Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: canaille17, CHICOTE85, davt94, Google [Bot], jeoffrey59, nicobedin, pm57 et 25 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Pb d'adaptation d'impédance, késako?

Message » 12 Juin 2002 3:05

Bonjour à tous,

une petite question bête qui me passe par la tête suite à la lecture de certains tests de matos:
Pourquoi nous parle-t-on toujours de problèmes d'adaptation d'impédance dans le mariage de différents éléments hifi?

Par exemple, si un préampli doit fournir plus de jus à un ampli "inadapté", il n'y a qu'a tourner le volume et voilà, pas de problème. Idem pour une source branché directement sur un ampli avec réglage de gain; qu'a-t-on à faire de l'impédance dans ce cas là? Alors quelqu'un saurait-il me dire pourquoi l'on fait tout un fromage de ce truc dans certaines revues?

PS: si certains n'ont que des hypothèses, qu'ils n'hésitent pas à s'exprimer, ça peut faire avancer le schmilblick...
adoY
 
Messages: 388
Inscription: 08 Mai 2001 2:00
Localisation: Longjumeau (région parisienne)
  • offline

Annonce

Message par Google » 12 Juin 2002 3:05

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Juin 2002 8:31

y'a deja un thread sur ce sujet... ou haskil et moi-meme avions quelque peu feraille.

un petit coup de recherche?

oliiver
reivilo
 
Messages: 738
Inscription: 26 Juil 2001 2:00
Localisation: paris, france

Message » 12 Juin 2002 8:31

Salut,

Lorsque l'impédance de la source et du récepteur sont égales, pour faire simple, la longueur du cable ne modifie pas le signal, le transfert d'energie est optimal. Il est possible d'adapter l'impédance avec un transfomateur, un ampli-op monté en buffer ou encore d'autres astuces avec des resistances en série // ...
Rémy_B
 
Messages: 5143
Inscription: 24 Mai 2001 2:00
Localisation: mons belgique

Message » 12 Juin 2002 11:22

Dans le cas d'interconnexions d'appareils Hifi/HC il doit y avoir le meilleur transfert en tension possible entre la source et le récepteur.

C'est à dire que l'impédance de sortie d'une source (lecteur CD par ex.) doit être extrêmement petite par rapport à l'impédance d'entrée d'un préampli, ainsi le courant débité par la source sera minimum et la chute de tension dans l'impédance interne de la source sera minimum également.

En résumé: à vide ou en charge, l'amplitude du signal en sortie de la source est la même.

Tout ceci pour ne pas perdre de niveau et ne pas trop charger les sources car celles-ci ne sont pas conçues pour débiter du courant.
fabby2
 
Messages: 1086
Inscription: 19 Oct 2001 2:00
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 12 Juin 2002 13:03

Raison pour laquelle il faut se méfier comme de la peste des préamplis passifs dont l'impédance de sortie est haute et variable avec la position du potentiomètre de volume...

Idéalement la source ou le préampli doivent avoir une impédance de sortie faible (de quelques dizaines d'ohms à moins de 600) et celle de l'ampli de puissance doit être élevée (de 20 kohms à 47 kohms, ce dernier chiffre était celui typique des entrées magnéto autrefois). Raison pour laquelle le matos pro sur XLR a toujours une impédance faible en sortie. Dans ce cas là, quelques personnes autorisées, affirment que les caractéristiques des cables deviennent négligeables quand elles sont très importantes dans le cas de sortie sur RCA asymétriques et de haute impédance...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 12 Juin 2002 13:17

Salut

Je me répète mais lorsque l'impédance est équivalente de chaque coté du cable, c'est encore mieux. Cf liaison 600ohm->600Ohm isolé par transfo, le top(sauf pour la bande passante dans le bas du spectre si les transfos sont pourris).

a+
Rémy
Rémy_B
 
Messages: 5143
Inscription: 24 Mai 2001 2:00
Localisation: mons belgique

Message » 12 Juin 2002 13:26

"Lorsque l'impédance de la source et du récepteur sont égales, pour faire simple, la longueur du cable ne modifie pas le signal, le transfert d'energie est optimal. Il est possible d'adapter l'impédance avec un transfomateur, un ampli-op monté en buffer ou encore d'autres astuces avec des resistances en série // ..."


Humm... en theorie oui... en pratique... les sources hifi ne sont pas faites pour debiter du courant. donc: impedance d'entree importante et impedance de sortie faible.

C'est pas haskil qui me contredira!!! ;-)

olivier
reivilo
 
Messages: 738
Inscription: 26 Juil 2001 2:00
Localisation: paris, france

Message » 12 Juin 2002 14:41

Certainement pas cher Reivilo! D'autant que je ne sais pas si l'on trouve des amplis de puissance ayant une impédance d'entrée de 600 ohms. En revanche on trouve des sources et des préamplis symétriques vrais ou symétrisés par mini transfos en sortie (jensen, lundhal) ou étage symétriseurs ayant une impédance égale ou inférieure à 200 ohms.
Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 12 Juin 2002 15:02

Re,

Soit, je n'insiste pas plus... mais je reste sur ma position. Je vois pas comment une liaison sera plus optimisée lorque les impédances sont différentes mais bon, je vais pas me prendre la tête avec vous pour ça ;) En téléphonie par exemple, une ligne dite chargée 600Ohm permet, premièrement de linéariser la courbe de réponse en fréquence dans un plage de fonctionnement bien determinée(300-5khz dans ce cas) et de plus empecher que la cable, sa longueur et autres caractéristiques, influe sur le niveau et la réponse du signal. Même chose en audio, cependant le phénomène de linéarisation de courbe est imperceptible(ou très peu, ce qui fait la différence à l'écoute des cables) car la longueur du cable n'est pas suffisante. Si vous voulez dès que je sors de l'hosto, je ferai quelques mesures/démonstration des différents cas de figures.
Rémy_B
 
Messages: 5143
Inscription: 24 Mai 2001 2:00
Localisation: mons belgique

Message » 12 Juin 2002 15:13

remy,

pour ton exemple, tu as tout a fait raison et je comprends que tu restes sur ta position mais je pense que tu compares 2 choses incomparables.

olivier
reivilo
 
Messages: 738
Inscription: 26 Juil 2001 2:00
Localisation: paris, france

Message » 12 Juin 2002 15:43

J'adore apprendre aussi ça m'intéresse beaucoup!
Car j'aimerais savoir pourquoi les normes se sont fixées sur des impédances différentes en entrée et sortie en hi-fi (basses en sortie, hautes en entrées) et pas sur des impédances égales comme le démontre Rémy qui connaît parfaitement son affaire.
Je n'ai jamais vu ce sujet, cependant hautement intéressant, abordé par une revue quelconque.
J'ai l'impression que bien des problèmes de cables seraient réglés si les normes étaient celles données par Remy. Pourquoi n'ont-elles pas été adoptées? Cela vient-il d'une époque où les lampes régnaient et rendaient impossible une impédance faible en entrée? Je dis p'têtre une connerie? Mais parfois des normes subsistent, héritées de temps anciens, qui n'ont jamais été abandonnées à cause de la compatibilité exigée par le grand marché entre appareils de générations différentes. Par exemple, des appareils produits en France pour le marché français avait un commutateur 110 volts/220 volts alors même qu'il n'y avait plus que quelques petits milliers de foyers connectés en 110 volts...


Alain :D
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 12 Juin 2002 17:42

Re,

"pour ton exemple, tu as tout a fait raison et je comprends que tu restes sur ta position mais je pense que tu compares 2 choses incomparables."

Ah ? il ya différentes lois, formules en fonction de l'application ? Non, l'adaptation d'impédance repose sur le même principe il me semble. Dans le cas des transfos, il est illogique de connecter face à face des transfos d'impédance différente, il y aura des pertes! Sortez vos formules et faites le calcul ;) Attention je ne parle pas du rapport de transformation du trnasfo, qui lui aussi est très important(adaptation impédance interne du circuit préamp ou amplificateur vers une impédance "normalisée"(600ohm par ex) pour les liaisons entre éléments. En fait, je me suis déjà gratté pas mal le crane sur ces problèmes d'adaptation d'impedance lorsque j'ai convertis certains elemtents de mon système en symétrique. Pour les liaisons symétriques, j'utilise des transfos avec une impedance "coté cable"(pas coté composants, variable en fonction du type de circuit) de 600ohm aussi bien au recepteur qu' l'émetteur. Resultat, le signal sortant de la source(coté 600Ohm) est EXACTEMENT le même(surtout en amplitude) lorsqu'il est mesuré à l'entrée du recepteur, sur l'enroulement du transfo d'entrée.

a+
Rémy
Rémy_B
 
Messages: 5143
Inscription: 24 Mai 2001 2:00
Localisation: mons belgique

Message » 12 Juin 2002 17:52

Remy, je commence à comprendre! Tu parles de la liaison entre une source ayant une impédance de sortie identique à l'impédance du transfo mis en entrée dans l'ampli.
Ce qui donne: transfo sortant en 600 ohms en sortie d'étage de sortie de la source ou du préampli ---------cable-------- transfo entrant en 600 ohms directement connecté au circuit de l'ampli dont l'impédance elle-même est plus élevée. Mais ainsi tu transporte la modulation sur une grande longueur de transfo à transfo avec une impédance constante en amont et aval.
Ai-je bien compris?
Il me semble que mon p'tit frère m'a dit qu'il pratiquait ainsi dans son boulot. Il a tout plein de petits transfos de marque jensen dans ses tiroirs. il me dit que c'est meilleur que les ampli op... et bcp plus cher : de mémoire 600F le bout.
Si c'est ça, je crois que nous parlons tous de la même chose mais à un point géométrique différent!

Alain
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 12 Juin 2002 18:16

"Ah ? il ya différentes lois, formules en fonction de l'application ?"

Voui!!! :-)


Tu ne transmets pas de la meme maniere un signal sur cable de 1 metre et sur une ligne de 3 km... heureusement pour la hifi... et tanpis pour le reste.

Tu ne commandes pas un transistor comme tu commandes un transfo.

Tu ne commande pas un transistor comme tu commandes un ampli op,

etc...

Tu bases ton raisonnement sur un truc qui a une impedance d'entree faible. reprends ton raisonnement sur un truc qui a une impédance d'entree elevee... et tu verras qu'on s'affranchit d'adaptation d'impedance.

Adapter une impedance permet de transmettre le maximum d'energie effectivement; sous-entendu de puissance. Or quand tu commandes en tension (i.e intensite négligeable)... tu t'en moques un peu de l'energie.

Du coup ta tension devient sensible a tous ces petits parasytes qui trainent... alors tu blindes... et quand c'est vraiment pourri, tu XLRises et quand c'est encore plus pourri (milieu industriel, pas hifi) tu commandes en courant.

C'est ainsi que je vois les choses... mais je peux me planter. Mes cours d'electronique sont un peu loin. Et je suis de la generation post transfo et tubes. ;-)


olivier
reivilo
 
Messages: 738
Inscription: 26 Juil 2001 2:00
Localisation: paris, france

Message » 12 Juin 2002 18:24

Olivier, tu noteras quand même que dans les milieux pros on utilise encore des transfos en sortie et entrée, dans certains cas, et bien qu'on soit passé au transistors depuis des lustes.
Sinon, je vois pas pourquoi le petit frère achéterait des tout petits transfos pour relier des appareils en usage de sono...
bon je vais lui demander pourquoi exactement ils font ça.
Alain
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales