Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Pour toute demande d info sur un ampli integré ( Préampli + Ampli en 1 seul appareil ) HomeCinéma ( pour ce qui concerne l'audio )

[CR] Ampli-tuner Onkyo TX-NR5008

Message » 07 Déc 2011 22:36

cela change vraiment d'avoir des enceintes THX du type jamo? :hein:
divx971
 
Messages: 707
Inscription: 23 Sep 2008 20:02
Localisation: hauts de seine 92
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Déc 2011 22:36

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Avr 2012 1:00

si j'ai bien compris tu a essayé d'écouté de la musique avec l'onkyo avec tes jamos mais tu es fou :mdr: (je rigole) j'ai le méme probléme avec mes klipsch (hd 500) prévus pour du Hc à 100% un peut comme ton kit c'est à dire que c'est loin d'étre bon en hiffi pure
thundy
 
Messages: 1713
Inscription: 09 Sep 2011 22:30
Localisation: nord
  • offline

Message » 23 Avr 2012 16:39

Macaille a écrit:Hello,

Le temps passe, mais deux mois n'auront pas été de trop pour faire le tour ! Le tout édulcoré des premiers émois et un tant soit peu objectif.

Présentation et Critères de choix

La folie grandissante, l'empilement de matériel et la changite aigue liée à cette passion ont fini par avoir raison de ma chère et tendre Wafette qui, trop aimante pour poser un ultimatum, à abandonner son espace de vie favori pour laisser s'épanouir ma passion :o .
Un élan chevaleresque m'incita à rendre au séjour sa fonction principale, sacrifiant au passage mes précieuses Klipschs et un ampli Yamaha étincellant !

Il fallut donc lister patiemment les différents impératifs à la fois d'esthétique, d'encombrement et de performance dans une optique purement cinéphile.

Le choix s'est porté sur l'amplificateur audio-video Onkyo TX-NR 5008 pour sa réputation douce, sa flexibilité à l'usage et aussi et surtout pour sa calibration automatique à priori évoluée, sensée si ce n'est maîtriser, améliorer la pièce difficile. La solution du couple ampli/préampli a été écartée dans un souci de simplification.

Le tout, complété par un pack Jamo THX D500 et ses 2 caissons Jamo Sub650. Vous comprennez pourquoi la partie Stereo sera tout juste effleurée.

Déballage, Prise en main et Fonctionnalités

L'ouverture du carton est toujours un moment de grâce. Tout est bien conditionné, l'appareil imposant et d'un poids qui force le respect. Attention à la profondeur importante de l'ampli (les portes du meuble hifi ont du être démontée), et n'oubliez pas de prendre en compte le dégagement nécessaire au câblage.

L'agencement de la connectique est très bien pensée et tout se passe à merveille pour peu d'avoir un peu de marge dans ses câbles. Fidèle à son habitude, Onkyo joue la carte du "plug and play" avec une multitudes de repères couleurs, des autocollants à placer sur les câbles HP et une notice d'une clareté exemplaire ! (Ceux qui on eut dans les mains un notice Yamaha, ou pire Denon made in Google traduction comprendront).

On passera l'aspect esthétique.. c'est du Onkyo, ça n'a pas bougé depuis le 905.

On retrouve la possibilité d'assigner une priorité à l'une ou l'autre des sorties HDMI (ou les 2), et le cliquetis traditionnel lors des changements de sources. Cela entraine un décrochage de quelques secondes à chaque source et dans la foulée, désactive les sorties HDMI. Sans conséquences lors d'écoutes musical ou lorsque le plasma est utilisé en diffuseur, énervant lorsqu'on utilise le projecteur, lui même relié à l'ecran de projection par un trigger. En effet, le projecteur ne reçoit plus de signal, se met en veille et enroule l'écran :evil: ! Vive le CeC et les relais made in Onkyo.

Le scaler interne est des plus complet, mais les tests n'ont pas été poussés, puisque je ne m'en sers pas. Ma source (Denon 3800BD) fait aussi bien si ce n'est mieux à mes yeux et que le résultat sur une source aussi mauvaise que la Wii n'est pas concluant. De plus, règler une image sur fond bleu n'est pas très confortable. Les modes ISF consistent en 3 préréglages plutôt superficiels. Enfin, dommage que la Passtrough HDMI ne le soit pas vraiment, puisque des différences persistent selon que l'on passe par l'ampli ou en branchement direct sur le diffuseur.

Une des agréables surprises de l'ampli est l'accès aux web radios. Une fois relié au net (via une borne wifi dans mon cas), non seulement les mises à jour sont une formalités, mais surtout nous voila ouverts sur le monde grâce aux milliers de stations de radios disponibles. Onkyo nous laisse la possibilité de configurer nos listes de stations préférées depuis le PC. Du coup chacun dispose de la sienne à la maison, il y en a vraiment pour tous les goûts et toutes les occasions. Miam :lol: ! Je ne m'en passerais plus.

La télécommande est globalement agréable à utiliser, avec possibilité d'accéder à certaines fonctions à la volée via la touche "Home" (niveau des basses/aigu par canal, niveau des voies, préréglages images pour ceux qui le souhaitent). Les modes DSP sont regroupés selon 4 familles (Movie-Music-Game et THX) pour un changement facilité. Le point noir maintenant... assez agaçant, surtout dans l'obscurité : il faut constamment switché entre la touche "Receiver" et les différentes sources pour accéder aux fonctions :evil: ! Mais bon, il doit y avoir moyen de solutionner tout ça avec une Harmony ou autre.

Premières Impressions

Ecoutes Stereo

Les premières écoutes ont été effectuées sur mes Klipschs RF3 Mk2 (équivalentes fougeuses des actuelles RF82) en stereo. Platine 3800BD en pure direct, connexion analogique made in Pikachu(tm), amplificateur en mode Pure Audio. Heureusement que j'avais pris quelques notes, la cohabitation n'a durée que quelques jours.

Allons y franchement, la hifi n'est pas son point fort. L'Onkyo est beaucoup trop timoré. Diana Krall perd de sa superbe ! Et le pavillon des Klipschs ne suffit pas à compenser. Tout est beaucoup trop doux, presque rond. Cela se confirme sur l'Album "The End" des B.E.P. et les Eagles enfoncent le clou. Ca manque d'intensité. L'intervention de Wafette et ses oreilles profanes s'imposait - verdict identique.
Modérons tout de même ces propos, le résultat n'est pas catastrophique et comblera bon nombre d'usager. Je ne le conseillerais simplement pas dans une installation mixte. Le 5008 n'est pas du niveau de mon ex Yamaha RXV-1800 par exemple, qui assurait une prestation correcte en stereo. Reste que l'ampli ne seffondre pas, même à très fort niveau. Mieux, c'est la première fois que les Klipschs ne deviennent pas trop agressives, montantes, comme c'était le cas avec le Yamaha. Finalement, c'est à écoutes raisonnable qu'il est le plus décevant. Il se rachète en partie lorsqu'on pousse le potard.

Bien que persuadé que l'essentiel de la coloration "électronique" est liée à la partie préampli, je ne m'explique pas les commentaires positifs concernant son demi-frère, le préampli 5508. Hugo S. (un forumeur passionné) à peut être donné un éléments de réponse dans son hypothèse concernant les amplifications certifiées THX (à savoir une performance garantie sur une plage de fréquence donnée).

Premiers pas Multicanaux

Les écoutes multicanales ont débutées sur les pack Jamo THX D500. Une première calibration 8 point a été effectuée avec l'Audyssey XT32. Les distances trouvées par l'EQ sont correctes à 10 cm près pour toutes les enceintes, les niveaux semblent correspondre. Seules les fréquences de coupures semblent données de valeurs faussées : LCR à 60 Hz et SR à 90 Hz. Etonnant pour des enceintes THX certifiées à 80. Modifications manuelle dans le setup et hop.. coupure THX ! Grand confort d'utilisation et calibration indépendante du niveau des 2 subs à 75db pour équilibrage. Le top :mdr: ! Bon... C'est bien beau tout ça mais le resultat à l'écoute ?

Terminator Renaissance : VF 5.1 DTS HD

Le générique d'introduction est une révélation. Jamais les basses n'ont été aussi bien réparties. J'ai répété l'expérience à différentes positions d'écoutes et le résultat est proche du miraculeux. Rien de trop. Une réalité physique, sans bosse dans le grave dans une pièce pourtant claire (carrelage, baies vitrée, table vitrée..). Comment un EQ peut-il gérer cela ? La scène d'ouverture dans la cellule est aussi un moment révélateur, puisqu'on arrive à suivre physiquement la fermeture de la porte (ma scene frontale est pourtant limitée, avec les 3 LCR réparties dans une niche de 2.6m seulement !).
Le passage du crash en hélicoptère a malgré tout fait naître mes premières réserves. On est sensé se retrouvé dans l'appareil, avec les pals qui tournoient autour de nous. Voila qui était nettement plus confus, avec une scène sonore en désaccord avec l'image. L'environnement surround n'est pas crédible. Aurais-je besoin de temps pour m'adapter au rayonnement des bipolaires ? Ca ne parait pas fondé.

Sting - Live a Berlin : 5.1 DTS HD

L'investissement était orienté HC, mais nous restons de grands consomateurs de concerts. Nous attendions un pertinence multicanale à défaut de prestations audiophiles. Histoire d'être plongé dans ces ambiances si particulières. Ce concert est une merveilles à nos yeux et nos oreilles. Il état temps de mettre le 5008 aux choses sérieuses, et je dois bien avoué que l'espace de quelques jours, le doute s'est installé et je regrettais amèrement l'investissement effectué dans le système...
L'expérience fût catastrophique ! Je savais que le concert ne bénéficiait pas d'un arrangement multicanal exeptionnel, avec des surrounds un peu trop présentes. Mais là..Les voies semblaient venir de l'arrière.. L'orchestre n'était pas à sa place. Un bidouillage :evil: ! Un dsp d'autoradio ! On parle quand même d'un ensemble ampli/enceinte au prix public de 6000 euros :evil: :evil: !! Concert coupé au bout de 20 minutes..

Le lendemain, retour à la séance de torture. Rempli d'incompréhension, je choisis de miser sur mon inexpérience et relance le concert. Ecoute en décodage direct, audissey coupé. Les choses s'améliorent, sans pour autant donner satisfactions. Les voies sont mieux gérées, les surrounds se font acceptées mais reste une désagréable impression sur les cuivres de l'orchestre. Pas folichon, mais fait renaitre l'espoir.

Harry Potter à l'Ecole des Soricers : DD 5.1

On sent que l'Onkyo est là pour assurer le spectacle dès l'insert de la galette bleue. Le premier film de la saga commence à dater et n'a pas la bande son la plus difficile. Malgré tout, la découverte du Cerbère et le Troll dans les toilettes restent des scènes assez exigeantes en dynamique et dans le haut du spectre. Autant la première passe sans encombre, autant la seconde est difficile à supporter (notamment la destruction des cabinets) avec des bris de bois aggressifs et peu réalistes. J'avais déjà remarqué ce phénomène sur "Le jour d'après". Une sensation étrange de saturation, le signal est comme lissé à haut niveau. Saturations des enceintes ? Il faut dire que les enceintes ont un rendement assez faible, et que le potard indique entre -10 et -5dB (par rapport au niveau relatif THX de 0dB).


La gestion des basses n'a jamais été prise à défaut, quelque soit la source et le niveau d'écoute. C'est bien plus partagé quand à la cohérence scène frontale/surround et cette désagréable sensation de limite dans le haut/médium/aigu. La majorité des écoutes ont été effectuées avec l'Audissey activé, le positionnement des enceintes préconisé par THX. Mode THX Cinéma pour les films, direct ou THX Music pour les concerts.

Le système disposait de pusieurs dizaines d'heures de fonctionnement. Etait venu le temps de la réflexion quant à l'environnement (la pièce et ses particularités) ainsi que de la pertinence de l'Audissey, car en l'état des choses, le résultat n'était absolument pas à la hauteur ni des attentes, ni du budget investi.

Après ajustements

Plusieurs jours d'écoutes plus tard, je dû me rendre à l'évidence qu'une grande part des problèmes rencontrés était liés à la pièce et mon inexpérience (15 ans de HC pourtant :oops: ). Récapitulatifs des erreurs et des modifications :

1.La position préconisée des surrounds dans l'alignement du point d'écoute n'était pas la bonne, elles sont donc avancées de 30 cm.
2.La calibration Audyssey est relancée, et les distances trouvées à nouveau les bonnes, avec une fréquence de coupure conseillée identique aux premières mesures. Ce n'est pas parce que les enceintes sont certifiées 80Hz-20000Hz qu'elles ne sont pas aptes à travailler différement (par rapport à leur construction ou au room gain etc..). Je décide de m'affranchir des coupures types THX.
3. Points de mesures plus précis avec repères au sol pour chacune de 8 mesures.
4. Modes d'écoute : le THX n'est pas une fin en soit, et le cumul des correctifs (Audissey, EQ THX...) massacrait le résultat ! Les films sont donc écoutés en mode décodage direct + Audissey + correctifs THX coupé (seul le Boundary Gain Compensation des caissons est conservé). Les concerts en décodage direct Pure Audio.

Ces changements ont nécessités beaucoup de temps en essais divers et infos glanées au fil de ce forum. Et le résultat est là ! Tout bonnement incroyable. La cohérence est retrouvée, toute agressivité à disparue. Omnubilé par l'électronique, j'avais tout simplement oublié les bases : le placement et la pièce !

L'Audissey est capable d'une analyse incroyable et virtualise à merveille une bulle sonore ! Depuis, les voies ont retrouvées leur place, l'orchestre aussi et Sting est redevenu un grand Monsieur. A ce jour, je ne peux regretter que 2 choses quant à la spatialisation :

1. L'efficacité du système de calibration est limitée au nombre de mesures et impose un point découte très rigide. Seul 2 personnes peuvent profiter de l'intégralité des bénéfices en même temps (chez moi). Si par malheur on s'avance de 30 cm, une étrange sensation de scène frontale qui glisse vers l'arrière se fait sentir. Si seulement Onkyo pouvait autoriser l'Audissey Pro... en finalité, L'audissey est activé lors de visionnages en commité restreint, coupé pour une séance entre amis.
2. Spatialisation impeccable sur le plan horizontal, un peu moins bon sur le plan vertical. Mais cela n'est pas du au 5008, mais à mes LCR trop directives. L'ajout d'enceintes frontales high efface completement ce phénomène (Merci Audyssey encore).

Monstre VS Alien : DD True HD 5.1

Le film est un festival, et la bande son un plaisir pour apprécier la mise en oeuvre de l'ampli. L'arrivée de la météorite est un grand moment avec une spatialisation au petits ognons et un festival de sensations. L'attaque par l'armée du drône géant un régal auditif, riche en effets. Un lointain souenir que cess saturations, on ne rêve que de pousser encore un peu volume. La magie du Home cinema, ou quant le matériel s'oublie et que l'on s'abandonne au spectacle !

Bilan
Points Négatifs - Regrets

- Cliquetis de relais lors de changement de source (peut entrainer un décrochement du diffuseur)
- Fonctionnalité ARC (retour audio 1.4) qui prive de l'entrée analogique TV/CD (la plus qualitative)
- Pas de vrai Passtrough HDMI (différence légère mais existante)
- Règlages ISF finalement assez gadget
- Pas de correction avec image visible
- Triggers non-assignables
- Audissey très efficaces mais limitatif quand aux positions d'écoute
- Pas de licence Audyssey Pro
- Pas de possibilité de sauvegarder des EQ différentes (le switch à la volée de mon ex Yamaha me manque)
- Juste en utilisation hifi (mais est ce vraiment son rôle?)

Points Forts

- Gestion des basses
- Robustesse de construction
- Chauffe peu (lui prévoir un minimun d'espace tout de même)
- Connectique fournies et très bien pensée
- mode d'emploi génial
- facilité de configuration (si on tient compte de ses enceintes et de sa pièce)
- bulle sonore extraordinaire
- signature douce qui permet de pousser vraiment très fort sans agresser
- tenue de l'amplification
- web radio


Edit du 10/06/2011 : Fonctions d'apprentissage :

Déjà 6 mois passés aux côtés du TX-NR 5008, et que dire... Toujours aussi étonnant ! Malgré tout, comme on en apprend tout les jours, je me suis hasardé dans les fonctions d'apprentissage de la télécommande. Et là, quel régal !

Il est possible d'assigner des commandes à chaque source, de façon manuelle ou tout simplement par le réseau. On à en effet la possibilité de circuler à travers la base de donnée très étendue d'électroniques. Tout mes appareils ont été reconnus, à l'exception d'un décodeur TNT "no name".

La création d'activités (macro) est d'une simplicité folle, et permet d'activer d'une seule touche le scénario désiré, selon qu'on souhaite écouter un cd, regarder la TV ou lancer un blu-ray.

Et surtout, cela m'a permit de m'affranchir d'un conflit HDMI existant entre l'ampli et le téléviseur. Ce dernier ayant la facheuse manie de s'allumer à chaque fois que l'on éteignait l'ampli, par très pratique lorsqu'on vient d'écouter un cd...

Une petite doléance tout de même, je n'ai réussi qu'à commander un seul diffuseur, pas moyen de concillier téléviseur et projecteur sur la même télécommande.. Mais c'est déjà pas mal, et loin de ce qu'étaient capables mes précédents amplis..

Certes, on peut être encore loin d'une fonctionnalités d'une vrai télécommande programmable, mais on a déjà accès à toute les fonctions "vitales" des appareils, permettant de s'affranchir de toutes les autres en dehors des cessions de "pinaillage".


Le mot de la Fin

[A venir !!!...]


Voici mon expérience... qui retrace certains éléments clés de cette superbe machine, mais aussi et surtout mes erreurs qui auraient pu me faire passer à côté d'une restitution et de possibilité incroyable si je n'avais pas persevéré !

Au passage, je tiens à remercier Eric d'Univers High Tech pour sa disponibilité, son sérieux et ses facilités.

Sans oublié les forumeurs tels que Hugo S., Gil2b, Jacko ou PatriceOnkyo (et bien d'autres !) qui m'ont beaucoup aidé sans le savoir par leurs nombreuses contributions !

Photos

Image

Image

Mes autres CR :

Ampli Anthem MRX-500 http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?f=1028&t=29971307&p=174987970
Caisson de basse Jamo sub650 : http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?f=1113&t=29954666
Pack d'enceintes Jamo D500 THX : http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?f=1113&t=29958214


Salut je trouve cela dommage de disposer de ces modes notamment du thx et que l on doit le désactiver pendant un film alors que c est censé améliorer l ambiance générale. Je comprend pas normalement l audyssey et le thx doivent apporter du positif et non l inverse, comment expliquer cela??
sirus17
 
Messages: 1889
Inscription: 28 Nov 2009 21:53
  • offline

Message » 02 Mar 2015 12:28

Bonjour,

Je déterre en rebondissant sur les différents liens et atterrir ici pour y évoquer un petit soucis sur mon 3008.
Depuis quelque temps, en mode CBL/SAT, il fait des écrans noirs, il n'y a plus rien à l'écran. Il le fait 3-4 fois, souvent au démarrage, écran noir qui dure 1-2sec. Le son passant sur les enceintes, il n'y a pas de coupure.
Je dis que c'est l'ampli car il n'affiche même pas la barre de volume.

Avez-vous déjà rencontré ce problème? Cela se rapproche-t-il de toutes les histoires de carte HDMI?

Merci
karabadaf
 
Messages: 49
Inscription: 09 Nov 2010 12:28
Localisation: Vendôme (41)


Retourner vers Amplificateurs Intégrés HomeCinéma

 
  • Articles en relation
    Dernier message