Installation d’Alain : Quelle Claque !

Installations, News — publié le 7 octobre 2014

Après une première installation très atypique et faisant bien le lien avec nos visites passées, nous nous retrouvons dans un charmant petit village de la banlieue montpelliéraine. Alain nous y attend, dans les petites rues proches du centre, sa maison de village est dans un angle, il n’a pas de voisin ou de vis à vis direct. Nous allons voir que cela à son importance.

Inst-Noisette34- 18

Alain, célibataire méridional bon enfant, s’empresse de nous faire visiter les lieux. La maison n’est pas grande mais tout le confort est là et c’est bien suffisant pour lui… Au rez de chaussée, une pièce à tout faire nous accueille. L’ancien garage à été transformé en spacieuse chambre. Direction l’étage, c’est là que tout se passe. Les escaliers donnent sur une grande cuisine et sur le coté droit une porte, encore provisoire, ne laisse aucun doute que l’espace hifi – home-cinema est là…

Inst-Noisette34- 8J’avais déjà eu l’occasion de visiter cette installation quelques semaines avant notre visite commune pour HCFR et, sachant à quoi m’attendre, je laisse entrer SnipizZ et Steph-Hifi en premier. Ils découvrent une grande pièce d’un peu moins de 30m2 avec une hauteur sous plafond interessante de près de 3m… La pièce est un peu particulière, de forme globalement carrée, avec une hauteur de plafond importante, elle est de plus coupée en deux par une ancienne cloison que notre hôte n’a pas jugé utile de supprimer complètement. Si un soin particulier à été apporté à l’aménagement de la pièce, les meubles et l’organisation générale de cet espace dédié au HomeCinema et à la Hifi, il reste encore des travaux de finition. Alain nous explique qu’il a conscience de certains soucis et souhaite être aidé pour parfaire le traitement acoustique de l’endroit; ensuite il s’attellera aux détails restants…Le lieu est aménagé avec soin, l’ensemble respire la sobriété. Un écran de 3m de base est fixé au mur. A l’opposé, un projecteur JVC X35 est posé sur une petite tablette, pile à la hauteur nécessaire… De chaque coté de l’écran et du projecteur, de larges et lourdes tentures masquent les murs et la baie vitrée arrière (condamnée) et servent de (petit) traitement sonore. Si leur efficacité est discutable, nous sommes en présence de draperies de bonne facture qui sauront, pour le moins, masquer les (vrais) matériaux de traitement que l’on peut positionner derrière.Inst-Noisette34- 22

Devant l’écran trône une table basse, elle aussi de bonne facture, car il faut soutenir le beau matériel d’Alain. En effet, cette table accueille pas moins de trois ampli McIntosh (deux MC2600 et un MC303), un preampli de la même marque (MX138), une enceinte centrale REVEL Voice qui n’a rien à envier à bien des principales et un ensemble lecteur Oppo 103D et Sonos. Excusez du peu !!

D’autant que ceci est complété de chaque coté par deux magnifique latérales REVEL Ultima Salon ! Ces enceintes et le matériel en général sont dignes d’une installation HIFI déjà très haut de gamme. Pour couronner le tout, Alain leur a adjoint deux enceintes REVEL Embrace dipolaires qui font office d’effet (nous sommes en présence d’une installation 5.1) et d’un impressionnant caisson REVEL SUB 30 que l’on aperçoit (il est difficile de le rater) à droite du canapé…
Des enceintes principales capables du meilleur en Hifi et un caisson qui descend largement sous les 20Hz, ça promet !

Inst-Noisette34- 21Steph-Hifi est là en fin connaisseur car, en plus de sa grande culture en matière de HIFI, il a été propriétaire d’un ensemble Revel identique pendant quelques années. Il est d’ailleurs resté fidèle à la marque, ayant maintenant leur remplaçantes. Confortablement assis dans le large canapé, nous commençons nos écoutes par quelques morceaux de musique choisis par notre hôte… On retrouve une reproduction chaleureuse et une puissance maitrisée, nous avons tous conscience d’être face à du matériel peu commun et un niveau de reproduction exceptionnel…

Je vous le disais plus haut, Alain avait fait appel à votre serviteur il y a quelques temps pour le conseiller sur les réglages et l’acoustique de sa pièce; nous avions effectué un certain nombre de réglages et d’ajustements mais le gros du travail, les traitements acoustiques, restent à faire… Néanmoins le résultat est de très (très) bon niveau.

Inst-Noisette34- 10On bascule sur du Home-Cinema en utilisant le disque de test que SnipizZ a préparé pour l’occasion, quelques extraits récents, de scènes et moments clé aussi bien coté image que rendu sonores y sont présents.

Je dois dire que nous prenons une véritable claque! Certes, tout n’est pas parfait. Certes il y a un peu de pleurage sur le haut du spectre du fait de la salle. Certes les modes propre de la salles ne sont pas encore correctement pris en compte. Certes, il y a de la pollution visuelle avec ces deux radiateurs latéraux un peu disgracieux et ses électroniques McIntosh aux vue-metres trop présents. Certes l’écran est un peu haut, la centrale un peu visible avec sa surface en alu brossée. Certes le pilotage est un peu fastidieux avec plusieurs télécommandes (Alain viens d’acquérir un iPad et a bien compris qu’une centralisation des commandes est un plus indéniable). Certes le préampli ne gère pas les derniers formats audio (mais l’Oppo le fait et alimente la bête). Certes, certes, mais quel résultat néanmoins ! Ouch !!!

L’image est quasi parfaite ! Le JVC X35 est au mieux de sa forme, il faut dire qu’il n’a qu’une petite centaine d’heures et viens d’être réglé. Ayant quelque expérience dans le domaine, je ne sors pas mes instruments cette fois mais peux vous garantir que j’ai rarement vu mieux…

Inst-Noisette34- 11Coté son, c’est précis, ciselé et chaleureux tout y est… ! Les REVEL Ultima Salon font des merveilles, elle sont réglées en mode large, il faut dire quelle descendent sans soucis à 25Hz ! La centrale détaille les dialogues de façon très naturelle, au point que je la coupe pour souligner la chose aux personnes présentes, les effets bipolaires sont peut être un poil bas, mais bien présents sans trop.

Enfin, cerise sur le gâteau, le monstrueux caisson est là et bien là… Il respire la force tranquille, il est là, tapis à coté du canapé, presque invisible, pourtant, dés que le canal LFE est sollicité, c’est une sensation physique qui nous envahit, on n’entend pas le canal grave, on le ressent ! Le plancher s’ébroue et d’aucuns seraient prêts à parier que notre canapé est monté sur vérins !

Inst-Noisette34- 17Les électroniques remplissent tout à fait leur rôle, on ferait à moins ! Les MC2600 alimentent chacun une REVEL Ultima Salon en bi-amplification, l’ampli trois voies MC303 étant lui chargé du canal central et des deux effets.

Encore une fois, tout n’est pas parfait, des optimisations coté traitements acoustiques et des finitions mais quel rendu ! J’en ai des frissons en écrivant ces lignes.

Une bien belle installation avec du matériel qu’Alain à su choisir et acquérir lorsque les opportunités se présentaient, il reste du travail pour optimiser le tout et finir les traitements et l’esthétique mais vous connaissez une installation terminée ? En attendant Alain se fait plaisir et nous a vraiment fait plaisir…

Laric

Inst-Noisette34- 23

L’avis de SnipizZ

Si comme moi, vous êtes un fan des infra-sons, un amateur du buttKicker, un adepte du gros son, alors je vous souhaite un jour de vivre l’expérience inédite que j’ai vécue chez Alain.

Passée la porte de la salle dédiée, toujours en chantier, on tombe nez à nez avec les magistrales enceintes colonnes Revel et toute l’électronique McIntosh. D’entrée, on en prend plein les mirettes. Bien entendu, la salle n’étant pas encore terminée, il reste deux ou trois coups de peinture à donner, une optimisation du câble management et surtout le traitement acoustique adéquat qui permettra à notre hôte de profiter pleinement de son matériel d’exception.

Si l’écoute HiFi est tout à fait satisfaisante, c’est surtout la démonstration Home-Cinéma que j’appréhende tout particulièrement. Un énorme caisson Revel se cache dans un angle et vu les dimensions de l’engin, nul doute que l’expérience risque d’être physique.

Il ne nous faut pas bien longtemps pour ressentir la puissance incroyable du dit caisson. Sur un extrait de Cloverfield, c’est le plancher et la dalle en dessous qui accompagne le film. Cela pourrait-être un problème si des bruits parasites venaient perturber l’écoute, mais par chance, rien de tel ne vient gâcher les incroyables sensations que l’on vit. Un peu plus et c’est toute la maison qui s’effondre. Rien à redire concernant l’image, le JVC X35 couplé à un OPPO Darbee constitue un combo parfait en la matière.

Bien entendu, un traitement acoustique est nécessaire pour améliorer l’installation, ainsi qu’une calibration plus poussée, mais ces travaux de finition viendront bientôt et Alain aura alors une salle dédiée fantastique. Vivement la prochaine démonstration !!!

Inst-Noisette34- 27

L’avis de Steph-Hifi

Nous voilà donc en visite chez Alain, dans sa maison de village. L’accueil, d’une convivialité rare, nous permet déjà d’apprécier l’incroyable découverte qui va suivre, que dis-je « l’expérience » qui va suivre !

Cette petite bâtisse nous cache une salle dédiée Home-Cinéma mais aussi Hi-Fi. Cette dernière est en fait un assemblage de deux petites pièces. Les bords, de quelques dizaines de centimètres, de l’ancienne cloison commune ont été conservés. Cela permet, par le jeu des angles de vue, de cacher certains éléments du point d’écoute tout en profitant totalement du spectacle audio-visuel.

La hauteur sous plafond est plutôt conséquente, ce dernier est en bois, permettant d’assurer, par sa souplesse, les très fortes surpressions du grave.

Je me retrouve plutôt en terrain « connu » avec un ensemble complet Revel Ultima série 1 qui trône au milieu de la salle, faisant office de véritable écrin pour ces magnifiques joyaux de l’électroacoustique américaine. Il y fait bon, l’ambiance est plutôt « cosy lounge » et les lourds rideaux de velours marron s’accordent parfaitement avec les peintures et les quelques meubles comme la magnifique table basse centrale.

Malgré quelques éléments de décoration où la finition est à reprendre, on peut dire que cette salle est particulièrement réussie, que ce soit pour écouter de la musique ou regarder un film. Elle est un véritable appel à la détente : une fois la porte fermée, si vous avez ensuite un RDV quelque part il vaut mieux ne de pas oublier sa montre avec soi !

Nous commençons par une écoute du système en stéréo. Avant de se concentrer sur l’écoute, Alain nous explique qu’il a récemment changé ses câbles au profits d’éléments plus plats et logeables et qu’il ressent comme un certain manque a l’écoute. Après un rapide contrôle de la balance tonale, nous sommes plutôt d’accord sur la présence d’une légère matité ainsi que d’une boursouflure dans le grave. Connaissant plutôt bien ces enceintes que j’ai eues pendant 6 ans, nous en profitons donc pour optimiser les réglages des filtres et, après une validation du propriétaire, nous reprenons nos écoutes.

Finesse – Timbre – Immense image Stéréo – Medium « organique » et bande passante très large : tout est là pour de très bons moments musicaux. Les Revel se marient plutôt bien avec les magnifiques amplis aux yeux bleus ! Il reste dans le grave un mode propre présent provoquant une écoute un peu boomy, mais les styles de musiques écoutés s’arrangent sans problème de ce surcroît d’énergie. On tape tous du pied et au même rythme provoquant au passage un large sourire presque béat sur nos faciès !

Nous passons en mode Home-Cinema, le projecteur JVC délivre une très belle image HD douce et fluide et très convenablement saturée. Ces références qui sont maintenant les entrées de gamme du constructeur sont tout simplement d’un extraordinaire rapport qualité prix !

Sur les bandes son en 5.1, on garde un des très gros points forts des Revel. L’intelligibilité. Les dialogues, les bruits d’ambiance, tout est précis, fin, ciselé, MAIS DANS UN MONDE DE BRUTES !!!

En effet ( ☺ ) le Caisson de grave apporte sur le canal LFE une expérience sonore ULTIME. Le grave descend d’outre tombe, avec une vitesse, une pression, une absence totale de distorsion mais avec un niveau tellement important qu’on découvre des sensations physiques sur les tympans tout a fait hors norme et ce en parfaite synchronisation avec l’ensemble du plancher qui se « tord » tel un chewing-gum sans broncher. Ce n’est pas criard, ce n’est pas distordu, cela ne fait pas mal aux oreilles mais vous SCOTCHE littéralement sur orbite. La pièce accepte cette énorme énergie sans provoquer dans les sons graves de déséquilibre subjectif alors que les effets LFE sont faramineux.

On regrettera juste que les enceintes d’effet soient trop basses a hauteur d’oreilles, ce qui est parfait pour un spectateur seul mais qui par effet de masque ne permet pas d’en profiter à plusieurs !

Merci Alain pour ce moment de bonheur aux « infrasuds » sur ce système d’exception !

Galerie d’images

 

Tags: