Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

A quoi correspond un ampli class A, class A/B...???

Message » 31 Jan 2002 15:13

Le 2002-01-31 11:47, reivilo a écrit:
ou alors que c'est un class A jusqu'a 1 W et que passe 1 W il glisse en classe AB.

Olivier



Je voulais juste dire que c'est bien possible , sourire !
Parce , sans qu'il y ait de dispositif particulier , un ampli classe A 10 W , par exemple , va bien pouvoir fournir plus de 10 W , mais alors il passe automatiquement en classe AB !!
Tous les amplis font ça .
En fait la classe dépend du courant de repos , mais aussi de l 'impédance de la charge , et aussi de la puissance !!
Si on s'écarte des paramètres prévus par le constructeur , on n'est plus en classe A !!
Hannibal Pantalacci
 
Messages: 54
Inscription: 25 Aoû 2001 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Jan 2002 15:13

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Jan 2002 15:27

Petit rappel : les amplis en classe A mal calculé ont une petite tendance à voir leur étage de sortie partir en fumée...
Un ampli en classe A bien calculé, bien construit ne peut qu'être gros et lourd et avoir de grands et efficaces radiateurs de refroidissement...
Pour ce qui est de l'impédance de charge : les enceintes ayant une impédance régulière de huit ohms sur toute la bande sont rares... la mode des boomer de petit diamètre associés par deux, voire trois, dans les basses fait chuter l'impédance de certaines enceintes sous 3 ohms aux fréquences basses pour grimper à la fréquence d'accord du bass reflex... d'où le son pitoyable qu'avait un ami qui faisait marcher des Lyrr Triangle avec un Musical Fidelity en classe A... qui s'effondrait lamentablement quand un Onkyo integra deux fois moins cher se comporte de façon royale...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 31 Jan 2002 15:46

Salut

Hannibal a bien résumé la situation. Il reste la classa B, les transis de puissances ne sont pas polarisés de manière spécifique, de ce fait, les très faibles signaux audio ne permettent pas de faire conduire les trnasistors de puissances, il faudra un certain niveau d'entrée dans le transistor pour que celui-ci "émette". Un faible signal sinusoîdal ne sera plus sinusoîdal en sortie, il aura des flancs "montants" et "descandant" très raides, comme un signal carré. Ces "flancs" très raides sont causés par les transistors qui se mettent à "émettre brutalement"(en fonction d'un signal + ou - ce sera le transi npn ou pnp qui va conduire) lorsque son seuil est dépassé et même chose lorsque le niveau resdescent en dessous du seuil. On trouve ces amplis, très bon marché, dans les postes portatifs,radio emeteur/recepteur,etc.. tout les amplis "économiques", dans les applications ou l'autonomie de fonctionnement est importante.

a+
Rémy
Rémy_B
 
Messages: 5143
Inscription: 24 Mai 2001 2:00
Localisation: mons belgique

Message » 31 Jan 2002 16:39

je conseille la lecture sur http://www.qscaudio.com de ce white paper (section PDF en haut à droite): toutes les classes y sont discutées, même si çà date de 1993. la classe D ou amplification à découpage (parmi d'autres) ne date pas d'hier d'ailleurs...
Anatomy of an Amplifier, Article
QSC's Founder and Chief Technical Officer, Pat Quilter, has written an article for Sound & Video Contractor that fully describes the operating principles behind QSC amplifiers. This article also offers a technical look at different amplifier classes (Class AB, G, and H).
whasaaaaap
 
Messages: 2697
Inscription: 12 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 01 Fév 2002 16:20

Si c'est monté de la meme maniere, comment fait on un ampli en classe AB avec un seul transistor? (sans push-pull)

Je ne vois pas par quelle tour de magie un monotransistor monté en classe A va se transformer en push-pull classe AB lorsque l'impedance des enceintes est inferieure à celle prevue.

Les classes AB polarisés à l'extreme pour soi disant faire de la classe A pour moi c'est du pipo.
Meilleur qualité certe, mais c'est tout.
Un chat reste un chat, qu'il fasse nuit ou jour.

<font size=-1>[ Ce Message a été édité par: kroll le 2002-02-01 15:24 ]</font>
kroll
 
Messages: 59
Inscription: 11 Déc 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 01 Fév 2002 20:20

[quote]
Le 2002-02-01 15:20, kroll a écrit:
Si c'est monté de la meme maniere, comment fait on un ampli en classe AB avec un seul transistor? (sans push-pull)

Je ne vois pas par quelle tour de magie un monotransistor monté en classe A va se transformer en push-pull classe AB lorsque l'impedance des enceintes est inferieure à celle prevue.

Les classes AB polarisés à l'extreme pour soi disant faire de la classe A pour moi c'est du pipo.
Meilleur qualité certe, mais c'est tout.
Un chat reste un chat, qu'il fasse nuit ou jour.
*******************************************
Déjà il faut parler de ce qui se fabrique vraiment , sur le marché.
Les étages monotransistors , il n'y en a plus depuis très longtemps, que ce soit en classe A ou AB.(nécessite un gros condensateur de liaison , qui coupe les basses fréquences,et puissance limitée , entre autres inconvénients).
On ne trouve donc que des push pull .
Et le push pull classe A "glisse " en classe
AB , si l'impédance de charge baisse beaucoup.Parce que le courant de repos , réglé d'origine , est insuffisant pour la nouvelle charge.
Que se passe t il ?Avant , les deux transistors conduisent en même temps , maintenant ils n'amplifient plus qu'une alternance chacun .Mais comme c'est un push pull , on retrouve en sortie un signal (sinusoide) complet.
De même si on augmente la puissance à l'entrée de l'ampli , un ampli classe A "glisse " en classe AB.
La classe de focntionnement n'est donc pas un paramètre constant et immuable , défini à l'achat de l'ampli.
**************************************

Comment fait on un ampli classe AB avec un seul transistor ??
On ne peut pas , voyons .
Parce que un seul transistor , en classe AB ne conduit pas pendant toute la période , et donc il va écrêter une partie du signal.
Il va quand même amplifier mais ce montage ne peut servir en hi Fi.
*************************************
Un monotransistor monté, ou plutôt polarisé , en classe A , ne va pas se transformer en push pull classe AB , si la charge baisse.
Ce sera toujours un monotransistor , mais en classe AB .
Mais il va écrêter une partie du signal , d'où distorsion.
**************************************
Mais je le répète ces deux derniers cas ne vont pas être rencontrés , parce qu'il n'y a plus de montage monotransistor.

**********************************
Un classe AB polarisé à l'extrême , pour faire un classe A , c 'est possible mais l'alimentation et les radiateurs seront insuffisants , et je suis d'accord sur ce point : ce n'est pas à conseiller !!!!
Hannibal Pantalacci
 
Messages: 54
Inscription: 25 Aoû 2001 2:00
  • offline

Message » 05 Fév 2002 0:18

de très bons amplis , les classe A , en général !
Hannibal Pantalacci
 
Messages: 54
Inscription: 25 Aoû 2001 2:00
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message