Le grenier du home-cinéma …

Installations — publié le 2 février 2004
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)
© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes . (Fevrier 2004)
Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant écrean baissé

Un ancien grenier, devenu pièce de loisir polyvalente, qui se transforme désormais en deux temps -trois mouvements en salle de cinéma à domicile. Et alors ? Toute une famille émerveillée par le spectacle, tout simplement !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue générale arriére

La maison de M. et Mme B. est ce qu’on appelle une « maison de ville » : ancienne, toute en pierre, assez étroite et accolée aux habitations voisines, elle ne manque pas de charme .Elle a été aménagée avec goût en utilisant au mieux l’espace disponible. Justement, un ancien grenier, situé au dernier niveau sous de vieilles poutres apparentes largement centenaires, servait à la fois de salle de jeux, de coin informatique et de salon familial. Certes, on ne s’y tient debout qu’au centre, mais le volume est conséquent. C’était là que, précédemment, M. et Mme B. et leurs enfants aimaient passer leurs soirées, à lire ou à regarder un petit écran de télévision… C’est en tous cas ce qu’il faisaient jusqu’en Septembre dernier, date à laquelle ils ont été initiés puis convertis au home-cinéma par leur installateur (Gilles Cheviller, voir encadré ). Ce dimanche là, toute la famille était partie en vadrouille à la recherche d’un nouveau canapé, un Futon plus précisément. Un peu par hasard, ils découvrent le magasin Audio Projection. Ils décident un peu par curiosité d’y entrer … et ce qu’il vont y voir va remettre en question un certain nombres d’idées reçues qu’il se faisaient sur le home-cinéma. Ils y découvrent l’univers du DVD, du son multicanaux, et de la vidéoprojection … un monde magique ! Le DVD, ils connaissaient… un peu, grâce à l’ordinateur familial. Mais là, c’est autre chose ! Une superbe image de deux mètres de base, le son cristallin qui leur arrive de tous cotés …bref, ils sont ébahis ! Très vite, une question leur brûle les lèvres : «C’est cher..? » . La réponse de l’installateur est très tentante : « Oui et non…les prix ont beaucoup baissés, surtout les vidéoprojecteurs…on peut vraiment se faire plaisir aujourd’hui pour pas très cher… disons que pour environ 4000 € je peux vous proposer un système complet tout installé ! « Tope-là ! », a répondu M. B. ! Et voilà le résultat !

Discrétion, efficacité …

A propos de ….
AUDIO PROJECTION
Créé il y a à peine 6 mois par un pur passionné de home-cinéma, qui avait précédemment fait ses armes chez SOFT ADS, le magasin et installateur Audio Projection est le rendez-vous incontournable de tous les fanatiques de home-cinéma du grand ouest parisien !
AUDIO PROJECTION (Gilles Cheviller)
CC Le Sémaphore
45 RN10
78310 COIGNIERES
Tel :
Tél 01 30 49 07 75
Web :

AUDIO PROJECTION

Cliquez pour voir une version plus grande...
Une enceinte principale
Davis

Et prix ! Les objectifs étaient clairement annoncés, et il a fallu s’y plier ! La pièce devait en effet rester « vivable » lorsque l’installation n’était pas utilisée, et un minimum de travaux «  destructeurs » ont été imposés à l’installateur. Quelques trous ont bien été pratiqués – difficile de faire autrement – dans les vénérables poutres pour y accrocher écran et projecteur, et un peu de colle utilisée pour fixer les câbles dans les angles de mur… mais c’est à peu près tout ! Compte tenu du budget global, il n’y avait pas trente-six solutions, du moins pour l’image ! C’est un Infocus X1 qui s’est imposé de lui-même ! Le X1 est un projecteur DLP SVGA (800×600 pixels), doté d’un traitement vidéo signé Faroudja et d’un rapport qualité/prix vraiment exceptionnel. Il a été fixé sur une petite étagère, au dessus des spectateurs, et il projette ici une image de 1m80 de base sur un écran manuel Intimus ( base Projecta). L’écran a lui aussi été fixé sur une poutre transversale, à peu près au milieu de la pièce. Voilà pour l’image !

Cliquez pour voir une version plus grande...
La seconde enceinte centrale
à coté du téléviseur

La totalité des électroniques ont ensuite été installées dans un petit meuble rack à l’arrière, à coté des spectateurs. Pour le son, le système a été construit autour d’un intégré Yamaha RXV-440. Cet ampli-tuner d’entrée de gamme de 6 x 65 W efficaces sous 8 ohms est toutefois un appareil très complet ( décodages Dolby Digital EX, Dolby Prologic II, DTS ES et DTS Neo:6), il a d’ailleurs reçu un prix EISA ( European Imaging and Sound Association) pour 2003-2004.

Davis et Yamaha : un ensemble audio performant

Cliquez pour voir une version plus grande...
Le projecteur Infocus X1
L’installation de M. B.
« Semi-salle dédiée » à l’étage d’environ 20 m² au sol (4 m x 5 m)
Sources :
Lecteur de DVD Yamaha DVDS540
Magnétoscope hifi-stéréo Brandt VK 456
Mediasat CanalSatellite
Amplificateur intégré :
Yamaha RXV-440 Dolby Digital EX / DTS ES
Enceintes :
Principales, centrale et surrounds : pack Davis Acoustics DK 290 C
Diffuseur vidéo :
Vidéoprojecteur DLP Infocus X1
Ecran :
Intimus manuel 135x 180 cm, format 4:3
Coût total de cette installation :
Environ 4000 €, installation comprise

Les enceintes sont des Davis DK 290C, il s’agit en fait d’une version un peu spécifique du pack « Axel » du même constructeur. Les deux colonnes utilisées en principales sont des trois voies/ trois haut-parleurs, elle comprennent un tweeter à dôme titane de 25 mm, un médium de 17 cm à membrane Kevlar tressé et un boomer de 17 cm, également à membrane Kevlar. L’enceinte centrale est ici fixée au dessus de l’écran, ce qui permet de libérer totalement la place au sol . Elle reprend le même tweeter que les principales, et deux haut-parleurs médiums/graves de 13 cm. Enfin, les deux enceintes d’effets sont fixées au mur, au fond de la pièce. Elles intègrent les mêmes haut-parleurs ( un tweeter à dôme de 25 mm + un boomer de 17 cm) que les enceintes principales :voilà donc une fois encore un système audio bien homogène !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Détail d’une enceinte
surround Davis

La principale source est un lecteur de DVD Yamaha DVD-S540, un appareil simple mais, là encore, très complet : sorties numériques optique et coaxiale, sortie vidéo RVB et YUV, lecture des CD-R et CDR-W ainsi que des fichiers JPEG et MP3. Il est relié en vidéo par composantes au projecteur Infocus par des câbles vidéo 75 Ohms de qualité signé REAL CABLE, via l’amplificateur intégré. Les autres sources sont un Médiasat CanalSatellite, ce qui permet à toute la famille de profiter d’évènements sportifs, ou de films diffusés par satellite, le tout sur grand écran ( liaison vidéo composite avec le projecteur).

Cliquez pour voir une version plus grande...
L’enceinte centrale Davis

Et enfin, un magnétoscope stéréo qui n’est certes plus tout jeune, mais qui offre la possibilité de visionner de temps en temps quelques « vieilles » cassettes…là encore sur 1m80 de base : la taille impressionnante de l’image permettant d’oublier la qualité parfois défaillante de certains enregistrements. On trouve aussi un petit téléviseur, qui fonctionne toujours en parallèle, et qui n’est utilisé désormais que pour regarder les infos… et encore !

Nos impressions :
Cliquez pour voir une version plus grande...
Détail des électroniques
avec de haut en bas :
Le lecteur de DVD Yamaha
le Mediasat
le magnétoscope
l’ampli intégré Yamaha

Après avoir longuement discuté à la fois avec l’installateur et avec M. et Mme B., intarissables dès qu’on aborde leur sujet favori (leur installation home-cinéma !) , nous sommes passés dans le vif du sujet en insérant notre DVD de test habituel dans le lecteur de DVD Yamaha. La pièce est confortable, on est bien assis dans le petit canapé convertible, et le ratio entre le recul dont disposent les spectateurs (un peu plus de 3 mètres) et la taille de l’image est vraiment idéal : dès les premières séquences, on est « dans le film » ! L’image de l’Infocus X1, un appareil que nous connaissons bien à Cinéma Chez Soi, nous apparaît immédiatement à la fois comme très lisse, riche et dense en couleurs et bien fluiden, notamment sur « Vertical Limit » : décidemment, ce « petit » projecteur est une sacré affaire pour son prix (il sera bientôt remplacé par le X2, doté de la matrice 16 :9 848 x480). Certes, l’image nous présente de temps en temps quelques légers défauts d’escaliers, dus à une mauvaise détection du 2:2 pull-down ( notre DVD –test est en PAL), notamment sur la scène difficile du « mur » dans Gladiator, mais rien de grave sur le fond : il faut y prêter attention (disons que nous avons l’œil bien exercé…sur ces séquences que nous connaissons par cœur !). DCDi Faroudja oblige, les résultats sur des séquences « non-film » ( match de football par exemple) sont quasiment sans défauts.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Détail de la connectique
composite et YUV de l’Infocus X1

Nous passons en revue la quasi totalité de nos séquences-test, pour finir sur le spectaculaire séquence de la chasse-poursuite de la planète Coruscant dans « Star Wars : l’Attaque des Clones », une scène très démonstrative sur le plan sonore. Le son est bon, très détaillé, assez incisif, avec notamment une très bonne centrale, qui ressort très bien par rapport aux autres enceintes : les voix sont bien placées, claires et très intelligibles. Les effets arrières sont justes peut-être une peu trop présents … En fait, c’est surtout le manque de graves qui nous apparaît comme manifeste, car vous aurez noté que cette installation ne dispose pas – encore – de caisson de basses ! Ca viendra, M. et Mme B. ont encore le temps de faire évoluer leur système, qu’il utilisent quasi quotidiennement puisque depuis 4 mois ils ont réalisés déjà plus de 250 heures de projection…

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant générale

comme l’atteste le compteur du projecteur ! Et pour l’instant , leur enthousiasme, leur émerveillement est encore très vif , et çàn, çà nous a faitt vraiment plaisir ! Le budget global, vraiment raisonnable de cette installation, prouve que le home-cinéma n’est pas, n’est plus un loisir « élitiste », et qu’on peut vraiment aujourd’hui disposer d’une installation performante pour un coût très abordable… Bref : continuez a bien profiter de votre installation en famille, car au delà de la technique, le home-cinéma : ce n’est rien d’autre que du divertissement et du plaisir : bon films !