Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

çe

Message » 25 Avr 2004 23:37

vincent128 a écrit:Bien sûr s'il y a une application réelle de cette technologie pour sauvegarder de vieux disques, tant mieux! Mais encore faut-il que les possesseurs de ces vieux disques aient les moyens de payer la prestation de Berkeley pour sauver les vieux disques!

donc oui à une technique de sauvegarde des vieux disques, mais bof à une technique dérivée d'un accélérateur de particules, qui sent à plein nez le besoin de valoriser un matos hors de prix!

Et pour ce qui est de sauvegarder et redécouvrir de vieux enregistrements, allez voir ce que fait ce gars avec une simple carte son et quelques appareils d'époque! Je vous recommande notamment ses extraits de cylindres de cire du début du siècle : un vrai voyage dans le temps!
http://perso.wanadoo.fr/jlf/accueil.htm


Vincent, tu connais beaucoup de gens qui repiquent des documents délabrés avec un luxe de précautions que tu n'imagines pas... à part les phonotèques nationales et celles des radios ?

C'est pour eux un appareil comme celui là ! Pas pour nous ! Et c'est pas pour la valorisation d'un matos hors de prix !

Pardon, mais c'est un domaine que tu sous-estime et l'exemple du gars n'est pas le bon.

Si tu savais combien de temps, il faut pour récupérer une acétate à l'INA par exemple ! J'ai vu travailler, Jean François Pontefrac qui est l'un des grands restaurateurs de documents. Je l'ai vu me montrer des acétates dont à son grand regret il ne pouvait rien faire...

Avec cette technologie il pourrait !


Sinon copier des 78 tours, et des cylindres en bon état ça se fait sans aucune difficulté. On a même repiqué déjà les cylindres sur 78 tours dans les années 30 !

Aujourd'hui, je peux même te dire qu'on n'a quasi pas besoin de filtrer si on utilise le bon profil de diamant pour le bon disque et surtout la bonne courbe de gravure.
Et si le disque est au bon diapason ou pas au bon mais du début à la fin de la face, on n'a pas besoin, du numérique pour le repiquer d'une façon la meilleure possible. Juste besoin alors du numérique pour faire le master pour production de CD.

ça devient difficile pour les Pathé à gravure verticale car il faut une cellule spéciale que certains ont construit, un sacré bidouillage pour pouvoir lire les 78 tours d'Edouard Risler par exemple !

Mais bon tant qu'un cyligndre ou un 78 tours est en bon état de conservation le numérique ne sert pas à grand chose pour l'amélioration du son. Il sert surtout dans les cas ou le 78 tours est mauvais car dans une mauvaise pâte (les Decca anglais : affreux) et pour remettre au diapason quand le diapason bouge beaucoup entre le début de la face et la fin de la face.

Sinon, aucun besoin ! Ceux qui l'utilisent sont d'abord ceux qui n'utilisent pas le bon diamant de 78 tours (le bruit peu augmenter de 10 dB dans le médium aigu si le diamant est trop petit), et pas la bonne courbe de gravure... car elles n'étaient pas normalisées comme le fut le RIAA. Et ça donne des résultats affreux : un son sans bruit de fond, mais mort, vide de tous les harmoniques, de toute vie. Affreux !

J'écoute justement, en ce moment, l'Appassionata dans un repiquage parfait fait par LE grand repiqueur du moment.. Un Français ! Et le CD sonne quasi aussi bien que le 78 tour original chez lui sur sa platine...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Avr 2004 23:37

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Avr 2004 14:38

Bonjour,

J'ai entendu parler d'un système ultra simple pour encoder des vinyles :

On scanne le disque et un logiciel visualise le sillon, le "déroule" et le décode pour ensuite le numériser.

Donc le matos se résume à un scanner standard (pour les 45tr mais pour un 33 je ne sais pas comment ils font, ou alors un "gros" scanner) et un soft.

Je n'ai aucune idée de cette techno, c'est juste quelque chose dont j'ai entendu parler. Perso je trouve ça super rigolo et j'avoue que je n'ai pas trouvé d'infos sur ce sujet.

Si quelqu'un en a entendu (mieux ! :wink: ) parler que moi...

Eric, curieux
Eric Crenn
 
Messages: 289
Inscription: 22 Aoû 2001 2:00
Localisation: Plus près des étoiles
  • offline

Message » 26 Avr 2004 15:53

Hum, un bon scanner alors, pas un 300 dpi
Tiens ! je vais tester...effectivement en écrivant ces lignes ça me rapelle vaguement quelque chose :roll:

Casimir, grand curieux !
casimir
 
Messages: 2352
Inscription: 08 Juil 2001 2:00
Localisation: Avignon
  • offline

Message » 26 Avr 2004 20:40

Tu vas être décu :D :(
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 26 Avr 2004 23:00

Eric : il me semble bien qu'on en avait parlé ici et que c'était un hoax.
vincent128
 
Messages: 6312
Inscription: 05 Déc 2001 2:00
Localisation: France
  • offline

Message » 27 Avr 2004 9:12

Alors je me retire de ce post sur la pointe des pieds ........ :oops:
Eric Crenn
 
Messages: 289
Inscription: 22 Aoû 2001 2:00
Localisation: Plus près des étoiles
  • offline

Message » 25 Avr 2014 23:06

quoi de neuf ? La machine ELP fonctionne, mais ça reste sensible à la poussière. Ca craque quand même encore un peu...si les disques ne sont pas bien nettoyés.
tubenstock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1361
Inscription: 16 Nov 2003 19:13
Localisation: Région parisienne
  • offline

Message » 29 Avr 2017 21:33

Quelques news, j'ai investi dans une machine de nettoyage sérieuse. Le résultat est impressionnant. Pratiquement plus de bruits sur la plupart des disques. La machine tient ses promesses et permet de passer des disques ayant des rayures superficielles sans plop. Cette techno est donc très intéressante mais il ne faut pas mégoter sur le nettoyage.
tubenstock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1361
Inscription: 16 Nov 2003 19:13
Localisation: Région parisienne
  • offline

Message » 30 Avr 2017 11:14

Quel modèle avez-vous retenu ?
McIntosh C 2300 et MC 2102 cd Accustic Arts Linn Sondek LP 12 Ittok LVII Lingo 2 Goldring 2500 sacd Pioneer PD6 Magnum Dynalab MD 100 Tannoy Canterbury 15 SE + ST 200 Kimble Fadel Art Stream Line Reference Mogami 2497
Avatar de l’utilisateur
philou3
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1460
Inscription: 20 Aoû 2005 16:44
Localisation: entre CHERBOURG et VALOGNES
  • offline

Message » 30 Avr 2017 18:18

la double matrix sonic de chez clear audio. J'ai démarré avec la okki nokki, mais le nettoyage était bien plutôt sur la zone centrale du disque, c'est bien nettoyé partout avec la clear audio. En plus, ça nettoie deux faces en même temps, pas de risque de polluer une face en nettoyant l'autre. J'ai aussi abimé quelques disques avec ma première machine....
tubenstock
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1361
Inscription: 16 Nov 2003 19:13
Localisation: Région parisienne
  • offline

Message » 01 Mai 2017 10:13

Bonjour Camarades du jour
Après nettoyage le vinyle peut être numérisé est transféré sur disque dur ou même gravé sur un CD
La lecture de l'album sans usure cette fois ci peut s'effectuer avec les moyens de lectures et les convertisseurs les plus performants du moment
Si on le souhaite on peut bien sûr conserver une fausse table de lecture vinyle afin de conserver le cérémonial. :zen:
Je viens de faire l'acquisition ce week-end de 6 albums CD dont un disque vinyle à 4€ gravé en 1988 comme quoi :wink:
Les enregistrements seront dématérialisés et le vinyle numérisé. On retrouve l'intégralité de la prise de son et du mastering.
Un des autres avantages c'est la facilité de recherche des albums surtout si on possède une importante bibliothèque.
Une fois essayé c'est l'adopter et on ne peut pas retourner en arrière.
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline


Retourner vers Discussions Générales