Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot] et 22 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Son trop froid. haut medium accentué.

Message » 02 Mar 2005 12:42

Je me suis mal exprimé en fait il vaudra mieux avoir une grande salle mais plus important que tout avoir une grande longeur. Car ce principe s'appuis sur les sons réfléchis à l'arrière des enceintes pour la profondeur et sur les cotés pour la largeur de l'image stéréo.
Ca impose donc une salle d'un certain volume d'autant plus qu'il faut éloigner les enceintes des paroies.
Dans le cadre d'une salle absorbante à l'arrière de l'auditeur.

Ai je répondu à ta question ?
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Mar 2005 12:42

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Mar 2005 13:31

nico- a écrit:A mon avis ca n' a rien à voir : un bon placement ne dispense pas d' avoir de bonnes enceintes electroniques et de bons cables et inversement.
Les deux sont importants.


Certes nico-, une bonne acoustique ne dispense pas d'avoir du bon matériel, mais avoues qu'il n'est pas inutile non plus de rappeler dans des topics comme celui-ci que le meilleur matériel donnera des résultats pitoyables dans une acoustique désastreuse...avec toute la palette de nuances que cela suppose...

Il faut aussi rappeler que la hifi commence par une bonne adéquation entre les enceintes et le local d'écoute..Je ne crois pas me tromper en affirmant que, trop souvent, les audiophiles peu expérimentés sont plus prompts à incriminer leur matériel que l'acoustique du local..

l'acoustique d'une pièce dépend de tellement de facteurs liés aux volumes, à la formede la pièce, au mobilier, à la disposition des enceintes et aux matériaux de construction qu'une chaine composée des mêmes éléments sonnera très différemment d'un local à l'autre...c'est tellement évident qu'on arrive à l'oublier :D

En allant plus loin, on peut même se demander si, en fin de compte, les constructeurs d'enceintes tiennent suffisamment compte des impératifs des consommateurs qui sont en fin de compte souvent les mêmes...En effet,la plupart d'entre nous est confrontée aux mêmes problèmes qui reviennent sans arrêt : on a souvent des espaces plus petits qu'il ne faudrait pour installer idéalement sa chaine avec toujours le même souci du manque de recul par rapport au mur arrière et par rapport aux murs latéraux..il y a aussi toujours un truc qui gêne..et comme nous ne sommes pas tous crésus, il faut composer avec les quelques mètres carrés et l'environnement dont on dispose 8)

c'est là que les solutions proposées par les constructeurs ne facilitent pas toujours les choses...entre (pour ne citer que deux exemples) les biblios dont la principale caractéristique est de ne pas fonctionner dans une bibliothèque, les évents arrières qui demandent un recul que la majorité des locaux ne permettent pas, on pourrait penser que ,déjà, des enceintes moins sensibles à leur environnement immédiat faciliteraient bien les choses...

Donc il faut faire attention à tout ça avant un nouvel achat et lorsqu'on n'est pas très content de son matériel..ça vaut pafois le coup de vérifier si l'on a fait ce que l'on pouvait faire pour améliorer le traitement acoustique de sa pièce et optimisé au mieux son installation avant de mettre son matos dans les petites anonces...celà peut réserver de bonnes surprises et faire faire de belles économies :idee:

Blounote :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 02 Mar 2005 13:41

Bien sur que c' est important... mais il y a tellement de choses importantes qui semblent evidentes et pourtant... faire des ecoutes par exemple avant d' acheter le premier ou le deuxieme truc venu encensé sur le forum.

Mais bon encore une fois : un bon materiel dans une acoustique pas bonne sera toujours meilleur qu' un mauvais materiel dans la meme piece, ca ne joue pas sur le meme plan.
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 02 Mar 2005 15:45

abricot a écrit:Salut Nico,
OK. Mais vaut il mieux faire des essais de placement d'enceintes/meubles ou changer souvent ses électroniques enceintes ... cables... pour transcender son installation ? :wink:


Ben, la réponse est simple : essais de placement d'enceintes/meubles ! Evidemment !

N'importe quelle chaine hifi de qualité, quel que soit son prix, s'exprimera au mieux si les enceintes sont convenablement placées dans une acoustique plausible.

Raison pour laquelle, et c'est arrivé à plusieurs forumeurs de s'apercevoir de ça, des chaines modestes sonnent parfois admirablement bien chez des gens qui ont la chance d'avoir une acoustique de pièce sans défauts gênants.

Et, à l'inverse, tous les forumeurs qui fréquentent les salons auront remarqué que des chaines de grande valeur, en prix comme en qualité, sonnent comme des casseroles dans des auditoriums affublés de tels défauts qu'ils annihilent non seulement les qualités intrinsèques des matériels présentés mais en plus créent des défauts qui ne leur sont pas imputables.

Une bonne chaine à 3000 euros tout compris idéalement placée dans une pièce adaptée sonnera toujours bien mieux qu'une chaine à 30 000 euros tout compris placée dans une pièce à l'acoustique déficiente.

Et plus la chaine est de qualité, plus la bande passante reproduite est large et homogêne, plus le niveau d'écoute est élevé et plus l'acoustique de la pièce prend le dessus.

C'était décidément un excellent sujet !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Mar 2005 16:29

Contre les idées reçus.
Juste un petit détail il est arrivé qu'une mauvaise instal sonne mieux (ou plus cohérent dirons nous) dans un mauvais local qu'une bonne chaine. C'est parfois le cas.
Sans pour autant dire qu'avec du BlueSky Carrefour ça sonne mieux qu'une véritable chaine HIFI.

Exemple:
justement comme le dis ce post souvent les gens touvent leur son agressif dans le médium. Sans trop me mouiller, beaucoups, voir une majorité des maisons sont cloisonées par du placo platre (absorbant le grave et réfléchissant le medium aigu). D'ailleur même si tout les murs ne sont pas en platre mais seulement 1 ou 2 (souvent le plafond) ça suffira pour être super médium et ne parlons pas du carrelage.

Dans l'hypothèse de deux systèmes identiques d'un point de vu qualitatif mais de courbe de réponses différentes.
Donc une instal neutre et homogène (courbe de réponse plane sensée être l'idéal) se véra diminuée dans le grave et augmenté dans le haut médium principalement. Ca sonnera agréssif et pas chaleureux.
Alors que ce même local avec un système ayant de l'embonpoint dans le grave et creux dans le haut médium, le défaut de la pièce sera compensé ça sonera mieux.

C'est ce que les pro compensent par un équaliser et ce que les HIFIstes compense avec différentes combinaisons, d'electronique, de cables, etc...
Les différents matos existent bien plus pour cette raison que pour des gouts divergents, un instrument réel ne change de son qu'en fonction de l'acoustique.
Pour une chaine HIFI même punition, car théoriquement il n'y a qu'une façon de reproduir de la musique. A la limite les gouts ne devraient pas intervenir.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 02 Mar 2005 16:33

c'est un excellent sujet en effet, qui m'a donné l'idée de revenir sur un topic dans lequel les forumers étaient invités à partager les solutions qu'ils avaient trouvées pour cohabiter avec leur chaine hifi...c'est toujours d'actualité finalement.

http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?t=29752557

blounote :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 02 Mar 2005 16:48

chris.coustal a écrit:Je me suis mal exprimé en fait il vaudra mieux avoir une grande salle mais plus important que tout avoir une grande longeur. Car ce principe s'appuis sur les sons réfléchis à l'arrière des enceintes pour la profondeur et sur les cotés pour la largeur de l'image stéréo.
Ca impose donc une salle d'un certain volume d'autant plus qu'il faut éloigner les enceintes des paroies.
Dans le cadre d'une salle absorbante à l'arrière de l'auditeur.

Ai je répondu à ta question ?


Oui, j'ai l'impression d'avoir compris : en fait, plus une pièce est petite et plus les réflexions latérales (et celles derrières les enceintes) , relativement proches dans le temps du son direct, risquent de brouiller la scène sonore.

La solution idéale ne serait-elle pas, quelque-soit la taille de la pièce, de :
- diffuser le son derrière les enceintes jusqu'au niveau des reflexions primaires.
- d'absorber le son derrière l'auditeur

A+
Michel
:wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 02 Mar 2005 16:49

Effectivement BLOUNOTE le post est sympa je n'ai fait que le survoller. Mais il rappel bien que faire un traitement acoustique dans une petite pièce n'est pas chose aisée, d'autant plus si ce n'est pas une salle dédiée.
Problème de place d'orrientation d'estétisme (surtout pour les gouts de madame). C'est le pain cotidien du mélomane hifiste en perpétuelle quête du son absolu. Surtout quand il ne posséde pas un chateau et la fortune.
Il reste cepandant des choses à faire, en combinant l'expérience de diversses personnes on arrive à des solutions. Même si tout n'est pas toujours réalisable on peut toujours trouver des choses ingénueuses et efficasses.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 02 Mar 2005 17:06

chris.coustal a écrit:Il reste cepandant des choses à faire, en combinant l'expérience de diversses personnes on arrive à des solutions. Même si tout n'est pas toujours réalisable on peut toujours trouver des choses ingénueuses et efficasses.


la clef du problème est bien là :wink:

un tapis, un canapé, des rideaux des repositionnements et autres petites astuces permettent de résoudre pas mal de problèmes...je crois qu'il ne faut pas non plus oublier les égaliseurs qui peuvent éviter certains travaux lourds ou disgracieux :idee:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 02 Mar 2005 17:26

Michel K a écrit:Oui, j'ai l'impression d'avoir compris : en fait, plus une pièce est petite et plus les réflexions latérales (et celles derrières les enceintes) , relativement proches dans le temps du son direct, risquent de brouiller la scène sonore.

La solution idéale ne serait-elle pas, quelque-soit la taille de la pièce, de :
- diffuser le son derrière les enceintes jusqu'au niveau des reflexions primaires.
- d'absorber le son derrière l'auditeur


Non justement ce principe cherche à augmenter les première réflexions et de préférances proches dans le temps, sinon cela créer un écho.
Plus l'écart sera grand plus il sera perceptible, donc mauvais. Les réflexions latérale de ce principe sont là pour créer la sensation de largeur sonore que des enceintes directives n'ont que trop peu.
Ce principe sert plus souvent pour les salles de spectacle non amplifiées (opéra, théatre...).

La solution idéale pour la HIFI en générale, donc des enceintes peu directive en moyene l'ouverture tourne dans les 60 dégrés voir plus. C'est au contraire de l'absobant dérrière les enceintes et diffusant dérrière le point d'écoute.
C'est plus facilement réalisable et c'est la solution la plus courante, voir par example les grosses configs dans des salles dédiées Japonaise qu'on retrouve fréquament dans la NRDS.
C'est d'ailleur la même solution que choisissent la plupart des studios pro.

En résumé:
une salle s'utilise de préférence dans la longeur, on place de l'absorbant dérièrre les enceintes et au moins sur le 1er tier des murs latéraux.
Les murs latéraux seront absorbant (moquette et tapis mureaux).
La partie arrière (dérière l'auditeur) sera diffusante, voir un peu sur les cotés arrières (surtout valable pour le Home-cinéma).
Si le sol est réverbérant le plafond devra absorber et vis versa.
Alterner de façon non symétrique absorbant, réfléchisant et diffusant, le plus souvent s'avèrre être la meilleure solution.
Eviter à tout prix des surfaces réfléchissantes parrallèles, c'est le pire (cas des mur en placo).
Si vous faites construir une maison, des paroies non parralllèles evitent les ondes stationnaires.
Dernière édition par chris.c le 02 Mar 2005 17:53, édité 1 fois.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 02 Mar 2005 17:48

blounote a écrit:la clef du problème est bien là :wink:

un tapis, un canapé, des rideaux des repositionnements et autres petites astuces permettent de résoudre pas mal de problèmes...je crois qu'il ne faut pas non plus oublier les égaliseurs qui peuvent éviter certains travaux lourds ou disgracieux :idee:


Tout a fait je te rejoins,
par contre égaliseur je suis pas trop pour si on peu éviter, c'est mieux.
Surtout sur des grosses configs, ou justement on évite au maximum de rajouter des artifices (moins de fil, de connexion,ampli sans réglage sauf volume, afficheur éteins=plus musical...).
Cela reste un taitement numérique ou un réglage artificiel.

De plus c'est limité car tout bon équaliser reste tributaire de la salle (on en revien au début).
Même un super système ultra pointu avec le meilleur égaliseur du monde bien réglé, dans un gymnase n'enlèvera pas la réverb et les échos.

Il faut aussi savoir s'en servir, je ne compte plus le nombre d'égaliseurs que j'ai vu avec les curseurs courbe en U (autant mettre le loudness). Même dans la SONO ou les gens sont sensés savoir s'en servir j'ai vu ça en pagaille. Et franchement c'est pas si évidant que ça à mettre en oeuvre (reconnaitre qu'on manque 3dB de 2500hz et 6db de trop en 18k, hard quand même).

Par contre c'est vrai que c'est plus rapide à installer, c'est moins cher qu'un traitement acoustique (fait par un cabinet). C'est plutôt éfficace et pratique pour des petites salles, oû l'on peut difficilement faire des changements.
Pour un système modéré c'est une solution à ne pas exclure, mais a mon avis, dans la mesure du possible à faire en dernier recour.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 02 Mar 2005 17:54

Il me semble que les dimensions de la salle d'écoute et le gabarit des enceintes influent considérablement sur le résultat. Mon salon fait 23 m2 et 3m sous plafond avec de larges ouvertures sur les côtés. Avec mes JMR Evolution3 le résultat est très bon, avec parfois une résonnance qui apparait vers 200/250 hz.

J'ai eu récemment chez moi pendant 4 jours une paire de Dynaudio C2 (1,55m, 2hp medium-grave, 2 tweeters). Le grave (remarquable au demeurant) était prépondérant au point que toute les attaques étaient molles, l'aigu semblait n'avoir aucune énergie. Les musiciens étaient tous complètement anémiés !

J'ai écouté les mêmes enceintes dans une pièce de 45 m2, là amélioration sensible avec un bien meilleur équilibre tonal. Malgré tout les Dynaudio C2 m'ont semblé "très propres sur elles", assez ennuyeuses, on reste en dehors de la musique. Mais ce n'est plus un problème de salle d'écoute.

Ce que j'ai retenu de cet essai c'est que la taille de l'enceinte doit correspondre à la taille de la pièce, ni trop grosse, ni trop petite.

Que les "pros" excusent ma naïveté. Je découvre actuellement que le choix d'une enceinte est infiniment plus complexe que de changer de lecteur, d'ampli ou de cable.
jeandl
 
Messages: 825
Inscription: 17 Fév 2005 1:53
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 02 Mar 2005 17:58

chris.coustal a écrit:
Michel K a écrit:Oui, j'ai l'impression d'avoir compris : en fait, plus une pièce est petite et plus les réflexions latérales (et celles derrières les enceintes) , relativement proches dans le temps du son direct, risquent de brouiller la scène sonore.

La solution idéale ne serait-elle pas, quelque-soit la taille de la pièce, de :
- diffuser le son derrière les enceintes jusqu'au niveau des reflexions primaires.
- d'absorber le son derrière l'auditeur


Non justement ce principe cherche à augmenter les première réflexions et de préférances proches dans le temps, sinon cela créer un écho.
Plus l'écart sera grand plus il sera perceptible, donc mauvais. Les réflexions latérale de ce principe sont là pour créer la sensation de largeur sonore que des enceintes directives n'ont que trop peu.
Ce principe sert plus souvent pour les salles de spectacle non amplifiées (opéra, théatre...).

La solution idéale pour la HIFI en générale, donc des enceintes peu directive en moyene l'ouverture tourne dans les 60 dégrés voir plus. C'est au contraire de l'absobant dérrière les enceintes et diffusant dérrière le point d'écoute.
C'est plus facilement réalisable et c'est la solution la plus courante, voir par example les grosses configs dans des salles dédiées Japonaise qu'on retrouve fréquament dans la NRDS.
C'est d'ailleur la même solution que choisissent la plupart des studios pro.

En résumé:
une salle s'utilise de préférence dans la longeur, on place de l'absorbant dérièrre les enceintes et au moins sur le 1er tier des murs latéraux.
Les murs latéraux seront absorbant (moquette et tapis mureaux).
La partie arrière (dérière l'auditeur) sera diffusante, voir un peu sur les cotés arrières (surtout valable pour le Home-cinéma).
Si le sol est réverbérant le plafond devra absober et vis versa.
Alterner de façon non symétrique absorbant, réfléchisant et diffusant, le plus souvent s'avèrre être la meilleure solution.
Eviter à tout prix des surfaces réfléchissantes parrallèles, c'est le pire (cas des mur en placo).
Si vous faites construir une maison, des paroies non parralllèles evitent les ondes stationnaires.


Je ne comprends plus... :cry:

S'il vaut mieux un faible écart (dans le temps) entre le son direct et les réflexions primaires, une petite pièce fait donc mieux l'affaire qu'une grande (la grande pièce risquant de créer une sensation d'écho)?
Si les réflexions primaires sont positives, pourquoi-donc faudrait-il mettre de l'absorbant derrière les enceintes et sur les murs latéraux?

Jusqu'aujourd'hui, ce que je croyais avoir compris, c'est que :
- les réflexions primaires étaient néfastes à la précision de la scène sonore
- la diffusion autour des enceintes était favorable à la sensation d'ouverture

Je finirai bien par comprendre :wink:
Excuse-moi d'insister ; à terme j'envisage de me faire une pièce dédiée chiadée (mur non //, absorbants, diffuseurs...)

A+
:wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 02 Mar 2005 18:23

jeandl

Je ne dirais pas forcément qu'une grosse enceinte va forcément pas corespondre à un petit volume. C'est vrai que ce cas est difficile à mettre en oeuvre mais existe.

Une de mes plus belles écoute fut dans un 20m2 utilisé dans la largeur avec un plafond de 2m20 ou il y avais deux caisson de 38cm, deux enceintes altec du même gabarit que les voies du théatre (environ 1m*1m*1m5) avec 2 HP de 30cm chacune, plus 2 un haut médium de 20cm JBL suspendu avec 2 moteur 1pouce TAD à trompe en bois massif. Amplification 4 ampli divers et filtres actifs le tout avoisinant pleins pot 1000W.
Effectivement faut pas pousser trop fort ou tu meur étoufé mais qualitativement le mec Ingénieur du son depuis des années a réussi une super instal.
Pour infos il utilisait un Egaliseur 2*31 bandes.

Sinon effectivement les cas sont rares et plus on a de volume plus c'est util pour l'image sonore et pour le grave. Une grande salle te permet d'éviter des obstacle direct avec le son, tu peu moduler la dispositon du mobilier , des enceintes, c'est un attout majeur.

Pour finaliser oui il vaut mieux pour une petite salle avoir un ensemble plus modeste en volume.
C'est plus simple, mais il n'est pas interdit de tenter le coup pour plus gros, faut quand même pas avoir la tête dans les HP. :D
Et puis malgrès ça, il vaut mieux avoir des très bonnes bibliothèques que des mauvaises collones.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 02 Mar 2005 18:51

Michel K a écrit:Je ne comprends plus... :cry:

S'il vaut mieux un faible écart (dans le temps) entre le son direct et les réflexions primaires, une petite pièce fait donc mieux l'affaire qu'une grande (la grande pièce risquant de créer une sensation d'écho)?
Si les réflexions primaires sont positives, pourquoi-donc faudrait-il mettre de l'absorbant derrière les enceintes et sur les murs latéraux?

Jusqu'aujourd'hui, ce que je croyais avoir compris, c'est que :
- les réflexions primaires étaient néfastes à la précision de la scène sonore
- la diffusion autour des enceintes était favorable à la sensation d'ouverture

Je finirai bien par comprendre :wink:
Excuse-moi d'insister ; à terme j'envisage de me faire une pièce dédiée chiadée (mur non //, absorbants, diffuseurs...)

A+
:wink:


Attention ce que tu as du zapper c'est que la solution que je préconise élimine ce principe de réflexions primaires car une enceinte de HIFI traditionnelle n'est pas directive et n'a donc pas besoin (ou peu) de réflexions primaires.
Le procédé utilisé joue sur la diffusion qui se répercute autour de l'auditeur ce sont aussi des réflexions mais diffusés dans tout les sens. Et sur les enceintes qui ouvrent large.
De plus si tu table sur une enceinte classique (non directive) celle si rayonne autour d'elle, des ondes parasite (sur ses coté et derrière l'enceinte), il y a donc double intéret à suprimer le son derrière et sur les coté de l'enceinte.

L'autre cas (absobant dérrière l'auditeur réverbérant coté enceintes) n'est valable qu'avec des enceintes directive (ouverture faible). Qui du coup on besoin de ces réflexions primaires sous peine d'avoir la même spacialisation qu'un casque (pas grand chose). Et il faut que l'absorption du son à l'arrière de l'auditeur soit très poussée donc couteuse.

Pour tout dire à la base le principe des réflexions primaires (latérales ou frontales) servent à renforcer le son (avec un décalage faible) c'est le principe du théatre.Les réfléxions latérales servent à agrandir la largeur scénique.
Ces méthodes sont utilisées dans le domaine du spéctacle non amplifié pour augmenter le niveau sonore pricipalement.
Pour un systéme éléctroacoustique il n'en ai pas de même.

Cela dit si tu manque de spacialisation en largeur même si c'est plutôt pas bon en général, rien ne t'empèche de jouer de ça si tu estime en manquer. Mais attention à bien orrienter tes réflecteur sous peine d'envoyer ses réflexions trop devant ou dérière toi. Ou alors d'avoir un gros décalage temporel. Ou encore de renforcer ton médium si tu utilise du verre, placo...
Enfin tu peux faire des expérience c'est bon a prendre
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message