Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Comment considérez-vous votre installation HIFI ?

Neutre et c'est très bien comme ça.
49
42%
Neutre mais j'aimerais que ca change.
10
9%
Colorée et c'est très bien comme ça.
44
38%
Colorée mais j'aimerais que ca change.
13
11%
 
Nombre total de votes : 116

Quel horreur !!! Mon installation est neutre !

Message » 06 Oct 2003 12:24

Chers Tous,

Comme je suis un rien paresseux, voici un copier/coller de ce que j'ai posté sur un autre forum concernant les enceintes acoustiques mais aussi d'une certaine façon la neutralité d'un système HIFI.

Cordialement,


Udayan.



Chers tous,


Je vais me risquer sur un sujet bateau mais uniquement dans l'espoir d'aider ceux qui débutent dans ce monde pas toujours merveilleux de la HIFI.

En préambule, je voudrais préciser que pour moi la seule recherche est celle d'une illusion crédible lorsque la musique est reproduite.

Donc voilà mes recettes pour choisir des enceintes acoustiques.

1 - Quelle est la taille de la pièce d'écoute ?

Grande et permettant de disposer les enceintes librement elle vous autorise à viser des systèmes trés performants (mais aussi, inévitablement volumineux) et capable de reproduire les niveaux acoustiques réels.

Petite et encombrée elle sera incapable d'accueillir les grands systèmes et encore moins de leur permettre de s'exprimer.

Conclusion : Si votre pièce est petite, il n'est pas raisonnable d'envisager l'achat d'une Voix du théatre avec pavillon multicellulaire (grand sarcophage d'un volume proche de 1 m3) non plus que de viser les niveaux réels.
Ceci ne veut pas dire pour autant que vous serez privé d'un illusion credible mais simplement que pour parvenir à cette illusion vous devrez opter pour une approche différente.

2 - Quels sont vos paramètres de voisinage ?

Pavillon = contraintes quasi nulles

Appartement avec isolation médiocre et voisins grincheux = interdiction des niveaux acoustiques élevés même si par ailleurs votre pièce le permettrait.

3 - Quelle est l'énergie contenue dans votre musique favorite.

Faible par exemple petits ensembles de musique de chambre vous pouvez esperer une reproduction à un niveau réaliste même sans acheter une enceinte gigantesque associée à un ampli "kolossal"

Importante par exemple Jazz fusion, vous devrez, si vos habitudes d'écoutes vous portent vers les forts volumes prévoir une grosse installation.

Pour résumer :

Grande pièce, pas de voisins et moyens financiers importants, pour vous tout est possible.

Si une ou l'autre de ces conditions n'est pas remplie, rien n'est perdu mais il va falloir poursuivre la reflexion.

4 - Quel volume d'écoute préférez vous

Fort volume : dans ce cas vous devez avoir une grande piéce sans voisins et.... mais si ça n'est pas le cas il existe des moyens de tromper nos sens

Volume d'écoute raisonnable voire bas : dans ce cas pas de contraintes particulières.


5 - Rappel sur notre oreille.

Notre oreille n'a pas la même courbe de réponse pour les hauts volumes d'ecoute et pour les bas volumes d'écoute. Autrement dit, en caricaturant à l'extrême nous devenons presque sourds aux graves et aux aigus pour les trés faibles niveaux d'ecoute.

La prise en compte de cette caractéristique par les fabricants d'enceintes acoustiques se traduit généralement de la façon suivante :

Pour ceux de leurs produits qui ne peuvent pas atteindre des niveaux de reproduction proche des niveaux réels (c'est à ces niveaux que notre oreille devient linéaire) les fabricants compensent nos déficiences physiques en augmentant l'energie rayonnée par leurs produits dans l'aigu et le bas médium.

Les produits ainsi conçus ne sont pas vraiment "haute fidelité" mais ils sont infiniment plus agréables à écouter que ceux qui ne disposent pas de cette accentuation. En fait ils recréent une illusion plausible à un niveau acoustique moindre.

Ceci nous conduit à la conclusion surprenante que le meileur système pour reproduire la musique n'est pas forcément le plus linéaire. Et toc, un gros coup de pied dans la fourmillière des idées reçues!

En guise de conclusion je dirai qu'il est impossible de dissocier la chaine de reproduction de la pièce dans laquelle elle sera disposée.

Le meilleur système, si vous pouvez vous permettre d'approcher les niveaux acoustiques réels sera effectivement celui qui est le plus linéaire mais il deviendra moins agréable si vous le faite fonctionner à des niveaux plus faibles (en fait ce n'est pas le système qui perd sa linéarité à bas niveau, c'est notre oreille, ce qui revient au même).

Si par necessité ou par choix vous décider d'écouter la musique moins fort "qu'en vrai", alors le meilleur système sera celui qui accentue les fréquences graves et aigues. Ceci dit ce système en admettant qu'il soit capables de reproduire les niveaux réels sera dans ce cas beaucoup trop généreux dans le grave et l'aigu.


Conclusion N° 2.

Si chaque fois que vous écoutez de la musique vous le faite à un niveau réel alors vive la linéarité extrême mais si cela ne vous arrive que de temps à autres préférez un système moins neutre. La HIFI comme toute chose en ce bas monde est une affaire de compromis et d'équilibre.


En espérant vous avoir aidé, j'attends toutes les critiques sur ce long message et tenterai d'y répondre avec plaisir.


Oz
Udayan
 
Messages: 637
Inscription: 25 Sep 2003 15:14
Localisation: Centre - Loir et Cher
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Oct 2003 12:24

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Oct 2003 13:07

JB14 a écrit: .....
Et que ceux qui l'invoquent rituellement (mes enceintes Diva truc ou BW machin sont neutres, elles, si ça ne marche pas c'est parce que l'ampli, la salle, la source, la belle-mère etc..) devraient parfois réaliser qu'ils sont d'authentiques - quoique involontaire - générateurs de fous rire...
Pourquoi pas d'ailleurs.
Bonnes écoutes
JB

... t'es plutot pas mal non plus dans le genre fou rire :lol: ,
au fait, t'en connais des enceintes "neutres" ?
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 06 Oct 2003 13:54

Udayan a écrit:
...... j'attends toutes les critiques sur ce long message et tenterai d'y répondre avec plaisir.
Oz


Critiquer le bon sens, tu n'y es pas ! :o

Bravo pour cette exposition aussi limpide à laquelle je souscris pleinement, qui finalement verbalement approcherait ce que certains d'entre nous essayons de transmettre avec plus ou moins de bonheur, à travers le clavier. :-?

Les paramètres acoustiques que tu as énumérés représentent les conditions que je qualifie d'objectives. Ce que l'on apprécie ensuite bascule naturellement du côté subjectif, mais une description plus précise des goûts de chacun permettrait de mieux interprèter un CR par exemple. Dire que l'on a écouté un zinzin sur telle musique est une chose, mais préciser de plus que l'on a écouté le-dit zinzin sur la musique à laquelle on est tout particulièrement sensible n'en est que mieux (car ce n'est pas toujours le cas). En effet, à travers ce point, celà nous permet de savoir si le zinzin est prédisposé à tel ou tel volume d'écoute ou encore si l'on a "idéalisé" ses qualités de reproduction. Mais on s'éloigne de plus en plus des concepts de transparence ou neutralité !
fraric
 
Messages: 1089
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 06 Oct 2003 13:59

LaurentV a écrit:Quant aux considérations de mesures de la neutralité j'ai l'impression, même si je n'ai pas compris la moité du quart de ce qui à été écrit par Fsin entre autre, qu'on est pas sorti de l'auberge en matière d'exactitude sur les mesures, critère objectif s'il en est.
Bon alors je te résume:

1. neutralité = transparence = fidélité. Dont on pourrait déduire que la question du sondage est : "une chaine haute fidélité doit-elle fidéle ?" :o

2. J'ai montré que, sous peu que l'on prenne une définition physique et donc objective de la neutralité, elle est mesurable.

Mais effectivement, il semblerait qu'un certain nombre de personnes soit attaché à une définition de la neutralité utilisant l'oreille comme instrument de mesure et soit donc attaché à une définition subjective. De là je pense cette impossibilité à dialoguer et à se comprendre.

Seb.
Dernière édition par Fsin le 06 Oct 2003 14:14, édité 1 fois.
Fsin
 
Messages: 3454
Inscription: 31 Aoû 2003 22:33
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Oct 2003 14:13

JB14 a écrit:PS: Jean-Pascal a proposé un protocole simple, réfutable au sens de Popper, permettant de juger du degré de transparence d'un système. Personnellement, je serais curieux de connaître le protocole simple, rigoureux, réfutable, permettant de juger du degré de neutralité d'un système... Et on le propose à dix des plus réputés constructeurs mondiaux, chiche ?
La définition t'a déjà était donné.
"Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre."

Seb.
Fsin
 
Messages: 3454
Inscription: 31 Aoû 2003 22:33
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Oct 2003 14:20

Udayan a écrit:en fait ce n'est pas le système qui perd sa linéarité à bas niveau, c'est notre oreille, ce qui revient au même
Ce qui du point de vue de l'utilisateur revient au même.

Très intéressant ton post.

Conclusion No3 : le pré-ampli idéal devrait prendre en compte le volume sonore de sortie pour compenser la non-linéarité de l'oreille. Messieurs les constructeurs, au boulot.

Seb.
Fsin
 
Messages: 3454
Inscription: 31 Aoû 2003 22:33
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Oct 2003 15:15

Conclusion No3 : le pré-ampli idéal devrait prendre en compte le volume sonore de sortie pour compenser la non-linéarité de l'oreille. Messieurs les constructeurs, au boulot.

Seb.


Mais ça existait il y a quelques années. C'était le famaux "loudness". Chez Yamaha, la correction était même fonction de la position du bouton volume ou bien le loudness était commandé par un potentiomètre et couplé à l'affaiblissement du volume.

Hélas, les constructeurs ont décidé que c'était trop cher.


Udayan
Udayan
 
Messages: 637
Inscription: 25 Sep 2003 15:14
Localisation: Centre - Loir et Cher
  • offline

Message » 06 Oct 2003 16:13

LaurentD a écrit:
JB14 a écrit: .....
Et que ceux qui l'invoquent rituellement (mes enceintes Diva truc ou BW machin sont neutres, elles, si ça ne marche pas c'est parce que l'ampli, la salle, la source, la belle-mère etc..) devraient parfois réaliser qu'ils sont d'authentiques - quoique involontaires - générateurs de fous rire...
Pourquoi pas d'ailleurs.
Bonnes écoutes
JB

... t'es plutot pas mal non plus dans le genre fou rire :lol: ,
au fait, t'en connais des enceintes "neutres" ?


Les générateurs de fous rire sont des appareils dont la neutralité s'évalue facilement en lisant les tests rigoureux publiés dans les revues spécialisées.

Des enceintes neutres, évidemment que j'en connais, tu penses bien !
Les miennes par exemple, qui sont très neutres, et donc si elles ne te convenaient pas, c'est peut-être parce que tu préfères des enceintes à la coloration flatteuse qui etc....

Non, naturellement je n'en connais pas, puisque je ne sais pas ce que c'est, comme tout le monde.

Je peux par contre, comme beaucoup, parler de familles sonores d'enceintes et de ce que je perçois comme des qualités et des défauts (faut pas que je me lâche, là...) de telle ou telle enceinte, écoutée dans un contexte donné.

Mon grand âge et ma surdité qui s'avance à grand pas me laissent toujours pantois sur au moins un point : c'est quand même incroyable le peu de progrès qui ont été fait sur les enceintes accoustiques depuis... disons 20 ans. J'ai écrit le peu, j'ai pas écrit l'absence.

Rituellement, on entend (dans les magasins) et on lit (dans les revues scientiques qui soutiennent la Hifi en France) que la dernière production de la dernière marque à la mode enterrerait tout le reste : Wilson Audio, Martin Logan, Revel, Dynaudio, Thiel, BW [qui avait pré-vendu sa gamme Nautilus dans le monde entier aux revendeurs, avant même que qui que ce soit n'ait écouté un seul prototype, trop fort ces gens là...], JM Lab Utopia, Divatech (le p'tit dernier qui monte sur le forum, avec des vendeurs très.... "vendeurs", disons), System Audio, Triangle bien sûr, Linn etc, etc...

Je ne veux pas le dire trop fort, tout le monde doit vivre. Mais l'histoire racontée par Jérôme Bertino devrait être lue avec beaucoup d'attention.

Ce n'est pas facile de trouver mieux 20, voire 30 ans après. Je n'ai pas dit que c'était impossible. Mais c'est souvent à des prix délirants, et les qualités nouvelles se paient souvent par des défauts que je trouve personnellement rédhibitoires, comme par exemple une propension à générer l'ennui ( ex :....) ou bien une surdéfinition dans le medium aigu (ex : ...), ou une absence totale de réalisme de la scène sonore, surtout dans le TTHG (chanteuses de 3 mètres, etc.).

Il y a des exceptions, mais j'avoue... que j'ai du mal à cîter une enceinte récente 3 voies qui n'ait pas, à mes oreilles je précise, de défauts rédhibitoires. Disons à moins de 10 000 écus, on va compter large et généreux. Je précise que je suis loin d'avoir tout écouté.
Tu en connais ?

Dans le même ordre d'idée, pour Fsin, il y 30 ans (près de 40 ans même), on avait déjà inventé le loudness variable avec le bouton de volume, si.
C'était Mac Intosh, et c'est même sur l'antiquité de préampli que j'ai (le C26). De là à dire que ce dispositif permet de s'approcher plus près de près de la neutralité, c'est une autre paire de biscottes, je préfère lâcher prise, là...

Maintenant, on a sans doute fait des progrès dans la transparence, un peu, que l'on peut appréhender en suivant l'expérience simple proposée par Jean pascal.
Mais comme le faisait remarquer finement Marc 75 je crois, il est rare que la très grande "transparence" se fasse en même temps qu'une perception qui paraisse plausible du rendu de la matière des instruments.

Et donc de là à penser que cette "qualité" s'accompagne de défauts plus insupportables encore à l'oreille, hé... je ne franchis pas forcément le pas, mais je réfléchis.

Et même sur le système de JYK, si la transparence était du plus haut niveau (on est pas dans le cadre d'un système domestique, on est dans une écurie de formule 1), je n'étais pas le seul à me poser des questions sur la matière dans le bas medium..., pour ne pas parler des défauts de la source (le CD, souvent, pffff...). Affaire à suivre.

Je ne sais pas si je t'ai répondu, tu diras bien...
Bonnes écoutes
JB
JB14
 
Messages: 335
Inscription: 14 Jan 2002 2:00
  • offline

Message » 14 Oct 2003 4:13

Udayan a écrit:Mais ça existait il y a quelques années. C'était le famaux "loudness". Chez Yamaha, la correction était même fonction de la position du bouton volume ou bien le loudness était commandé par un potentiomètre et couplé à l'affaiblissement du volume.

Hélas, les constructeurs ont décidé que c'était trop cher.


Udayan


Je ne pense pas que ce soit une question de prix : des appareils bon marché en étaient dotés. le problème, à mon avis, c'est qu'il était difficile d'avoir un loudness fonctionnant convenablement sans que le préampli "sache" ce que tu as comme enceintes. d'où une nouvelle race d'égaliseur agissant en temps réel à l'aide d'un micro. le loudness est tombé en désuétude, mais remplacé sur nombre de mini-chaines par des dizaines de dsp. en revanche, sur le hdg, on a souvent honte d'intégrer ne serait-ce qu'un controle des grave et des aigus. à faible niveau, c'est pourtant l'idéal : on remonte manuellement grave et aigus. c'est assez facile avec une enceinte linéaire, en revanche avec une enceinte dont le médium est artificiellement creusé, il y aura un seul niveau d'écoute idéal : celui où la courbe devient droite phisiologiquement au niveau de l'oreille, toujours différente de celle du voisin. sans compter les mariages plus difficiles avec l'amplification qui elle-même n'est jamais parfaitement linéaire.
personnellement j'ai pris le parti d'un préampli raisonnablement transparent (si tant est que cela existe) d'enceintes raisonnablement transparentes, des cables pas trop exotiques, et jouer en définitive sur un seul et unique paramètre : l'amplification. l'étape suivante, ce sera l'égaliseur. la technologie est prometteuse, mais encore trop onéreuse pour du matériel se démodant en quelques mois.
dean manson
 
Messages: 485
Inscription: 21 Juil 2003 4:11
Localisation: Paris

Message » 20 Oct 2003 14:23

Bonjour a tous
etant un petit nouveau je me permet juste de donner mon petit avis avec
mes mots a moi.

Tout d'abort je pense que la NEUTRALITE et la TRANSPARENCE tant
recherchés est une UTOPIE d'audiophile, pouquoi.

depuis des mois et des mois que je lis ce forums sans intervenir j'enttend
toujours que le plus court chemein est un fil droit dans les equipements,
comme ceci n'est pas possible je part donc du fait que la reproduction de
la musique depend de plusieurs facteurs :

-l'acoustique de la salle de concert (live)
-les micros utilisés
-les autres equipements de prise de son
-les reglages du preneur de son selon sa conception
-les equipements du studios d'enregistrement
-la conception que fait l'expert du studion sur la musique en question

Pour toutes ces raison un CD parfait n'existe pas et n'existeras jamais car
il depend de tous les facteurs sités.

Pour se raprocher de ce son du CD, tous les systemes de reproduction
a domicile trichent un peut afin afin de rendre plausible notre perception
qui comme chacun le sait differe enormement d'une personne a une
autre selon .......

Selon je que j'ai ausi appris des differentes lectures, chaque element de
HIFI a une signeture sonore (selon les conposants et les shemas utilisés):

-Lecteur de CD
-PreAmp (tube ou totor)
-AMP (tube ou totor)
-Enceintes
-sans oublier les cables quie apparament apportent ausi une signature
sonore.

Partant de toutes ses donnés, le but principal pour un audiophile est de
reussir le mariage de plusieur equipements afin de rendre cette
reproduction plausible qui puisse FLATTER ses sens selon le type de
musique qu'il ecoute.

Pour toutes ces raisons je pense vraiment que la NEUTRALITE n'est
vraiment pas universelle, car ce qui est neutre pour une personne
paraitra beaucoups COLORE pour une autre personne.

L'idée farfelue qui circule comme quoi le correcteur de TONALITE est
nefaste pour le son ne me smble pas fondés, car la dite correcteur si
elle est bien faite permetra de se raproché facilement du son original
(selon le type de musique ecouté....)

Pour moi le meilleur systeme (ou mariage) est un syteme EQUILIBRE
et ce systeme est toujours plus ou moins COLORE selon l'association.

PS:
Je ne pense pas qu'un systeme qui sonne tres bien avec de la musique
classique puisse sonner egalement tres bien avec de la musique
africaine, sans COLORATION ne serais que minime.

Cnclusion:
comme le CD parfait n'existe pas (ni la prise de son) ni les equipements;
le but du jeux ne serait il pas de posseder un syteme qui permet
d'EQUILIBRE la COLORATION selon le type de musique ecouté et selon
notre GOUT personnel?

je m'excuse d'avance si ma theorie vous sembles incomprhensible, mais
je pourais facilement vous faire une DEMO avec de la musique
AFRICAINE et certainement de la musique CLASSIQUE avec l'aide de
quelqu'un comme HASKIL (car je ne comprend rien avec du classique).

A+
wolofobougou
 
Messages: 45
Inscription: 21 Mai 2003 23:20
Localisation: RP

Message » 20 Oct 2003 14:31

Et bien bienvenue à toi wolofobougou, dis moi, ça n'a strictement rien à voir avec le sujet mais ne serais-tu pas d'origine sénégalaise (de l'ethnie des wolof) ?

Renzo :wink:
RENZO
 
Messages: 1437
Inscription: 06 Nov 2002 19:57
  • offline

Message » 20 Oct 2003 14:50

RENZO a écrit:Et bien bienvenue à toi wolofobougou, dis moi, ça n'a strictement rien à voir avec le sujet mais ne serais-tu pas d'origine sénégalaise (de l'ethnie des wolof) ?

Renzo :wink:



Salut RENZO

Il existe un quartier au MALI appelé WOLOFOBOUGOU (c'est a dire litterellement le quatier ou sejournaint les immigrants WOLOF du SENEGAL)
d'ou mon PSEUDO.

A+
wolofobougou
 
Messages: 45
Inscription: 21 Mai 2003 23:20
Localisation: RP

Message » 20 Oct 2003 15:10

Et le bambara ?
fraric
 
Messages: 1089
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 20 Oct 2003 15:19

wolofobougou a écrit:
RENZO a écrit:Et bien bienvenue à toi wolofobougou, dis moi, ça n'a strictement rien à voir avec le sujet mais ne serais-tu pas d'origine sénégalaise (de l'ethnie des wolof) ?

Renzo :wink:



Salut RENZO

Il existe un quartier au MALI appelé WOLOFOBOUGOU (c'est a dire litterellement le quatier ou sejournaint les immigrants WOLOF du SENEGAL)
d'ou mon PSEUDO.

A+



Anioula et netara :wink:

Philippe
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 20 Oct 2003 15:29

fraric a écrit:Et le bambara ?


Salut FRARIC

Bien vue je suis un BAMBARA du MALI (ouest AFRIQUE), qui habitais le
quartier des immigrants WOLOF.
Ceci explique mon gout prononcé pour la musique MANDINGUE qui comme
vous le savez tous regroupe (MALI,SENEGAL,GAMBIE,GUINEE).
l'un des ambassadeur le plus doué n'est autre que ALI FARKA TOURE, ROKIA
TRAORE, et BOUBAKAR TRAORE (BLUES AFRICAIN composé d'une melodie
suave et tendre, reproductible uniquement qu'avec un tres bon
systeme COLORE).

PS:
BOUBACAR TRAORE est en concert le MARDI 11/11 à 14H30 à MANTES la JOLIE.
Pour ROKIA TRAORE C'etais le week end passé.

A+
wolofobougou
 
Messages: 45
Inscription: 21 Mai 2003 23:20
Localisation: RP


Retourner vers Discussions Générales