Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Laisser ses appareils sous tension en permanence ?…

Message » 04 Nov 2004 14:14

jbcauchy a écrit:Salut !
Bof, perso, je ne vois psa du tout l'intérêt de laisser tout allumer :
- ça consomme de l'énergie pour rien du tout,


C'est pourquoi j'ai indiqué que par convention, on dit, qu'on ne se préoccupe pas de ce point — autrement dit on ne regarde que le rapport musicalité/usure…

jbcauchy a écrit: ça chauffe la pièce (génant en été),


En classe A, peut-être… Mais franchement, quand je laisse mon ampli branché sans diffuser, il est à peine tiède claire… Tièdouille sur du quatuor à cordes (ou sur les Petits pains au chocolat :wink:) — il commence à chauffer disons sur Led Zep… passé fort…
Donc, été ou pas, c'est quand j'écoute qu'il réchaufera la pièce — ce qui fait que l'argument me semble peu portant dans le cas ou on se contente de laisser sous tension.

jbcauchy a écrit:- ça use plus vite le matos en général.


Voilà un argument contre: mais est-ce vrai ? Ainsi:

Scytales a écrit:Salut jb!
S'agissant de l'usure, certains affirment que la mise sous tension "stresse" les composants au point qu'il faudrait éviter de multiplier les cycles allumage/extinction.


Argument que j'ai entendu de la part du pro auquel je faisais allusion: "ça chauffe, bon, et alors ? Quand allume, ce n'est pas mieux, c'est même pire".
Est-ce vrai ? cela varie-t-il suivant — les marques ? les types de circuits ?

Cdt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Nov 2004 14:14

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 04 Nov 2004 23:04

Scytales a écrit: Salut jb!
Salut ! :wink:

S'agissant de l'usure, certains affirment que la mise sous tension "stresse" les composants au point qu'il faudrait éviter de multiplier les cycles allumage/extinction.

Qu'elle est ton opinion sur ce point?
A mon avis, c'est plus le temps de fonctionnement que le cyclage qui est le plus pénalisant en usage courant.

Ce qui fait penser ça à certains, à mon avis, c'est les ampoules élec traditionnelles : comme le filament est chauffé à une température très élevée, les effets de dilatiation thermique sont forts, et donc va stresser le filament par cycles de chauffage/refroidissement répétés.

Pour les appareils électroniques, du fait de la température de fonctionnement beaucoup plus modérée, le "stress" lors de la mise sous tension est forcément extrèmement réduit par rapport à une ampoule à filament, et donc l'impact du vieillissement sera donc beaucoup plus faible.

Du coup, c'est essentiellement le temps de fonctionnement qui donnera la durée de vie. Et laisser le matos tout le temps sous tension, c'est augmenter très fortement le temps de fonctionnement, donc cela ipacte pas mal la durée de vie...

Prenons un exemple : si tu utilises ta chaine 4h tous les soirs et que tu l'éteinds le reste du temps, elle va passer 6 fois moins de temps sous tension que si tu la laisses tout le temps allumée. Il faudrait donc que la mise sous tension multiplie par 6 le vieillissement des composants !!!

Evidement, si tu éteints et allumes ton matos toutes les 10 mn toute la journée et toute la nuit, cela va faire des centaines ou des milliers de mises sous tension et d'arrêts par jour, et alors l'impact sur le vieillissement deviendra bien plus fort, mais cela ne me parait pas un cas d'utilisation normale... :wink:


Et puis, selon moi, un appareil qui supporte mal les mises sous tension répétées, c'est un appareil pas forcément vien conçu :( : si au démarrage il se produit un appel de courant très fort dans les circuits, au point de stresser les composants, un concepteur sérieux devrait mettre en place un dispositif permetttant de limiter ce courant d'appel, afin d'assurer la fiabilité de son produit. :wink:

JB
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Message » 04 Nov 2004 23:42

NotTwinTurboYet a écrit:Je n'y connais pas grand chose à l'électronique mais cette remarque me laisse perplexe. ça veut dire quoi "compenser les dérives thermiques", avec quoi on peut faire ça, et à quoi ça sert?
Compenser les dérives thermiques, c'est concevoir les circuits pour que le système se comporte bien sur la plage de température la plus importante possible...

Par exemple, sur un ampli, les composants qui chauffent, c'est essentiellement les transistors de sortie. Et les caractéristiques de ces transistors vont évoluées avec la température. En particulier, sur un schéma d'ampli "basique", le courant de repos de l'étage de sortie va beaucoup dépendre de la température des transistors. Et du coup, lorsque les transistors sont froids, le courant de repos de l'étage de sortie sera très éloigné du courant de repos nominal del'ampli, ce qui va pénaliser ses perfo.
Maintenant, si tu mets un circuit qui est capable de maintenir constant le courant de repos malgrès la variation de température, tu arrivera à avori un ocurant de repos correcte même si les transistors sont encore froids.
Tu auras donc diminuer la sensibilité à la température de ton ampli sans dégrader ses performances !

En plus, il fut voir un autre problème : si on ne compense pas la dérive en température des composants, cela veut dire que les caractéristiques du matos vont dépendre de la température dans la pièce ! L'ampli ne "sonnera" pas pareil s'il fait 17°C ou 25°C ! :roll:
Et pour la même température dans la pièce, la température au niveau des transistors de l'ampli va dépendre de la plus ou moins bonne ventilation (espaces plus ou moins grand entre les étagères, etc...), ce qui va encore changer un peu le son...

Et là encore, un circuit électronique qui compense la sensibilité thermique des composant va permettre de limiter cet effet !
Alors s'en priver c'est quand même extrèmement dommage, non ?

De mon expérience, la quasi totalité des matériels hifi nécessitent une mise en température pour bien fonctionner
Oh, je n'ai jamais dit qu'il ne devait y avoir aucune sensibilité à la chauffe ! Relis bien mon message : j'ai dit que "si cette sensibilité est trop marquée, je me poserais des questions sur la conception du matos".
Car évidement la compensation ne sera jamais parfaite, mais si elle est bien faite la sensibilité résiduelle sera beaucoup plus faible que sans compensation...

Et le pire c'est que la mise en place de ce genre decircuit n'est pas forcément difficile : par exemple dans les ampli Atoll, en parrallèle de la classique résistance de réglage du courant de repos, ils ont mis une CTN (composant dont la résistance dépend de la température) qui se trouve proche des transistors de sortie. Quand les transistors chauffent, le courant de repos aurait tendance à bouger, mais comme cela fait chauffer aussi la CTN juste à coté, elle essaye de faire varier le courant de repos dans l'autre sens, et donc les 2 effets se compensent. Du coup, le courant de repos va beaucoup moins dépendre de la température que si la CTN n'était pas là, sans que cela ne fasse le moindre effet néfaste sur les qualités de l'ampli ! :wink:

D'autres concepteurs peuvent utiliser d'autres solutions, comme de régler le courant de repos avec un transistor que l'on fixe sur le même dissipateur thermique que les transistors de sortie, ou tout autre solution permettant de maintenir les plus constantes les caractéristiques de l'ampli malgrès les variations de température.

De ce point de vue là, je continue à penser qu'il est tout à fait possible de limiter pas mal la sensibilité à la température des matos hifi sans impacter les perfo musicales. Et donc cela veut dire aussi que si un matos est très sensible à la température, c'est que le concepteur n'a pas été capable de (ou n'a pas voulu) faire ce travail de diminution de la sensibilité thermique.

Il me semble, en outre, que chaque composant, chaque élément, vivant ou non de la nature, possède une plage de température optimum de "fonctionnement", à partir de là, vouloir s'en affranchir nécessite problement des moyens que personne ne souhaiterait mettre.
Dans le cas des composants électroniques, on peut dire en gros que plus ils sont chauds et plus ils vieillissent vite ! Il n'y a pas vraiment de température "optimum" pour un transistor : Sur un ampli, on ne cherchera jamais volontairement à maintenir les transistors à une température élevée ! C'est simplement que ce serait trop couteux et encombrant de mettre des dissipateurs suffisament grands pour qu'ils restent froids ! :roll:

JB
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Message » 05 Nov 2004 3:11

J'avais posé la question sur les transistors à un professeur d'électronique, en licence.
Il m'a répondu qu'il ne conaissait pas ce genre de pratique, mais que pour ce qui est de l'usure, un transistor se conserve aussi longtemps sous tension que hors tension. La principale cause d'usure sont les particules cosmiques qui atteignent la surface de la terre (radioactivité naturelle) et causent année après année des défauts microscopiques dans la structure cristalline du silicium, ce qui fait petit à petit dériver les cartactéristiques du transistor. D'où la nécessité après une vingtaine d'année, de recalibrer tous les courants de repos.
En revanche, laisser un appareil sous tension augmente la température, ce qui nuit aux matériaux tels que les plastiques, colles, caoutchoucs...
Pio2001
 
Messages: 5898
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 05 Nov 2004 19:45

Salut !

Pio2001 a écrit:J'avais posé la question sur les transistors à un professeur d'électronique, en licence.
Il m'a répondu qu'il ne connaissait pas ce genre de pratique, mais que pour ce qui est de l'usure, un transistor se conserve aussi longtemps sous tension que hors tension. La principale cause d'usure sont les particules cosmiques qui atteignent la surface de la terre (radioactivité naturelle) et causent année après année des défauts microscopiques dans la structure cristalline du silicium, ce qui fait petit à petit dériver les cartactéristiques du transistor. D'où la nécessité après une vingtaine d'année, de recalibrer tous les courants de repos.
En revanche, laisser un appareil sous tension augmente la température, ce qui nuit aux matériaux tels que les plastiques, colles, caoutchoucs...
La température nuit aussi aux semi-conducteurs !

je peux te dire que au boulot, quand on fait des travaux sur la fiabilité/durée de vie des équipements électroniques, un des paramètres importants au niveau des composants élec, c'est justement la température !
Une puce électronique va moins bien vieillir à chaud qu'à l'ambiante ! :wink:
Et pour ce qui est de l'effet des particules cosmiques, si on reste à la surface de la terre (donc protégée par l'atmosphère et le champ magnétique terrestre), la dérive dew caractéristiques des transistors est causé davantage par la migration des composés chimiques dans le silicium que par les rayonnement cosmiques...
Les cas où les particules radioactive (cosmiques ou non) sont prises en compte dans le vieillissement des électroniques, c'est quand on travailte dans le spatial ou dans le nucléaire ! :wink: Et l'effet de ce genre de particules n'est à mon avis pas au niveau de la structure clristalline, mais au niveau de la migration des impuretés et des "dopants" N ou P dans le silicium...

JB
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Un article interessant

Message » 05 Nov 2004 21:53

Sur le site de Elna il y'a n article interessant sur la durée de vie des condensateurs
http://www.elna-america.com/life-time.htm
lubi
 
Messages: 128
Inscription: 10 Mai 2004 9:23
  • offline

Message » 05 Nov 2004 22:11

lubi a écrit:Sur le site de Elna il y'a n article interessant sur la durée de vie des condensateurs
http://www.elna-america.com/life-time.htm


Beau lien
Merci :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 07 Nov 2004 10:58

Les bons appareils ne chauffent pas et donc ne s'usent pas. C'est une des très grandes qualités d'YBA par exemple. Pour donner mon humble avis, je crois que laisser son électronique allumé est le seule moyen pour en tirer toute la substantifique moëlle. L'ampli est généralement le seul à chauffer très rapidement et le seul que l'on peut éventuellement éteindre si cela s'avère indispensable. Mais le lecteur met généralement beaucoup plus de temps. Il a fallu attendre 4 jours avant que le mien se stabilise et le préamp, c'est pire encore : une semaine !! Oui, vous avez bien lu... donc je ne débranche rien et jamais... :wink:
fredicol
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1793
Inscription: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 07 Nov 2004 11:16

J'ai laissé pendant une dizaine d'années branché mon lecteur CD et mon ampli.
Résultat des courses : l'écran du lecteur CD n'a pas aimé et le potentiomètre de l'ampli a laché.

Aujourd'hui j'utilise le "standby" quand il existe sinon j'éteins et j'allume une demi heure avant toute écoute à peu près :wink:
Avatar de l’utilisateur
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25383
Inscription: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 07 Nov 2004 12:25

Audiomat, par exemple, déconseille fortement ceci !
Alain
Brigitte Lahaie fan's club
Avatar de l’utilisateur
Winchestermann
Staff Bla bla
Staff Bla bla
 
Messages: 11715
Inscription: 27 Mar 2002 2:00
Localisation: Juste derrière Brigitte Lahaie
  • offline

Message » 07 Nov 2004 13:11

Salut Winch

Audiomat c'est du tubes ?
Pour le tube t'as pas intérêt à le faire car tu peux vite être amené à les changer :wink:
Avatar de l’utilisateur
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25383
Inscription: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 07 Nov 2004 13:20

bobim a écrit:Salut Winch

Audiomat c'est du tubes ?
Pour le tube t'as pas intérêt à le faire car tu peux vite être amené à les changer :wink:


:wink:
Alain
Brigitte Lahaie fan's club
Avatar de l’utilisateur
Winchestermann
Staff Bla bla
Staff Bla bla
 
Messages: 11715
Inscription: 27 Mar 2002 2:00
Localisation: Juste derrière Brigitte Lahaie
  • offline

Message » 07 Nov 2004 15:02

fredicol a écrit:Les bons appareils ne chauffent pas et donc ne s'usent pas.



Ah. Ça fait quand même un avis fort différent de celui émis plus haut, disant que tout appareil allumé subissait une usure…

Cdt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 07 Nov 2004 15:24

dub a écrit:
fredicol a écrit:Les bons appareils ne chauffent pas et donc ne s'usent pas.



Ah. Ça fait quand même un avis fort différent de celui émis plus haut, disant que tout appareil allumé subissait une usure…

Cdt :wink:


C'est sûr que mes appareils ne sont pas aux prix d'un YBA.
Une diode qui sert à allumer l'éclairage d'un panneau lcd qui ne vieillit pas, j'en connais pas bcp :mdr:
Avatar de l’utilisateur
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25383
Inscription: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 07 Nov 2004 15:49

Salut !

fredicol a écrit:Les bons appareils ne chauffent pas et donc ne s'usent pas.
Un appareil hifi qui ne chauffe pas, c'est un appareil qui ne dégage aucune chaleur, donc qui a un rendement de au moins 100% !!! :lol:
Donc ça n'existe pas ! :wink:
Certe, il y a des appareils qui chauffent peu, et donc qui vieilliront moins que d'autres, mais dire qu'ils ne chauffent pas n'a pas de sens ! :roll:

Et de la même façon, dire qu'un matos ne s'use pas, cela n'a pas de sens ! Certains matos bien conçu vont s'user moins que d'autres, mais il y aura toujours une usure ! :roll:

Si on savait faire des matos électroniques qui ne s'usent pas, ça fait longtemps qu'on le ferait dans bien des domaines ! Même dans des domaines comme l'aéronautique, où on cherche la durée de vie et la fiabilité la meilleure possible, on est pas capable d'y arriver, même en mettant un budget largement plus élevé que le prix d'une chaine hifi !

L'ampli est généralement le seul à chauffer très rapidement et le seul que l'on peut éventuellement éteindre si cela s'avère indispensable. Mais le lecteur met généralement beaucoup plus de temps.
Là, je ne comprends plus rien du tout : tu viens de dire que ton matos ne chauffe pas, mais maintenant tu dis qu'il lui faut du temps pour chauffer ???

JB
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message