hall mais un étage recouvrant ces deux hall, et tout ça c’est la salon, now we’re talking !

La suite, comme dit fut une course effrénée pour tout voir et entendre le plus possible. Oui parce que le premier hall était trompeur : dans le deuxième, son jumeaux en taille, il y avait de petits box fermé (plafond compris) dans lequel il y avait des écoutes !
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

EN VRAC

Message » 08 Mai 2010 16:18

Passons maintenant au contenu.
Je ne l’ai pas encore dit mais il y avait quantité de stands de câbles, secteur et autres, beaucoup d’accessoire du type supports/meubles, découpleurs, beaucoup d’accessoires pour platines vinyles, etc. Je suis obligé de me dire que leur présence doit être rentable, même en exposant en statique.

Dans le 2e hall du bas, il y avait quelques bricoles intéressantes.
- A noter un stand Atoll (cocorico) qui présentait notamment son dernier intégré dont on parle dans le dernier Haute Fidélité. Quelques systèmes avaient l’air branchées mais en ouvert. A coté (c’était le coin des français), 3DLab et JMR faisaient stand commun, malheureusement aussi en statique à part un petit lcd allumé sur un mur, assortir de 2 JMR murales rouges sympathiques. 3DLab annonçait fièrement le premier lecteur Blu-Ray audiophile 3D ready (à moins que je n’ai pas compris, ça fait beaucoup de 3D tout ça).
- A noter également une impressionnante centrale électrique Isotek qui trônait sur l’un des stand. J’ai un Power Plant Premier de PS Audio, et ben il faudrait en empiler 4 pour avoir le volume de l’Isotek…
- En vrac, il y avait un stand c-ear qui proposait des moulages d’oreille pour ses écouteurs intra-auriculaire. Comme il le faisait sur place, je l’ai fait, on verra ce que ça donnera quand je recevrait les écouteurs…
- Egalement, en vrac, un stand spécialisé dans le Logithèque et des ripeurs/serveurs sur base de boitiers HFX proposait également un petit ampli numérique pour Squeezebox Touch (ou autre). Ce mignon petit engin avait à peu près la taille et l’aspect d’un receiver. Je ne sais pas comment il sonne mais j’ai trouvé l’idée élégante.
- J’ai pris la doc d’un joli petit serveur dont l’esthétique et la télécommande étaient sympa. La marque est Sonneteer et le nom du serveur est Morpheus. Il est apparemment compatible Squeeze Center (en plus de l’upnp). Ils vendent aussi un ripper/NAS. Mais bon, à 2750€le streamer, il faut que le Dac soit exceptionnel, et que dire du NAS à 2500€ (même quand on peut choisir la couleur…)
- A noter aussi, un petite présentation des produits Artora (danois) qui sont mimi comme tout dans leurs petites boites blanches, grises ou noir.
- Pour rester dans le design danois, il y avait un petit stand Davone, vous savez ces jolies petites enceintes en bois plié dont le profil ressemble à un accent circonflexe. Ils présentaient leur grandes sœurs : complètement différentes, toujours très design, mais cette fois-ci néo-vintage, en bois plié avec un HP coaxial mêlant un large bande à un tweeter. Pas possible d’écouter mais vraiment très sympa (à 5000€ quand même).
- A ce stade, il me parait inutile de préciser que mes goûts vont vers les produits dits « design » et que je suis naturellement attiré par ces produit plutôt que les classique boi-boites. Ceci est aussi (et surtout) valide pour les enceintes. Je suis conscient de passer potentiellement à côté de trésors mais que faire…
Ca doit être mon coté féminin.
Dernière édition par Fyper le 08 Mai 2010 16:27, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Ecoutes - INTRO

Message » 08 Mai 2010 16:19

C’est en suivant le flot de personnes que je me suis aperçu que les écoutes étaient à l’étage. En haut, fini les stands, places aux boutiques et aux salons. On dirait vraiment des boutiques avec vitrine, et produits agencés. Ca c’est pour les plus riches, derrière se trouvent les salons, moins ostentatoires, eux aussi vitré et permettant de faire des salles d’écoutes de bonnes taille à de tailles considérables.

Toutes les salles dans lesquelles j’ai pénétré étaient traitées acoustiquement, c'est-à-dire qu’il ya avait des panneaux et des bass-traps en quantité (ce qui ne veut certes pas dire que les pièces étaient traitées). Toutefois, il faut avouer que pour la plupart des écoutes que j’ai faites, le son était subjectivement meilleur que les hôtels français…

Dans ces stands de riches, les exposants avaient le loisir de faire des boutiques en statique, des salons d’écoute ou des endroits qui faisaient un peu les deux.
T+A par exemple, qui jouait à domicile, avait une immense boutique, à l’esthétique soignée, présentant notamment des appareils avec le dessus en plexi pour montrer l’intérieur (je suis d’ailleurs presque surpris que ces choses ne se fassent pas plus à la vente), mais ne proposait rien en écoute. D’autre proposaient des salles d’écoutes pouvant parfois contenir plusieurs dizaines de personnes. Bref, une autre dimension.

Si je regardais ma montre quelques minutes plus tôt en me demandant ce que ‘j’allais pouvoir faire en attendant mon vol, je me demandais maintenant comment tout voir et tout entendre, il faudrait faire des choix.
Dernière édition par Fyper le 08 Mai 2010 16:43, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

LEEDH

Message » 08 Mai 2010 16:19

Leedh, vous savez, ce sont ces haut-parleurs français révolutionnaires. Je ne suis pas capable de rentrer dans le détail, mais il y a eu suffisamment d’articles dans la presse française.

J’étais très curieux de les écouter et comme j’avais loupé la démo chez présence pour les High End days, ce fut une opportunité inattendue. Ils avaient un stand avec un box fermé pou les écoutes. Il n’y avait personne, j’en ai profité pour faire une écoute et prendre le temps de discuter avec le père de Leedh : Gilles Milot.

L’écoute fut très intéressante malgré une pièce très réverbérante (non traité celle-ci). La dynamique et la définition de ces petites choses sont très impressionnantes. Beaucoup moins de basses que d’habitude, en fait, un rendu probablement plus réaliste que bien des systèmes. C’est difficile à décrire, en écoute (trop) rapide on a l’impression qu’il manque une troisième voie vers le bas. Quand on fait plus attention on s’aperçoit qu’on entend des choses qui sont d’habitude bien du ressort de cette troisième voie. Pourtant cette partie basse du spectre, se retrouve dégraissée de basses trainantes. Quand Mr Milot dit qu’il a un client qui a abandonné des JBL Everest 6600 pour ces enceintes, on est obligé de se poser des questions. La discussion avec Mr Milot est aussi très intéressante et pas seulement liée au produit en question.

Je vais probablement créer un fil sur le sujet, mais une partie du credo de Leedh tourne autour du rendu des basses, et c’est en partie lié à ma réflexion sur ce salon et une tendance plutôt dérangeante du moment.

Bref, Leedh : à suivre… vraiment.
Dernière édition par Fyper le 08 Mai 2010 23:27, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Devialet

Message » 08 Mai 2010 16:19

J’avais lu que Devialet serait représenté au salon. Je suis Devialet depuis leur Une de Hifi News. Je trouve le produit (et son design) très intéressant. Une première écoute du produit sur un système étrangement configuré ne m’avait pas permis de dégager un avis. Je m’attendais à voir le Devialet en statique dans un coin de stand. Que nenni.

Quelle ne fut pas ma surprise de trouver une boutique Devialet sur une des deux places intérieures du salon (un peu les Champs du salon). Une boutique dédiée avec un monde fou, des monsieur Devialet avec l’accent français occupés à parler du produit magique et distribuer des exemplaires du Hifi News en question, et au fond, un salon d’écoute pour une dizaine de personnes.
Ils ont mis le paquet !

Cette fois la configuration est la bonne, j’aperçois des Magico V3. Dans le coin un laptop, tout va bien : des fichiers PCM sont envoyés directement au Devialet qui amplifie des Magico, peut-on espérer meilleure configuration ?

Et ?

Et… ce n’est pas la magie espérée. Tout ça manque de finesse, et je sais que ça ne vient ni des Magico ni de la source… Entendons-nous ce n’est pas mal du tout mais... C’est vrai que c’était un peu fort mais le seul problème qui pourrait venir de là serait une excitation excessive des modes propres de la pièce et j’ai du mal à croire que c’est la seule raison de ce manque de quelque chose.

Parce que je suis séduit par le concept je vais donné à Devialet le bénéfice du doute et tenter une troisième écoute.
Dernière édition par Fyper le 08 Mai 2010 23:53, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Burmester

Message » 08 Mai 2010 16:20

Voilà, pour moi, une des plus belles écoutes du salon. Burmester joue aussi à domicile et s’est offert une belle boutique sur les Champs, juste en face de Devialet, juste un peu plus grande. A l’intérieur, un comptoir sur la gauche, une batterie d’électroniques au fond et une paire d’enceintes de teint claire, une trentaine de places, et quelques appareils en présentation sur la droite. Le tout est bardé de panneaux acoustiques.

Etant donné le prix des jouets, je n’ai pas un a priori positif sur la marque. J’ai eu droit à une écoute très équilibrée, très fine, avec des basses contenues.

Bref j’avais envie de rester un peu et me laisser bercer, et ça c’est très bon signe parce que ça veut dire qu’on oublie le son et entend la musique.

C’est même très bon signe parce que les enceintes (des B80 pour qui connait) sont pas belles du tout et que le coté tout chromé des électroniques Burmester ne sont pas vraiment de la plus grande légèreté esthétique: on ne reste pas pour le plaisir des yeux.
Dernière édition par Fyper le 09 Mai 2010 0:11, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

TAD

Message » 08 Mai 2010 16:21

TAD n’avait pas une boutique mais un immense salon dans une rue avoisinante aux Champs. Etant donnée la réputation de TAD, il est hors de question de passer à coté d’une écoute.

Au fond, deux énormes colonnes, un peu obèses, pesant probablement 200kg chacunes

Pour ce CR, je vais faire court : une cata.

Les basses et infrabasses sont omniprésentes, elles mangent tout, s’en est douloureux, une sono de salle des fêtes fait mieux.

Je n’ai pas voulu connaître les détails de la configuration ni son prix, Après 2mn, alors que le deuxième passage commençait sans racheter le premier, j’ai emboité la pas du premier qui se levait.
Dernière édition par Fyper le 09 Mai 2010 0:28, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 08 Mai 2010 16:21

Les écoutes se font en effet au 1er étage... 8)
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4715
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Emillé

Message » 08 Mai 2010 16:21

Voilà une écoute que j’attendais, ayant lu beaucoup de bonnes choses sur les électroniques à lampes de cette marque (coréenne ?), et n’ayant jamais pu l'écouter dans de bonnes conditions.

Configuration musclée avec pas moins de quatre amplis monoblocs pour alimenter les enceintes les plus kitchs que j’ai jamais vu. Donc tout à lampes, le look Emillé de ton clair et des enceintes qui seraient parfaites dans le manoir de la famille Adams.

Quand j’étais là, ils avaient eu le courage de passer un morceau de piano et trompette. L’écoute était bonne, peut-être un petit manque d’attaque mais peut-être lié à l’enregistrement. Bien sûr, il y avait trop de basse, comme 90% des systèmes, mais c’est dans la parfaite tendance du moment.

Non, je n’envisagerai pas de Emillé, mais je comprends très bien que certains puissent le faire.
Dernière édition par Fyper le 09 Mai 2010 0:55, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Davis Acoustic

Message » 08 Mai 2010 16:21

Une petite surprise chez Davis Acoustic, une marque qui ne m’a jamais convaincu jusque là.

Dans un des salons ils avaient sorti leur « Flagship », leur rolls blanches « Karla » qui sont quand même de gros bébés tout blancs qui n’iront pas avec tous les intérieurs.
Je n’ai pas identifié la source CD mais le préampli était un XP10 de Pass et les amplis, 2 blocs 150.5. J’avoue être un fan de Pass et j’étais très content de les voir ici (seule présence du salon).

L’écoute a démontré une grande finesse et un beau délié, et fait mentir le coté massif de l’esthétique des Karla.
Je crois qu’elles sont dans les 20K€, les reste de l’installation était dans les 10K€, donc pour un tout a 30K€ la qualité était nettement meilleure que bien des installations à 100K€ du salon.
Ce n’est bien sûr que mon point de vue.
Dernière édition par Fyper le 09 Mai 2010 1:10, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Vitus audio

Message » 08 Mai 2010 16:22

Stand/boutique immense pour Vitus Audio, qui avait sorti l’artillerie lourde.

Ce sont les seuls à ma connaissance à avoir transformé la notion de 3 voies and 3 colonnes. Donc faisant partie de la même enceinte (si on peut encore l’appeler comme ça), une colonne pour les tweeters, une colonne pour les mediums, et une colonne pour les graves. Chaque colonne faisant dans les 2m de haut. Du lourd, du très lourd…
Graphiquement, je crois que McIntosh a fait une colonne truffée de haut-parleur qui s'en approche un peu.

Le tout est alimenté, évidemment, par des blocs maison.

Alors oui, le son est bon et ample et tout, mais d’autres méga-systèmes font aussi bien, et tout cela est tellement démesuré. On est dans du matériel pour émir…ou trader qui veut impressionner ses copains.
Dernière édition par Fyper le 09 Mai 2010 1:31, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Focal

Message » 08 Mai 2010 16:22

Focal avait un grand salon au fond duquel trônait les Stella.

Il fallait que j’y aille.

J’avais déjà écouté les Stella chez Présence au High End days et les avais trouvées vertes, rigides et pour tout dire sans grand intérêt.

Dans cette écoute à Munich, elles étaient dans une pièce plus grande, correspondant probablement plus à la raison d’être de ces enceintes. Pour le reste, le grand jeu : la suite Scarlatti de chez DCS en 4 parties (lecteur, DAC, horloge, upsampler) et préamplification et amplification Thorens.

Résultat : plus rien de la dureté entendue la fois précédente, tout est coulé, fluide, de très grande amplitude et de très grande dynamique, une vraie réussite.
Le seul bémol, encore attribué à la mode du moment, c’est la présence de ces basses et infrabasses qui font certes remuer les tripes, mais éloigne le message de la fidélité.
Mais me voilà réconcilié avec Focal.

Le système que j’ai écouté était autour de 150K€, il n’a pas à craindre la concurrence.
Dernière édition par Fyper le 09 Mai 2010 18:34, édité 2 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Haut Rendement

Message » 08 Mai 2010 16:22

Il y avait à ce salon avec deux paires de très étranges enceintes.
Je n’ai malheureusement pas retenu le nom de ces bizarreries haut rendement, mais je dois en dire un mot.

Tout d’abord les grandes : deux énormes « cabinets », dont j’appris qu’ils dataient de 1948 et ont été faits en 2 exemplaires au USA: des curiosités.
De ces machins gros comme des salles à manger d’appartements parisiens et de 400Kg pièce sortent un des plus beaux sons de violon qu’il m’a été donné d’écouter, réellement impressionnant.

Les autres enceintes sont presqu’impossibles à décrire, elles m’ont fait penser à de grosses poires de 1,40m de haut, évidées, et dont on aurait conservé la tige, le tout en bois massif. De ces bizarreries sortait un son de violoncelle plus que convaincant ; surtout sortant d’un certain enregistrement vinyle.

L‘animation de ces écoutes était confiée à des anglais et des japonais, voilà encore quelque chose que ne voit pas souvent par chez nous.
Dernière édition par Fyper le 09 Mai 2010 2:36, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Lansche Audio

Message » 08 Mai 2010 16:23

Lansche Audio, voilà une des nombreuses marques allemandes dont j’ignorais l’existence.

Les enceintes sont spectaculaires, il s’agit d’épais blocs de 1,30m de haut, noirs piano arrondis aux angles. Des cavités coniques ont été « moulées », façon cônes de haut rendement, pour le tweeter et le medium.
En bas, une grille couvre un haut parleur d’au moins 30cm de diamètre.
Difficile d'imaginer un intérieur dans lequel ces enceintes sera harmonieuse. Le WAF de ces machin là doit être très bas
Le tout était alimenté par 4 blocs Digital Domain (B1-D).

Au final, encore une belle écoute, même si, encore une fois, les basses étaient un peu irréalistes de mon point de vue.
Dernière édition par Fyper le 09 Mai 2010 3:09, édité 1 fois.
Fyper
 
Messages: 3188
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline



Retourner vers Evénements Officiels

 
  • Articles en relation
    Dernier message