Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Marge de négo et réductions possibles sur haut de gamme ?

Message » 04 Jan 2005 18:28

julien max jacquemin a écrit:Pour la 1ère, ce n'est pas si simple. Vendre du NAD sur internet n'a pas été simple, et BC craignait que les prix soient francassés par nous...


Tu pousses déja trop loin ta logique...en quoi vendre NAD sur Internet n'est pas simple ? Je veux dire dans un marché transparent ?
Certaines marques refusent le Online, pourquoi ? Certaines marques refusent que certains de leur produit soient vendus partout (Marantz Premium ou B&W Nautilus), de quel droit ?

Je comprend parfaitement qu'un vendeur qui respectent la règle soit énervé quand d'autres ne la respecte pas, mais quand la règle en elle-même est illégale, on ne peut rien dire.
Austin
 
Messages: 9440
Inscription: 08 Oct 2000 2:00
Localisation: 92, France
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Jan 2005 18:28

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 04 Jan 2005 18:39

Certaines marques refusent la vente online en arguant que leurs produits doivent etre installés par un revendeur competent, voir formé...
En pratique c' est du pipeau, c' est juste pour proteger leur reseau de revendeurs : personne dans la hifi ne veut que "ca" bouge : les revendeurs, les fabricants, les revues forment un petit monde ou tout le monde se connait et qui a ses regles, en contradiction avec la loi pour certaines.
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 04 Jan 2005 18:58

ACVotre a écrit:il est vrai que le cout est moindre mais parce que je ne me verse aucun salaire, que tous les gains sont réinvestis dans l'achat de matériels, car j'ai très peu de matériel en prêt d'ou la pertinence de mes choix, je ne peux pas me permettre d'avoir du matos qui ne sonne pas selon mes critères

mais ce moindre coût permet aussi de faire une prestation optimum chez le client, (qualité et temps de l'accueil, étude acoustique, calibration projos, mesures acoustiques, optimisation du positionnement des matériels, installation dans les règles de l'art des alimentations et des connexions etc... avec une seconde visite quelques semaines plus tard) bref cela représente beaucoup d'investissement personnel pour un résultat optimal

si je devais facturer cette prestation au tarif d'un ingé cela serait de 125 euros de l'heure


Je rebondis sur ton message, simplement parce que je constate que la position que tu défends est encore totalement marginale en France.
Malheureusement.


Pour évoquer le plus courant, prenons peut-être un exemple concret : le "jeune" client qui s'installe dans son premier appart', et après avoir payé le lit (une ou deux places, ça dépend des options d'installation), une table et 4 chaises, le frigo, la télé et l'ordinateur, se saigne aux 4 veines pour s'acheter une bonne chaîne hifi.
Allez hop, 1500 écus au max, avec un PPS (plan patates et spaghettis) sur 6 mois.

Et il va dans une échoppe spécialisée, pas du Darty, du sérieux.
Mettons 500 écus sur les enceintes, autant sur l'ampli et autant sur le lecteur CD, en supposant qu'il pense encore que le cinéma, c'est quand même beaucoup mieux au cinéma. Oui, je sais, c'est ringard, mais dans mon exemple le jeune a aussi le droit d'être un peu ringard.


Là, après RV et bla bla de bienvenue, on va lui faire écouter des combis dans le budget, plus des cables pour marger un peu, enfin, bref, on suppose qu'on s'occupe bien de lui s'il choisit un jour creux.
A la fin, quand le choix se boucle, on lui fait écouter "pour le plaisir" beaucoup plus cher.

Forcément il entend que c'est moins pire, enfin, je veux dire beaucoup mieux. Mais il n'a pas le budget (6 mois de PPS, ça commence à faire long) et il repart avec sa config' sous le bras, qui au début le ravit, parce qu'elle sonne quand même autrement mieux que la mini chaine reçue pour l'anniversaire de ses 18 ans.
Mais avec le souvenir qu'il existe beaucoup "mieux".
Et en tout cas avec plus de grave, ouh là là....

Et puis de deux choses l'une : cela le satisfait longtemps (tant mieux !), il a d'autre centres d'intérêt (genre il avait bien anticipé le coup avec l'achat du lit deux places) ou bien...au bout de quelques mois il se rend compte que quelque chose cloche.
Là, normalement, pour la modique somme de 1500 euros de droit d'entrée, sans s'en rendre compte, il est rentré dans le cercle immense des audiophiles perpétuellement insatisfaits.

C'est d'ailleurs pareil si le chèque initial a été fait plus tard (plus de moyens, la béhème est payée), avec 15 000 euros ou 50 000, ne soyons pas pingres.

Mais... s'il découvre un site comme celui-ci, on va lui donner plein de bons conseils. C'est là sa chance.
Conseils qui peuvent se ranger en trois grandes catégories :
- change de câble !
- change un des éléments (ton ampli est mou, tes enceintes sont bien mais cassent un peu les oreilles dans l'aigu, ton lecteur est dépassé techniquement, etc...)
- change les trois éléments (c'est pas possible ton système avec ton lecteur R... ton ampli K... et tes enceintes D...), mêmes arguments qu'à la ligne du dessus.

Il essaie une demi-douzaine de cables. Au moins. Il va écouter chez des frères en galère.
C'est toujours mieux sur un critère ou deux. Mais honnêtement, c'est rarement totalement convaincant qu'il se dit in petto. C'est même souvent pas terrible sur un certain nombre de critères (le grave ceci, le medium aigu cela, les timbres pas très naturels, la dynamique un peu plan plan, etc.) , surtout quand il se renseigne sur le prix. Bien sûr, à chaque fois c'est des super affaires de folie, (50 % moins cher à Hong Kong, tu te rends compte ! Et encore, c'est parce que j'ai pris l'option top avec le cable truc bidule. Et tu verrais le banc d'essais dans Haute Publicité : ça pulvérise tous les trucs juqu'à quatre fois le prix ! Il est d'enfer mon ampli)., mais le total, ça finit par faire un peu. Surtout s'il se renseigne sur les additions successives de ce qui a précédé, hé...
Bref, cela le rassure un peu sur le rapport Q/P de ce qu'il a chez lui, encore que, si on y réfléchissait un moment...

Et puis bien sûr, un jour, il retourne en magasin. Dans le premier (qui fait une reprise, sympa...), ou dans un autre avec d'autres parfums de glaces.

Essais à nouveau, re-chèque, re-PPS, et un mieux. C'est ça le bonheur avec la droque, au début.
Que ce soit avec l'option 1, 2 ou 3, de toute manière le résultat est le même : le son aura changé de manière positive. En tous les cas perçu de manière positive.
Enfin, surtout au début.
Parce qu'après, il se pourrait qu'un petit déséquilibre nouveau apparaisse. Une bricole, un rien, un zéphyr.
Parce que finalement, c'est quand même pas totalement satisfaisant. Ou plutôt, c'est sûr que ça casse moins les oreilles sur l'aigu. Mais alors on s'ennuie.
Ou alors, ça descend mieux dans le grave. Oui, mais ça bourdonne.
Et dans le fond, on s'ennuie.

Et donc trois mois plus tard (six, neuf, voire douze, ça dépend du budget et du goût pour le PPS), retour à la case départ, comme au jeu de l'oie.
Re-copains (qui ont revendu l'ampli de folie pour un encore plus de folie, tu vas voir maintenant...).
Re-magasin, etc.

J'arrête l'exemple : je sais, c'est de la science fiction.

En fait, je crois tout simplement que la plupart des audiopathes (-philes, -maniaques) n'ont quasiment jamais entendu un système fonctionner vraiment très bien dans une pièce. Avec des timbres justes, une sensation de naturel qui saute aux oreilles, un très bon équilibre, le respect du caractère vivant de la musique.

Pour une raison simple : à moins de mettre des prix démentiels (et encore), on ne trouve pas (sur Paris à ma connaissance, je ne sais pas ailleurs) de professionnels qui proposent cela.

Il y a souvent telle ou telle qualité indéniable (la "transparence" ici, le côté "pêchu" ailleurs, "l'image" encore ailleurs, etc.). Mais l'intégration de l'ensemble des qualités, ce qui va faire que on va y croire et sortir un peu de la hifi, là, personnellement, j'ai du toujours passer à côté.

Et un peu comme pour les grands vins : tant qu'on y a pas goûté, on ne peut pas deviner à quoi cela ressemble en goûtant seulement des p'tits vins de pays. Et même si on en a goûté des dizaines de p'tits vins, on ne sait toujours rien d'une Mouline ou d'un Clos de Bèze...

Ce n'est que mon avis et bien sûr on va me donner des contre exemples. J'espère, parce que je trouve la Hifi un peu sinistrée en France (là, ce n'est pas que mon avis). Mais à moins de 15000 euros, j'avoue que je n'en ai encore jamais rencontré, en tous cas sur Paris. Et quand je dis 15000..., je ne parle pas des tas de fois où j'ai entendu pour beaucoup beaucoup plus cher pour des résultats souvent très problématiques et la plupart du temps totalement non crédibles.
Je ne dois quand même pas être le seul à penser ça, quand même.

Alors que de découvrir un système qui vous laisse sans voix dans le fauteuil pour 3 à 5 fois moins cher, simplement parce qu'il aura été mis en oeuvre aux oignons dans les moindres détails, avec du matériel un peu savamment assemblé, franchement, la première fois, ça surprend.

Bon, maintenant, cela nous éloigne du sujet initial, à savoir comment bien négocier du haut de gamme.
Finalement, ma réponse serait : en choisissant d'abord et avant tout le professionnel qui va vous garantir un résultat chez vous. Ou, pour les chanceux, l'ami réellement compétent, c'est à dire qui vous fait écouter au moins ça chez lui, histoire d'être crédible.

C'est infiniment plus durable, et beaucoup, beaucoup moins cher que de faire valser - ou d'entasser pour ceux qui aiment ça - les matériels successifs.
Excusez moi d'avoir été un peu long...
Bonnes écoutes
JB
JB14
 
Messages: 335
Inscription: 14 Jan 2002 2:00
  • offline

Message » 04 Jan 2005 19:11

nico- a écrit:Certaines marques refusent la vente online en arguant que leurs produits doivent etre installés par un revendeur competent, voir formé...
En pratique c' est du pipeau, c' est juste pour proteger leur reseau de revendeurs : personne dans la hifi ne veut que "ca" bouge : les revendeurs, les fabricants, les revues forment un petit monde ou tout le monde se connait et qui a ses regles, en contradiction avec la loi pour certaines.


Je confirme !

Cela dit, de plus en plus changent d'avis, et commencent à ouvrir les yeux. Des exemples: JMR, Next Audio, Hamysound. Et pourtant, ils étaient plutôt réticents au début !
julien max jacquemin
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 15597
Inscription: 29 Oct 2002 14:03
Localisation: Serris (77)

Message » 04 Jan 2005 19:16

Austin a écrit:
julien max jacquemin a écrit:
Austin a écrit:Quant au problème des marges, la charte met parfaitement en exergue l'abhération du marché hifi/HC.
Pour que le consommateur puisse encore bénéficier de prix bas, le forum doit protèger les revendeurs des fabricants ou d'autres revendeurs. :o
Welcome to the real world.
:-?


En quoi cela te choque t-il ? :o


Ca me choque qu'un revendeur en dénonce un autre auprès d'un fabricant pour lui dire que son concurrent vend moins cher que lui. C'est moralement pas normal.
Ca me choque qu'un fabricant refuse de livrer un vendeur. C'est légalement répréhensible.

J'édite car je viens de lire le post d'Alain juste au dessus ; je vois ces pratiques sont une véritable routine :lol:
Moi dans mon histoire c'était Nec. :wink:




Si un juriste ayant les épaules un peu larges se penchait sur le cas du marché Hifi/HC, il y aurait des morts.
Il n'y a qu'à voir les remous ridicules qu'ose faire l'importateur de Vincent en France par rapport aux importations de Chine pour se rendre compte que lorsqu'on est confronté à ses contres-vérités, la seule solution reste de semer la désinformation et le doute.

Je ne met en cause aucun vendeur en particulier, ou aucun fabricant, c'est le chat qui se mort la queue. Tout le monde semble s'en satisfaire.
Moi je suis consommateur, et ça me porte préjudice. Donc je le dénonce.



Je ne veux pas envenimer les choses MAIS:

Il faut avant d'être choqué par un comportement plutôt qu'un autre avoir un certain nombre de chose à l'esprit lorsqu'on rentre chez son revenedeur de Hifi préféré:
-Il existe des pratiques commerciales assez déroutantes pour le consommateur, qui ne répondent pas à sa logique d'achat à court terme mais qui sont réelles. Ainsi j'ai bossé dans le petit milieu de la Hifi il y a quelques années, et la perception que ce milieu a le plus souvent des clients est assez déroutante mais finalement assez conforme aux "vendeurs" auquels nous sommes confrontés depuis quelques années: la philosophie du vendeur de tapis, "personne ne peut me quitter sans avoir acheter mon produit ou avoir l'impression qu'il a raté l'affaire du siècle"...
- au niveau des pratiques commerciales: j'ai assisté à des négociations assez amusantes entre un revendeur (pour qui je bossais) et son importateur. Il y était question d'une célèbre marque concurrente directe de Nad que l'importateur distribuait. Les négociations portaient sur la possibilité que l'importateur fournisse en matériel un concurrent de mon patron mais pour un autre produit dont mon patron espérait l'exclu. Colère monstre, du genre "je vais te flinguer ta marque phare en me fournissant par un autre circuit et la vendre à prix coutant", sous entendu , personne ne gagnera sa vie avec ce matériel. Moralité: une tactique de prix cassé cache parfois une volonté offensive de la part d'un acteur sur le marché, à court terme le consommateur s'y retrouve, à long terme sans magasin pour distribuer des produits et assurer des démos, on ne connait plus réellement le matériel, et du coup on ne peut plus faire de bonne affaire.

La hifi est un secteur économique comme les autres mais à la différence du marché de l'automobile ou de l'électroménager, il est beaucoup plus précaire. Pourquoi croyez vous que la plupart des constructeurs révaient que le marché se recentre sur le HC? Tout simplement pour que les achats se recentrent sur des produits où une plus grande masse pourrait ressentir une différence notoire entre les différents niveaux de produit. Pas besoin d'être prix nobel pour visualiser les différences entre un VP à 1000€ et un à 10000€...Par contre la Star Academy ne fait pas vendre beaucoup de systême HDG Hifi...Le Legato on s'en fout, faut juste que le "caisson de grave déchire grave!!" Autre temps, autres moeurs...

Quant aux remous ridicules des importateurs, j'aimerais uniquement que ceux qui achètent du matériel Shengya me disent s'ils l'auraient fait sans avoir des échos de la qualité de ce matériel grâce au travail de fond menait par l'importateur Vincent ? De plus, il faut arrêter de fantasmer sur la Hifi, une réalité économique c'est ça:

J'achète un produit X 100 brouzoufs à mon revendeur? généralement le prix public c'est plutôt 110 brouzoufs, je profite des promos et autres ristournes;
Il l'a acheté à peu prés 55 brouzoufs HT, il lui reste TVA déduite de ton achat 25 brouzoufs de marge, mais il faut qu'il paye ses shadoks d'employés et son loyer, electricité etc...
Il faut donc qu'il vende un certain nombre de produit X pour gagner sa vie.
L'importateur ou le distributeur lui a donc vendu 55 brouzoufs, il l'a généralement payé un peu moins de 40 boruzoufs, prix où on achète gentiment nos produits à l'heure actuelle en Chine. Je suis d'accord le consommateur s'y retrouve mais uniquement parce qu'il ne rétribue pas le travail de présentation, de promotion réalisé par le distributeur. De plus, et pour finir de déflorer le sujet, un banc d'essai dans une revue ça a semble-t-il un coût...Qui a entendu parler de BC acoustique depuis qu'ils ne se payent plus le dos de tous les canards de Hifi de France et de Navarre? Il n'ya pas longtemps un chroniqueur connu vendait un appareil qu'il avait encensé dans un banc d'essai... Les secrets de polichinelle ont visiblement la peau dure. Le marché de la Hifi est tout petit et va gentiment se faire bouffer par le marché beaucoup plus populaire ( et il est vrai un peu plus populiste) du Home cinéma....
lcartau
 
Messages: 4332
Inscription: 26 Oct 2004 17:40
Localisation: Paris Bordeaux !!
  • offline

Message » 04 Jan 2005 19:18

Austin a écrit:
julien max jacquemin a écrit:Pour la 1ère, ce n'est pas si simple. Vendre du NAD sur internet n'a pas été simple, et BC craignait que les prix soient francassés par nous...


Tu pousses déja trop loin ta logique...en quoi vendre NAD sur Internet n'est pas simple ? Je veux dire dans un marché transparent ?
Certaines marques refusent le Online, pourquoi ? Certaines marques refusent que certains de leur produit soient vendus partout (Marantz Premium ou B&W Nautilus), de quel droit ?

Je comprend parfaitement qu'un vendeur qui respectent la règle soit énervé quand d'autres ne la respecte pas, mais quand la règle en elle-même est illégale, on ne peut rien dire.


Un exemple: casse toi la tête à faire les fiches sur les produits (environ 4h par fiche) avec des prix raisonnables, et apprends que tes petits copains cassent les prix sous le manteau, et tu comprendra pourquoi on peut être énervé.

Si tu veux, sur le fond, je suis d'accord avec toi, mais en pratique, peu de personnes respectent des régles d'éthiques !
julien max jacquemin
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 15597
Inscription: 29 Oct 2002 14:03
Localisation: Serris (77)

Message » 04 Jan 2005 19:25

julien max jacquemin a écrit:
Ils nous ont dit OK, mais à condition de respecter les prix publics (sauf sur les ensembles complet). Jusque là, je trouve ça normal, même s'ils n'ont pas le droit avec eux.



Oui, comme tu dis, ils n'ont pas le droit avec eux. En france, les prix sont libres, sauf vente à perte, point barre.

julien max jacquemin a écrit:Chacun fait le prix qu'il veut, certes... Pourquoi pas ?! Mais dans ce cas, on va se retrouver dans un bordel sans nom où les prix seront de plus en plus éclatés, et où les consommateurs voudront le beurre et l'argent du beurre. Bientôt, faire 10% de marge sera un exploit.


Si tu ne voullais pas accepter les régles de l'économie de marché, il ne fallait pas se faire commerçant. Je ne t'attaque pas toi en particulier, tu es représentatif d'une certaine mentalité que les consommateurs, aidés par Internet qui contribue grandement à chasser l'opacité des prix, ne veullent plus accepter. Aujourd'hui, quelques colis arrivent d'Europe, de Chine ou des états unis, demain ce seront des avions entiers.
jojolapin
 
Messages: 1086
Inscription: 12 Déc 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 04 Jan 2005 19:36

jojolapin a écrit:Si tu ne voullais pas accepter les régles de l'économie de marché, il ne fallait pas se faire commerçant.


Je n'ai jamais dit que je ne les acceptais pas. :-?

jojolapin a écrit:Je ne t'attaque pas toi en particulier, tu es représentatif d'une certaine mentalité que les consommateurs, aidés par Internet qui contribue grandement à chasser l'opacité des prix, ne veulent plus accepter.


Sur le fond, je les comprends, mais des fois, on est à limite du baissage de pantalon.

jojolapin a écrit:Aujourd'hui, quelques colis arrivent d'Europe, de Chine ou des états unis, demain ce seront des avions entiers.


Cela risque d'arriver plus vite qu'on ne le croit !
julien max jacquemin
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 15597
Inscription: 29 Oct 2002 14:03
Localisation: Serris (77)

Message » 04 Jan 2005 19:54

nico- a écrit:Certaines marques refusent la vente online en arguant que leurs produits doivent etre installés par un revendeur competent, voir formé...
En pratique c' est du pipeau, c' est juste pour proteger leur reseau de revendeurs : personne dans la hifi ne veut que "ca" bouge : les revendeurs, les fabricants, les revues forment un petit monde ou tout le monde se connait et qui a ses regles, en contradiction avec la loi pour certaines.


Evidemment que c'est du pipeau ! Mais avec un mauvais avocat une grande enseigne parisienne a perdu le procès que lui avait fait une marque britannique dont les produits sont pourtant d'une qualité qui ne dépasse pas un standard moyen car ce mago parisien importait en direct les appareils de la dite-marque !

Si la hifi est comme le domaine du piano : les experts auprès du tribunal sont des commerçants eux-mêmes ou des importateurs :mdr: ils ne risquent pas de contredire leurs amis...

Je parle du piano, car j'ai fait gagner un procès en appel à une dame contre les experts parisiens... marchands de piano, en allant contre leur expertise totalement fausse (elle servait les intérêts de la profession de marchand de piano neuf... ).
Quand j'ai vu les rapports d'expertises signés des grands noms parisiens du genre, ayant tous pignon sur rue et tous importateurs qui plus est : ça a été un jeu d'enfant de sortir sa science et de les contredire point par point... Elle a gagné... haut la main !

Et un jour viendra où un client récalcitrant aidé d'un bon avocat ou un revendeur un peu courageux (cf. Concurrence et son interminable procès contre Sony) prouvera le contraire de cette prétention ridicule devant un tribunal...

Je ne sais même pas comment ces exigences peuvent encore tenir... quand on vend des intégrés HC on ne peut plus complexes à maitriser (OSD et réglage des niveaux des canaux à l'aide d'un sonomètre quand il n'y a pas de micros pour calibrage automatique), voire des lecteurs de DVD un poil complexe eux aussi en ligne...
Il n'y a aucune raison qu'on ne vende pas un appareil hifi de la même façon, si ce n'est que, comme tu le dis, cette histoire c'est du pipeau pour protéger les prix dans un pays (interdiction de certaines marques britanniques faites à leurs revendeurs de livrer en Europe continentale, par exemple !)...

Idem des projos : on vend des projectgeurs pas très plug and play sans exiger qu'ils soient livrés et réglés par le vendeur... dans ce cas là, on comprend pourquoi : un vendeur sur 50 a une formation et possède le logiciel pour calibrer un projo...

C'est comme d'exiger pour enregistrer la garantie que le client envoie la photocopie de sa facture d'achat au constructeur ou à l'importateur ! Et puis quoi encore :lol: Un contrat passé entre deux personnes ne regarde pas une tierce personne !

Je vais finir par en parler à Que choisir de ces trucs là pour avoir leur sentiment ! C'est trop drôle !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 04 Jan 2005 19:59

haskil a écrit:
nico- a écrit:Certaines marques refusent la vente online en arguant que leurs produits doivent etre installés par un revendeur competent, voir formé...
En pratique c' est du pipeau, c' est juste pour proteger leur reseau de revendeurs : personne dans la hifi ne veut que "ca" bouge : les revendeurs, les fabricants, les revues forment un petit monde ou tout le monde se connait et qui a ses regles, en contradiction avec la loi pour certaines.


Evidemment que c'est du pipeau ! Mais avec un mauvais avocat une grande enseigne parisienne a perdu le procès que lui avait fait une marque britannique dont les produits sont pourtant d'une qualité qui ne dépasse pas un standard moyen car ce mago parisien importait en direct les appareils de la dite-marque !

Si la hifi est comme le domaine du piano : les experts auprès du tribunal sont des commerçants eux-mêmes ou des importateurs :mdr: ils ne risquent pas de contredire leurs amis...

Je parle du piano, car j'ai fait gagner un procès en appel à une dame contre les experts parisiens... marchands de piano, en allant contre leur expertise totalement fausse (elle servait les intérêts de la profession de marchand de piano neuf... ).
Quand j'ai vu les rapports d'expertises signés des grands noms parisiens du genre, ayant tous pignon sur rue et tous importateurs qui plus est : ça a été un jeu d'enfant de sortir sa science et de les contredire point par point... Elle a gagné... haut la main !

Et un jour viendra où un client récalcitrant aidé d'un bon avocat ou un revendeur un peu courageux (cf. Concurrence et son interminable procès contre Sony) prouvera le contraire de cette prétention ridicule devant un tribunal...

Je ne sais même pas comment ces exigences peuvent encore tenir... quand on vend des intégrés HC on ne peut plus complexes à maitriser (OSD et réglage des niveaux des canaux à l'aide d'un sonomètre quand il n'y a pas de micros pour calibrage automatique), voire des lecteurs de DVD un poil complexe eux aussi en ligne...
Il n'y a aucune raison qu'on ne vende pas un appareil hifi de la même façon, si ce n'est que, comme tu le dis, cette histoire c'est du pipeau pour protéger les prix dans un pays (interdiction de certaines marques britanniques faites à leurs revendeurs de livrer en Europe continentale, par exemple !)...

Idem des projos : on vend des projectgeurs pas très plug and play sans exiger qu'ils soient livrés et réglés par le vendeur... dans ce cas là, on comprend pourquoi : un vendeur sur 50 a une formation et possède le logiciel pour calibrer un projo...

C'est comme d'exiger pour enregistrer la garantie que le client envoie la photocopie de sa facture d'achat au constructeur ou à l'importateur ! Et puis quoi encore :lol: Un contrat passé entre deux personnes ne regarde pas une tierce personne !

Je vais finir par en parler à Que choisir de ces trucs là pour avoir leur sentiment ! C'est trop drôle !

Alain :wink:


Rien à ajouter ! :roll:

Pour la marque citée au début, je crois qu'il s'agit de Rega... :roll:
On a essayé de bosser avec eux (on vend également QED distribué par le même importateur), mais ils ont réfusés sous prétexte qu'il faut présenter leurs produits dans un auditorium spécialisé. Pas de VPC... :roll:

Et pour ta dernière phrase, je ne dirais qu'une chose: CHICHE !!!! :lol:


A+
:wink:
julien max jacquemin
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 15597
Inscription: 29 Oct 2002 14:03
Localisation: Serris (77)

Message » 04 Jan 2005 20:06

Austin a écrit:
nico- a écrit:Encore faut il avoir les moyens de prendre un avocat et de faire un procès.


Et au delà des moyens juridiques, c'est aussi prendre le risque pour un revendeur de se faire court-circuiter par l'ensemble des intervenants.


On appelle ça un refus de vente !

Note que plus d'un commerçant s'y prendrait à deux fois avant de se risquer à encourrir ce risque...
Mais encore une fois, c'est aux services compétents de l'Etat de faire leur travail et d'enquêter sur les ententes illicites sur les prix et autres pratiques contraire aux droit français et communautaire.

Mais la hifi est un tout petit marché et l'Etat a d'autres chats à fouetter. C'est un peu dommage : un peu de morale là dedans, une bonne charte et personne n'y perdrait.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 04 Jan 2005 20:12

Le refus de vente c' est quelque chose de TRES commun dans la hifi.
Je ne te parle meme pas des trucs completement hallucinants style un importateur qui se vexe et fais carrement la gueule car tu revends un produit d' occasion pas assez cher à son gout (pour certains vendre peu cher MEME d' occasion c' est casser l' image du produit....)[/b]
Dernière édition par nico- le 04 Jan 2005 20:14, édité 1 fois.
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 04 Jan 2005 20:12

Julien, si j'étais membre de l'UFC-Que choisir, si je faisais partie de leur pannel d'acheteurs témoins, je l'aurais fait longtemps par fidélité à l'engagement citoyen pris par les membres de cette association à but non lucratif.

Mais en temps que simple consommateur : je ne vais pas plus loin que la vélléité de le faire. ça ressemblerait trop à une dénonciation. Et là, je suis contre !!!

alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 04 Jan 2005 20:27

Sauf erreur de ma part, le refus de vente ne vaut qu'à l'endroit des consommateurs (art 122-1 Code cons.) et non des professionnels (Loi du 1er juillet 96). Evidemment les ententes, abus de position et autres discriminations sont, elles, répréhensibles.

;)
pyra
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1374
Inscription: 05 Mar 2003 15:32
Localisation: Nimes
  • offline

Message » 04 Jan 2005 20:44

pyra a écrit:Sauf erreur de ma part, le refus de vente ne vaut qu'à l'endroit des consommateurs (art 122-1 Code cons.) et non des professionnels (Loi du 1er juillet 96). Evidemment les ententes, abus de position et autres discriminations sont, elles, répréhensibles.

;)


Je ne sais pas comment on appelle ça pour les pros : mais, il y a deux ou trois ans, un grand parfurmeur a été contraint de livrer un magasin de banlieue qu'il refusait d'approvisionner au motif que ce magasin n'était pas installé dans un quartier à la hauteur du produit à vendre et qu'il n'était pas d'un standing assez élevé...

Résultat : le grand parfumeur en question (dont le système de distribution est protégé et exclusif) a été contraint de référencer parmi ses clients ce magasin et de livrer ses parfums : le parfumeur en question ne fait que des parfums, eaux de toilettes et de cologne... et c'est sans doute le plus chic de tous !

Bref pour les juges : les banlieusards issus majoritairement de l'immigration nord africaine et africaine ont le droit de mettre de l'eau de cologne impériale, du shalimar, du vetiver, de l'eau du coq ou de l'heure bleue...

Et c'est tant mieux !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message