Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Alexandre le bienheureux

Message » 02 Juil 2003 13:46

Et désolé de pourrir le post a cause du thé :oops:
Choussar
 
Messages: 2220
Inscription: 08 Fév 2002 2:00
Localisation: Aix-les-bains
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Juil 2003 13:46

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Juil 2003 15:25

Pas de problème.
Surtout, je n'en parle pas très bien.
Il parait que c'est le seul magasin de thés taiwanais en Europe.
Si vous faîtes une recherche sous de google de "maisons trois thés", vous aurez quelques articles intéressants de vrais passionnés de thé.
alexandret
 
Messages: 1392
Inscription: 27 Aoû 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Juil 2003 17:01

http://www.natureproducts.net/Medicine/medicine.html

On peut en commander sur le net !

Apparemment, il a aussi des vertus médicinales en plus de ses vertus gustatives.

Et, vu la forme de certaines plantes, il doit aussi avoir des vertus aphrodisiaques :o

Image

:lol:

Roro
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline

Message » 02 Juil 2003 17:59

Tiens je vais signaler le thread au specialiste de ce thé :wink:
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Juil 2003 19:21

Ah on me hèle ?! :D
Salut Pierre, salut Alexandre.

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus, je vous fais un petit commentaire global. Si certains d'entre vous accrochent, n'hésitez pas à vous rendre à la maison des trois thés, ou à me contacter afin que j'organise une séance initiatrice pour les curieux, à domicile, et avec de la musique bien sûr...
Alexandre tu seras le bienvenu, même si tu touches déjà ta bille :wink:
Pierre également mais lâche ta rondelle de citron. Le cigare sera pour plus tard...

Bon je me lance :Le Pu Er fait parti de la famille des thés. Il existe plusieurs types de thés classés selon leur degré de fermentation, tous issus d'une même plante le Camelia Sinensis.
Les moins fermentés des thés sont les thés blancs, suivis des thés jaunes et des thés verts.
Les thés «bleu-vert », les Oolong ou Wulong sont de loin la famille la plus représenté avec près de six mil appellations et des degrés de fermentation variant de 12 à 65%.
Autre grande famille, les thés rouges, injustement dénommés thés noirs en occident ; ces thés sont entièrement fermentés mais ne se bonifient plus avec le temps. A titre d'exemple on peut citer le Darjeeling, le Ceylan ou bien encore l'Assam.
Enfin, dernière famille, les thés noirs post-fermentés : Le Pu Er.

Le Pu Er est né il y a environ 3000 ans dans l'Ouest de la Chine et son caractère affirmé est sans doute né d'un avatar lors du transport de celui ci. Alors que la plupart des autres familles de thés n'existent que sous forme de feuilles en vrac, le Pu Er se présente également sous forme de galettes (Bing Cha), nid (Tuo Cha), champignon (Jin Cha), cubes, carrés, briques, etc. Toutes ces formes de présentations étant destinées à en faciliter le transport par les nomades qui le consommait : les feuilles en vrac compressées et mises en formes étaient plus faciles à conserver et aptes à subir les affres du transport à cheval. C'est en plaçant ces galettes de thé sous leurs selles que ses cavaliers nomades ont découvert que le thé se remettait à fermenter et gagnait des propriétés médicinales qui convenaient particulièrement bien à leur alimentation carnée. Ce n'est que plusieurs siècles plus tard que les scientifiques ont découvert que ses bienfaits étaient avérés et fondés sur la présence de bactéries endémiques propres à lutter contre le Cholestérol.
Ces vertus n'ont pas échappé aux industriels de la parapharmacie qui commercialise un succédané de Pu Er sous forme de sachets et appelé «tuocha ». Bien entendu ce thé fabriqué de manière industrielle et dont le vieillissement est accéléré n'a qu'un lointain rapport avec le vrai Pu Er.

Le Pu Er est toujours fabriqué dans l'Ouest de la Chine, plus précisément dans la région du Yunnan, à la frontière de la Thaïlande et de la Birmanie. Le conditionnement le plus fréquemment rencontré est la galette (Bing Cha) dont le poids était normalisé par l'état jusqu'en 1973 et pesait 334g. Alors que la typographie et les couleurs figurant sur l'emballage sont toujours imposés par la République Populaire de Chine, le poids est désormais libre, mais reste toujours fixé par convention ou habitudes entre 300 et 400g. Les feuilles utilisées proviennent des rangs trois et suivants de l'arbuste. Le procédé de séchage reste encore de nos jours assez entourés de mystères, les Chinois étant peu enclins à laisser s'échapper leurs secrets de fabrication.

Le deuxième conditionnement le plus usuel est le Pu Er sous forme de nid (Tuo Cha) qui pèse environ 170g et dont la mise en forme est confiée à une seule et unique usine d'état, dont le souci premier n'est pas la qualité mais plutôt la productivité. On trouve néanmoins quelques belles réussites grâce à des vieillissements conduits en caves : le 1961, et 1978 et 1979 en font parties. Les feuilles utilisées pour les Tuo Cha sont prélevées sur les feuilles de rangs un à trois.

Enfin, troisième forme la plus répandue : le vrac, généralement provenant des bourgeons terminaux et dont les meilleures années encore commercialisées sont 1968, 69, 70.

A noter les présentations, plus rares, sous formes de carrés (230g), de briques (de 250 à 500g), de champignon (Jin Cha, forme destinée aux hauts dignitaires tibétains) et plus récemment de cubes de 5g emballées individuellement et dont la production datant de 1987 est due à l'instigation de Yu Hui Tseng, une des dix experts en thé chinois au monde, seule femme et propriétaire de la «maison des trois thés » à Paris.

C'est dans cette maison de thé installée dans le 5éme arrondissement que cette taïwanaise originaire de Chine a fait découvrir les thés artisanaux, verts, bleu-verts et Pu Er aux français et autres amateurs européens, et c'est donc ici que j'ai moi-même fait mon apprentissage du Pu Er en avril 2000, après 12 ans à croire que je connaissais le thé grâce à la lecture de livres à la vision parcellaire et de dégustations de thés rouges de chez Mariages frères, thés produits par dizaines de tonnes, industriellement et dont les grades, périodes de cueillettes et jardins ne sont là que pour persuader le chaland d'une qualité difficile à déceler dans l'infusion elle-même...

En quoi le Pu Er est il différent ?
Ce thé a la particularité de développer un goût fortement marqué et qui marque indubitablement les papilles et les esprits. Généralement les premiers mots qui émanent de la bouches d'un novice évoquent un souvenir d'enfance : Ce peut être une tente de scout laissée dans le grenier, une paire de tennis oubliées sur un balcon, le souvenir d'une visite dans une crypte, une promenade dans les sous-bois d'une forêt en automne ou bien encore les effluves d'un tas d'herbe fraîchement coupé. On aime ou on déteste mais ce thé ne laisse personne indifférent par son caractère marqué et insolite.
Au même titre que l'on parle de Bordeaux pour classer un type de vin, il en de même de la classification du Pu Er : difficile de généraliser, et si tous les Bordeaux ont un point commun chaque appellation, chaque château, chaque millésime présente une caractéristique propre, dont seule l'expérience de la dégustation, la multiplicité de celles ci offrira un référentiel suffisamment solide pour permettre de se forger une opinion valable.

Comment se boit le Pu Er ?
La méthode permettant de tirer le meilleur de ce thé est connue en Chine sous le nom de « Gong Fu Cha ». Il s'agit de faire infuser une grosse quantité de thé dans un faible quantité d'eau à une température élevée et de répéter cette opération jusqu'à que l'on ait tiré toute la substantifique moelle de l'infusion.
En règle générale on pourra faire une quinzaine d'infusions selon cette méthode avant que le thé ne soit éteint. La qualité de l'eau est primordiale, il est en effet vain d'utiliser l'eau du robinet, celle ci étant généralement traitée et de ce fait possède un goût qui lui est propre et qui marquera l'infusion. Le mieux étant de se procurer une « Brita » qui permettra de filtrer l'eau collective afin de lui conférer une certaine neutralité. En l'absence de système de filtration l'utilisation d'Evian est recommandée.
Après l'eau il est un accessoire dont il est difficile de se passer : une théière digne de ce nom : elle doit être en terre, inodore et de petite taille (moins de 20cl). On en trouve de parfaites à un prix décent (moins de 45 EUR) à la maison des 3T, on vous devrez de toutes façon vous rendre pour acheter votre Pu Er.
Enfin on complétera cette panoplie du parfait amateur par une théière de réserve, en terre également et d'une tasse à boire aux dimensions adaptées. Une tasse en porcelaine de 5cl est parfaite, le modèle dit « Douli » en raison de sa ressemblance avec les chapeaux chinois est la mieux adaptée (selon moi).
Avant de vous lancer dans l'aventure il vous faudra également culotter les théières avec le Pu Er que vous aurez acheté. Du vrac 1993 est très bien pour cette opération et également parfait comme premier thé. Je ne donne pas trop d'explications sur le culottage ou le choix du Pu Er qui vous conviendra car si à ce stade vous êtes décidé à franchir le Rubicond, autant vous rendre directement à la Maison des trois thés ou Maître Tseng, Fabien son associé ou Bruce le « premier vendeur » seront plus à même de vous prodiguer les conseils ad hoc. Un point sur le grammage nécessaire à une dégustation et le prix d'une galette ou de vos premiers 100g : En général il faut de 3 à 7g pour une bonne quinzaine d'infusions et le prix de 100g d'un vrac 1993 est d'environ 30 EUR, ce qui reviendra à faire 20 dégustations pour un coût de 1.5 EUR, soit bien moins qu'un sachet de lipton au bar du premier bistrot venu. En revanche si le virus vous prend et que vous plongez, attendez-vous à un budget conséquent afin de constituer ce qu'il convient d'appeler alors une cave à Pu Er. Une galette de belle facture, comme une 1985 n°11 vous reviendra à environ 190 EUR, le coût de revient grimpera à 2.4 EUR grâce à son poids peu commun de 400g. Plus luxueux les 50g du magnifique vrac de Pu Er 1968 seront facturés 45 EUR, soit 4.5 EUR la dégustation.


Bonne digestion :wink:

Christophe
Theobald
 
Messages: 833
Inscription: 19 Sep 2002 9:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Juil 2003 19:32

Boudiou je savais pas ce que je faisais en lui signalant le sujet :o
Perso j'ai decroché quand il a commencé à parler de thé noir :o

:wink:
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Juil 2003 19:37

Oui c'est vrai que c'est un peu longuet. Un "venez chez moi" aurait largement suffit... :roll:
Theobald
 
Messages: 833
Inscription: 19 Sep 2002 9:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Juil 2003 19:44

J'en connais pas autant sur les ficus :o :oops:
Qui habet aures audiendi, audiat
Avatar de l’utilisateur
boudZe
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 18224
Inscription: 17 Avr 2002 17:17
Localisation: Pas loin de Barbara
  • offline

Message » 02 Juil 2003 20:02

Theobald a écrit:Oui c'est vrai que c'est un peu longuet. Un "venez chez moi" aurait largement suffit... :roll:


Très intéréssé par une dégustation :)
J'avais un peu essayé les "Grands"thés chez Mariage ss ètre vraiment convaincu.Par contre Chez Bentjmann,ils m'avaient parlé de l'existence de ces thés mais ça reste un rève pour l'instant.
Ca doit rendre la musique encore meilleure!
C'est peut-ètre un début d'explication au raffinement du HDG à tubes asiatique......

Bonnes écoutes,Gilles.
gillougillou
 
Messages: 2430
Inscription: 13 Déc 2002 12:37
Localisation: Normandie Alsace
  • offline

Message » 02 Juil 2003 20:41

Merci beaucoup Christophe pour toutes ces précisions.

Pardon pour le hors sujet, je bois beaucoup de thé en automne/hiver mais je n'y connais que dalle. Aurais-tu un livre à me conseiller qui aborderait le sujet ? Les "sortes" de thé, leur préparation,...

Enfin, je suis sur Toulouse, je vais faire le tour des torréfacteurs et marchands de thé en espérant trouver du Pu Er ; pourrais-tu me donner les coordonnées de "La Maison des 3 Thés" au cas où j'échoue dans ma quête ?

Merci d'avance.

Roro
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline

Message » 02 Juil 2003 21:01

gillougillou a écrit:
Theobald a écrit:Oui c'est vrai que c'est un peu longuet. Un "venez chez moi" aurait largement suffit... :roll:


Très intéréssé par une dégustation :)
J'avais un peu essayé les "Grands"thés chez Mariage ss ètre vraiment convaincu.Par contre Chez Bentjmann,ils m'avaient parlé de l'existence de ces thés mais ça reste un rève pour l'instant.
Ca doit rendre la musique encore meilleure!
C'est peut-ètre un début d'explication au raffinement du HDG à tubes asiatique......

Bonnes écoutes,Gilles.


Avec plaisir ! J'attends que quelqu'un d'autre se manifeste et j'organise ça.

A+
Chris
Theobald
 
Messages: 833
Inscription: 19 Sep 2002 9:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Juil 2003 21:13

RoroMinator a écrit:Merci beaucoup Christophe pour toutes ces précisions.

Pardon pour le hors sujet, je bois beaucoup de thé en automne/hiver mais je n'y connais que dalle. Aurais-tu un livre à me conseiller qui aborderait le sujet ? Les "sortes" de thé, leur préparation,...

Enfin, je suis sur Toulouse, je vais faire le tour des torréfacteurs et marchands de thé en espérant trouver du Pu Er ; pourrais-tu me donner les coordonnées de "La Maison des 3 Thés" au cas où j'échoue dans ma quête ?

Merci d'avance.

Roro


Salut,

Je vais te donner l'adresse de la M3T mais ça m'embête un peu car je vois sur ton profil que tu as du Naïm ET du Linn, ce qui fait beaucoup pour un seul homme... :roll:
C'était pour faire plaisir à Pierre...

33 rue Gracieuse
75005 Paris
01 43 36 93 84

Je serai très etonné que tu puisse en trouver à Toulouse (du "vrai"), ou ailleurs en France quand tu sais que l'on vient de toute l'Europe pour trouver cette qualité. De plus sans le matériel ad hoc et un minimum de connaissance sur le mode préparatoire tu risques d'être aussi déçu qu'à l'écoute de la chaîne d'Adol dans une salle de bain...

Il vaut mieux attendre un passage à Paris pour s'initier.

Pour les bouquins il n'y a RIEN sur le Pu Er. Tout ce que je sais je l'ai appris sur place et par mes dégustations.

Maintenant si tu as des questions par Messages privés je me ferai un plaisir de te répondre dans la limite de mes connaissances.
Theobald
 
Messages: 833
Inscription: 19 Sep 2002 9:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Juil 2003 22:05

Theobald a écrit:Je vais te donner l'adresse de la M3T mais ça m'embête un peu car je vois sur ton profil que tu as du Naïm ET du Linn, ce qui fait beaucoup pour un seul homme... :roll:


Oui, vraiment désolé :oops:

Mais "Naim" c'est un peu chinois aussi :D

Merci pour l'adresse. Je vais quand même regarder sur Toulouse et aussi chercher un bouquin sur le thé en général.

Si j'ai des questions, je n'hésiterai pas à t'en faire part par MP.

A plus.

Roro
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline

Message » 02 Juil 2003 22:57

Pour les bouquins sur le thé en géneral, afin d'avoir tout de même une vision globale :

l'ABCdaire du thé est bien fait et pas cher.
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2 ... 88-6840229

Evite le guide de Jean Montserren.

A+
Chris.
Theobald
 
Messages: 833
Inscription: 19 Sep 2002 9:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 02 Juil 2003 23:35

Theobald a écrit:Pour les bouquins sur le thé en géneral, afin d'avoir tout de même une vision globale :

l'ABCdaire du thé est bien fait et pas cher.
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2 ... 88-6840229

Evite le guide de Jean Montserren.

A+
Chris.


Merci, je cours l'acheter ! Ah ben non, je vais p'têtre attendre demain quand même...

Roro
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message


cron