Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Le scandale des fichiers audio Haute Définition

Message » 31 Juil 2011 11:45

frgirard écrit le terme Haute Défénition n'ayant pas de définition légale il ne peut y avoir de litige.


Haskil répond Dans le domaine spécifique du son, je ne sais pas. Mais dans le domaine de l'image : si. Et personne n'a parlé de litige.


Fgirard répond Alors pourquoi ces plaintes ?


Il n'y a aucune plainte de déposée que je sache ! :o

Sur le plan pratique, est-ce que les différentes plate-formes de ventes ont ou auraient les moyens de vérifier ce qu'ils vendent ?


Si elles ne les ont pas, qu'elles vendent autre chose.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Juil 2011 11:45

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Juil 2011 11:46

Themisto a écrit:
frgirard a écrit:Alors pourquoi ces plaintes ?

Sur le plan pratique, est-ce que les différentes plate-formes de ventes ont ou auraient les moyens de vérifier ce qu'ils vendent ?

Francois :wink:

Non, mais elles peuvent engager la responsabilité de leurs fournisseurs (les éditeurs) en cas de litige. Visiblement, ce n'est pas le cas encore.


il faudrait que des textes fixants des normes existent . est-ce le cas ?

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 31 Juil 2011 11:50

haskil a écrit:
Fgirard répond Alors pourquoi ces plaintes ?


Il n'y a aucune plainte de déposée que je sache ! :o


J'employais le terme plainte au sens de jérémiade, nous ne sommes pas a la gendarmerie.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 31 Juil 2011 11:57

frgirard a écrit:
Themisto a écrit:
frgirard a écrit:Alors pourquoi ces plaintes ?

Sur le plan pratique, est-ce que les différentes plate-formes de ventes ont ou auraient les moyens de vérifier ce qu'ils vendent ?

Francois :wink:

Non, mais elles peuvent engager la responsabilité de leurs fournisseurs (les éditeurs) en cas de litige. Visiblement, ce n'est pas le cas encore.


il faudrait que des textes fixants des normes existent . est-ce le cas ?

Francois :wink:

Les seules normes sont les conditions de ventes de ces plates-formes: quand tu vends un fichier 24/96, il est supposé venir d'un master qui a -ad minima- cette résolution-là. Cela paraît logique.

J'imagine que c'est probablement le problème actuel des plates-formes de ventes : elles veulent vendre, mais n'ont pas le poids nécessaire pour obliger les éditeurs à ce conformer aux conditions de leurs ventes. Et, à moins qu'elles ne deviennent importantes, cette situation va durer, amha.
As with amplifiers, you cannot judge a CD player by analyzing its specifications. (Ken Ishiwata)
Avatar de l’utilisateur
Themisto
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4367
Inscription: 16 Mai 2008 14:02
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 31 Juil 2011 11:59

frgirard a écrit:
Themisto a écrit:
frgirard a écrit:Alors pourquoi ces plaintes ?

Sur le plan pratique, est-ce que les différentes plate-formes de ventes ont ou auraient les moyens de vérifier ce qu'ils vendent ?

Francois :wink:

Non, mais elles peuvent engager la responsabilité de leurs fournisseurs (les éditeurs) en cas de litige. Visiblement, ce n'est pas le cas encore.


il faudrait que des textes fixants des normes existent . est-ce le cas ?

Francois :wink:



Il y avait un texte législatif pour fixer ce qu'est la stéréo artificielle, la gravure universelle ? Non.. et pourtant un grand éditeur, du temps du LP, a dû pilonner beaucoup de disques et coller des étiquettes sur tous ceux qu'il ne voulait pas pilonner... car il vendait des bandes monos stéréophonisées artificiellement sans le dire précisément. Mais en laissant planer le doute en utilisant le fameux gravure universelle... la justice l'y a contraint... sur plainte d'un consommateur s'estimant lésé. Bon tu me diras, le plaigant était un juge de paix à la retraite ou un avocat retraité et mélomane : j'ai oublié...


Bon, je sens qu'on va passer la journée la dessus. :o Alors autant arrêter tout de suite. Il n'est pas besoin de texte lesgislatif, surtout en terre anglosaxone !, pour qu'un juge écoute les parties en présence et dise : qu'il y a ou pas tromperie sur la marchandise, en ayant récupéré par ailleurs tous les documents afférents. Et ces documents bien évidemment prennent en compte les données objectives publiées dans les catalogues, listings et sites.

Si un enregistrement originel en analogique de 1960, annoncé comme tel, est vendu sous forme de fichiers en 24/96 : aucun problème. Si ce n'est pas annoncé : ça se discute. Et un juge, surtout en terre anglosaxone, peut aller visiter le site et se faire son opinion sur la façon dont sont présentées les chose.

Et le fait que tout un chacun trouve ça meilleur ou pas est un autre problème qui relève de l'appréciation personnelle et des conditions d'écoute.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2011 12:01

frgirard a écrit:
haskil a écrit:
Fgirard répond Alors pourquoi ces plaintes ?


Il n'y a aucune plainte de déposée que je sache ! :o


J'employais le terme plainte au sens de jérémiade, nous ne sommes pas a la gendarmerie.

Francois :wink:


Tu te fous du monde, là ! :lol: Tu parles de tribunal, de justice, de legislation et tout d'un coup tu utilises un mot que tu déconnectes du contexte ?

On n'est pas loin du trollage.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2011 12:48

Themisto a écrit:Le phénomène de Loudness Wars ne concerne essentiellement que les enregistrements post-95.

Les masterings post-95, pas les enregistrements. La loudness touche potentiellement des enregistrements de toutes époques.
Themisto a écrit:Si ton argumentation est bonne, alors, j'aurais une question : Pourquoi, -au sens objectiviste- on n'enregistre pas en 24/44.1 mais en 24/48 ou en 24/96 ? Ou les mêmes avec une longueur de mot de 32 ?

Comme en image, on travaille toujours à une résolution supérieure, voire très supérieure, au produit final.
Jmur75 a écrit:Cher? 12/13 euros comparés aux 25 euros d'un SACD qui ne sera pas forcément meilleur à mon avis non.

FDRT a écrit:Il faut reprendre l'historique: C'est qu'on ne trouvait en téléchargement, que du MP3 ! Maintenant, on peut obtenir la qualité CD pour un prix modéré (pas de support physique, pas de frais d'envoi, ...).

Je n'ai pas les moyens de faire une moyenne ou une médiane des prix sur l'ensemble du catalogue HDTracks, mais les quelques CD et SACD dont j'ai regardé le prix sont au contraire beaucoup plus chers (de +30% à +50% pour la dizaine que j'ai regardés) que leur équivalent physique dans une boutique en ligne type Amazon.
Dernière édition par BoraBora le 31 Juil 2011 12:49, édité 1 fois.
BoraBora
 
Messages: 403
Inscription: 05 Nov 2004 10:28
  • offline

Message » 31 Juil 2011 12:48

Pas un fait établi dans les 6 pages.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 31 Juil 2011 12:52

BoraBora a écrit:
Themisto a écrit:Si ton argumentation est bonne, alors, j'aurais une question : Pourquoi, -au sens objectiviste- on n'enregistre pas en 24/44.1 mais en 24/48 ou en 24/96 ? Ou les mêmes avec une longueur de mot de 32 ?

Comme en image, on travaille toujours à une résolution supérieure, voire très supérieure, au produit final.

Pardonne-moi, mais tu veux dire que c'est un fait qui s'auto-justifie ? :o
Parce que je m'attendais à une explication, à vrai dire.
As with amplifiers, you cannot judge a CD player by analyzing its specifications. (Ken Ishiwata)
Avatar de l’utilisateur
Themisto
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4367
Inscription: 16 Mai 2008 14:02
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 31 Juil 2011 13:18

là ou je m’interroge ; c'est quand hd tracks propose le catalogue ecm en 16/44.1 .. là rien a dire , quand on sait que se label a pour souci principal la prise de son .., idem pour act music (pas chez hd tracks) se sont des labels qui sont au dessus des soit disant "Audiophile 192kHz/24bit " mais alors pourquoi proposer un bill evans de 1961 en 24/192 ? (trafiqué ) si ce n'est pas as des fin commerciales ? (mensongères )
fredoamigo
 
Messages: 2918
Inscription: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Message » 31 Juil 2011 13:30

Une solution: continuons d'acheter en support matériel, moins de blabla. :oldy:
ludovico69
 
Messages: 2012
Inscription: 01 Mai 2009 10:53
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 31 Juil 2011 13:46

fredoamigo a écrit:là ou je m’interroge ; c'est quand hd tracks propose le catalogue ecm en 16/44.1 .. là rien a dire , quand on sait que se label a pour souci principal la prise de son .., idem pour act music (pas chez hd tracks) se sont des labels qui sont au dessus des soit disant "Audiophile 192kHz/24bit " mais alors pourquoi proposer un bill evans de 1961 en 24/192 ? (trafiqué ) si ce n'est pas as des fin commerciales ? (mensongères )


Copier une bande analogique de 1961 sur un support HD ne revient pas à la trafiquer... c'est juste la copier dans une résolution qui n'amoindrira pas les qualité de la bande originelle... qui a été longtemps vendue en microsillon, soit sur un support qui dégradait nettement les qualités originelles de la bande.

Bande qui l'est encore sous forme de CD en 16/44.1, soit dans un format numérique qualitativement inférieur au 24/192 proposé par HD Tracks. 16/44.1, dont il n'est pas certain qu'il soit, en revanche, inférieur qualitativement aux possibilités du matériel, bandes, préamplis micros, utilisés en 1961 pour enregistrer ce disque de Bill Evans.

Si ceci est clairement affiché, et que les bandes utilisées pour ce report par l'éditeur originel sont les origineaux et pas de copies de copies de copies analogiques ou... une bande numérisée en 16/44.1, il n'y a pas vraiment de problème.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2011 13:47

ludovico69 a écrit:Une solution: continuons d'acheter en support matériel, moins de blabla. :oldy:


J'ai des SACD qui sont des reports d'enregistrements monophoniques datant des années 1950. Mais je le savais pertinement en achetant ces galettes... et en plus, c'est écrit sur la pochette...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2011 13:56

Themisto a écrit:Pardonne-moi, mais tu veux dire que c'est un fait qui s'auto-justifie ? :o
Parce que je m'attendais à une explication, à vrai dire.

Pour qu'une fois le fichier "réduit", les effets de bord indésirables induits par ses transformations successives soient minimisés. Et aussi pour appliquer ces transformations de manière plus subtile avec une "palette" plus large.
BoraBora
 
Messages: 403
Inscription: 05 Nov 2004 10:28
  • offline

Message » 31 Juil 2011 15:19

Comme en image, on travaille toujours à une résolution supérieure, voire très supérieure, au produit final.
Pardonne-moi, mais tu veux dire que c'est un fait qui s'auto-justifie ?
Parce que je m'attendais à une explication, à vrai dire.
Pour la résolution : si tu utilise 256 micros, le bruit monte de 24dB (bruit non corrélé +3dB quand on double le nb de micros). Tu as donc intérêt à travailler avec des résolutions bien meilleures que le produit final.
C'est un peu extrême mais il y a eu des productions avec plus de 200 micros utilisés simultanément (La Traviata enregistrée à Paris par la RAI sur plusieurs sites : l'orchestre à un endroit, les chanteurs à plusieurs kilomètres et les choeurs encore ailleurs). Idem dans le mix cinéma, tu peux monter à 200 ou 300 pistes sur les stations de montage.
Pour la fréquence : comme tout le broadcast, le DVD, le BluRay, etc,... sont en 48kHz, il est souvent plus simple de faire du 48k puis de convertir en 44.1 juste pour le CD. Le 96k est plus un argument marketing.
Les exigences des pros ne sont pas celles liées à la simple reproduction sonore chez soi.
ohl
 
Messages: 1324
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message