Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

Doc de synthése sur la dématérialisation

Message » 10 Sep 2011 16:55

gailuron a écrit:Depuis 3-4 ans, je commence à avoir des CD pressés inutilisables sans raison apparente. Pour l'instant, j'en suis à 4 remplacements (sur 1000 à 1500 CD). Bizarrement, ce ne sont pas les plus vieux (le + vieux date de 1985), mais des CD achetés dans les années 90, et 3 sur les 4 étaient des CD Deutsche Grammophon. Quant aux CD-R, pour l'instant, ils résistent bien au temps, les plus vieux datent de 1999. Une bonne partie sont des repiquages de quelques cassettes. J'avais conservé les cassettes au cas où, car elles durent plus de 30 ans si elles ne sont pas utilisées et bien stockées (la plus vieille date de 1972 et était encore en parfait état, il y a 2 ans !), mais je vais jeter les CD-R - et les cassettes d'origine - après les avoir ripés sur disque dur.


Les fameux CD bronzés : les labels hyperion, APR et d'autres sont victimes de cela... :o Dégazage d'encre d'imprimerie incompatible avec le vernis qui recouvre côté étiquette du CD le vernis qui recouvre...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Sep 2011 16:55

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Sep 2011 17:04

gailuron a écrit:La durée de vie commerciale d'une technologie de stockage ou d'interface est en moyenne de 10-12 ans (entre sa 1ère commercialisation et l'arrêt de celle-ci). C'est loin d'être ridicule ! Quant à la durée de vie physique des matériels, elle est encore plus longue (un DD peut largement dépasser les 10 ans s'il est peu utilisé). Ne pas confondre obsolescence et durée de vie !

A l'heure actuelle, copier l'intégralité d'une discothèque de 1000 CD ripée en flac prend environ 1h (1000 x 650 x 60% = 390 000 Mo, 390 000 Mo / 100 Mo/s = 3 900 s = 65 mn). Et l'amélioration constante des performances ne fera que réduire cette durée. Idem pour le coût : un DD de 500 Go suffit pour 1000 CD et ne coûte que 35-40 €. A ce prix, on peut se payer 2 DD de sauvegarde sans se ruiner. Il faut relativiser le problème !


Quand on voit que certaines cartes mères dernier cri en Sandybridge ont encore un port série RS 232 : on se dit que l'USB 2 a de beaux jours devant lui, malgré l'USB3, magré le thunderbolt qui s'annonce... vu qu'il y a encore des appareils commercialisés en USB1 !

Alors recopier régulièrement sa discothèque pour échapper à l'obsolescence d'une liaison et de son protocole, vu le prix des HDD, est bien moins emmerdant qu'on pourrait l'imaginer de prime abord.

Le reste ce sont les imprévus : m'enfin avec plusieurs copies de ma discothèque sur HDD stockés en des lieux différents, j'ai plus de chance de la voir préserver que de laisser les étagères à CD remplies dans mon bureau...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 10 Sep 2011 17:28

haskil a écrit:
gailuron a écrit:Les fameux CD bronzés : les labels hyperion, APR et d'autres sont victimes de cela... :o Dégazage d'encre d'imprimerie incompatible avec le vernis qui recouvre côté étiquette du CD le vernis qui recouvre...

Non, je ne crois pas.

Les 2 DG dont je me souviens :
- Mozart, Requiem, Böhm avec Wiener Philharmoniker
- Chopin, Préludes, Pollini
Ils sont "normaux", la face imprimée est argentée avec les traditionnels motifs jaunes comme sur tous les disques DG.

Les 2 autres, je me souviens plus. Je n'arrive plus à retrouver...
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 10 Sep 2011 17:44

haskil a écrit:
gailuron a écrit:Alors recopier régulièrement sa discothèque pour échapper à l'obsolescence d'une liaison et de son protocole, vu le prix des HDD, est bien moins emmerdant qu'on pourrait l'imaginer de prime abord.

Tout à fait.

En fait, le plus gros risque, et il n'est pas propre à la musique, c'est l'obsolescence des formats de fichiers et des codecs. C'est un risque à très long terme, disons 15 à 20 ans. Il se produit lorsque plus aucun logiciel récent, donc utilisable sur des machines récentes, ne sait lire les fichiers. Ce risque, je l'ai rencontré dans quelques rares cas, avec des fichiers de données, mais pas encore avec des fichiers multimédia parce qu'ils sont trop récents (une 15aine d'années au maximum).

S'il se produit, il n'est pas sûr que les détenteurs de grosses discothèques auront le courage de reconvertir toute leur discothèque. Mais, d'ici là, il y aura probablement des services ou des logiciels spécialisés dans cette reconversion... Et de toute façon, le problème a existé dans le passé avec les changements de support physique (cire > vinyle puis vinyle > CD) et il était beaucoup plus insoluble. :-?
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 10 Sep 2011 18:41

gailuron a écrit:
haskil a écrit:
gailuron a écrit:Les fameux CD bronzés : les labels hyperion, APR et d'autres sont victimes de cela... :o Dégazage d'encre d'imprimerie incompatible avec le vernis qui recouvre côté étiquette du CD le vernis qui recouvre...

Non, je ne crois pas.

Les 2 DG dont je me souviens :
- Mozart, Requiem, Böhm avec Wiener Philharmoniker
- Chopin, Préludes, Pollini
Ils sont "normaux", la face imprimée est argentée avec les traditionnels motifs jaunes comme sur tous les disques DG.

Les 2 autres, je me souviens plus. Je n'arrive plus à retrouver...


ça se voit pas toujours à l'oeil nu : bien qu'on les dise bronzés car les plus atteints deviennent vraiment ainsi côté lecture : c'est le paradoxe du truc.

Sinon, les premières symptomes ce sont des petits chuintements permanents.

Mon intégrale des sonates de Beethoven par Kempff, mes Debussy de Michelangeli, en sont par exemple atteints... sans qu'ils aient pris une couleur bronze...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 10 Sep 2011 18:42

gailuron a écrit:
haskil a écrit:
gailuron a écrit:Alors recopier régulièrement sa discothèque pour échapper à l'obsolescence d'une liaison et de son protocole, vu le prix des HDD, est bien moins emmerdant qu'on pourrait l'imaginer de prime abord.

Tout à fait.

En fait, le plus gros risque, et il n'est pas propre à la musique, c'est l'obsolescence des formats de fichiers et des codecs. C'est un risque à très long terme, disons 15 à 20 ans. Il se produit lorsque plus aucun logiciel récent, donc utilisable sur des machines récentes, ne sait lire les fichiers. Ce risque, je l'ai rencontré dans quelques rares cas, avec des fichiers de données, mais pas encore avec des fichiers multimédia parce qu'ils sont trop récents (une 15aine d'années au maximum).

S'il se produit, il n'est pas sûr que les détenteurs de grosses discothèques auront le courage de reconvertir toute leur discothèque. Mais, d'ici là, il y aura probablement des services ou des logiciels spécialisés dans cette reconversion... Et de toute façon, le problème a existé dans le passé avec les changements de support physique (cire > vinyle puis vinyle > CD) et il était beaucoup plus insoluble. :-?


Oui pour le moment passer de Flac en Alac, d'Alac en Aiff, en MP3 en AAC ne présente aucun problème. Le tout sera de se réveiller à temps.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 11 Sep 2011 15:05

Pour les formats de compression sans perte (donc bijectifs) en tout cas. Aucune importance de repartir de l'orginal, de convertir de format à format une fois, ou plusieurs fois ... Dans l'autre cas compression avec pertes c'est un peu plus compliqué puisque chaque conversion dégrade la qualité à chaque fois, même si le format N+1 est sur le papier meilleur que celui qu'il remplace.
Docteur M
 
Messages: 13034
Inscription: 21 Juil 2000 2:00
Localisation: Strasbourg-campagne
  • offline

Message » 11 Sep 2011 16:42

haskil a écrit:ça se voit pas toujours à l'oeil nu : bien qu'on les dise bronzés car les plus atteints deviennent vraiment ainsi côté lecture : c'est le paradoxe du truc.

Sinon, les premières symptomes ce sont des petits chuintements permanents.

Dans mon cas, on ne voyait rien à l’œil nu et je n'ai pas entendu non plus les premiers symptômes car c'étaient des disques que je n'avais pas écoutés depuis longtemps. Simplement, les CD n'étaient plus reconnus sur aucun de mes lecteurs : une platine de salon et 2 graveurs informatiques.

Pour le Requiem de Mozart, le cas était surprenant. C'était en 2003. Je cédais mon ancienne platine CD (de 1990 !) à un ami et je lui faisais écouter et comparer avec ma nouvelle platine. Quand j'ai pris ce CD, il passait sans souci sur la vieille platine, mais n'était plus reconnu par mes autres lecteurs (y compris un vieux graveur de CD SCSI de Plextor). Les trois autres CD, c'est beaucoup plus récent, je n'avais plus de vieille platine pour tester.

Ce qui m'inquiète, c'est que j'ai encore plus de 500 CD non ripés et que ce ne sont évidemment pas ceux que j'écoute régulièrement...
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 21 Sep 2011 14:59

Bonjour,
Je viens de découvrir le papier sur la dématérialisation.
Je cherchais une info que je n'ai pas trouvé.
Voici la question générale : j'aimerai savoir quel est le rôle exact d'un DAC dans une configuration. Je sais que ca convertit un signal mais lequel. Je m'explique:

ma config est la suivante :

Hifi:

- Ampli/préampli ROTEL RC+RB 980 bx
- Lecteur CD AMC CDM 7 (à priori sans convertisseur ??, il date de 1995)
- Enceintes Ellipson Orphée

+
1 sonos ZP90.

Ma question est donc de savoir à quoi va servir le DAC dans cette config, sonos ? lecteur cd ? quelles sont les principales améliorations audibles (!!) et au final quel est le rôle précis d'un DAc dans toute la chaine de production du son final. C'est d'ailleurs peut être à cette dernière question que j'aimerai répondre en premier, ca sert à quoi au juste un DAC...

Merci de me lire, avez vous deux minutes pour m'éclairer ?
Sisyphe1023
 
Messages: 7
Inscription: 08 Jan 2011 17:18
  • offline

Message » 21 Sep 2011 18:44

Sisyphe1023 a écrit:Bonjour,
Ma question est donc de savoir à quoi va servir le DAC dans cette config, sonos ? lecteur cd ? quelles sont les principales améliorations audibles (!!) et au final quel est le rôle précis d'un DAc dans toute la chaine de production du son final. C'est d'ailleurs peut être à cette dernière question que j'aimerai répondre en premier, ca sert à quoi au juste un DAC...

Un DAC ou "Digital Analog Converter" ou en français "convertisseur numérique > analogique" sert, comme son nom l'indique, à convertir un signal numérique (généralement en PCM ou LPCM) en un signal analogique prêt à être amplifié. Il peut être dans un élément intégré (platine CD, ampli numérique, serveur musical) ou dans un élément séparé. Il est le dernier des 3 composants de la chaîne musicale numérique : lecteur > transport > DAC > ampli.

Toutes platines CD, tous les amplis numériques, tous les serveurs musicaux (notamment ton Sonos Zone Player) intègrent un DAC. Pour les platines CD, seules les plus récentes comportent au moins une entrée numérique permettant d'utiliser le DAC indépendamment du lecteur. Idem pour les amplis purement HiFi : seuls les plus récents ont un DAC et des entrées numériques.

Ceci étant dit, on retombe après dans le vieux débat HiFi : intégration ou élément séparé ? faut-il acheter un DAC en élément séparé ? faut-il utiliser le DAC de ton Sonos ou ajouter un DAC séparé ? Le sujet est polémique, je ne me lancerais pas plus avant dans le débat... :wink:
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 22 Sep 2011 10:55

merci pour ces réponses qui... appellent d'autres questions comme toujours.

mon lecteur CD ne comportent pas de prise coaxiale ni optique (AMC CDM7 de 1995 environ) >>> je fais comment pour le connecter à un DAC ??

Merci
Sisyphe1023
 
Messages: 7
Inscription: 08 Jan 2011 17:18
  • offline

Message » 22 Sep 2011 11:01

Je complete même ma question : quelle stratégie est la meilleure :

acheter un DAC externe
ou
acheter un lecteur cd avec double convertisseur + entrées pour sources externes (pour y brancher un Sonos par exemple) [genre Cambridge 840c je crois]

???

Merci vos avis m'intéressent
Sisyphe1023
 
Messages: 7
Inscription: 08 Jan 2011 17:18
  • offline

Message » 22 Sep 2011 11:04

Sisyphe1023 a écrit:mon lecteur CD ne comportent pas de prise coaxiale ni optique (AMC CDM7 de 1995 environ) >>> je fais comment pour le connecter à un DAC ??
Merci

Tu as répondu toi-même à ta propre question !
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 22 Sep 2011 12:02

j'ai compris... je ne peux pas brancher de DAC sur mon lecteur, en revanche pour le sonos c'est OK, dommage, ca limite l'intérêt de l'achat...

Merci
Sisyphe1023
 
Messages: 7
Inscription: 08 Jan 2011 17:18
  • offline

Message » 22 Sep 2011 17:36

Sisyphe1023 a écrit:j'ai compris... je ne peux pas brancher de DAC sur mon lecteur, en revanche pour le sonos c'est OK, dommage, ca limite l'intérêt de l'achat...

Sisyphe1023 a écrit:Je complete même ma question : quelle stratégie est la meilleure :

acheter un DAC externe
ou
acheter un lecteur cd avec double convertisseur + entrées pour sources externes (pour y brancher un Sonos par exemple) [genre Cambridge 840c je crois]

Je suis pas sûr d'avoir compris tes questions.

Le Sonos Zone Player 90 est un produit 3 en 1:
- une passerelle réseau (Ethernet/WiFi) qui te permet de récupérer de la musique en streaming sur le Web ou des fichiers musicaux sur un ordi ou un NAS
- un lecteur musical logiciel
- un DAC qui te permet d'alimenter directement un préampli/ampli purement analogique
Il ne dispose pas d'entrées SPDIF, donc tu ne peux pas l'utiliser comme DAC avec des sources HiFi traditionnelles. En revanche, il dispose de sorties SPDIF qui te permettent de mettre un DAC externe entre lui et ton ampli analogique ou d'utiliser un ampli numérique qui possède son propre DAC.

Ne connaissant pas les qualités musicales du Sonos ZP90, je ne peux pas te dire s'il vaut mieux lui ajouter un DAC externe ou pas. En revanche, je peux te dire que, si tu n'avais pas l'intention d'utiliser son DAC, mieux valait acheter une simple passerelle réseau vers SPDIF qui t'aurait coûté moins cher.

Concernant la lecture de CD, rien ne t'interdit de ripper tes CDs avec ton ordi et les lire via le Sonos ZP90. Il me paraît donc inutile de racheter une platine CD, élément qui va devenir obsolète et marginal sur le marché d'ici quelques années. Si tu veux simplement pouvoir lire un CD directement de temps en temps, tu as la possibilité de le faire sur ta platine AMC CDM 7.
gailuron
 
Messages: 777
Inscription: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline


Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message