Modérateurs: Staff Son, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Pour les matériels dédiés à la reproduction musicale.

objecto vs subjecto.....Qui a raison, qui a tort ????

Message » 28 Jan 2012 10:51

Egalement +1: c'est toujours un plaisir que de lire les interventions de Pio2001. Clair, précis, documenté, pédagogique, et imparable.

Bref, :ohmg: :ohmg: :ohmg:
Mahavishnu.
 
Messages: 71
Inscription: 14 Déc 2011 10:47
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Jan 2012 10:51

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Jan 2012 10:56

Philippe Muller a écrit:
syber a écrit:Même en concert de plein air l'acoustique à son mot à dire, il semblerait.

J'ai en tête le souvenir précis de Erik Truffaz expliquant aux spectateurs lors d'un concert au Festival de Jazz de Paris - concerts qui ont lieu sur une esplanade couverte d'une toile tendu dans le Bois de Vincennes - qu'il s'était montré très inquiet lors des répétitions car le son était très mauvais. Mais la présence des spectateurs - présence physique, cela va sans dire - l'avait amélioré.


Je suppose qu'il y avait une sono. Si c'est le cas, le problème lié à la proximité des premiers plans et à l'éloignement des seconds plans ne se pose plus car tout sort des enceintes sur un seul plan (la notion de plan étant dans ce cas purement psychoacoustique). Il va sans dire que l'environnement compte quand-même mais les problèmes sont moins nombreux qu'avec des instruments naturels jouant sans amplification.


Il y avait effectivement une sonorisation. Ce qui explique sans doute pourquoi il n'y ait pas besoin dans ce genre de festival, de traitement comme on le voit sur la photo postée du festival de la Roque d'Anthéron. Tout espoir de spacialisation et de différentiation des plans est vaine dans ce genre de configuration. Je pense simplement que la masse des spectateurs, leur disposition et leur structure "influe" favorablement sur le son.
« Quand j’étais en Afrique, j’ai tué un éléphant en pyjama. Comment un éléphant a-t-il fait pour mettre un pyjama... Je ne saurai jamais ! »" - Groucho Marx
syber.
 
Messages: 9162
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
Localisation: (92)
  • offline

Message » 28 Jan 2012 11:07

syber a écrit:Tout espoir de spacialisation et de différentiation des plans est vaine dans ce genre de configuration.


C'est d'autant plus inévitable que la différenciation des plans n'existe pas quand elle est le résultat du mixage de plusieurs microphones de proximité diffusés sur un seul plan stéréo. Ce sont les effets électroniques qui créent l'illusion de plans proches et éloignés. Comme je n'imagine pas une sono stéréo réalisée avec deux micros seulement, le respect de la perspective est forcément impossible ou artificiel quand tous les micros sont à faible distance de chaque instrument.

A l'extérieur, le public permet surtout de masquer le sol comme un gros tapis.
Preneur de son - Créateur du Studio Acoustique à Passavant et du Label Passavant Music (Codaex) - Collaborateur Cabasse de 1982 à 1996 - Collaborateur B&W de 1996 à 2009 - Prix Haute-Fidélité 1993 - Orphée d'Or Prix Thomas Edison 2010...
Philippe Muller.
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 28 Jan 2012 11:12

Oui, je pense aussi. En pratique dans ce festival, il y a trois line arrays fixées dans les cintres au dessus et à l'applomb du bord de la scène. Line arrays qui arrosent le public composé de quelques centaines de spectateurs.

Cette disposition peut donner des résultats assez étranges en fonction de l'endroit de l'esplanade où l'on est placé car il y peut y avoir décorrélation plus ou moins prononcée entre l'endroit de la scène où se trouve le musicien et son instrument, et l'endroit où l'on perçoit le son qu'il produit.
« Quand j’étais en Afrique, j’ai tué un éléphant en pyjama. Comment un éléphant a-t-il fait pour mettre un pyjama... Je ne saurai jamais ! »" - Groucho Marx
syber.
 
Messages: 9162
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
Localisation: (92)
  • offline

Message » 28 Jan 2012 11:15

/
Dernière édition par syber le 28 Jan 2012 11:16, édité 1 fois.
« Quand j’étais en Afrique, j’ai tué un éléphant en pyjama. Comment un éléphant a-t-il fait pour mettre un pyjama... Je ne saurai jamais ! »" - Groucho Marx
syber.
 
Messages: 9162
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
Localisation: (92)
  • offline

Message » 28 Jan 2012 11:16

Au sujet du nombre d'or.

Je me demande tout de même dans quelle mesure (100% si vous voulez mon avis), ces proportions agréables à l'oeil n'ont pas tout d'abord été faconnées par l'Homme de manière empirique au fil des siècles, pour ensuite être théorisées et modélisées par des mathématiciens (à sa mémère comme il se doit) ?
Dernière édition par syber le 28 Jan 2012 11:16, édité 1 fois.
« Quand j’étais en Afrique, j’ai tué un éléphant en pyjama. Comment un éléphant a-t-il fait pour mettre un pyjama... Je ne saurai jamais ! »" - Groucho Marx
syber.
 
Messages: 9162
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
Localisation: (92)
  • offline

Message » 28 Jan 2012 11:16

Philippe Muller a écrit:...

A l'extérieur, le public permet surtout de masquer le sol comme un gros tapis.


:lol: Je trouve que c'est une excellente allégorie de la foule !
0 1 1 2 3 5 8 13 21 34 55 89 144 233 377 610 987 1597 2584 4181 ...

The Dishonesty of Sighted Listening Tests
saveriancouty.
 
Messages: 1730
Inscription: 18 Sep 2005 22:05
  • offline

Message » 28 Jan 2012 11:17

Philippe Muller a écrit:
syber a écrit:Tout espoir de spacialisation et de différentiation des plans est vaine dans ce genre de configuration.


C'est d'autant plus inévitable que la différenciation des plans n'existe pas quand elle est le résultat du mixage de plusieurs microphones de proximité diffusés sur un seul plan stéréo. Ce sont les effets électroniques qui créent l'illusion de plans proches et éloignés. Comme je n'imagine pas une sono stéréo réalisée avec deux micros seulement, le respect de la perspective est forcément impossible ou artificiel quand tous les micros sont à faible distance de chaque instrument.

A l'extérieur, le public permet surtout de masquer le sol comme un gros tapis.


Malgré cela nombre de configuration hifi installées sont incapables de restituer ce qu'a entendu l'ingénieur du son qui a établi cette "pseudo" image stéréo.

Soit celle ci est inexistante soit elle est beaucoup trop large ou diffuse.

Le must reste un enregistrement live naturel sans trop de "trafic" sur ce qui est enregistré.
NOIR.
 
Messages: 21778
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 28 Jan 2012 11:25

Je ne vois pas bien comment relier le concert en plein air, les instruments acoustiques, la reproduction sonore musicale à la maison, le nombre d'or :-?
On ne jette des pierres qu'à l'arbre qui porte des fruits
Sauvons le Dimanche !
wuwei.
 
Messages: 2664
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 28 Jan 2012 11:27

oui, à cause de moi le sujet se disperse de nouveau :-?
NOIR.
 
Messages: 21778
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 28 Jan 2012 11:31

Vu que le premier post est passé à la trappe, je vais reposer ma question : supposons qu'un audiophile moyen, si un tel être existe, veuille se lancer dans un traitement acoustique minimum sans se compliquer la vie. Il dispose d'une pièce a vivre ordinaire, meublée, sans large surface vitrée, 6x4.

Supposons dans un premier temps que son point d’écoute se situe au milieu de la pièce (sens de la longueur), il décide de mettre des panneaux absorbants derrière les enceintes et aux première réflexions murales, un panneau diffusant sur le mur du fond, tous en large bande. Il décide par ailleurs de mettre des bass traps dans tous les coins de la pièce. Dans un deuxième temps, il écoute dans le sens de la largeur mais le fauteuil est colle au mur du fond, même traitement, mais un panneau absorbant (et non pas diffusant comme précédemment) large bande derrière la position d’écoute.

Cet audiophile peut-il espérer avant la mise en œuvre:
- rien du tout, il a autant de chance d'avoir amélioré son acoustique que de l'avoir empirée ?
- c'est probablement mieux mais possiblement pire, il faudra confirmer a l’écoute et au mesures.
- il est possible d'exclure une détérioration, mais le degré détérioration est inquantifiable
- il peut partir très optimiste, il y a toutes des chance que ce soit mieux qu'avant.

SVP?
Au fait, pour les accents, désolé, il y a uniquement ce que mon correcteur orthographique détecte, je tape sur un QWERTY et ai la paresse de le passer en clavier accentue vu que j'écris en anglais la plupart du temps.
khaos974.
 
Messages: 1358
Inscription: 20 Mar 2006 20:46
  • offline

Message » 28 Jan 2012 11:35

NOIR a écrit:
Malgré cela nombre de configuration hifi installées sont incapables de restituer ce qu'a entendu l'ingénieur du son qui a établi cette "pseudo" image stéréo.

Soit celle ci est inexistante soit elle est beaucoup trop large ou diffuse.

Le must reste un enregistrement live naturel sans trop de "trafic" sur ce qui est enregistré.


Je ne suis pas certain de comprendre.
Quand vous parlez d'enregistrement live naturel, à quoi pensez-vous ? Avez-vous un exemple et un contre exemple ?

Une installation stéréo, même la moins chère, est parfaitement capable de restituer l'image qu'a entendu l'ingénieur du son car ce n'est pas une question de qualité de matériel mais de mise en oeuvre, sauf si les enceintes G et D ont de gros problèmes de phase relative. En général, il suffit de se replacer au sommet d'un triangle équilatéral car beaucoup de studios travaillent ainsi. Le problème majeur reste l'exploitation du matériel; si la pièce est très mauvaise, le résultat ne sera guère convaincant mais je me demande comment on peut de prétendre audiophile et accepter d'écouter du matériel cher dans de mauvaises conditions alors que du matériel abordable placé dans de bonnes conditions s'en sort beaucoup mieux. Beaucoup d'audiophiles dépensent mal leur argent.
Preneur de son - Créateur du Studio Acoustique à Passavant et du Label Passavant Music (Codaex) - Collaborateur Cabasse de 1982 à 1996 - Collaborateur B&W de 1996 à 2009 - Prix Haute-Fidélité 1993 - Orphée d'Or Prix Thomas Edison 2010...
Philippe Muller.
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 28 Jan 2012 11:37

khaos974 a écrit:Vu que le premier post est passé à la trappe, je vais reposer ma question : supposons qu'un audiophile moyen, si un tel être existe, veuille se lancer dans un traitement acoustique minimum sans se compliquer la vie. Il dispose d'une pièce a vivre ordinaire, meublée, sans large surface vitrée, 6x4.

Supposons dans un premier temps que son point d’écoute se situe au milieu de la pièce (sens de la longueur), il décide de mettre des panneaux absorbants derrière les enceintes et aux première réflexions murales, un panneau diffusant sur le mur du fond, tous en large bande. Il décide par ailleurs de mettre des bass traps dans tous les coins de la pièce. Dans un deuxième temps, il écoute dans le sens de la largeur mais le fauteuil est colle au mur du fond, même traitement, mais un panneau absorbant (et non pas diffusant comme précédemment) large bande derrière la position d’écoute.

Cet audiophile peut-il espérer avant la mise en œuvre:
- rien du tout, il a autant de chance d'avoir amélioré son acoustique que de l'avoir empirée ?
- c'est probablement mieux mais possiblement pire, il faudra confirmer a l’écoute et au mesures.
- il est possible d'exclure une détérioration, mais le degré détérioration est inquantifiable
- il peut partir très optimiste, il y a toutes des chance que ce soit mieux qu'avant.

SVP?


Si on corrige un accident majeur, le résultat sera amélioré.
Si on masque une surface bénéfique, le résultat sera dégradé.
Preneur de son - Créateur du Studio Acoustique à Passavant et du Label Passavant Music (Codaex) - Collaborateur Cabasse de 1982 à 1996 - Collaborateur B&W de 1996 à 2009 - Prix Haute-Fidélité 1993 - Orphée d'Or Prix Thomas Edison 2010...
Philippe Muller.
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 28 Jan 2012 11:38

La position au milieu de la pièce est sans doute mauvaise d'un point de vu modal...

La position contre le mur est sans doute épouvantable à cause du filtrage en peigne.
0 1 1 2 3 5 8 13 21 34 55 89 144 233 377 610 987 1597 2584 4181 ...

The Dishonesty of Sighted Listening Tests
saveriancouty.
 
Messages: 1730
Inscription: 18 Sep 2005 22:05
  • offline

Message » 28 Jan 2012 11:44

NOIR a écrit:oui, à cause de moi le sujet se disperse de nouveau :-?

D'un autre coté on comprend mieux les limites de la haute fidélité à la maison et on réalise ce qui est du domaine du possible pour le système de reproduction sonore et ce qui est du domaine du rêve, du détail insignifiant ou inexistant.
:wink:
On ne jette des pierres qu'à l'arbre qui porte des fruits
Sauvons le Dimanche !
wuwei.
 
Messages: 2664
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline


Retourner vers Matériel Haute-Fidélité