Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

Pour toute demande d info sur un ampli integré ( Préampli + Ampli en 1 seul appareil ) HomeCinéma ( pour ce qui concerne l'audio )

graduation en db négative des ampli

Message » 14 Oct 2004 18:56

OOuuppss..!!Desolé THP....J'ai relu a "tete reposee" et j'ai tout compris:c'est trop simple en fait!!
:D
Le preamplificateur attenue le signal du lecteur CD(trop elevé pour etre appliqué directement a la partie ampli) pour le soumettre a l'ampli qui lui applique "son gain"...!!!!Voila!
Je sais,c'est exactement ce que tu as dis lors de ta premiere intervention,mais j'ai voulu te montrer que j'avais compris cette fois...!!Merci!!
En fait,c'est le preampli qui affiche son "attenuation" et non le "volume" comme on dit vulgairement....(ca y est,je me lache!!)Donc,lorsque je met mon "ampli" Yam a 00db,c'est comme ci je branchais mon lecteur cd directement sur la partie "ampli".... :wink:
Voila,j'avance...

Euh,par contre,adjs,je n'ai pas compris le "gain unitaire":kesako??(T'inquiete,je suis deja en train de relire!!)

Merci de votre patience les gars....
shz'
 
Messages: 263
Inscription: 19 Mar 2003 2:52
Localisation: 972 et 29
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Oct 2004 18:56

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Oct 2004 19:02

ajds a écrit:...... ce qui fait que le gain unitaire dont on a parlé plus haut se situe quelque part proche du max. Par exemple, pour un preampli gradué de -80db à 0dB, le gain unitaire devrais se situer autour de -15 dB.



Bon,j'ai relu..et j'ai tout compris..sauf cette phrase et son exemple...dsl :oops:

Patience,patience... :-?
shz'
 
Messages: 263
Inscription: 19 Mar 2003 2:52
Localisation: 972 et 29
  • offline

Message » 18 Oct 2004 9:31

moi, aussi j'ai avancé en compréhension mais cette dernière phrase m'achève :lol:
ariol
 
Messages: 164
Inscription: 10 Sep 2002 17:14
  • offline

Message » 18 Oct 2004 14:36

ok, une explication plus détaillées alors :

Un preampli permets généralement d'amplifier le signal entrant. A l'intérieur du preampli ou de la section preampli d'un intégré, il y a donc un étage avec un gain, typiquement 15 dB.

Ceci veut dire que, sans potentiomètre de volume, un signal issu d'un lecteur CD de 1 Volts ressortirais du preampli amplifié de 15 dB, c'est à dire environ 5.6 Volts.

Le controle de volume est ensuite réalisé par un atténuateur qui atténue le signal entrant selon l'échelle affichée. Cette dernière (l'échelle affichée) est totalement relative et peut signifier n'importe quoi. Certains constructeurs choississent une échelle qui passe par le 0dB ce qui indique clairement le gain unitaire, c'est à dire la position du volume ou l'atténuation du controle de volume et le gain du preampli s'annulent, pour donner un signal de sortie identique à celui qui entre.
D'autres constructeurs prennent une échelle absolue (en +xx ou -xx) ou ils n'indiquent donc pas clairement ou se situe le point de gain unitaire. Typiquement pour un preamp gradué de -80 dB à 0 dB, le signal en sortie du preamp va varier de (-80+15) à (0+15) c'est à dire -65 dB à 15 dB. Le gain unitaire, c'est à dire la position du controle du volume qui fait que le preamp sort réellement un gain de 1, soit 0 dB, va donc se situer à -15 puisque ce moins 15 annule le gain intégré au preamp. En considérant bien sur que l'échelle du volume est en dB ce qui n'est pas forcément le cas : certains appareils ont une numérotation "virtuelle" qui ne corresponds à rien.

Autre exemple : un preamp gradué en dB de +0 à +100 et avec un gain interne de +10 dB, le gain unitaire se trouvera à la position +90.
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 18 Oct 2004 15:33

Merci pour le complément d'info.
aquamoeba
Aquamoeba
 
Messages: 774
Inscription: 31 Mar 2004 11:47
Localisation: Bruxelles, Belgique
  • offline

Message » 19 Oct 2004 9:41

merci Ajds pour ce complément très clair.
ariol
 
Messages: 164
Inscription: 10 Sep 2002 17:14
  • offline

Message » 19 Oct 2004 10:52

En effet, les dB du rendement d'une enceinte et ceux gradués sur l'ampli n'ont RIEN a voir entre eux.

Le 0dB d'un ampli correcpond à quelque chose de très précis. Il correspond à une amplification pure (c'est à dire sans gain ni atténuation).

De manière pratique :
Tu enregistre un ami chez toi qui joue du violon. Le violon sort un son à 104 dB.
Si tu enregistre sans atténuation ni gain sur un CD.
Ensuite tu écoutes ton CD avec l'ampli ( et ton pré-ampli) sur 0Db, eh bien tu retrouvera le son à 104Db du violon...

Nicolas
vlanicolas
 
Messages: 22
Inscription: 27 Aoû 2003 11:40
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 19 Oct 2004 14:18

vlanicolas a écrit:De manière pratique :
Tu enregistre un ami chez toi qui joue du violon. Le violon sort un son à 104 dB.
Si tu enregistre sans atténuation ni gain sur un CD.
Ensuite tu écoutes ton CD avec l'ampli ( et ton pré-ampli) sur 0Db, eh bien tu retrouvera le son à 104Db du violon...



Non, vlanicolas, ca n'est pas du tout comme ca que cela fonctionne.

Le 0 dB affiché sur un preampli/intégré est un point virtuel qui corresponds au gain unitaire sur la partie preampli uniquement. Il est un bien faible indicateur sur le niveau final.

Pour commencer, on enregistre pas un signal absolu sur un disque, mais un signal relatif par rapport à ce que l'on doit enregistrer, le tout dans la plage dynamique permise par le support. Par exemple un CD a une dynamique de 96 dB. Les 104 dB du violon seront tout d'abors capturés par un micro, qui a lui même une sensibilité donnée et une dynamique propre. Tout cela sera ensuite pré-amplifé/mixé et ajusté pour tenir sur le CD.

Ensuite, le nombre de dB perçus par l'auditeur au final dépendra de tout un tas d'autre choses :
- le niveau de l'enregistrement sur disque
- le niveau de sortie de la source (typiquement entre 1.0 volts et 2 volts pour les lecteurs CD/DVD)
- le gain de ton ampli de puissance
- la puissance effective de ce dernier
- la sensibilité des enceintes (appellé aussi rendement)
- le nombre d'enceintes dans la pièce
- la taille de la pièce et sa structure/composition
- ect ect
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 19 Oct 2004 16:43

Ajds, merci pour ces précisions, tes arguments sont clairs mais je ne comprends pas ceci :

"Le 0 dB affiché sur un preampli/intégré est un point virtuel qui corresponds au gain unitaire sur la partie preampli uniquement"

Cela veut-il dire qu'un intégré fonctionne tout le temps à 100% et que l'atténuation est seulement réalisée sur la partie pré-amp, qui dégrade ainsi l'amplitude du signal d'attaque de la partie amp ?

Le "fonctionnement 100%" n'est-il pas réservé aux gros ampli de puissance professionnel ?

Nicolas
vlanicolas
 
Messages: 22
Inscription: 27 Aoû 2003 11:40
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 19 Oct 2004 16:54

vlanicolas a écrit:Cela veut-il dire qu'un intégré fonctionne tout le temps à 100% et que l'atténuation est seulement réalisée sur la partie pré-amp, qui dégrade ainsi l'amplitude du signal d'attaque de la partie amp ?


C'est tout à fait ca.

Le "fonctionnement 100%" n'est-il pas réservé aux gros ampli de puissance professionnel ?


non, un ampli de puissance classique, qu'il soit professionnel ou grand public, a un gain fixe. Certains amplis de puissance pros possèdent des atténuateurs en entrée, mais le gain de l'ampli lui même est fixe. Un intégré c'est un preampli et un ampli de puissance dans la même boite. Dans la plupart des intégrés, il suffit d'ailleurs de les ouvrir pour visualiser clairement le lien entre la partie preamp et la partie puissance qui est réalisée souvent par une nappe de type informatique. Sur d'autres intégrés plus haut de gamme, cette séparation est encore plus nette via des prises RCA externes qui attaquent directement la section de puissance. Ces prises sont reliés aux pre-out via des straps (Pioneer AX10, certains Yamaha, Denon, ect).

Evidement, il y a toujours des exceptions a la règle et tu peut trouver ocasionnellement, certains montages esotériques avec un gain variable sur la partie puissance ou bien un gain réalisé dans le domaine numérique pour certains amplis dits "numériques", par exemple la série des amplis numériques ESx000 de Sony.
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 20 Oct 2004 0:14

ajds a écrit:ok, une explication plus détaillées alors :

Un preampli permets généralement d'amplifier le signal entrant. A l'intérieur du preampli ou de la section preampli d'un intégré, il y a donc un étage avec un gain, typiquement 15 dB.

Ceci veut dire que, sans potentiomètre de volume, un signal issu d'un lecteur CD de 1 Volts ressortirais du preampli amplifié de 15 dB, c'est à dire environ 5.6 Volts.

Le controle de volume est ensuite réalisé par un atténuateur qui atténue le signal entrant selon l'échelle affichée. Cette dernière (l'échelle affichée) est totalement relative et peut signifier n'importe quoi. Certains constructeurs choississent une échelle qui passe par le 0dB ce qui indique clairement le gain unitaire, c'est à dire la position du volume ou l'atténuation du controle de volume et le gain du preampli s'annulent, pour donner un signal de sortie identique à celui qui entre.
D'autres constructeurs prennent une échelle absolue (en +xx ou -xx) ou ils n'indiquent donc pas clairement ou se situe le point de gain unitaire. Typiquement pour un preamp gradué de -80 dB à 0 dB, le signal en sortie du preamp va varier de (-80+15) à (0+15) c'est à dire -65 dB à 15 dB. Le gain unitaire, c'est à dire la position du controle du volume qui fait que le preamp sort réellement un gain de 1, soit 0 dB, va donc se situer à -15 puisque ce moins 15 annule le gain intégré au preamp. En considérant bien sur que l'échelle du volume est en dB ce qui n'est pas forcément le cas : certains appareils ont une numérotation "virtuelle" qui ne corresponds à rien.

Autre exemple : un preamp gradué en dB de +0 à +100 et avec un gain interne de +10 dB, le gain unitaire se trouvera à la position +90.


C'est un vrai régal de te lire ! ! :) on comprend tout ! (D'ailleurs, si ça peut te rassurer, j'avais compris la première fois. Sur un intégré gradué uniquement en négatif, de -80 à 0dB, le gain unitaire est à -15 (pour un préampli ayant un gain interne de 15 dB). C'est-à-dire à -15 il n'y aura ni atténuation ni amplification. Et dans la tranche de -15 à 0 tu as donc du gain. Et plus tu descends de -15 vers -80, plus tu atténues. Il suffit de bien lire, et c'est très clair).
Tu expliques des choses que je n'avais jamais osé demander lol de manière technique, mais claire et concise. Merci beaucoup.
Pat[/url]
Astraudio
 
Messages: 133
Inscription: 21 Sep 2004 16:21
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 20 Oct 2004 12:39

Je n'ai pas tout lu mais moi sur mon ampli je peux choisir d'avoir un volume croissant en partant de 0 ou croissant en partant d'une valeur négative jusqu'à 0 ou enfin en choisissant un certains volume et le repérer par 0 et ainsi çà devient mon volume de référence et soit j'augmente dans le positif soit je baisse dans le négatif.

Alors au vu de cechoix, est-ce qu'il ya une importance sur l'affichage du volume?
akalco
 
Messages: 2392
Inscription: 16 Fév 2004 18:43
Localisation: Montauban
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés HomeCinéma

 
  • Articles en relation
    Dernier message