Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Frontiére entre HI FI et son multicanal (HC)

Message » 07 Jan 2002 0:35

Faby, quand j'étais plus jeune (je suis né en 1954), j'ai vécu la commercialistation de la hi-fi vers des couches de population moins riches que celle qui en disposait jusque là.
Et l'on disait exactement ce que tu dis des chaines hifi en éléments séparés qui concurençaient alors les meubles phono d'origine germanique qui vibraient de partout quand tu tournais un peu le bouton et marchaient avec des larges bandes...
C'est juste pour épater la galerie, c'est pour faire du bruit, etc.
En réalité tous les défauts dont tu accuses les bandes sons des films (ça cogne, ça fait trembler les murs, etc.) donnent du fil à retordre aux amplis et aux enceintes...
Du coup, on accorde d'un coup de l'attention à la capacité en courant d'un ampli... un élément qui a toujours eu énormément d'importance.
Du coup, l'agrément THX qui n'a pas que des défauts a contraint les constructeurs à produire des électroniques et des enceintes qui répondent à des cahiers des charges précis et rudes...
En bref, il ne faut pas juger en terme esthétique le signal gravé sur les disques (après tout Le Sacre du Printemps fait beaucoup plus de bruit qu'un brandebourgeois de Mozart et pour de nombreuses oreilles ça reste vrai aujourd'hui, ou une sonate de Prokofiev en face d'un prélude de Bach...), mais en terme de signal. Le signal est tel qu'il est et toute la chaine doit le reproduire fidèlement sans le déformer. Et dans ce domaine le HC demande justement énormément aux amplis et aux enceintes...
Plus qu'une flûte qui jouerait du Hotteterre...
Voili voilou pourquoi il n'y a fondamentalement aucune différence qualitative souhaitable entre hifi et HC : le HC doit être reproduit en haute-fidélité...
Et tu verras que chaque nouvelle génration d'amplis HC s'améliorera du côté étages d'amplification. Mais on le voit déjà, les constructeurs pigent plus vite que les maisons de disques. Elles sont toujours en retard d'un train... depuis l'invention du CD : les plus grandes ont résisté : EMI et CBS (Sony aujourd'hui, c'est qui est drôle) en tête.
Maintenant pour ce qui est de la multiplicité des standards de son en HC : Dolby et DTS... quoi d'autres. A oui, le prologic 2, mais c'est super ce truc.
alain
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Jan 2002 0:35

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 07 Jan 2002 18:46

Qui a déjà ecouté un disque quadriphonique?
christophe.raffaitin@wana
 
  • offline

Message » 07 Jan 2002 23:23

moi je reponds comme ca dans le vague, j ai lu que les 3 questions du 1er post.

Et le concept de sonorisation, vous en faites quoi, le son, plus y en a meilleur c est, c est bien connu, demandez a n importe qui, le son ca te submerge, ca t envahit, ca te prend la tete et finalement ca en devient agreable, allez demander a n importe quel dj de baisser le son et observez le nombre de personnes qui partent, le son c est ahurissant (au sens propre, ca t ahurit), ca te colle a n importe quoi, a un film comme a
de la musique, pourquoi vous croyez que les salles de cinema soient aussi puissement sonorisees, parce qu avec beaucoup de son le film en devient plus agreable, s ils baissaient le son a un niveau ecoutable, ca serait chiant, il arrive un moment ou il faut fatalement augmenter la puissance sonore
ne serait ce que pour profiter du spectacle.
Alors moi je pense que les reglages home cinema dooivent respêcter la notion de puissance et non celle de haute fidelite: ma reponse a la question 1,2 et 3 posee an 1er post de ce topic
serieux moi les cables a 500f je m en tape (je ne vise personne)
fred
averell
 
Messages: 2764
Inscription: 05 Jan 2002 2:00
Localisation: Saint Gilles les Bains
  • offline

Message » 08 Jan 2002 13:05

Le 2002-01-07 17:46, christophe.raffaitin@wana a écrit:
Qui a déjà ecouté un disque quadriphonique?

Oui, et?
Et pour répondre à ta premiere question, pour c'est oui.
Suffit d'ouvrir un amplis HC 6X100 W par exemple.
On trouve dedans une alim de... 300W au lieu des 1200W necessaire.
Pas besoin d'aller plus loin, meme pour de la quadriphonie ça ne va pas.
Pour moi les amplis HC integrés c'est du foutage de gueulle, un peu comme les moyens de game version hifi-stereo.
Resultat des coursses, pour ne pas être obligé d'acheter 3 amplis stereo haut de gamme je me fait mes amplis moi même avec des alims qui vont bien.
On peut également changer les alim d'origine d'un ampli commercial, on obtiens ainsi une amelioration sensible dans l'inteligibilité du signal.
Tout ça pour dire que oui, il y a une difference de conception, de qualité, de rendu entre un integré HC et ses équivalents version stereo.
kroll
 
Messages: 59
Inscription: 11 Déc 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 08 Jan 2002 15:12

Christophe : oui, j'ai entendu des chaines quadriphoniques, quand cette technique a été promue par Sansui au début des années 70.
De mémoire, d'ailleurs, il y avait peut-être deux système différents, mais je n'en suis pas certain. Si ce n'est que la BBC en a mis un au point, elle aussi qui s'appellait Ambisonic, là encore si ma mémoire est bonne, et en tout cas il a été utilisé par Nimbus pour enregistrer de nombreux disques.

EMI a produit de nombreux disques en quadriphonie. Pour les lire, il fallait une celulle capable de montrer très haut en fréquences pour pouvoir lire le signal matricé. Excel faisait une celulle excellente aussi en stéréo et d'autres.

Donc au Festival du son, j'ai entendu chez Sansui notamment des démonstrations de quadriphonies plus que convaincantes.

La technique ne s'est pas imposée, car peu d'éditeurs ont franchi le pas et aussi parce que la technique de lecture était un peu délicate en LP... et puis la diaphonie des cellules n'a jamais été excellentes du haut jusqu'en bas et même au milieu! 30dB si j'ai bonne mémoire et à 1 KHz était splendide!

Mais j'ai entendu de la quadriphonie sur bande magnétique : l'un des très grands preneurs de son classique des années 70-80, Georges Kisselhoff, enregistrait tous les disques Calioppe ainsi et c'était vraiment fabuleux écouté sur quatre Klein et Hummel en filtrage actif!
Je précise que les disques calioppe était gravé en stéréo avec les deux canaux avant sur lesquels Kisselhoff et son assistante Mireille Landman réinjectait si le besoin s'en faisait sentir un peu du signal d'ambiance des canaux arrières.
EMI vient d'ailleurs de sortir des DVD-Audio quatre canaux (!) réalisés à partir de ces bandes quadriphoniques : Jean-Marie Piel, dans le dernier Diapason, n'en dit d'ailleurs pas trop de bien.

Sinon pour Kroll : Ce n'est pas parce que les constructeurs d'intégrés HC truandent un peu (parfois beaucoup), sur la puissance de leurs amplis en sous dimensionnant les alimentations qu'il faut jeter le bébé avec l'eau du bain... car il faut aussi se souvenir que cette façon de procéder est exactement celle qui était employée par...
NAD sur ses fameux petits amplis musicaux, d'il y a vingt ans et plus...
Un étage de sortie capable de puissance instantanée importante liés à une alimentation sous dimensionnée.
Voilà ce que donnait les commentaires du premier petit (3020?).
Deux fois vingt watts en continu mais haut pouvoire dynamique puisqu'il peut sortir le triple en instantané...
La même technique futée vaut aujourd'hui aux constructeurs de HC les foudres des amateurs de hi-fi...

Pour averell : hier soir, j'étais au Pathé Wepler, place de clichy pour voir le seigneur des anneaux.
La qualité du son était fantastique... Dans les passages ou l'orchestre joue on pouvait sans difficulté situer les pupitres de cordes, de vents, la timbale et malgré le niveau sonore très important (j'ajouterais qu'on entendais les petits parasites d'émission du son de la flûte à bec qui joue tout le temps!).

Et en HC, il faut certes de la puissance, mais une puissance de qualité et plus de qualité que de puissance en fait, car
le HC est au cinéma en salle, ce que la hi-fi est à la musique vivante : on ne pourra jamais reproduire chez soi la réelle présence physique, l'impact, le volume au sens géométrique d'un orchestre ou du son cinéma... à base de haut-rendement qui se progage dans des salles dont la surface et le volume égalent ceux de la totalité des membres du forum!
Bien à vous,
Alain
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Jan 2002 15:17

Voila un post qui devient intéressant.

A ce sujet vous trouverez dans le hors série n°29 de diapason (p 102) une réflexion intéressante sur les exigences du multicanal en hifi.

Il y a aussi un article qui fait un récapitulatif historique des techniques de prises de son et de restitutions en terme de nb de canaux. L'article s'intitule de la monophonie à la polyphonie (p 24 à 28).

Bcp de points développés ds ces 2 articles corrobore fortement l'analyse très argumentée que vient de nous fournir Alain (Haskil).

Personnellement je pense que d'ici dix ans tous les systèmes hifi qui se respectent ne seront pas forcément muticanaux mais seront PREVUS pour évoluer vers du multicanal à partir d'une base stéréo. Autrement dit la partie préamp hifi sera compatible avec une évolution multicanal.

Il y a plusieurs raison à cela :

- on aura bientot deux types de source : de la stéréo et du multicanal (et les deux pourront etre présent sur le meme disque afin de ne pas léser ceux qui ne peuvent faire que de la restitution stéréo)
- multiplier le nb de canaux multiplie l'investissement pécunier de la meme manière (il faut racheter des amplis et des enceintes, ce qui revient très cher en utilisation hifi).
- si on a plusieurs chaine hifi à la maison, on a pas forcément besoin de multicanal partout et la stéréo a encore de beaux jours devant elle
- la retranscription de l'espace sonore d'une salle de concert, d'une nef d'église, ou d'un petit pub est quasi impossible en stéréo (cependant ca ne veut pas dire qu'elle est facile en multicanal, c'est meme plutot le contraire, plus on multiplie le nb de canaux et plus c'est difficile d'avoir une cohérence et une homogénéité ds l'espace sonore retranscrit).

Il faut aussi comprendre que la technique de prise de son àaaussi sa révolution à faire avec l'arrivée du multicanal. Les bonnes prises de sons pour une restitution stéréophonique sont peu nombreuses et appréciées. Elles risques de l'etre encore plus pour le multicanal (tout au moins ds un premier temps).

Pour résumer ma pensée, je pense que la révolution qui est derrière le multicanal est que désormais on achetera des disques pour la qualité de l'interprétation ET le lieu ou elle a eu lieu car on aura clairement les deux à la restitution.

Emmanuel
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10074
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 08 Jan 2002 15:59

Emmanuel, de tout coeur avec toi.
Je pense juste que ça viendra plus vite, car ça vient déjà.
Et il faut reconnaître que le HC aura beaucoup fait pour réveiller la hi-fi qui roupillait un peu trop en accordant énormément de place à des micros-réglages à base de cables et de discussions interminables (je parle pas du forum!) autour de la musicalité ou non du CD, des comparaisons sans fin de restitution musicale ou pas d'élements électroniques qui ont éloigné toute personne qui n'était pas versée dans ce domaine des magasins voire du désir de remplacer une vieille chaîne (le nombre d'amis que j'ai dû accompagner car ils avaient peur d'entrer dans un magasin... : "j'y connais rien, je vais me faire avoir", etc.)
Et les modèles compatibles arrivent à grand pas.
Il y a même au moins deux préamplificateurs stéréos Technics avec entrées multicanaux prévues pour le DVD-A. Aucune revue hi-fi n'en a fait le compte-rendu...
Je ne sais même pas, si tu peux les utiliser avec un lecteur de DVD qui contiendrait les décodeurs...
Le prix n'a pas l'air élevé : environ 3000F et la discription parle de composants audiophiles (logique Technics en fait pour tout le monde) et de cette fameuse alimentation à batterie virtuelle censée éliminer les problèmes des alimentation secteurs filtrées et régulées. (j'imagine que c'est un gros condensateur?).
Persone n'en parle, en revanche, on nous encombre avec le banc d'essai d'un lecteur CD Bow à 39.500F (6022 euro) dans la dernière livraison de la NRDS... pour en dire pas tant de bien que ça entre les lignes et d'un ampli mono Chord à 114.000F pièce de 750 watts que personne ne va achter et qui ne fait même pas rêver...
On préfèrerait que les limiers qui ont la chance de recevoir tout ça pour écoutes, nous fasse par exemple un petit banc d'essai comparatif des différents lecteurs de SACD, de DVD Audio, de partie son des lecteurs de DVD images et son...
Et de quelques préamplis évolutifs dans des prix raisonnables...
Les technics en font partie et sans doute d'autres...
Alain
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Jan 2002 19:12

Haskil:
Je ne suis pas d'accord avec ta comparaison avec les NAD.
La dynamique de ces amplis venait d'une alim très bien concu et capable de délivrer beaucoup d'amperage sur un temps tres court grace à l'utilisation de gros condos de qualité.
Quant aux watts anoncés sur ce genre d'amplis j'ai toujours ete sceptique, tout simplement à cause du fait que c'est en relation directe avec la tension d'alim qui est fixe que l'amplis soit au repos ou pas(ou alors ils parlaient de watts sous 1 ou 2 Ohms)
Ca n'a rien à voir avec les integrés HC dont je parlais dont l'alim est anemique (condos compris) et qui par concequent ont une dynamique à chier.
Suffit d'ecouter attentivement la profondeur, le tenue et le detail dans le grave pour s'en rendre compte imediatement.
Et d'avoir un element de comparaison....
kroll
 
Messages: 59
Inscription: 11 Déc 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 08 Jan 2002 19:57

[quote]
Le 2002-01-08 18:12, kroll a écrit:
Haskil:
Suffit d'ecouter attentivement la profondeur, le tenue et le detail dans le grave pour s'en rendre compte imediatement.
Et d'avoir un element de comparaison....

Réponse :
Pour ce qui était de la profondeur, de la tenue et du détail dans le grave... les petits Nad, particulièrement celui qui a fait la réputation de la marque, il y près de vingt-cinq ans... ne tenaient pas la route du tout... sur les impacts un peu fournis et dès les bas niveaux les graves s'effondraient et cet ampli, d'ailleurs de l'avis unanime à l'époque, était surtout bon dans le médium et pour écouter de la musique peu exigeante en terme de bande passante et de complexité du message à reproduire. Comparé à un Sansui AU 101 de deux fois trente watts qui pesaient deux fois plus à cause d'un transfo bien dimensionné et qui par parenthèse était bien meilleur comme son.

Le principe était fondamentalement le même et visait à économiser sur le même chapitre : le transfo d'alimentation qui est très coûteux dès qu'il est de qualité (à toles et pas torrique) et puissant.
Nad jouait intelligemment sur le rapport capacité des transistors à produire de la puissance et puissance réelle des alimentations en sorte que ce constructeur, contre lequel je n'ai rien, a réhabilité par la grande porte la puissance musicale villipendée depuis des années quand il est apparu... En gros, Nad concevait un ampli dont les étages de puissance pouvait sortir 50 watts chacun en continu (ça coute rien), mais les sous-alimentait avec un transfo un juste (grosse économie) et régulait par des condensateurs ayant pas mal de réserve (pas très cher sous les voltages et la qualité utilisée). A part ça, c'était une démarche intelligente sur le plan théorique qui pouvait aller du temps du LP et se fondait sur le régime impulsionnel de la musique (classique particulièrement, cible visée par NAD) qui n'est vrai qu'en théorie... Car trois secondes après le début d'une vie de Héros de Stauss, voire dès l'attaque d'Ainsi Parlait zarathoustra... l'impulsionnel devient du continu.
Avec Mozart et la musique baroque, ça collait!
Alain
Ancien utilisateur du NAD 3020... dont les potards se sont mis à cracher au bout de six mois, mais c'est un autre problème! Et un problème grave qu'aucune revue ne soulève réellement... avec celui des contacteurs mécaniques...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Jan 2002 20:51

Eh bien Messieurs vous avez reussi a me faire rever.
-Haskil : vous m'avez fait decouvrir l'envers du CD, et de l'enregistrement en general (vous m'avez mis l'eau a la bouche avec la quadriphonie) : MERCI
-Kroll : au moins je ne suis pas le seul DIYeur sur cette planete, ca rassure, et j'espere que nous aurons l'occasion d'en discuter. MERCI
-Christophe : meci d'etre l'initiateur de ce post et pour tout ce que vous nous avez deja apporte avec votre cote "debrouillard" MERCI
Et a tous les autres aussi, allez, pas de jaloux.

MERCI

PS Mr Rafaitin, est ce que vous repondez toujours aux mails que l'on vous envois?

<font size=-1>[ Ce Message a été édité par: Gregouille le 2002-01-08 19:53 ]</font>
Gregouille
 
Messages: 1955
Inscription: 13 Mai 2001 2:00
Localisation: LYON-MULHOUSE
  • offline

Message » 09 Jan 2002 0:32

Haskil: Ton experince conforte donc le scptisisme que j'avais sur l'option choisi par NAD à l'époque.
Ca marchait pour 1 impulsion (le temps de dechargé les condos) mais pas pour deux ou plus.
Gregouille: Tes preferences en DIY vont vers l'acoustique (enceintes, fp) ou/et l'electronique (amplis, préamplis, filtres, etc)?
kroll
 
Messages: 59
Inscription: 11 Déc 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 09 Jan 2002 1:07

D'ailleurs maintenant qu'il y a prescription, je peux vous dire qu'un Français, j'ai oublié son nom, qui travaillait comme consultant pour NAD (je crois me souvenir qu'il avait travaillé sur la platine microsillon ou le tuner?), se tapait sur les cuisses quand il parlait du coup de génie de NAD pour les amplis...
Une grenouille qui réussit presque à faire croire qu'elle est un boeuf, mais la fable finit de la même façon.

Et c'est là, d'une certaine façon, que l'idée est reprise aujourd'hui par nombre de constructeurs d'intégrés HC... dont les amplis sont capables sur une impulsion de te sortir 150 watts impulsionnel sur un canal, 100 watts en continu, mais cinquante watts tous les canaux ensembles et 100 watts en impulsionnel.
Et comme ils ne sont pas fous, les condensateurs sont assez sérieux. Dans le Nad, ils n'étaient pas bien puissants en plus...
Mais habitués au son droit et un peu sec de nombreux amplis à transistors, plein de gens de bonne fois on été admiratifs devant des petites bêtes qui n'avaient pas bezeff de grave pas d'aigu (en conséquence...) et qui tu dout avait un son rond et agréable, chaud...
maintenant, le même genre de technique ne passe plus... Et il y a belle lurette que NAD a mis de gros transfos, de gros condensateurs et continue de mettre des étages de sortie conséquents qui laissent une belle marge de manoeuvre aux bêtes... d'où une vraie puissance sur toute la bande et sur des charges faibles en impédance et en plus une capacité dynamique importante... moins utile qu'autrefois... puisque les amplis sont puissants à la base...
D'ailleurs cette fameuse puissante dynamique ne dit rien sur la qualité d'un ampli...
Un ampli bien conçu ne voit parfois quasiment aucune différence entre puissance continue et impulsionnelle...
Mais le marketing est passé par là et cette fausse puissance (tu l'as bien compris un coup de timbale et le condo est vide et le transfo peut pas le recharger...) que l'on critiquait comme une arnaque des constructeurs, il y a trente ans... est devenu un gage de qualité... avant que le HC ne remette ça en cause de façon irrationnelle.
Sincèrement, si un ampli HC peut sortir réllement cinq fois 50 watts sur ces six canaux... ça commence à être sérieux. Non?
alain
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 09 Jan 2002 13:03

Le 2002-01-09 00:07, haskil a écrit:
Sincèrement, si un ampli HC peut sortir réllement cinq fois 50 watts sur ces six canaux... ça commence à être sérieux. Non?

A condition qu'il les sorte effectivement, et que le temps de monté soit acceptable les 5 cannaux à la fois.
5X50 Watts c'est 500W d'alim mini en regime continu, 1000W ou le triple pour recharger rapidement les condos.
Ce quon ne trouve que sur les intégrés vendu pour des 5X150 ou plus, et encore j'en ai pas vu.
N'oublions pas qu'un bon ampli 2X100W Hifi peut avoir une alim de 900W si il est de bonne qualité. (cf Hexo4 ou autres).
Ne pas oublier non plus les indispensables condos de qualité et de grosse capacité sur CHAQUE voie.
Bref, en intégré HC je n'en ai jamais vu (mais je n'ai pas tout vu) et je ne vois pas comment ils peuvent reproduire correctement les grosse demandes en impulsionel sur les 5 cannaux à la fois (explosion, effet speciaux etc...) d'ailleur ils ne le font pas.... du moins ceux que j'ai eu l'occasion d'ecouter.
La solution? : 3 amplis stereos bien concu ou 5 amplis mono bien concu, mais ce n'est là que mon avis et ma solution toute personnelle.
Donc tu vois, meme 5X50 Watts en bonne qualité ne doivent pas se trouver si facilement que ça en HC intégré.

PS:Pour le puissance de l'alim, on peut dejà se faire une idée en regardant la consomation de l'appareil car il y a obligation de le mettre dessus (c'est derriere à côté du cordon d'alim)
kroll
 
Messages: 59
Inscription: 11 Déc 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 09 Jan 2002 14:13

Kroll, certes, mais la puissance que tu donnes pour un ampli de 2 fois 100 watts, soit une alimentation de 900 watts... correspond vaguement à celle d'un ampli qui fonctionne en classe A jusqu'à au moins 30 watts. Soit à une volonté, louable, de surdimensionner cette alimentation.
Avec une classe ayant un rendement correct, les valeurs sont à diviser par trois.
D'autre part, quand je parlais de 5 fois 5O watts, c'étaient des watts réels tous les canaux mesurés ensemble sur toute la bande de fréquence utile.
J'écoute en ce moment, Une vie de héros de Strauss et je t'assures que ça pulse! Mes enceintes font 95 dB de rendement et la puissance de l'ampli ne dépasse pas 1 watt, j'ai bien dit un watt, et quand les percussions se mettent en route, je n'atteins pas les 10 watts... et ça fait déjà beaucoup de raffut!
Alors, je veux bien que certains amplis annoncés pour 5 ou 6 fois 100 watts qui ne font que 5O watts par canal en continu soient un peu faibles sur le papier, mais quand on passe en stéréo, le problème reste apparemment entier si j'en juge par la quasi totalité des posts (sauf Maxwelle Sheffield, mais son transfo de Denon fait quand même 1200 watts pour les six canaux).
Or en stéréo une alimentation de 400 watts, valeur très fréquemment rencontrée sur les HC, ne devrait poser aucun problème d'autant que les condensateurs de filtrage deviennent alors 8 fois sur 10 largement dimensionnés.
Et c'est ça précisémment qui me chiffone... en plus du fait que si les 5O watts sont vrais, et ils le sont quand l'ampli est annoncé pour 100 watts, ça devrait aussi marcher en HC... surtout quand un caisson de basses vient épauler le tout... or, ça ne marche pas apparemment...
alain
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 09 Jan 2002 15:19

Et c'est ça précisémment qui me chiffone... en plus du fait que si les 5O watts sont vrais, et ils le sont quand l'ampli est annoncé pour 100 watts, ça devrait aussi marcher en HC...

Je vais essayer de faire plus clair.
Le rendement d'un ampli à transistor en classe A est de l'ordre de 10%, en classe AB il est entre 50% et 60%.
Les "watts" mesuré par les constructeurs le sont à 1Khz, ou quelques fois avec un bruit rose ou blanc pondéré, ça depend de la norme DIN utilisé.
Donc un amplis de 2X50watts à besoin d'une alim de 200 Watts pour fonctioner en continu à la puissance maxi, sans impulsion, sans changement de niveau, bref pas du tout dans un contexte musical.
Dans un contexte musical où il y a de la dynamique il faut surdimensionner l'alim pour avoir des temps de monté acceptable (en partant du principe que les transistors de puissance utilisés le permetent, mais ça c'est pas dur et pas chere) et de quoi recharger les condos (un condo vide qui se charge c'est un court-circuit ou presque).
Il y a des abaques pour calculer les puissances des alim necessaires en fonction des condos.
Et plus il y a de capacité de qualité plus le temps de monté sera court et plus le pseudo court circuit pour les recharger sera long.
Mais en faisant X2 on a déjà un très bon rendu.
Si l'ampli est appeler à reproduire beaucoup graves à sa puissance nominal on choisi X4
et une grosse capacité en condo pour "pas manquer".
Pour exemple, l'ampli que je me suis fait pour les graves a une capacité de 2X 500 000 ùF (1 farad en tout) pour une puissance efficace de 2X160w.
Je l'ai comparé à pas mal d'ampli du commerce de "petit haut de gamme", la difference s'entend sans problème sur la tenue du grave.

Dans ton cas, 2x50 watts, ça fait une alim de 200w pour un ampli du commerce bien conçu et en le faisant fonctionner à 10W tu remarqueras que tu rentres dans les proportions que j'ai donné pour l'alim.
C'est la dessus que jouent les fabricants.
Si tes enceintes ont un bon rendement et 10w suffisent pour reproduire comme tu le souhaite ta musique tu as fait le bon choix.
Par contre si tu as des enceintes avec un rendement moindre et qu'il te faille "envoyer" 30 ou 50 watts pour le meme niveau sonore, tu va te rendre compte que l'ampli va pédaler dans la choucroute à chaque gros besoin.
Et c'est exactement se que je reproche aux HC intégrés. Il sont prevue tout juste pour la puissance annoncé sur 2 cannaux (300W pour un 6x100 par ex) C'est meme un peu juste pour 2X100, et correcte pour 2X50.
Tu remarqueras que pour une qualité (je ne considere par "qualité" que l'ampli, pas toute la chaine de decodeur, filtre, preampli etc..) d'ecoute equivalent à un bon stereo 2x50 il faut un intégré HC de 5X100.
Moi, j'appel ça de l'anarque, car dans le principe ça ne peut pas marcher correctement.

A l'occasion essaye d'ecouter un ampli à alimentation surdimensioné sur tes enceintes (pour comparer) avec des orgues sur du Mahler ou n'importe quel orchestre d'ailleur.
Pour de la musique chambre, effectivement, pas besoin d'investir dans une grosse alim.
Il n'y a helas que les Très Haut game qui ont des alim digne de ce nom :sad:
kroll
 
Messages: 59
Inscription: 11 Déc 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message