Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: jepasse, nicobedin, pm57 et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

GRADO MC+

Message » 16 Sep 2011 13:54

Bonjour,
Effectivement les disques Gravure universelle s'écoutent avec une cellule stéréo moderne, sans problème.

Au sujet des cellules GRADO mono, il existe 2 modèles la MC+ et la ME+.
Ce sont toutes les deux des elliptiques mono MM.
Les seules différences en plus du prix sont le support de la pointe et quelques détails constructifs.

Mais il y a une curiosité avec ces cellules :
Je possède une MC+ (la ME+ n'étai pas disponible) sur une platine THORENS TD145 branchée sur un préampli SIEMEL MC (c'est un truc un peu confidentiel) à 3 niveaux d'entrée.

Et cela fonctionne très bien mais cela fonctionne aussi sur un préampli MM.

Alors qu'une autre platine LINN avec cellule GRADO Platinium (MM) ne supporte que le préampli MM (Audiomat ou REGA).
Il semble bien que les cellules Mono MC&ME fournissent un signal particulier compatible avec certains préamplis MC.

Personnellement je suis ravi de ma MC+ même si c'est une entrée de gamme mais attention, il faut un très bon câble RCA entre le préampli Phono et l'intégré.
La différence avec un câble milieu de gamme est très sensible.

Autrement il y a aussi l'Audio Technica mono mais qui est en MC pur elle.
Et pour les puristes la DENON Mono mais qui n'a que 2 pins en sortie ???

Pour terminer, avant de te décider il faut faire attention à la masse de la cellule + la masse du bras qui doivent correspondre à la compliance de la cellule (rigidité ???).
Il existe une table pour vérifier.
En gros avec un bras "lourd" comme les bras en S des DENON 1200/2500 il faut une cellule peu rigide comme la DENON DL103, avec une GRADO il faut un bras léger comme les bras THORENS d'époque ou LINN.

De toute manière c'est un tel plaisir d'écouter de bonnes gravures mono (Samson FRANCOIS, Christian FERRAS, AMSTRONG, Sonny ROLLINS, ....) que cela vaut le coup de se creuser la nénette !!!

Voili, voilô !
Denis
matetd
 
Messages: 1
Inscription: 16 Sep 2011 13:23
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Sep 2011 13:54

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Sep 2011 14:47

matetd a écrit:Bonjour,
Effectivement les disques Gravure universelle s'écoutent avec une cellule stéréo moderne, sans problème.

Au sujet des cellules GRADO mono, il existe 2 modèles la MC+ et la ME+.
Ce sont toutes les deux des elliptiques mono MM.
Les seules différences en plus du prix sont le support de la pointe et quelques détails constructifs.

Mais il y a une curiosité avec ces cellules :
Je possède une MC+ (la ME+ n'étai pas disponible) sur une platine THORENS TD145 branchée sur un préampli SIEMEL MC (c'est un truc un peu confidentiel) à 3 niveaux d'entrée.

Et cela fonctionne très bien mais cela fonctionne aussi sur un préampli MM.

Alors qu'une autre platine LINN avec cellule GRADO Platinium (MM) ne supporte que le préampli MM (Audiomat ou REGA).
Il semble bien que les cellules Mono MC&ME fournissent un signal particulier compatible avec certains préamplis MC.

Personnellement je suis ravi de ma MC+ même si c'est une entrée de gamme mais attention, il faut un très bon câble RCA entre le préampli Phono et l'intégré.
La différence avec un câble milieu de gamme est très sensible.

Autrement il y a aussi l'Audio Technica mono mais qui est en MC pur elle.
Et pour les puristes la DENON Mono mais qui n'a que 2 pins en sortie ???

Pour terminer, avant de te décider il faut faire attention à la masse de la cellule + la masse du bras qui doivent correspondre à la compliance de la cellule (rigidité ???).
Il existe une table pour vérifier.
En gros avec un bras "lourd" comme les bras en S des DENON 1200/2500 il faut une cellule peu rigide comme la DENON DL103, avec une GRADO il faut un bras léger comme les bras THORENS d'époque ou LINN.

De toute manière c'est un tel plaisir d'écouter de bonnes gravures mono (Samson FRANCOIS, Christian FERRAS, AMSTRONG, Sonny ROLLINS, ....) que cela vaut le coup de se creuser la nénette !!!

Voili, voilô !
Denis



Ce que j'ai appris concernant la gravure universelle me pousse plutôt à m'interroger sur le style de vinyles que je pourrais écouter avec une Thorens, dans un premier temps. Ce que je sais c'est que je pourrais écouter des vinyles mono ou gravure universelle en mono, mais, de toutes façons mon logement et donc mon mobilier étant restreints, ainsi que mon budget, pour l'instant je vais me contenter de la stéréo et du diamant. Mais je reste ouvert à ta suggestion, surtout si je trouve le moyen de me procurer des vinyles intéressants ne passant que sur des platines type Thorens.

Merci pour ta contribution.
amauryxiv
 
Messages: 330
Inscription: 27 Oct 2009 15:51
  • offline

Message » 09 Mar 2013 19:34

Bonjour
De passage sur le forum, j'ai trouvé cette question concernant les cellules mono, les "gravure universelle", etc.
Je n'ai pas de connaissance théorique sur le sujet, mes réflexions sont simplement le fruit de mon expérience et d'un peu de recherche.
Une cellule stéréo pour lire un disque mono c'est horrible : distorsion, bruit de fond, etc.
Ce n'est pas parce qu'un disque est estampillé "gravure universelle", voire "stéréo" ou "compatible" que c'est la vérité : exemple, beaucoup des disques vendus sous la marque "Musidisc" avec une belle étiquette "stéréo" sont en fait des mono. Il suffit de faire l'essai avec deux cellules (une M et une S) pour entendre de façon flagrante la différence.
Comment se fait-ce ? Pour la musique classique, j'ai ma petite idée (voire un peu plus). Du temps de la mono, il existait un label français (aujourd'hui très recherché) : "Les Discophiles français". Comme interprètes on trouvait principalement l'orchestre de chambre de la Sarre dans Mozart, Bach, Haydn. Or c'est exactement ce que l'on retrouvait 10 ans plus tard chez Musidisc (à 10F), avec les mêmes solistes et mêmes programmes. Il y a aussi du Maessien interprété par lui-même, du chant avec Stich-Randall, du clavecin avec Ruggero Gerlin, etc. En mono, plus personnes n'achetait ces disques. Les "DF" ont disparu, mais qu'en est-il des bandes ? Nombres de disques mono ont été également "stéréophonisés" parfois sans prévenir l'acheteur (chez Philips : Clara Haskil, S. Richter, B. Paumgartner, etc., mais ce n'est pas la seule marque : DGG, Decca, EMI l'ont également fait). En jazz, la situation est paraît-il encore plus nette : l'écart de prix (à condition identique) entre une première gravure mono et les rééditions "stéréo" serait faramineux.
"Des sous, des sous" : on connaît la même situation aujourd'hui avec le dématérialisé avec certains fichiers (en réalité repiquage de vinyles) pompeusement appelés "Masters" ou "HD" et qui n'ont de cela que le prix scandaleusement prohibitif.
Les prises de son (mono) sont remarquables et infiniment plus naturelles (proches du concert) que les effets "ping-pong" plus ou moins exagérés de certaines prises de son stéréo. Certains amateurs d'ailleurs recherchent les éditions mono de préférence aux stéréo. Les disques mono sont aussi moins fragiles. Enfin, pour finir, un dernier exemple : le directeur artistique d'EMI dans les années 50, Walter Legge,(également mari d'E. Schwarzkopf), avait exigé que l'enregistrement du "Chevalier à la rose" par Karajan soit fait en mono et la première édition est sortie en mono. Mais les techniciens d'EMI avaient doublé clandestinement (à la demande des services commerciaux) l'enregistrement en stéréo ("à l'insu de son plein gré", comme aurait dit quelqu'un), c'est pourquoi on peut trouver cet opéra sous les deux formes. D'autres artistes (George Szell, par exemple), étaient aussi farouchement opposés à la stéréo. Mais les impératifs du marketing l'ont finalement emporté. Un peu comme le CD qui devait être d'emblée "le son parfait". On sait ce qu'il en est. Les raisons techniques avancées pour la supériorité du son mono font état entre autres de déphasages inévitables en stéréo nuisant à la clarté du message. En allant encore plus loin, l'ancien ingénieur en chef d'une très grande marque de platines TD, aujourd'hui décédé, grand amateur de voix, ne collectionnait que les 78 tours. Pour lui la compression/expansion de la RIAA était tout bonnement insupportable à l'audition.
J'espère que ces quelques précisions auront été utiles à certains.
lagloriet
 
Messages: 1
Inscription: 04 Oct 2011 8:50
  • offline

Message » 09 Mar 2013 22:24

Très intéressant oui, merci.
chounim
 
Messages: 645
Inscription: 26 Déc 2006 14:54
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 24 Sep 2013 19:20

Bonjour à tous.

Je déterre ce vieux fil car même après tout ce temps je ne sais toujours pas à quoi m'en tenir avec ces vinyles estampillés gravure universelle. :roll:
Mon oreille me dit que les basse sont totalement absentes, ma raison me dis que ça provient plus de la prise de son que du type de gravure. Alors ça me tracasse, parce que quand j'achète dans un vide grenier su Django Reinhardt, du Sidney Bechet, Eroll Garner ou Glenn Miller etc, en gravure universelle, je ne sais pas si je dois me dire qu'un jour ou l'autre je trouverai les mêmes en vraie stéréo ou me dire que je ne trouverai pas mieux. :roll:

lagloriet a écrit:Une cellule stéréo pour lire un disque mono c'est horrible : distorsion, bruit de fond, etc.

Voilà un témoignage tel que ceux que j'espérais de vous tous ... :thks:
Il corrobore ce que me disent mes oreilles, avec deux cellules différentes.

J'espère que d'autres me feront part de leur sentiment. :thks:
amauryxiv
 
Messages: 330
Inscription: 27 Oct 2009 15:51
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message