Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le roman de l'été

Message » 03 Aoû 2008 14:39

L'histoire commence par une personne ordinaire, ou plutôt un client ordinaire qui souhaite acheter un équipement de Hifi dans un magasin spécialisé :
- du vrai haut de gamme, une fiabilité à toute épreuve et surtout un produit indémodable ! Cette marque est trés connue et sera toujours recherchée. Si vous revenez dans 2 ans, il sera toujours là, et si vous avez besoin d'une reprise ce sera à peine moins chère que le prix du neuf tellement c'est du bon matériel... Regardez, il y en a un d'occass chez nous en ce moment à seulement -20% du prix du neuf. Mais prenez donc le neuf pour le faible écart de prix...

Content et rassuré, le chèque est fait et le produit livré. Deux ans plus tard, devenu entre temps un "adorateur" de cette marque car le matériel acheté est vraiment trés bon et vous y prenez beaucoup de plaisir, vous vous rendez à nouveau dans le même magasin car un nouveau modèle est sorti et vous aimeriez bien savoir si ça vaut le coup de passer au nouveau modèle. Vous vous souvenez des propos rassurants du vendeur à l'époque et vous avez la certitude que, si vous changez, cela ne vous coutera pas trop cher car vous avez fait le bon choix au départ !

Vous entrez dans le magasin et vous reconnaissez le vendeur, qui lui ne vous reconnait pas:
- Bonjour, vous vous souvenez de moi, je vous ai acheté cet appareil il y a 2 ans à peine ! (même si ça fait plus de 2 ans maintenant, vous pensez déjà à votre reprise !) :lol:
- A oui, je me souviens maintenant ! dit le vendeur qui ne reconnait toujours pas cet ancien client. Il faut dire qu'il en a vu passer depuis 2 ans !
- Bon, et bien, j'aime toujours autant cet appareil mais j'ai vu qu'il y avait un nouveau modèle et j'aimerais faire une écoute pour savoir s'il y a beaucoup de différence avec celui que j'ai.
- Mais nous ne faisons plus cette marque, on a eu des problèmes avec et depuis on a arrêté.
- Quel genre de problème ? :o, dit le client intrigué !
- Et, bien, quelques appareils ont été retournés et la qualité n'est plus ce qu'elle était ! En plus les nouveaux modèles, c'est plus ça ! dit le vendeur en omettant de vous dire qu'entre temps cette marque indémodable est devenue démondée et qu'elle a été remplacée par une marque plus à la mode et procurant de meilleures marges mais qu'il n'a jamais écouté les nouveaux modèles !
- Ah bon ???
- Oui mais si vous vous remplacez votre appareil, nous avons cet appareil là ! Dans cette gamme de prix, c'est ce qui se fait de mieux en ce moment, croyez-moi !
- Ah bon ! Et on peut l'écouter ?
- Mais bien sûr, venez avec moi !

Et, là, une petite séance d'écoute rapide. Le vendeur mets en oeuvre un système dont chaque élément fait parti de la gamme supérieur à l'appareil qu'il souhaite vendre. Le résultat est supérieur à ce que l'acheteur a chez lui mais il ne peut pas comparer en direct car bien sûr, il n'a pas ramené son appareil avec lui ! D'un certain côté, l'appareil qui lui est présenté l'attire bien. Il s'était d'ailleurs "préconditionné" à changer d'appareil puisque déjà celui qu'il a est remplacé par un nouveau modèle dans cette marque. D'autant plus, que s'il n'avait pas l'intention de changer, il n'aurait jamais poussé la porte du magasin !
- Mais peut-être le vendeur a-t-il raison ? Il a dû en voir pas mal ! Je risque peut-être des problèmes avec le mien dans un proche avenir, pense-t-il !
- Plus mon appareil vieilli, plus je risque des problèmes ! Sera-t-il encore réparable ? C'est vrai que l'appareil présenté fonctionnait bien aussi... se dit-il encore.
- Alors, monsieur le vendeur, c'est vrai que cet appareil est trés bon ! Mais tout les éléments sont supérieurs à ce que j'ai chez moi ! Alors comment savoir ce que donnera l'appareil chez moi ?
- C'est toujours le maillon le plus faible qui fait la restitution, replique le vendeur.
- Ca vous donne une idée du potentiel de cet appareil ! Il peut allez trés loin, vous savez ! Cela-là ne bridera pas votre système ! dit encore le vendeur, ce qui laisse sous-entendre que l'appareil actuel de l'acheteur est le maillon faible, qu'il ne peut pas "aller aussi loin" que celui présenté...
- Ok, mais que va-t-il donné dans mon système ? Est-il possible de l'essayer à la maison ?
- Malheureusement, vous savez, nous ne faisons plus de prêt à domicile. Nous avons eu trop de problèmes ... de plus, c'est le seul appareil que j'ai, alors je ne pourrais plus faire de démo à un autre client pendant ce temps... Mais, encore une fois, ce n'est pas du tout la même gamme et il n'y a pas de raison pour que cela ne fonctionne pas chez vous !
- C'est bon, je le prends mais, en temps que bon client, vous allez me faire une ristourne, non ?
- Vous savez ce genre de matériel de qualité ne se brade pas. On a des marges trés faibles sur cet appareil mais, pour vous, exceptionnellement, parce ce que vous étes un bon client, je vous fait 5%, dit le vendeur d'un air légèrement condescendant !
- Ok, et pour la reprise de mon ancien appareil ? demande le client
- Ca peut s'envisager comme vous êtes un bon client ! Quel age a-t-il ?
- Environ 2 ans.
- Et il est en bon état ? Il n'a aucune rayure et autre défaut esthétique ?
- Oui, oui, je suis trés soigneux. Il est nickel, comme neuf !
- Alors je vous le reprends à ... (-75% du prix du neuf) !
- Si peu ? rétorque le client étonné
- Ben vous savez, cet appareil n'est plus trés recherché et comme un nouveau modèle est sorti alors plus personne ne veut des anciens modèles ... Sur le marché de l'occasion, cet appareil ne vaut plus rien ! En plus, tout les appareils que l'on reprends sont révisé avant d'être remis en vente. Ca occasionne des frais... Vous savez ! (interpelant le client qui commençait déjà à se lasser de ce discours) Si on fait de l'occasion, c'est plus pour rendre service au client qui rachète un nouveau matériel ! Sur l'occasion, on ne fait aucun bénéfice, je vous le garantie ! Ca nous coûte plus que ça nous rapporte ! Mais ça fait partie de notre image de marque ! Peu de magasin s'embête avec ça !

Après une minute de réflexion, le client se dit mentalement:
- C'est un professionnel et il sait ce qu'il dit. De toute façon, le nouvel appareil ne peut pas fonctionner moins bien que l'autre! Certe, il est plus cher mais bon... Et, que vais-je faire de l'ancien ? Autant qu'il me le reprenne et comme cela j'en serais débarrassé ! Je n'aurais plus à m'en soucier et comme cela il ne trainera pas au grenier, en perdant de plus en plus de valeur. Déjà qu'il ne vaut plus grand chose...
- Bon alors, c'est d'accord ! Marché conclu, dégaine le client d'un air décidé.
- Oui, mais d'abord, il faut me faire un chèque de réservation pour que je le commande, rajoute le vendeur.
- Ah bon ? Dans combien de temps il sera là ! rétorque le client impatient.
- Pas avant un mois !
- Tant que cela !
- Oui, vous savez, cet appareil est trés demandé et le fabricant n'arrive pas à suivre la demande alors il faut être patient. Et un appareil comme cela ça se mérite ! renchérit le vendeur, assuré maintenant qu'il est de faire la vente.
- Bon d'accord, je vous fait un chèque de combien ? En se disant à lui-même que puisqu'il est si recherché, c'est qu'il doit être vraiment bon par rapport à la concurrence de même prix et que de toute façon, il n'a pas le choix s'il veut cet appareil. Ce doit être la même chose dans tous les magasins !
- ça fera ... (20% du montant de l'appareil) !

Le client fait le chèque. Il négocie encore avec le vendeur de conserver son appareil actuel jusqu'à la livraison du nouvel appareil. Ce dernier accepte sans trop de difficulté soulignant la différence de qualité de service entre sa boutique spécialiste et les grands distributeurs:
- Puis-je conserver mon appareil tant que l'autre n'est pas arrivé ?
- Il n'y a pas de problème. La satisfaction et le service du client avant tout ! C'est la devise de la boutique ! répond fièrement le vendeur.

Au boût de 3 semaines et demi, le client reçoit un coup de fil du magasin l'informant de la reception de sa commande. Le lendemain, le client se précipite donc à la boutique du vendeur en apportant en même tant son ancien appareil. Il est reçu par le même vendeur qui ,cette fois ci, le reconnait. Une petite discussion courtoise s'installe, et le client fait le chèque du total restant moins la reprise tandis que le vendeur vérifie le bon état de l'appareil à reprendre.
- Je vous laisse mettre l'ordre sur le chèque ! Entre temps, j'ai même retrouvé l'emballage d'origine de l'appareil, souligne le client sans que cela suscite la moindre réaction du vendeur.
- Tout est bon. Il fonctionne, réponds enfin le vendeur après avoir rapidemment branché l'appareil pour vérifier son état de fonctionnement.

Finalement, le client prends son colis sous le bras et se précipite chez lui, tout impatient qu'il est de pouvoir tester sa nouvelle acquisition. Il se félicite du choix de son magasin qu'il estime être au dessus des autres, par le choix proposé et la qualité de son service. Pensez donc, le magasin avait dit un mois et, au bout de 3 semaines et demi, l'appareil est arrivé. En plus, avec la reprise, cela lui fait une ristourne de 30% sur le prix public de vente. Une affaire, finalement !

Le vendeur quant à lui, se félicite de cette transaction où le montant de la reprise ne couvre même pas l'intégralité de sa marge sur le nouvel appareil et, en plus, il ne pense pas avoir trop de difficulté à revendre l'ancien appareil. D'ailleurs, sans même le réviser ... c'est inutile vu l'age de l'appareil et le soin maniaque de son ancien propriétaire. D'ailleurs, il ne révise jamais un appareil d'occasion, pourquoi le ferait-il avec celui-là ! Donc sans même le réviser, disais-je, avec la plus grande désinvolture, il l'affiche dès le lendemain en vitrine à -30% du PPV de l'époque ce qui correspond double du montant de la reprise. L'appareil partira effectivement sans grande difficulté dans le mois qui suit.

Entre temps, le client, en passant par hazard devant la vitrine, a aperçu son appareil dans la vitrine affiché au double du prix de reprise. Il se souvient du discours du vendeur qui lui a dit qu'il ne faisait aucune marge sur l'occasion. Il trouve cela un peu "gonfler" mais, d'un autre côté, il reste un marchand ! Pour l'instant, le client reste dans l'euphorie de son acquisition. Le jour de son acquisition, il s'tait précipité chez pour brancher son appareil. La première impression fut un mélange de satifaction et de déception. L'appareil apportait bien des modifications assez notables mais le résultat semblait assez éloigné de celui obtenu chez le marchand. C'est certains que les autres éléments composant le système n'étaient pas les même. Mais il se souvient des propose rassurant du vendeur à la livraison de l'appareil: "c'est un appareil HDG ! Il a besoin d'une période de rodage. Au début, ça risque d'être un peu raide et il faut attendre au moins 200 heures pour atteindre l'optimum !" Le client, prévenu, décide donc de s'armer de patience !

Au bout d'un mois ou deux, après avoir passer toute sa discothèque en revue et toujours aussi passionné, le client continue à trouver des défauts à son nouvel appareil... L'ancien, sur certains disques était finalement meilleur. Même si le résultat n'est pas mauvais et, globalement bien supérieur à l'ancien, certaines duretés et déséquilibres constatés dès le départ (et qu'il n'avait pas avec l'ancien appareil) ont perdurées. Le résultat n'est pas totalement à la hauteur de ses attentes en regard de l'investissement consenti. En plus, il a lu sur internet et dans les magazines qu'il y a des nouveaux appareils a priori bien meilleurs que celui qu'il a acheté, même s'il est vrai qu'ils sont pour la plupart plus chers que le sien ! Il se dit qu'il est quand même globalement trés satisfait de son achat, que son vendeur l'a tout même bien conseillé et que peut-être que s'il avait conservé plus longtemps son ancien appareil, il aurait rencontré des problèmes comme l'a si bien expliqué le vendeur (qui en connait plus que lui) ! Finalement, il pense qu'il se pose trop de questions et il décide de ne plus penser à tout cela mais de profiter de son équipement qui est, de toute façon déjà d'un trés bon niveau.

Au bout de treize mois, son nouvel appareil tombe en panne, il retourne donc chez son vendeur favori qui, malheureusement, ne fait plus cette fabuleuse marque:
- Désolé mais nous ne faisons plus cette marque et n'en assurons plus la maintenance. S'il était encore sous garantie, on vous l'aurais repris ! Mais là, on ne peut rien faire. Ceci dit, comme vous êtes un bon client, je vous fait une remise exceptionnelle de 15% sur ce produit qui remplacera avantageusement le votre ...

Là, le client dépité, repart avec son ancien appareil en panne sous le bras et regrette amèrement d'avoir été aussi crédule au départ. Il jure que l'on ne lui reprendra plus mais il va quand même essayer de faire réparer son appareil pour le revendre et acheter le dernier appareil qu'il a vu dans les magazines et qui le tente tellement même s'il est encore plus cher !

... FIN

Bien sûr, cette histoire est une pure fiction et toute ressemblance avec des personnes ou des situations réelles ne serait que pure coïncidence...

Cordialement
FDRT
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Aoû 2008 14:39

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Aoû 2008 15:26

:mdr: Merci, ça fait réfléchir tout de même ;)
tatane
 
Messages: 1274
Inscription: 15 Juil 2003 19:47
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 15:37

Félicitations, tu est mon premier lecteur ! :mdr:
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 15:48

Lecture d'été :D

Pour ma part j'ai plutôt tendance à choisir d'abord et avant tout le commerçant ... ça évite pas mal de problèmes :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 15:55

Cela prouve aussi que, quand on achète un maillon, il faut à la fois essayer de bien déterminer ce que l'on veut (donc bien connaître ses goûts), fixer un budget et s'y tenir, faire un essai chez soi si possible (ou dans le mag' avec son propre matériel) — et choisir son vendeur en fonction de ce qu'il offre (à mon sens, la décôte sur du matériel acheté neuf, c'est -10% par ans sur le prix facturé) — non?

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28992
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 15:58

Bien vu, mais gardons nous de généraliser.
Il y a aussi l'histoire du client qui vient faire ch... le commerçant, plusieurs fois, qui parfois obtient même un prêt à domicile et ... qui achète finalement sur internet ou chez le discounter du coin. :wink:

8)
Naim Audio, Linn, Benz, EAR, Sonus Faber, Rudistor, Focal
filip-63
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1893
Inscription: 19 Avr 2005 20:04
Localisation: Auvergne

Message » 03 Aoû 2008 16:12

dub a écrit: (à mon sens, la décôte sur du matériel acheté neuf, c'est -10% par ans sur le prix facturé) — non?

Cdlt :wink:


C'est plutôt 25% par an m'a-t-on expliqué il y a longtemps !

Essaie un jour d'acheter un matériel et de revenir au magasin qui l'a vendu en disant, je vous reprends le nouveau modèle et vous me reprenez l'ancien -10% du prix que vous me l'avez vendu. En gros, cela revient à dire, que pour 10% du prix de l'appareil, tu pourrais reprendre tout les ans un modèle neuf pour 10% de sa valeur. Là, je crois que tu rève ! Comment un magasin (sans même faire de marge) pourrait revendre un appareil d'occasion seulement 10% de moins que le prix d'un neuf ! Perso, je demande déjà 10% de remise sur un neuf alors ...

Cordialement
FDRT
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 16:14

filip-63 a écrit:Bien vu, mais gardons nous de généraliser.
Il y a aussi l'histoire du client qui vient faire ch... le commerçant, plusieurs fois, qui parfois obtient même un prêt à domicile et ... qui achète finalement sur internet ou chez le discounter du coin. :wink:

8)


Chut, filip ! Arrêtes ! C'est le roman de l'été prochain ! On va pas dévoiler tout maintenant ! :wink: :lol: :lol: :lol:
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 16:17

FDRT a écrit:
dub a écrit: (à mon sens, la décôte sur du matériel acheté neuf, c'est -10% par ans sur le prix facturé) — non?

Cdlt :wink:


C'est plutôt 25% par an m'a-t-on expliqué il y a longtemps !

Essaie un jour d'acheter un matériel et de revenir au magasin qui l'a vendu en disant, je vous reprends le nouveau modèle et vous me reprenez l'ancien -10% du prix que vous me l'avez vendu. En gros, cela revient à dire, que pour 10% du prix de l'appareil, tu pourrais reprendre tout les ans un modèle neuf pour 10% de sa valeur. Là, je crois que tu rève ! Comment un magasin (sans même faire de marge) pourrait revendre un appareil d'occasion seulement 10% de moins que le prix d'un neuf ! Perso, je demande déjà 10% de remise sur un neuf alors ...

Cordialement
FDRT




Justement: j'ai fait plus qu'essayer…

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28992
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 16:24

Et, tu fais cela tout les ans ?
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 16:26

Bien sûr que non. J'ai progressivement changé tous les maillons de mon précédent système — mais en 8 ans. Maintenant, ceux que j'ai me plaisent et je n'envisage pas d'en changer (améliorer oui, changer non).

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28992
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 16:43

Ah bon, parce que j'ai cru que tout les ans ton marchand te changeait tout ton système et le remplaçait pour seulement 10% de sa VN. Je ne pense pas qu'un seul vendeur en France le fasse. Il y perdrait sa cullotte ! :mdr:

Les 10% sont peu être valides mais pas la première année et une fois que l'appareil a déjà perdu un peu de sa valeur. Il y a un effet d'amortissement. Peut-être que la vérité est entre les deux. Disons 25% la première année et 15% les années suivantes, ce qui donne le résultat suivant pour 1000€:
Neuf 1000
1 an 750
2 ans 637,5
3 ans 541,88
4 ans 460,59
5 ans 391,5
6 ans 332,78
7 ans 282,86
8 ans 240,43
9 ans 204,37
10 ans 173,71

Cordialement
FDRT
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 16:48

Raison pour laquelle il vaut mieux éviter de changer un appareil avant 3 années d'usage (sinon: le vendre soi-même)…

D'autre part: aucun marchand ne me change mon système — il arrive que je lui achète quelque chose, seulement si le tarif me convient et seulement si c'est moi qui l'ai décidé. Et de plus j'achète le plus souvent de l'occasion: soit en PA, soit en magasin, ou du matériel d'exposition (en magasin).

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28992
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 17:30

FDRT a écrit:Félicitations, tu est mon premier lecteur ! :mdr:


Tu as décidé de nous gâcher les vacances... :cry: :mdr:
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 03 Aoû 2008 18:04

:mdr: :mdr: :mdr:
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message