Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: wookie et 7 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Le Blu-Ray est-il le dernier format physique ?

Message » 13 Nov 2011 17:52

maxbond a écrit:Non.


Et l'intérêt ?

Je trouve déjà l'expérience Home Cinéma supérieur au cinéma en termes de qualitay visuelle.

Le piqué Blu Ray est supérieur au piqué cinéma.

Je le constate à chaque visionnage en Blu Ray d'un film que j'ai vu au cinéma.

En 4k, l’image sera cristalline mais au bout d'un moment, ce piqué ne servira à plus rien sur des dalles de 42 ou 50 pouces.

James Cameron dit que la course à la résolution est une erreur et que la vitesse de défilement fera progresser bien plus le cinématographe que le 4k pou le 8k.
Han_Shot_First
 
Messages: 731
Inscription: 24 Juin 2009 16:37
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Nov 2011 17:52

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Nov 2011 18:23

Han_Shot_First a écrit:
maxbond a écrit:Non.


Et l'intérêt ?

Je trouve déjà l'expérience Home Cinéma supérieur au cinéma en termes de qualitay visuelle.

Le piqué Blu Ray est supérieur au piqué cinéma.

Je le constate à chaque visionnage en Blu Ray d'un film que j'ai vu au cinéma.

En 4k, l’image sera cristalline mais au bout d'un moment, ce piqué ne servira à plus rien sur des dalles de 42 ou 50 pouces.

James Cameron dit que la course à la résolution est une erreur et que la vitesse de défilement fera progresser bien plus le cinématographe que le 4k pou le 8k.

L'intérêt c'est de se rapprocher le plus possible voir atteindre la résolution de base max des films tournés en 35, 65mm...Et plus l'espace de disque sera grande, plus il y aura moins de compression (voir plus du tout, on peut rêver). Donc plus de pertes de qualité, de souci de compressions...Ce sera direct source à source.
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 14 Nov 2011 1:34

Choixpeau a écrit:Les gens n'ont pas acheté de lecteur DVD parce qu'ils voyaient la différence avec la VHS (non pas qu'ils n'étaient pas capables de la voir, mais simplement que ça ne les intéressait pas) mais parce que leurs amis en avaient, tout comme ils n'ont pas acheté un lecteur CD pour le son numérique mais parce que le disque était joli avec ses reflets irisés et parce que toutes les pubs de l'époque insistaient sur le SON LASER (vous pouvez regarder dans vos vieilles revues, jamais aucune référence au son numérique).


Pas d'accord. Un DVD, ça ne se rembobine pas. je ne sais pas si tu te rappelles du temps qu'il fallait pour rembobiner une cassette de 240 minutes. Et puis l'image des VHS était couverte de neige colorée à moins d'avoir du matériel haut de gamme. Pour le vinyle, c'est la terrible fragilité de ce dernier face aux manipulations (il ne fallait même pas le toucher !) qui a permis au CD un succès immédiat.

Han_Shot_First a écrit:James Cameron dit que la course à la résolution est une erreur et que la vitesse de défilement fera progresser bien plus le cinématographe que le 4k pou le 8k.


Entièrement d'accord. Ma mère était de passage avant-hier et on a regardé Ponyo sur la Falaise avec le projecteur derrière nous (pour donner une idée du ratio distance / base d'écran). Premier truc qui lui saute aux yeux, le judder 24 fps naturel ! Elle n'avais plus vu cela depuis qu'elle a un téléviseur avec fluidificateur intégré, et il faut dire qu'avec la luminosité et la définition qu'on a en BD, ce judder est devenu plus visible qu'il ne l'était au ciné.


Dans le manque d'intérêt du public pour le BD, on n'a pas cité je crois l'un des facteurs majeurs : une bonne partie des cinéphiles ne sont pas intéressés par l'esthétique visuelle du cinéma. Ils apprécient une histoire, un acteur, une mise en scène... et parmi ceux qui apprécient l'esthétique, il y a encore une proportion non négligeable pour qui la résolution et les textures n'ont pas d'importance, par rapport aux cadrages et aux décors.

De même qu'une fugue de Bach reste une fugue de Bach sur des haut-parleurs de PC, un Ozu en VHS reste un Ozu.
Pio2001
 
Messages: 5712
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 14 Nov 2011 4:18

Pio2001 a écrit:
Choixpeau a écrit:Les gens n'ont pas acheté de lecteur DVD parce qu'ils voyaient la différence avec la VHS (non pas qu'ils n'étaient pas capables de la voir, mais simplement que ça ne les intéressait pas) mais parce que leurs amis en avaient, tout comme ils n'ont pas acheté un lecteur CD pour le son numérique mais parce que le disque était joli avec ses reflets irisés et parce que toutes les pubs de l'époque insistaient sur le SON LASER (vous pouvez regarder dans vos vieilles revues, jamais aucune référence au son numérique).


Pas d'accord. Un DVD, ça ne se rembobine pas. je ne sais pas si tu te rappelles du temps qu'il fallait pour rembobiner une cassette de 240 minutes. Et puis l'image des VHS était couverte de neige colorée à moins d'avoir du matériel haut de gamme. Pour le vinyle, c'est la terrible fragilité de ce dernier face aux manipulations (il ne fallait même pas le toucher !) qui a permis au CD un succès immédiat.

Han_Shot_First a écrit:James Cameron dit que la course à la résolution est une erreur et que la vitesse de défilement fera progresser bien plus le cinématographe que le 4k pou le 8k.


Entièrement d'accord. Ma mère était de passage avant-hier et on a regardé Ponyo sur la Falaise avec le projecteur derrière nous (pour donner une idée du ratio distance / base d'écran). Premier truc qui lui saute aux yeux, le judder 24 fps naturel ! Elle n'avais plus vu cela depuis qu'elle a un téléviseur avec fluidificateur intégré, et il faut dire qu'avec la luminosité et la définition qu'on a en BD, ce judder est devenu plus visible qu'il ne l'était au ciné.


Dans le manque d'intérêt du public pour le BD, on n'a pas cité je crois l'un des facteurs majeurs : une bonne partie des cinéphiles ne sont pas intéressés par l'esthétique visuelle du cinéma. Ils apprécient une histoire, un acteur, une mise en scène... et parmi ceux qui apprécient l'esthétique, il y a encore une proportion non négligeable pour qui la résolution et les textures n'ont pas d'importance, par rapport aux cadrages et aux décors.

De même qu'une fugue de Bach reste une fugue de Bach sur des haut-parleurs de PC, un Ozu en VHS reste un Ozu.

Déjà les personnes qui s'intéressent à Bach ou Ozu, c'est pas Mr et Mme Dupont qui achète tout et n'importe quoi à 1euros à Auchan pourvu qu'il y ait marqué Bluray, ou DVD. Donc si on leur propose entre la possibilité d'écouter du Bach dans les meilleures conditions possibles ou sur des hauts-parleurs de Pc, je crois que le choix sera vite fait. Donc c'est un mauvais exemple que t'as pris pour illustrer ton avis je trouve.

P.S: quand on regarde un Blu ray en 24i/s sur du matériel approprié, il n'y aucun problème de Judder ni chez moi, ni quand je vais dans les salles de cinéma depuis mes 10ans.

judder
Conséquence du 3:2 pulldown, ou conversion d'un signal vidéo de 24 images seconde à 29.97 images seconde. Le judder désigne les saccades visibles sur l'image, notamment lors des déplacements latéraux de la caméra. Le judder survient notamment avec les films en haute définition, encodés en 24 images secondes, mais diffusés sur des écrans ou du matériel qui ne supportent que le 60hz.
(resetmag)
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 14 Nov 2011 13:44

maxbond a écrit:Donc c'est un mauvais exemple que t'as pris pour illustrer ton avis je trouve.


Alors on va dire Lagaf' et Francis Veber :)

maxbond a écrit:P.S: quand on regarde un Blu ray en 24i/s sur du matériel approprié, il n'y aucun problème de Judder ni chez moi, ni quand je vais dans les salles de cinéma depuis mes 10ans.

judder...
(resetmag)


Alors c'est pas du judder, c'est du machin... Le truc qui revient quand tu coupes le Philips DNM...
Pio2001
 
Messages: 5712
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 14 Nov 2011 16:05

Ce sujet m'a interpellé sur le fait de savoir comment les gens consommaient du support enregistré. Du coup j'ai été assez attentif dans les rayons des hyper sur ce qu'ils faisaient et disaient en achetant. Ben déjà dans 25% des cas c'est les gamins qui choisisent les DVD, c'est dire donc !!...

Pour reprendre et commenter ce qui a été dit:

- je suis tout à fait d'accord avec la notion de pocession d'un support enregistré: la location est remplacé par la VOD, oui mais ça ne remplace pas l'achat et la pocession (le DVd est aussi une idée cadeau tellement répendue quand on sait qu'une personne a aimé tel ou tel film ou acteur...)

- Les gens sont flémard: ils achetent ce qu'ils voient dans leur supermarché: si ils ne trouvent plus de DVD, ils se mettent au Blue Ray.
Si ils ne trouvent pas de produit pas chère ils prendrons du bio. Les gens téléchargent, oui mais aussi beaucoup font tourner de la clé USB pour prendre ce que d'autres ont téléchargés (famille, copains, collègues de travail...). Ils ne se posent pas des questions de qualité car 80% regardent ça sur une télé de base au son et image mal réglée et sont infoutu de voir la différence entre un screener et un DVD en DTS. Tous juste savoir si c'est la version québecoise.

Une frange marginale (à mon sens, bien qu'existante), achète car c'est jolie ou ça fait statut social. Technophile quoi. Bien plus achètent car c'est ce qui est disponible dans le budget qu'ils sont près à consacrer et si on est capable de leur démontrer un veritable plus produit évidant qui saute aux yeux (l'écran plat c'est bien car c'est super plat comparé au cathodique!). Et en temps difficile, c'est le moins chère qui l'emporte.

Enlever tout les DVD des rayons et mettez les Blue Ray à 15 euros et tout le monde en prendra, sans même se demander si ils peuvent les lires d'ailleurs avec leur lecteur. Le BR a ceci de particulier qu'il ressemble en tout point au DVD visuellement si on oublie le discret pack bleu, le logo aussi discret. De toute façon, le logo HD ayant été servi à toute les sauces et étant totalement galvaudé, les gens imaginent que parce que c'est sur CD, c'est numérique et au top de la qualité et donc HD: :mdr: si-si c'est de l'entendu en rayon d'hyper (devant le présentoire Pirate des caraïbes4 tournant sur 38'' avec un "homechose Samsung" entre une femme et son maris la 40aine "tiens je vais prendre ça pour les gosses ce WE... pourquoi il est plus chère celui là? de toute façon c'est la même chose sur un CD...

Bref la masse populeuse ne sais pas, n'y connaît rien et l'information ne les touchent pas. Le plus produit que les éditeurs nous démontrent sur les BA des DVD que l'on achète n'est pas tonitruant (quand en plus c'est du téléchargé ya pas de BA :mdr: ).

Alors après oui la VOD a ceci d'intéressant que la dématerialisation est une facilité facilement démontrable tout comme la télé plate, ça prend moins de place, ça coute moins chère (et encore c'est pas flagrant). Mais pour une génération qui as eu un modèle de pocession materiel comme depuis le début du 20ème siècle, le support a quelques chose de rassurant et facile à triturer. Il faudra plus qu'une génération pour une démat totale. en attendant une génération qui aura une confiance aveugle dans le net, l'impalpable, le néant materiel et dans des multicompagnies capables de garder leurs pocession cinématographique pour l'eternité... pas gagner.

et puis j'ai aussi verifié que le support materiel est iné chez les bébés: les boitiers sont de vrai hochets, BR ou DVD, ils les facinent, les occupent pendant 15 minutes et rien que pour ça les supports continueront à avoir du succès auprès des jeunes parents. :mdr:
Sorent
 
Messages: 1896
Inscription: 08 Mar 2011 15:11
Localisation: Bourg en Bresse -upper-east-side
  • offline

Message » 14 Nov 2011 17:21

Pio2001 a écrit:
maxbond a écrit:Donc c'est un mauvais exemple que t'as pris pour illustrer ton avis je trouve.


Alors on va dire Lagaf' et Francis Veber :)

maxbond a écrit:P.S: quand on regarde un Blu ray en 24i/s sur du matériel approprié, il n'y aucun problème de Judder ni chez moi, ni quand je vais dans les salles de cinéma depuis mes 10ans.

judder...
(resetmag)


Alors c'est pas du judder, c'est du machin... Le truc qui revient quand tu coupes le Philips DNM...

C'est pas le truc soit disant "fluide" mais qui fait que ton film ressemble à une vidéo de vacances amateur ou à un making of ou court métrage tourné en Mini DV ?
Cette option gadget inventée par les fabricants à but purement commercial dénature les films, du coup quand on l'enlève....
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 15 Nov 2011 1:34

maxbond a écrit:C'est pas le truc soit disant "fluide" mais qui fait que ton film ressemble à une vidéo de vacances amateur ou à un making of ou court métrage tourné en Mini DV ?
Cette option gadget inventée par les fabricants à but purement commercial dénature les films, du coup quand on l'enlève....


Oui, c'est ça... encore que je n'aie jamais vu le moindre rapport avec une vidéo de vacances.

Et c'est là où je suis d'accord avec l'idée de passer non pas à la résolution supérieure, car de toutes façons il faudrait se placer à l'équivalent du premier rang de la salle de ciné pour voir la différence avec le Blu-ray, mais à la cadence supérieure, pour avoir une vraie fluidité naturelle, et pas un erzatz caoutchouteux reconstitué à partir de données incomplètes.

En fait, je dis ça sans avoir jamais comparé du 48 fps réels contre du 48 reconstitué, mais je prends le pari qu'en filmant réellement à 48 images par secondes, et en diffusant sur plasma, DLP ou Oled à la même cadence, le côté "vidéo de vacances" disparaîtra.
Sur LCD, il restera en principe un "flou de mouvement" dû à la faible réactivité.
Pio2001
 
Messages: 5712
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 15 Nov 2011 8:37

Pio2001 a écrit:
maxbond a écrit:C'est pas le truc soit disant "fluide" mais qui fait que ton film ressemble à une vidéo de vacances amateur ou à un making of ou court métrage tourné en Mini DV ?
Cette option gadget inventée par les fabricants à but purement commercial dénature les films, du coup quand on l'enlève....


Oui, c'est ça... encore que je n'aie jamais vu le moindre rapport avec une vidéo de vacances.

Et c'est là où je suis d'accord avec l'idée de passer non pas à la résolution supérieure, car de toutes façons il faudrait se placer à l'équivalent du premier rang de la salle de ciné pour voir la différence avec le Blu-ray, mais à la cadence supérieure, pour avoir une vraie fluidité naturelle, et pas un erzatz caoutchouteux reconstitué à partir de données incomplètes.

En fait, je dis ça sans avoir jamais comparé du 48 fps réels contre du 48 reconstitué, mais je prends le pari qu'en filmant réellement à 48 images par secondes, et en diffusant sur plasma, DLP ou Oled à la même cadence, le côté "vidéo de vacances" disparaîtra.
Sur LCD, il restera en principe un "flou de mouvement" dû à la faible réactivité.


Le problème, c'est qu'à l'heure actuelle, les options type Motion Plus tournent entre 500 et 800 Hz, là où aucune source ne dépasse les 60 fps.
Ce qui signifie une interpolation entre 440 et 740 images par seconde qui n'existent pas, tout de même.
Sans compter la latence supplémentaire et les artefacts dus au filtre.
Super pratique, cette technologie. :mdr:

Et puis, surtout, ce côté accéléré que j’abhorre par dessus tout.


Pour le reste, si je me retrouve dans la plupart des propos sur l'ignorance des foules, je rappelle qu'elle est aussi du fait des connaisseurs, qui n'ont jamais éduqué la-dite foule, et du fait que tout le monde n'a pas cette passion, et donc que tout le monde n'a pas la curiosité ou l'envie de savoir ce qu'il y a de bien et comment c'est bien.

C'est débile, parce qu'ils pourraient avoir mieux pour le même prix.
C'est débile, parce qu'ils pourraient économiser des sous, et donc, a fortiori, arrêter de se plaindre que c'est cher alors que ce sont juste eux qui ne savent pas faire des économies.
Et c'est surtout débile parce que ça bride complètement un marché qui n'attend qu'une seule chose : que les éditions DVD only disparaissent afin que le prix plancher que les éditions créent puisse disparaître.


Enfin, il faut rappeler que des études ont montré qu'un négatif de pelloche 35mm est plus précis qu'un BR (d'où les scans 4K), et qu'une copie tend à être plutôt moins précise qu'un BR.
Ce qui signifie que le BR est meilleur qu'une projection en salles, mais moins précis que ce que le négatif aura capturé.

Ce n'est pas pour rien que le 4K est considéré comme les Graal par des gens comme MoC.


Par contre, ce qui m'inquiète, ce sont les dires de Cameron.
D'un point de vue technique, oui, une fois en 4K, la course à la résolution n'aura plus aucun sens.
Mais le 24 fps, ce léger scintillement, ces saccades, c'est aussi ce qui fait le charme du cinéma.
Aller vers une image 50 ou 60 fps, c'est aller vers une image tout fluide, toute nette. Une image de jeux vidéo.

Je ne suis pas sûr que c'est ce que devrait devenir le cinéma.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3708
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 15 Nov 2011 13:43

C'est comme le craquement du son vinyle : ça a son charme.

Pour l'instant, qui a vu une vidéo tournée en HD progressive à plus de 30 fps, et restituée telle quelle ? Pas moi. Et tant qu'on n'en aura pas vu, on parlera pour ne rien dire.
Pio2001
 
Messages: 5712
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 15 Nov 2011 17:51

tenia54 a écrit:Le problème, c'est qu'à l'heure actuelle, les options type Motion Plus tournent entre 500 et 800 Hz, là où aucune source ne dépasse les 60 fps.
Ce qui signifie une interpolation entre 440 et 740 images par seconde qui n'existent pas, tout de même.
Sans compter la latence supplémentaire et les artefacts dus au filtre.
Super pratique, cette technologie. :mdr:

Et puis, surtout, ce côté accéléré que j’abhorre par dessus tout.

Par contre, ce qui m'inquiète, ce sont les dires de Cameron.
D'un point de vue technique, oui, une fois en 4K, la course à la résolution n'aura plus aucun sens.
Mais le 24 fps, ce léger scintillement, ces saccades, c'est aussi ce qui fait le charme du cinéma.
Aller vers une image 50 ou 60 fps, c'est aller vers une image tout fluide, toute nette. Une image de jeux vidéo.

Je ne suis pas sûr que c'est ce que devrait devenir le cinéma.

C'est tout à fait ça, à chaque mouvement de caméra, ce côté accéléré me donne l'impression de regarder le film en vitesse rapide que j'obtiens en appuyant une fois sur la touche avance rapide de la télécommande de mon lecteur Blu ray. Encore un truc artificiel qui dénature l'image d'origine et qui se voit. On peut comparer ça au DNR ou au lifting pour les vieilles de 60ans. :lol:

Pour les dires de Cameron, je ne m'inquiète pas trop, c'est pas parce que son Avatar a cassé les records du box office qu'il va forcément devenir le messie du cinéma. D'ailleurs on avait prédit que dès l'apparition des caméras numériques, ce serait la mort de la pellicule. Et pourtant, certains cinéaste comme Spielberg préfèrent l'image que donne la pellicule et il n'hésite pas à renforcer sa texture comme on peut le voir dans ses films "Minority report", "A.I", "La guerre des mondes"....

Cameron va tourner ses deux Avatars en 60i/s je crois ou même plus (80i/s), mais je pense que ça restera réservé à certains films, comme la 3D, ça ne conviendra pas à tous les films.
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 15 Nov 2011 18:28

Non, ça risque pas de rester réservé à certains films, cela se démocratisera plus que la 3d, ce sera comme les mixages multi cannaux, personne n'irait mixer son film en stéréo aujourd'hui.

Dès qu'une caméra sera numérique, le réalisateur aura le choix.

Et la lame de fonds du numérique pour les caméras ne fait que commencer avec une accélération soudaine depuis 2/3 ans.



J'ajoute que pour l'instant, personne n'a vu de film en 60i/s, 50i/s en natif.

Donc, certains ont des aprioris à cause des horreurs du motion flow mais moi je suis sûr que cela va rendre les films superbes.

Peter Jackson a été convaincu très vite, et il filme ses hobbits en 60i/s.

Pour les salles équipées en numérique (merci la 3d), il suffira d'une update software.

En revanche, il sera peut être difficile de voir The Hobbit en 60i/s 2D.

Par contre , bonjour le boulot pour les studios de SFX, tous les re-endering à faire en 60i/s, ça va faire chauffer les stations de travail, plus la 3d !!!
Han_Shot_First
 
Messages: 731
Inscription: 24 Juin 2009 16:37
  • offline

Message » 15 Nov 2011 18:46

Han_Shot_First a écrit:Non, ça risque pas de rester réservé à certains films, cela se démocratisera plus que la 3d, ce sera comme les mixages multi cannaux, personne n'irait mixer son film en stéréo aujourd'hui.

Dès qu'une caméra sera numérique, le réalisateur aura le choix.

Et la lame de fonds du numérique pour les caméras ne fait que commencer avec une accélération soudaine depuis 2/3 ans.



J'ajoute que pour l'instant, personne n'a vu de film en 60i/s, 50i/s en natif.

Donc, certains ont des aprioris à cause des horreurs du motion flow mais moi je suis sûr que cela va rendre les films superbes.

Peter Jackson a été convaincu très vite, et il filme ses hobbits en 60i/s.

Pour les salles équipées en numérique (merci la 3d), il suffira d'une update software.

En revanche, il sera peut être difficile de voir The Hobbit en 60i/s 2D.

Par contre , bonjour le boulot pour les studios de SFX, tous les re-endering à faire en 60i/s, ça va faire chauffer les stations de travail, plus la 3d !!!

le 60fps, tout comme la 3D, le format 70mm, le 2.35:1, le Noir et blanc, la couleur....tout ça ce ne sont que des techniques et des moyens mis à dispositions des artistes qui les utiliseront si ça sert le propos du film.
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 15 Nov 2011 21:21

Han_Shot_First a écrit:Non, ça risque pas de rester réservé à certains films, cela se démocratisera plus que la 3d, ce sera comme les mixages multi cannaux, personne n'irait mixer son film en stéréo aujourd'hui.


De mémoire, car je lisais le test du BR US : Une séparation n'a pas été mixé en 5.1, mais en Dolby SR Stereo.
Et Woody Allen continue de ne mixer qu'en mono, inlassablement.
CQFD.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3708
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 15 Nov 2011 21:40

tenia54 a écrit:
Han_Shot_First a écrit:Non, ça risque pas de rester réservé à certains films, cela se démocratisera plus que la 3d, ce sera comme les mixages multi cannaux, personne n'irait mixer son film en stéréo aujourd'hui.


De mémoire, car je lisais le test du BR US : Une séparation n'a pas été mixé en 5.1, mais en Dolby SR Stereo.
Et Woody Allen continue de ne mixer qu'en mono, inlassablement.
CQFD.


Un pingre et un pauvre ne représentent pas l’industrie cinématographique dans son ensemble.

C'est plutôt l’exception qui confirme la règle.
Han_Shot_First
 
Messages: 731
Inscription: 24 Juin 2009 16:37
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message