Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

A quoi correspond un ampli class A, class A/B...???

Message » 30 Jan 2002 17:07

Tout est dans la question...

Merci

A+++
Tom Taylor
 
Messages: 417
Inscription: 01 Mar 2001 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Jan 2002 17:07

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Jan 2002 20:40

Classe A: le courant de repos (en l'absence de signal, qui est alternatif +/-) est situé à égale distance des points limites (+/-) de fonctionnement du transistor, donc celui-ci amplifie les alternances positives et négatives du signal idéalement (mêmes possibilités du côté + que du côté -). Son plus doux, plus chaud. Et transistor plus chaud aussi : beaucoup de pertes de puissance par dégagement de chaleur. Réservé au haut de gamme.

Classe AB : courant de repos abaissé, donc possibilités d'amplification plus grandes du côté positif mais moins du côté négatif, par exemple. Moins de chaleur, moins performant. On polarise en fait en AB un couple de transistors, l'un se chargeant des alternances -, l'autres des + : c'est le montage push-pull. C'est le plus courant.

Souvent les gros amplis sont polarisés en classe A sur les premiers watts, puis "glissent" en AB.

Classe D : ce n'est pas une classe en fait mais un mode d'apmplification bien différent : le signal est découpé par un oscillateur en variations +/- de longueur proportionnelle à la fréquence dudit signal (modulation par largeur d'impulsion). Signal résultant amplifié puis retransformé pour aller aux enceintes. Avantage : 90% d'effficacité : grosse puissance, petits transfo, pas de chaleur. Inconvénient : peu performant dans l'aigu (hautes fréquences). Réservé aux ampli pour caissons et en HC.

Voilà si j'oublie un truc qu'on me corrige.
Avatar de l’utilisateur
cyberced
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2047
Inscription: 28 Sep 2001 2:00
Localisation: Nord (59)
  • offline

Message » 30 Jan 2002 21:36

merci
amour
 
Messages: 142
Inscription: 19 Nov 2000 2:00
Localisation: nogent
  • offline

Message » 30 Jan 2002 22:42

jojo_s
 
Messages: 120
Inscription: 11 Oct 2001 2:00
Localisation: 83
  • offline

Message » 31 Jan 2002 0:11

Sauf que la classe AB est du pipo.
La classe par définition dans la 1ère réponse est juste, la pseudo classe AB n'est que du PUSH-PULL.
Dans la classe A il n'y a qu'un transistor ou un tube alors que dans la classe AB,il en a un pour l'alternance positive et un pour l'alternance négative ce qui donne une distorsion de croisement même si celle si est plus ou moins bien maîtrisée.
Le prix de l'ampli est bien sur proportionel à la maitrise de cette distorsion.
jempi
 
Messages: 1301
Inscription: 08 Mar 2000 2:00
Localisation: metz
  • offline

Message » 31 Jan 2002 1:20

Le 2002-01-30 23:11, jempi a écrit:
Sauf que la classe AB est du pipo.
La classe par définition dans la 1ère réponse est juste, la pseudo classe AB n'est que du PUSH-PULL.
.


Je me permets de rectifier de grosses inexactitudes :
Il n'existe pas de pseudo classe AB !!!
La Classe AB existe bel et bien , ce n'est pas du pipeau , Rires ...
Ne pas confondre le fait que l'étage de sortie soit en montage monotransistor ou en push pull , avec la classe de fonctionnement du montage .
Un montage push pull peut fonctionner aussi bien en classe AB qu'en classe A .
Dans les deux cas il est utilisable en HI FI.
Un montage monotransistor peut fonctionner en classe A ; et aussi en classe AB mais dans ce dernier cas , on ne peut pas en faire un ampli B.F.


Et attention :
Dans le cas du push pull en classe AB , le transistor NPN amplifie l' alternance positive , il est bloqué pendant l'alternance négative. Et le PNP se charge de l'alternance négative.
Mais Dans le cas du push pull classe A , c'est FAUX ! les deux transistors conduisent pendant toute la durée de la période , ce qui fait qu'ils amplifient tous les deux les deux alternances du signal .
Et on passe de AB à A simplement en modifiant le courant de repos.
C'est le courant de repos qui détermine le temps de conduction des deux transistors .
(angle d'ouverture)
Hannibal Pantalacci
 
Messages: 54
Inscription: 25 Aoû 2001 2:00
  • offline

Message » 31 Jan 2002 10:04

C'est du tout bon!!!

L'ampli que je suis en train de faire est un double-push-pull qui peut fonctionner en class A ou classe AB simplement en changeant la polarisation.

Pour un class A il faut simplement prevoir une alimentation un peu plus costaud et des dissipateurs au diapason.

pour info: pour 2*40W eff = alim ==> 600 VA et 8*22000 µF de filtrage. Grave ferme et tendu assure!!! :smile:

olivier
reivilo
 
Messages: 738
Inscription: 26 Juil 2001 2:00
Localisation: paris, france

Message » 31 Jan 2002 10:30

N'étant pas électronicien, je n'ai pas tout compris, mais j'ai appris beaucoup de choses.....
KurtLil
 
Messages: 2264
Inscription: 24 Oct 2000 2:00
Localisation: Compiègne ou Lille j'sais plus!
  • offline

Message » 31 Jan 2002 12:34

vi, moi aussi, j'ai appris beaucoup de choses...Merci...

Donc, si j'ai bien compris, le circuit Class A c le top?? j'ai un vieux TECHNICS qui a + de 10 ans et qui est class A (c un intégré plus petit que la taille standard des éléments hifi, il faisait partie d'une chaine éléments séparés à l'époque ou la mode de réduire la taille du matériel commencait... le CD n'existait même pas !!!!)
Donc, je peux considéré que cet ampli class A est de bonne qualité?? (le son qu'il sort me plait en tous cas...)

A +++
Tom Taylor
 
Messages: 417
Inscription: 01 Mar 2001 2:00
  • offline

Message » 31 Jan 2002 12:47

euh... nuance: la vraie class A ca peut etre le top!!!

J'ai egalement un vieux technics estampille "New Class A"... Quand je vois la taille des radiateurs et du transfo... je me dis qu'il n'a de class A que le nom!!! Ou alors que c'est un class A jusqu'a 1 W et que passe 1 W il glisse en classe AB.

Olivier
reivilo
 
Messages: 738
Inscription: 26 Juil 2001 2:00
Localisation: paris, france

Message » 31 Jan 2002 13:05

Ah ben c exactement mon cas, mon technics est estampillé "new class A"... Bon si je comprends bien, c un peu un rideau de fumée...

Une autre question : qui a crée ce label de classe??? est-ce que ca veut dire qu'un ampli non assorti de la mention class A ne peut être monté techniquement de la même manière qu'un class A ??

Merci, A+++
Tom Taylor
 
Messages: 417
Inscription: 01 Mar 2001 2:00
  • offline

Message » 31 Jan 2002 14:20

Salut.
On ne peut pas passer de la AB à la A simplement en modifiant le courant de repos.
Les drivers et/ou l'étage de puissance ne tiendraient pas,l'alim doit étre en conséquence ainsi que les dissipateurs.
Technics marque ses produits "Class AA" et non "Class A".
Un vrai classe A péses trés lourd et dissipe beaucoup de calories sans signal à amplifier.

Amicalement
François
Samsara
 
Messages: 5271
Inscription: 20 Avr 2000 2:00
  • offline

Message » 31 Jan 2002 14:44

une bonne solution a mon umble avis est de polarisé son ampli pour avoir les 5 ou 10 les premiers watt en class a et basculer ensuite(ce que j'ai fais avec mon mosquito). Ceci oblige à avoir un shema de type push pull pour la sortie

Je ne desespere pas de me fabriquer un ampli de type single ended avec des mos de puissance délivrant une 50 de watt.

ps: je remercie mr plantefevre pour ces plans d'ampli et sa devotion au DIY.

a+
David
david2001
 
Messages: 555
Inscription: 11 Déc 2000 2:00
Localisation: marseille,france
  • offline

Message » 31 Jan 2002 14:52

pour david20001,

moi, c'est un buzquito :smile:

olivier
reivilo
 
Messages: 738
Inscription: 26 Juil 2001 2:00
Localisation: paris, france

Message » 31 Jan 2002 15:05

Le 2002-01-31 12:05, Tom Taylor a écrit:

Une autre question : qui a crée ce label de classe??? est-ce que ca veut dire qu'un ampli non assorti de la mention class A ne peut être monté techniquement de la même manière qu'un class A ??

Merci, A+++


C'est un label de classe , et non pas un label de qualité ! Et cela a été créé par les électroniciens , il y a très longtemps ,je ne connais pas la date exacte , mais on en trouve mention dans des livres anciens ,qui datent des débuts de la Radio.
En fait cela définit le mode de fonctionnement d'un transistor et non pas une qualité du son .
Quand à savoir si l'ampli classe A est vraiment meilleur qu'un ampli classe AB , c'est une question discutable.
En classe A , efectivement , on est sûr de ne pas avoir de distorsion de croisement , à n'importe quelle fréquence.
Un autre avantage , le courant consommé par l'alimentation est constant quel que soit le niveau d'écoute (ampli utilisé à pleine puissance ou au contraire à bas niveau).
Et par conséquent la puissance consommée est constante elle aussi ( c'est celle du courant de repos)
Ce qui fait que même lors des transitoires puissants , (coup de cymbales , etc ) l'alimentation ne subit pas d'appel de courant ; elle est moins sollicitée , elle peut fonctionner même avec un condensateur de filtrage un peu faible .
Inconvénient : rendement électrique médiocre , prix , encombrement
*************************************
En classe AB , la puissance consommée varie dans le même sens que le volume d'utilisation , ce qui est plus logique !!
Par contre il faut un bon filtrage , l'alim doit fournir rapidement les appels de courant nécessaires.
Mais sa puissance nominale sera beaucoup moins élevé , et le rendement électrique de l'ampli sera meilleur.
L'encombrement aussi, et le prix.
Par contre , malgré tous les dispositifs pour éviter la distorsion de croisement , celle ci réapparait aux harmoniques de fréquence élevée .
*****************
Personnellement , je crois que j'ai une préférence pour la classe A , pour beaucoup de raisons .
Mais je comprends qu 'on ne soit pas de mon avis !
Et puis , un ampli , même classe A , s'il est mal conçu , ne fera pas des miracles !!
un Petit détail qui a son importance :
La Classe dépend aussi de la CHARGE ! La puissance aussi .
Autrement dit , si on achète un ampli 20 W classe A , pour 8 ohms , il faut absolument
acheter des enceintes 8 ohms !!
Parce que , ce même ampli , avec des enceintes de 4 ohms , fournira 40 W , mais en pas en classe A !!!
Ce sera une classe AB , ou intermédiaire entre A et AB !!!
*****************************************
Techniquement , un ampli classe AB sera monté exactement de la même manière qu 'un classe A !
A part quelques différences ci dessous :
La taille et la puissance max de l'alimentation .
Les radiateurs des transistors de puissance , plus gros en classe A.
Le réglage du courant de repos, très élevé en classe A .
Voilà !
Hannibal Pantalacci
 
Messages: 54
Inscription: 25 Aoû 2001 2:00
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message