Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

decompression du son d'un cd???

Message » 01 Aoû 2004 18:50

j'ai appris recemment que les cd étaient de plus en plus compréssés sur les extrémites de la bande de fréquence .je me suis dit ce n'est que des bétises et puis avec mon systéme qui commence à étre trés précis ;Sur les 3 derniers cd je me suis apercu de la chose
ex:
sur le dernier sardou l'aigu et le grave et gonfle exagérement
sur un morceau de cd de sardou en 1999 le son était correct rein n'etait mis en avant bref comme sur de la musique classique ou rien n'est gonfle .le probléme c'est que sur le cd de lorrena mc nealy (excuser si je l'ecrit mal) le voix féminim monte tellement haute qu'elle en ai criard le même morceau sur un autre album donne un résultat differente la voix est belle ;J'ai l'impression que nos cher ingénieur du son son entrain de gonfler le son pour que cela semble excellent sur des chaines à 150€ mais alors sur les autres plus cela va est je vais finir par jeter la moitié des cd quand on regarde les courbes de fréquences avec un analyseur de spectre on voit bien des disques avec bequcoup de graves et d'aigues dans des petites bandes de fréquences .ce qui me met en rogne c'est que quand vous prenemer une chitaronne ou même une harpe les harmoniques viennent à profusions si on faisait la même chose que les cd compresser avec un certain rapport .beurk dégeulasse
d'ou ma question final. les studio d'enregistrement des grosses maisons de production utilisent des compresseurs et des gates pour qu'un signal avec une bande de fréquence de 10Hz à 50kHz passe sur 20Hz à 20Khz du cd est-il possible de re decompresser le signal ?une sorte de exiter d'aprés ce que j'ai compris dans les studio d'enregistrement ou sinon repasser avec un equaliser graphique; J'ai essayer sur le lecteur dvd qui à un processeur dsp quand je passe en mode drc je n'ai pas de probléme sur les derniers cd normal le signal est limité cela ne fait pas mal au oreille mais cela bloquebien les voix "suraigu"
J'aimerai s'il y avait dans la salle quelqu'un qui connait bien les studios d'enregistrement qu'il explique le phénoméne qui visiblement n'existe pas seulement chez moi mais visiblement chez d'autres passionés d'hifi pur
a bas les cd qui ne respectent les notions de dynamique et de linearite de son
vite un docteur es studio :P :P :P
Marc Lafleur
 
Messages: 351
Inscription: 17 Avr 2001 2:00
Localisation: le bout du monde
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Aoû 2004 18:50

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Aoû 2004 19:33

Marc Lafleur a écrit:d'ou ma question final. les studio d'enregistrement des grosses maisons de production utilisent des compresseurs et des gates pour qu'un signal avec une bande de fréquence de 10Hz à 50kHz passe sur 20Hz à 20Khz du cd est-il possible de re decompresser le signal ?


je ne connais pas le studios d'enregistrements, mais je peux dire que la compression ne joue pas sur les fréquences : elle joue sur le niveau. Là où la musique brute fait ressortir un écart dynamique de disons 40 DB, ce qui est déjà énorme (...), nos gentis marketeurs et leur acolytes ingénieurs du son vont faire rentrer tout cela dans 10-15 dB, pour que le tout s'entende bien , y compris sur le poste à 50 euros et dans la voiture à 90 km/h !! Et c'est bien évidemment scandaleux et inaudible sur une chaîne digne de ce nom...

La décompression n'apporterait que peu car on ne retrouve malheureusement pas les bits perdus en informatique ... On étalerait juste la misère ! :o :o :o

Ma proposition : que le format contienne uniquement la musique "brute" (c'est possible avec le DVD-Audio ou le SACD en terme de dynamique) et que ce soit dans l'organe de restitution que l'auditeur puisse choisir OU NON d'activer la compression numérique, fonctionnant à l'aide d'algo. standard et de quelques paramètres complémentaire gravés sur le CD.

Et comme cela, tout le monde serait content !!
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 01 Aoû 2004 20:39

C'est une bonne idée pour la FM ou la compression et l'égalisation surajoutée au CD par les radios de djeun's (genre skyrock ou fun radio) est vraiment too much. Mais le paradoxe serait que seules les installations autoradio les plus perfectionnés pourraient compresser alors que ce sont les plus "cheap" qui ont le plus besoin...

Par contre ça ne serait pas vraiment faisable sur les CD car là la compression se fait en plusieurs étapes, pas (qu')au mix final mais sur des pistes isolées (ou couplées volontairement ex. le classique basse/batterie) et avec des appareils de technologies différentes suivant l'application (différent pour voix et guitare rythmique etc...).
Bien faite, la compression est tout un art qui fait partie intégrante du processus de création de l'album, ce serait très bizarre sans, et ça n'aurait même aucun sens sur des musiques genre R&B, electro, techno, rap...Et même les voix de variété ou pop, pour avoir entendu des pistes brutes, c'est la cata sans la compression idoine.

cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 02 Aoû 2004 1:38

Oui, la compression ne compresse pas les fréquences mais le niveau. Tout est à fond tout le temps.
Pour ceux qui ont fait du solfège, cela consiste à remplacer toutes les nuances (pp, p, mf, f, ff) par fortissimo, et à supprimer tous les accents.

Laurent69, tu es généreux, la dynamique des productions actuelles est plutôt de 6 db que 10 ou 15.

Il n'y a rien à faire contre cela. Il faut protester auprès de la maison de disque.

La compression de dynamique est indispensable. Un orchestre Symphonique non compressé chez soi, ben c'est comme en vrai. Déjà si votre voisin proteste que vous avez un piano à queue dans votre salon, imaginez tout l'orchestre !

Mais trop c'est trop ! Actuellement, on est dans une période noire au niveau de la qualité d'enregistrement des albums qui sortent. Les producteurs et souvent les groupes n'ont qu'une idée en tête : enregistrer plus fort. Tous les voyants sont collés dans le rouge en continu, les compresseurs sont sur les genoux, et quand cela ne suffit pas à dépasser le niveau RMS du CD de la concurrence, on augmente le gain et c'est tout.
Résultat :

Image
(Maddkatt Courtship - I Know Electricboy)

Les ingénieurs du son executent les ordres, ou ils sont virés (voir second lien ci dessous).

Anglais : http://www.prorec.com/prorec/articles.n ... 2E005DAF1C
http://www.musicplayer.com/cgi-bin/ulti ... =006746;p=

Extraits à télécharger (artificiels et réels ) : http://www.hydrogenaudio.org/forums/ind ... ntry205696
Pio2001
 
Messages: 5908
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 02 Aoû 2004 8:05

GBo a écrit:
Par contre ça ne serait pas vraiment faisable sur les CD car là la compression se fait en plusieurs étapes, pas (qu')au mix final mais sur des pistes isolées (ou couplées volontairement ex. le classique basse/batterie) et avec des appareils de technologies différentes suivant l'application (différent pour voix et guitare rythmique etc...).


Salut Gbo,

On doit pouvoir différencier et séparer 2 types de compressions :

A- les compressions requises par l'harmonie globale de l'ensemble, désirée par l'artiste et/ou le producteur (!!).
B- les compressions complémentaires réalisées uniquement à des fins marketing, afin de ramener la plage dynamique à une meurtrière pour autoradio.


Je ne conteste pas la nécessité des compressions de type A/, parfois même pratique sur du classique (pour des concertos de violoncelle, par exemple ??). Mais je laisse les experts de prise de son parler : est-il préférable d'avoir une bonne prise de son multi-micro judicieusement placée et pas de compressions au mixage ou bien un nombre extrêmement réduit de micros quitte à devoir rédintroduire de la compression sur certaines voies ?

Ce que je conteste, ce sont les compressions de type B/. Ces compressions "finales" devraient être laissées au choix de l'auditeur, qui pourrait l'activer au non, selon qu'il l'écoute le CD avec sa chaîne à 20k€ en vacance, au bord de la mer, ou bien dans sa voiture à 60 k€ (c'est le niveau de prix usuel, non ... :lol:)

A+

Laurent
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 02 Aoû 2004 8:41

Je suis d'accord avec les 2 dernier posts. Je suis également opposé aux compressions de "type B" comme tu l'a défini, les graphes de pio montrent bien par exmple un clipping pathologique, je crois que stereophile s'est plaint aussi des remastering de pink floyd dénaturant l'aspect progressif des morceaux ("money" par exemple ne commence pas à fond!).
Mais ça ne touche que certains types de musiques apparemment, car en jazz on assiste au contraire à des enregistrements acoustiques en studio dont le rendu sur CD est de plus en plus réaliste, un régal.
Nul doute que pour d'autres musiques, l'écoute des radios qui leur sont dédiées finit par déformer l'oreille de tout le monde, y compris des jeunes ingés sons; restons optimistes: l'avantage des abus, c'est qu'il y aura tôt ou tard un retour de manivelle.
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 02 Aoû 2004 8:56

Effectivement les gens achètent maintenant leur musique en format mp3 sur internet, alors les "majors" du disque n'ont que faire des critiques de quelques irréductibles audiophiles....
:wink:
Baussart
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 3067
Inscription: 15 Juil 2004 13:06
Localisation: Reims

Message » 02 Aoû 2004 9:40

Laurent69 a écrit:
A- les compressions requises par l'harmonie globale de l'ensemble, désirée par l'artiste et/ou le producteur (!!).
B- les compressions complémentaires réalisées uniquement à des fins marketing, afin de ramener la plage dynamique à une meurtrière pour autoradio.

Laurent


Salut Laurent,

La deuxieme est tout aussi legitime que la premiere (lors du mix sur les differentes pistes enregistrees) et s appelle .. le mastering ! elle consiste en une compression multibande (plusieurs passe bandes alimentes des compresseurs separes avec leurs propres reglages selon la plage de frequence). Cette phase sert a donner une certaine homogeneite a l ensemble du CD, harmoniser les niveaux, la signature sonore de l album (nivo mix) etc ... Il est vrai que cette phase (la premiere aussi mais on peut encore rester dans une demarche artistique) peut faire l objet d abus dans certains styles musicaux ie par certains inges du son voulant faire d une galette un bon gros pavet bien formate, qui manque d ecreter a chaque instant et remplit toutes les frequences avec autant d energie ... la grosse bouillie koi ! ;)

Il y a ainsi certains examples de mastering assez edifiant, des albums merveilleux, plutot bien enregistres mais avec un mastering laissant un niveau final de dynamique proche du zero ... c plat et effectivement ce genre d album sonne mieux sur une ghettoblaster ou une minichaine qui eux de toute facon n en ont pas assez dans le ventre pour reproduire fidelement de tels changements de dynamique!

++
O.
ChicoDoBrazil
 
Messages: 295
Inscription: 30 Avr 2002 13:01
Localisation: Toulouse / Paris
  • offline

Message » 02 Aoû 2004 13:06

GBo a écrit:Je suis d'accord avec les 2 dernier posts. Je suis également opposé aux compressions de "type B" comme tu l'a défini, les graphes de pio montrent bien par exmple un clipping pathologique, je crois que stereophile s'est plaint aussi des remastering de pink floyd dénaturant l'aspect progressif des morceaux ("money" par exemple ne commence pas à fond!).
Mais ça ne touche que certains types de musiques apparemment, car en jazz on assiste au contraire à des enregistrements acoustiques en studio dont le rendu sur CD est de plus en plus réaliste, un régal.
Nul doute que pour d'autres musiques, l'écoute des radios qui leur sont dédiées finit par déformer l'oreille de tout le monde, y compris des jeunes ingés sons; restons optimistes: l'avantage des abus, c'est qu'il y aura tôt ou tard un retour de manivelle.
cdlt,
GBo.

SI j'ai bien compris tout le monde les studios mauvais augmentent effectivement aprés ré-ecoute certaine plage le niveau étant plus éleve plus de aigu avec une bande plus large c'est bien cela ce que je vois aussi sur la courbe de pio 2001
la grande question c'est que faut-il pour retrouve le signal iinitial car un fabriquant de calvaic en perigord qui fait de la hifi sur mesure avait fait un appareil pour remettre en forme le signal paru dans la nouvelle revue du son mais je ne retrouve pas l'article je pense que si ce n'est qu'un niveau alors un simpl analyseur style behringer voir plus simple un equaliser devrait faire l'affaire non
bon qui bosse dans un studio et qui vendrai la méche concernat ces petit copain
Marc Lafleur
 
Messages: 351
Inscription: 17 Avr 2001 2:00
Localisation: le bout du monde
  • offline

Message » 02 Aoû 2004 13:47

Si il ya trop d'aigu, ce n'est pas un pb de compression mais d'égalisation => egaliseur behringer ou preampli avec controle de tonalité devrait regler le pb suivant les disques.

La compression concerne la dynamique: en vulgarisant, les sons fort restent forts tandis que les sons faibles deviennent moyens, la puissance moyenne du tout devient donc plus élevée, c'est ce qui est utilisé pour les pubs à la télé, le niveau moyen est plus fort alors que les crêtes ne bougent pas!
Il existe des "expandeurs" de dynamique mais il est impossible de les utiliser pour compenser la courbe de compression car comme on l'a dit, les algos sont variés (soft knee, temps de réaction etc..), faits en partie avant le mixage multipiste, ou après mixage mais souvent en multi-band!

cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 02 Aoû 2004 14:00

Marc Lafleur a écrit:[SI j'ai bien compris tout le monde les studios mauvais augmentent effectivement aprés ré-ecoute certaine plage le niveau étant plus éleve plus de aigu avec une bande plus large c'est bien cela ce que je vois aussi sur la courbe de pio 2001
la grande question c'est que faut-il pour retrouve le signal iinitial car un fabriquant de calvaic en perigord qui fait de la hifi sur mesure avait fait un appareil pour remettre en forme le signal paru dans la nouvelle revue du son mais je ne retrouve pas l'article je pense que si ce n'est qu'un niveau alors un simpl analyseur style behringer voir plus simple un equaliser devrait faire l'affaire non
bon qui bosse dans un studio et qui vendrai la méche concernat ces petit copain


Pour revenir en "arrière", il faudrait non seulement un expanser multibande (faisable), mais en plus connaître les paramètres de mastering, et la c'es quasiment "mission impossible" car ça diffère pour chaque disque...

La seule solution est de créer un label qui pourrait reprendre les bandes master de studio avant maximisation, et d'éditer des softs avec pas de retouche (ça existe déjà aux US ce genre de disque en 24/192 par ex.) en prenant le mix de l'ingé son.

Jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 02 Aoû 2004 21:33

Pio2001 a écrit:Extraits à télécharger (artificiels et réels ) : http://www.hydrogenaudio.org/forums/ind ... ntry205696


plein d'extraits instructif : a question of lust, need to need où l'en entend la bouillie que cela donne et où l'on appréhende bien le "LOUDER is BETTER"

p**** de société !
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 02 Aoû 2004 22:30

Je ne vois pas pourquoi un album ultra compressé sonnerait mieux qu'un album dynamique sur un ghettoblaster ! Exemple d'album dynamique très musicla et n'exigeant aucune performance particulière de la part du système de reproduction : Kraftwerk - The Man Machine. Même sur le plus minable radio cassette, on peut apprécier la dynamique.

Les maisons de disques feraient bien de se demander quand même si la chute de leur ventes de vient pas du fait qu'ils ne sortent plus que de la bouillie inécoutable, et non du piratage. Leurs mixages sont fatigants !

Restaurer une dynamique compressée est impossible : entre FF, FF, FF, FF et FF, comment savoir ce qui à l'origine était joué F, P, MF, PP, et FF ? C'est comme si on traduisait en Schtroumpf !
"Je schtroumpfe au schtroumpf", est ce que ça veut dire "Je vais au bois", "Je mange au lit", ou "je zinzinule au dilucule" ?

Je suis d'accord que la solution est d'inclure le compresseur dans le lecteur. Cela marche très bien pour les DVD Vidéo. Il y a une norme à respecter pour le niveau d'enregistrement (genre K-20 ou K-14), et un compresseur est activé par défaut dans le lecteur.
Les audiophiles peuvent aller le désactiver dans les options audio avancées.
Pio2001
 
Messages: 5908
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 02 Aoû 2004 23:48

Pio2001 a écrit:Je ne vois pas pourquoi un album ultra compressé sonnerait mieux qu'un album dynamique sur un ghettoblaster ! Exemple d'album dynamique très musicla et n'exigeant aucune performance particulière de la part du système de reproduction : Kraftwerk - The Man Machine. Même sur le plus minable radio cassette, on peut apprécier la dynamique.

Les maisons de disques feraient bien de se demander quand même si la chute de leur ventes de vient pas du fait qu'ils ne sortent plus que de la bouillie inécoutable, et non du piratage. Leurs mixages sont fatigants !



+100 !

même certains enregistrements classiques de très bonne qualité subissent un mixage / une compression, que je trouve fatiguant même si le résultat est de très bonne qualité globale. :)

Un exemple : le Casse-Noisette du Kirov avec Valery Gergiev, chez Philips. Cela fourmille de détails, on a une belle image sonore, une dynamique intéressante, mais on ne retrouve pas la sensation de liberté, de cohésion de l'espace sonore que l'on pouvait avoir un RCA living stéréo ou un Mercury Living Presence ...

Tiens, un autre raccourci intéressant sur la compression :

http://fr.audiofanzine.com/apprendre/do ... age,4.html

Laurent
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 03 Aoû 2004 14:04

...
Dernière édition par PhC le 07 Aoû 2004 13:35, édité 1 fois.
PhC
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 723
Inscription: 15 Fév 2002 2:00
Localisation: Montreux, Suisse
  • offline


Retourner vers Discussions Générales