Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot] et 32 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Aujourd'hui je vous parle de mon système

Message » 04 Mai 2004 12:44

Bonjour à tous. Comme l'indique le titre de ce post, je vais vous parler de mon système hifi, que j'ai progressivement constitué depuis quelques années. Je suis un peu novice, donc soyez indulgents avec ce CR :oops: .

Le but est double: d'une part fournir des informations quant au matériel que j'utilise (des fois que ça intéresse quelqu'un...), et d'autre part demander l'avis des forumeurs quant à ce que je pourrais améliorer dans le futur.

Commençons par le matériel:
Ampli et préampli Cambridge P500/C500 (Bon, normalement là ça devrait déjà monter au créneau :D )
Lecteur CD Onkyo DX7222 (les meurtrières sont prêtes à déverser leur torrent de flêches :D :D )
Enceintes Mission 750 (Jamais rien lu sur ce modèle ni sur le forum ni dans la presse).
Câbles HP Tara Labs (offerts au moment de l'achat des enceintes et de mon premier amli, un NAD C320).
Câbles modulation HMS Duetto (quasiment offert au moment de l'achat du P500).


L'environnement maintenant:

Les enceintes sont posées sur des pieds maison en béton cellulaire (mes fameux "Chambord", pour ceux qui s'en souviennent :D ), fixée avec de la Pâtafixe, et les pieds sont posés sur des planches en bois. Le lieu d'écoute n'est pas idéal puisqu'il s'agit de ma chambre. Il y règne un bordel incommensurable de livres et de trucs bidules en tout genre, mais le plus gros problème vient de l'appartement lui-même: murs en carton, plancher en carton, portes en cartons, bref, ma chambre est une valise en carton :-? . Donc pas d'isolation phonique et encore moins de traîtement accoustique, et impossibilité d'écouter à niveau élevé à cause des voisins :evil: .

Passons à l'écoute... Les premières écoutes sont faites matériel froid, à peine allumé (à peine 1/4 d'heure de chauffe).


Ecoute numéro 1: CD Moods, de Philip Catherine, Jazz.

Morceau "The man I love" (G. Gershwin).

-L'image stéréo est bien définie, la spatialisation est assez bonne, même si elle manque un peu de "hauteur".
-La trompette est chaleureuse, douce.
-La guitare est précise mais sans sécheresse ni agressivité.
-La contrebasse, présente, reste en retrait.
-Sur ce morceau, les trois instruments principaux (guitare, trompette et contrebasse) sont bien précis, le son est très rond et chaleureux, sans que la grave soit envahissant. La caisse de la contrebasse est sensible malgré un certain manque d'aération, le jeu des autres musiciens est articulé et précis.
-Conclusion: Un son très doux et chaleureux, mais un grave un peu traînant, même si sur ce morceau cela reste sans gravité (sur trois instruments, ça reste très lisible et agréable). Il faut voir aussi que le matériel n'est pas vraiment chaud et que le volume est assez faible (potentiomètre réglé sur 9h).


Ecoute numéro 2: CD Dire Straits, Dire Straits, Rock-Pop.

Morceau "Water of love".

-Image stéréo toujours aussi bien définie.
-Percussions bien marquées, qui claquent bien, avec une bonne profondeur.
-Les différentes lignes de guitares sont assez bien définies et identifiables, mais la ligne de basse reste discrète.

Morceau "Sultans of swing" (bah oui, on allait pas passer à côté quand-même!)

-Son toujours très rond et chaleureux, mais qui reste précis. Pas d'effet soupe, ni d'effet de masque dû à une trop grande présence des graves. Poutant, la ligne de basse est toujours aussi discrète.
-La voix semble légèreùent en retrait, ce qui semble voulu par la prise de son. Elle est néanmoins bien lisible.
-La guitare solo accroche bien, elle est sèche et rapide sans être agressive ni fatiguante.
-Conclusion: son toujours très rond et chaleureux, et le manque de pêche au niveau des basses n'est pas vraiment gênant. Tout reste bien lisible et malgré tout assez bien rythmé.


Ecoute numéro 3: CD Master of puppets, Metallica, Métal. Bon, voyons comment l'ensemble s'en sort face à un gros son.

Morceau "Battery".

-Intro de guitares accoustiques très précise et profonde. Chaque instrument est bien défini et on distingue bien chaque plan.
-Quand le morceau se lance, le gros son est bien là, massif et puissant. La batterie est bien présente, même si ça traîne toujours un peu du côté des basses et du rythme.
-Les guitares sont bien identifiables, même si c'est de la guitare électrique saturée. La ligne de basse et plus précise que sur les autres morceaux, mais cela semble venir de l'instrument, plus claquant que la basse de Dire Straits ou la contrebasse de Philip Catherine.
-La grosse caisse sonne bien, malheureusement le faible volume ne lui rend pas honneur (cochonerie d'appartement!!!! :evil: )
-Conclusion: Le métal ne fait pas peur à ce système, et le traînage ressenti sur les autres morceaux, même s'il est toujours présent, ne nuit pas à la définition du message. Le côté "massif" est bien rendu, même s'il est toujours difficile d'évaluer ce genre de musique à faible volume.


Ecoute numéro 4: CD Sur les chemins de Saint-Jacques, ensemble Amadis, enregistré dans l'Eglise Evangélique Allemande, Paris. Musique médiévale.

On change complètement de registre avec ce CD de musique médiévale, où le chant se mêle au son oublié d'intruments de l'époque des chevaliers et des codex (que c'est beau ce que je dis :D ).

Morceau "El rey de Francia".

-D'emblée, l'accoustique du lieu saute aux oreilles (et hop!). La voix cristalline de Catherine Jousselin s'élève et rempli la pièce d'écoute. Emotion garantie.
-La douceur des instruments vient renforcer la clarté de la voix féminine. Les percussions, profondes, font raisonner les lieux et prennent au ventre. On a envie de monter le son pour mieux en profiter. D'ailleurs, on le fait, tant pis pour les voisins (pour une fois...). C'est beau! C'est profond, ample, moins traînant qu'à faible volume, plus énergique sans être agressif.
-Les aigus, très présents avec la vièle la flûte et la citole, laisseraient attendre un peu d'agressivité. Mais il n'en est rien. Tout est limpide, clair, sans que ce soit jamais sifflant ou acide.

Morceau "Dum pater familias".

-Là, c'est une voix masculine qui ouvre le morceau. Et c'est toujours aussi beau! Le chant est puissant, bien clair. Toujours aussi limpide et cristallin.
-Viennent ensuite un choeur (hommes seuls et hommes et femmes) et l'accompagnement instrumental (cornemuse, percussions etc.). Les basses et les percussions sont toujours très profondes. La cornemuse n'est jamais nasilliarde, mais au contraire bien ample. Quant aux chanteurs du choeur, chacun est clairement identifiable. D'autant que comme c'est le dernier morceau du CD et qu'on a eu l'occasion de les entendre seuls auparavant, on les connaît déjà.
-Conclusion: l'accoustique du lieu et la qualité de la prise de son sont très bien mises en valeur par ce système. On ressent assez facilement l'émotion de la musique, malgré les défauts déjà évoqués de traînage et de molesse des basses, qui s'estompent à volume plus élevé.


Ecoute numéro 5: CD Concertos pour violoncelle cordes et basse continue, Vivaldi, ensemble Explorations, enregistré à l'Eglise Saint-Jean-l'Evangéliste de Beaufays (Belgique). Baroque.

On passe maintenant à l'époque baroque, avec ces morceaux composés pour un ensemble d'une quinzaine de musiciens ou moins. Ici, l'ensemble est composé de huit musiciens.

"Concerto RV417, allegro" (plage 6).
-L'ensemble des instruments est bien réparti: chaque instrument respire assez clairement, l'ensemble est très chaleureux.
-Les caisses en bois raisonnent naturellement, le jeu des musiciens est perceptible sans avoir à se forcer (on sent les mouvements des archets qui accrochent les cordes).
-Chaque musicien semble bien à sa place, l'image est assez ample.
-La guitare, discrète, n'est jamais étouffée par le reste. Elle demeure bien lisible.
-La contrebasse raisonne elle aussi assez joliment, même si les défauts de traînage restent perceptibles.
-Le clavecin, lui aussi, est bien défini, sans être agressif ni "métalique" (on sait que le clavecin est un assassin de systèmes mal équilibrés ou mal conçus, et là sans me vanter, franchement, je vous assure, ça va :D 8) ).
-Le volume de l'église est perceptible sans trop de problème, même si la hauteur pourrait être mieux sentie.
-Conclusion: Dans une formation baroque, les défauts liés à la molesse des basses sont assez gênants, mais ils ne sont pas rédibitoires ici. Le matériel est maintenant bien chaud et à volume correct, les défauts s'estompent. La chaîne est prête pour le test ultime... Tadam!


Ecoute numéro 6: CD Symphonies N° 2 et 5, Ludwig Van Beethoven, Wiener Philharmoniker, dirigé par Claudio Abbado, Deutsche Grammophon.

Test ultime pour tous les systèmes: la symphonie. Tout est là: réserve de puissance nécessaire au rendu des grands écarts de dynamique, équilibre, rapidité, graves (voire infra graves), timbre des instruments, etc. La moindre faiblesse sera mise en avant par ce test. Voyons donc comment ce petit système se comporte face à un monstre du genre, la "Cinquième" (bah oui quoi).

"Symphonie N°5, troisième mouvement, allegro" (plage 7). Eh oui, désolé, mais ce n'est pas "l'allegro con brio" qui m'a servi pour le test (pourquoi? par esprit de contradiction, mais aussi parcequ'il y a plus de cuivres dans l'allegro).

-D'emblée, les violons et les cordes dans leur ensemble sonnent bien. Ils sont soyeux sans être miéleux, sans molesse, mais avec une certaine douceur. Les cordes pincées claquent avec précision et les coups d'archets sont bien clairs et perceptibles.
-Quand les cuivres entrent en scène, la Philharmonie de Vienne, chatoyante à souhait, rayonne de ses plus beaux feux. C'est ample, puissant, précis, les cordes ne font jamais soupe inaudible, bref, que du bonheur.
-Bon, dès lors qu'on aborde le grave ça se gâte. Inutile de parler d'extrême grave, il n'y en a pas. Mais le grave est assez tendu malgré la molesse relative du système sur ce point. La grosse caisse, un peu en retrait, traîne encore un peu.
-Conclusion: les défauts liés à la molesse des graves sont toujours présents, mais la surprise est plutôt bonne, car il est bien tenu et n'est jamais envahissant. En revanche, l'aigü et surtout le médium sont magnifiques.


En conclusion:

1/ Qualités:
-Ensemble très doux et chaleureux, qui ne provoque jamais de fatigue.
-Bon rendu des percussions, qui "claquent" bien.
-Médium de très bonne tenue.
-Aigü précis, jamais agressif ni acide.
-Naturel des voix et des cordes (des instruments accoustiques en général).
-Ensemble très polyvalent, à l'aise aussi bien sur du Rock que sur du symphonique: c'est la bonne surprise de ce système assez modeste (bon, ce n'est pas tant une surprise que ça vues toutes les écoutes que j'avais pu faire :wink: ).


2/ Défauts:
-Traînage dans le grave.
-Nécessité de monter le volume à un niveau assez élevé pour que l'écoute devienne vraiment belle (aux alentours de 10h).
-Spatialisation correcte mais améliorable (peut-être dans un meilleur environnement).
-Petit manque de volume.

Voilà. J'offre une sucette à tous ceux qui ont lu ce CR jusqu'au bout :D . Pour terminer, je suis assez content de mon système, et tant que je n'aurai pas déménagé, je n'envisage pas de changement de matériel étant donné que je suis limité par la pièce d'écoute. Bien évidemment, n'hésitez pas à faire tous les commentaires possibles et imaginables sur ce système. Avec le recul, je pense que pour le même prix (environ 1500€), on peut avoir bien mieux maintenant. Mais voilà, c'est avec le recul... En tout cas, j'en suis content.

Loïc
Joich
 
Messages: 1044
Inscription: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Mai 2004 12:44

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 04 Mai 2004 13:33

Je n'ai lu que le qualité/défauts, mais le défaut N°1 est facile à régler : le traînage dans le bas vient du P500.

Bon courage en tous cas :wink:
DrBenton
 
Messages: 2089
Inscription: 14 Fév 2003 19:35
Localisation: Paris 16

Message » 04 Mai 2004 13:37

Chouette CR :)

Je veux une sucette à la fraise :lol:
Maverick
 
Messages: 5417
Inscription: 04 Juil 2002 12:58
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 04 Mai 2004 13:48

Salut

Si tu aimes le fer à souder, tu peux aussi changer les condos de sortie de ton ONKYO, voir les AOP, cela devrait arranger quelque peu la restitution.
Quand je lis ton descriptif je note une tessiture sonore qui se répète, doux et chaleureux, certainement colorée.

Tu devrais pouvoir lisser la courbe du lecteur en remplacant les ampli op JRC assez mauvais pas autre chose.

A+
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline

Message » 04 Mai 2004 14:13

Merci beaucoup pour ces commentaires. En effet, le P500 n'est pas au niveau (tout est relatif) du C500. J'avais commencé avec un intégré NAD C320, qui n'était pas mauvais, mais qui souffrait d'une accentuation des basses qui provoquait un effet de masque. Lorsque j'ai acquis le C500 et que je l'ai branché sur les entrées du NAD, c'est devenu bien meilleur, beaucoup plus propre et aéré. Et l'orsque j'ai acheté le P500, il y a encore eu une amélioration, mais pas autant que ce que je pensais.

Quant au lecteur CD, je ne suis pas un fan du fer à souder (ce n'est pas que je n'aime pas, c'est que je n'ai pas le temps de m'investir). Donc à moins de trouver quelqu'un qui puisse me le faire, je pense que la question sera réglée par un petit investissement (on verra quoi et quand). Tout comme le problème du P500. Mais j'ai peur qu'il faille changer le tout (P500/C500). Pourquoi pas un intégré plus aboutit ou un ampli de puissance d'occase... Ca aussi c'est à voir. Tout ça va dépendre de mes finances et de l'amélioration que j'aurai en installant le matériel dans une meilleure pièce.

Sinon, pas de sucette pour DrBenton :D , et pour les autres, c'est en MP :D :D :D

Merci pour les conseils en tout cas.

Loïc
Joich
 
Messages: 1044
Inscription: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 04 Mai 2004 14:40

Joich a écrit:Merci beaucoup pour ces commentaires. En effet, le P500 n'est pas au niveau (tout est relatif) du C500. J'avais commencé avec un intégré NAD C320, qui n'était pas mauvais, mais qui souffrait d'une accentuation des basses qui provoquait un effet de masque. Lorsque j'ai acquis le C500 et que je l'ai branché sur les entrées du NAD, c'est devenu bien meilleur, beaucoup plus propre et aéré. Et l'orsque j'ai acheté le P500, il y a encore eu une amélioration, mais pas autant que ce que je pensais.

Quant au lecteur CD, je ne suis pas un fan du fer à souder (ce n'est pas que je n'aime pas, c'est que je n'ai pas le temps de m'investir). Donc à moins de trouver quelqu'un qui puisse me le faire, je pense que la question sera réglée par un petit investissement (on verra quoi et quand). Tout comme le problème du P500. Mais j'ai peur qu'il faille changer le tout (P500/C500). Pourquoi pas un intégré plus aboutit ou un ampli de puissance d'occase... Ca aussi c'est à voir. Tout ça va dépendre de mes finances et de l'amélioration que j'aurai en installant le matériel dans une meilleure pièce.

Sinon, pas de sucette pour DrBenton :D , et pour les autres, c'est en MP :D :D :D

Merci pour les conseils en tout cas.

Loïc


Très chouette CR.
Si vraiment tu souhaites changer (à terme) d'amplification pour corriger la trainaille dans le grave, je pense qu'un pream/amp Rotel devrait être pas mal du tout.
Nathan03
 
Messages: 1464
Inscription: 10 Déc 2003 23:35
Localisation: Paris
  • offline

Message » 04 Mai 2004 15:06

C'est pas une, mais cinq sucettes en récompense, et des chuppa en plus :o

Jérôme (encore dans la cours de l'école)
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline

Message » 04 Mai 2004 15:12

Ah ben ça on rigole pas chez nous! Quand on promet quelque-chose, on tient sa promesse! La maison n'a pas construit sa réputation sur du flanc... Mais sur des sucettes...

:D :D :D

Loïc
Joich
 
Messages: 1044
Inscription: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message