OPPO BDP-103 Audiocom Signature & Reference

Comptes-Rendus, Tests et Bancs d'Essais — publié le 24 mars 2013
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Tests audio HIFI et HC

Comme la vocation d’AUDIOCOM est d’améliorer aussi bien les performances analogiques que numériques des lecteurs, les tests audio vont se passer en deux étapes.

La première étape sera des plus classique par des écoutes CD et SACD en liaison analogique.
La deuxième va tester les performances des lecteurs en tant que transport numérique.
Les tests à partir de CD se feront en liaison HDMI et coaxiale, les tests SACD exclusivement en HDMI. Les SACD seront testé en flux DSD ainsi que converti en PCM par le lecteur afin d’évaluer subjectivement le jitter résiduel.

Le BDP-103 standard tombe à point nommé car il va servir de base d’évaluation.
Le BDP-93 NXE servira de point de repère « audiophile ».
Le BDP-105 figure aussi dans le tableau de synthèse bien qu’il n’est pas été utilisé dans ce test. Comme ce lecteur a aussi été testé par nos soins et qu’il se révèle excellent il est normal de l’inclure.

Voici les paramétrages essentiels des lecteurs Oppo pour ces tests :

* Enceintes principales Large
* Crossover 40hz
* Contrôle de volume fixe
* Contrôle de dynamique OFF,
* Séparation A/V ON
* HDMI2 Vidéo OFF
* SACD DSD ou PCM suivant le test

Liste des disques :

CD :
* Sucker Punch, Various
* Franky Knight, Emilie Simon
* Same Girl, Youn Sun Nah
* Equilibrium, Erik Mongrain
* Temple of the Dog

SACD :
* Bill Evans, From Left to Right
* Diana Krall, The Look of Love
* Stockfisch Records, Closer to the Music
* Queen Greatest Hits Volume 1

Tests en liaison analogique

Les premiers tests audio se feront donc en liaison analogique. Le câble utilisé est un Real Cable Topaze.

Dans un précédent test nous avions conclu que le BDP-103 standard est un lecteur polyvalent mais loin d’être capable de se substituer à un lecteur audiophile. Il tire cependant son épingle du jeu sur les SACD et les fichiers audio en haute résolution, typiquement du 24bits 96khz et 24bits 192khz.
A contrario un BDP-93 NXE de chez Nuforce arrivait à relever le défit et délivrait une sonorité équilibrée et musical. En SACD le BDP-93 NXE relevait encore le niveau.
Le grand gagnant est le BDP-105 qui garde une belle longueur d’avance.

Ce rapide rappel étant fait passons au vif du sujet et entamons les tests des lecteurs.

CD Sucker Punch :
Image

Cette BO est très variée et permet d’effectuer une écoute complexe sur plusieurs genres musicaux cependant tous moderne ou modernisé pour l’occasion du film.

BDP-103 standard.
Si l’impression globale est bonne on note immédiatement quelques manques.
Sur le morceau interprété par Bjork les basses sont un peu en retrait, les effets numériques sur la voix sonnent assez agressif. L’ensemble manque aussi de dynamique, cela sonne un peu mou voir brouillon.
Le reste de l’album ne s’arrange pas …

BDP-103 REFERENCE.
Les choses s’arrangent immédiatement.
Dés les premières notes de la reprise de « Sweet Dreams » par Emily Browning on ressent qu’un voile disparaît. Le son est clair et détaillé. Peut être un peu brillant. Même si on peut certainement mieux faire le rendu est déjà d’un autre niveau. Autant le BDP-103 standard manque d’émotion, le BDP-103 REFERENCE arrive à faire ressentir quelques frissons.
Ici Bjork joue avec les effets mais n’agresse pas et surtout les basses et les percutions sont bien présente et maîtrisées.
Le REFENCE offre un rendu musical et agréable.

BDP-103 SIGNATURE.
En toute logique nous pouvons nous attendre à une prestation encore supérieur au REFERENCE et effectivement tout ou presque semble meilleur. La dynamique et surtout la spatialisation fait un petit bon en avant. La scène sonore est un tantinet plus large et permet une meilleure immersion dans la scène sonore.

CD Franky Knight :
Image

Album intimiste d’Emilie Simon, le plus personnel et posé de sa carrière.
Aussi celui aux sonorités les plus naturelles. Comme à son habitude l’artiste porte l’accent sur la qualité de l’enregistrement et de la copie CD commercial.

BDP-103 standard.
Vu la qualité du disque et la construction posée de l’album le BDP-103 standard est confronté à une grande facilité de restitution. La musique sonne bien, les percutions de « Holy pool of Memories » sont franche. Sur le titre « Mon Chevalier » le BDP-103 standard dévoile l’émotion intime de la talentueuse chanteuse qui rend hommage à son amour perdu. Très belle prestation de la part de l’Oppo.
Tout l’album est très agréable à écouter sur le lecteur.

BDP-103 REFERENCE.
Bien que le BDP-103 standard semblait bien s’en sortir, le REFERENCE démontre immédiatement que l’album d’Emilie Simon mérite bien mieux en terme de performance de la part du lecteur utilisé. L’émotion passe à un autre niveau. Au niveau équilibre et scène sonore tout est meilleur. Les basses semblent descendre plus bas sans traîner. Les instruments sont beaucoup plus intelligible et sonnent bien plus naturel.

BDP-103 SIGNATURE.
A nouveau l’édition AUDIOCOM SIGNATURE creuse et écart et offre la plus belle prestation.
Les écarts sont assez marqués pour pouvoir s’en rendre compte assez rapidement.
C’est surtout le côté musical qui domine. Si le REFERENCE offrait une écoute équilibrée et détaillée, le SIGNATURE s’affirme par une écoute plus chaleureuse sans sacrifier la dynamique, bien au contraire.
Les envolées lyriques du morceau « Mon Chevalier » donnent quelques frissons.
Le rendu est plus limpide et encore plus détaillé.

Les écoutes suivantes de CD vont permettre de confirmer ces ressentiments dans leur semble.
Si le BDP-103 standard pêche par une faiblesse en lecture CD, les éditions Audiocom quand à elles arrivent à offrir une prestation au niveau de lecteur audiophile. Même si le BDP-105 reste sur le haut du pavé, le BDP-93NXE est face à de sérieux challengers. Il est évident que les Oppo AUDIOCOM représentent une alternative très intéressante et justifiée.

Image

Image

Image

SACD From Left To Right :
Image

Remastering SHM-SACD exemplaire.

BDP-103 standard.
Incontestablement le BDP-103 standard sonne mieux lorsqu’il lit un SACD.
Les notes sont claires, le rendu est équilibré et la scène sonore offre une très belle ouverture.

BDP-103 REFERENCE.
L’Oppo BDP-103 REFERENCE marque des points.
On dénote un gain dans la dynamique, les instruments sonnent davantage vrai et la scène sonore offre un champ plus élargi.

BDP-103 SIGNATURE.
Encore une fois le BDP-103 SIGNATURE arrive à apporter sa marque qualitative avec une restitution chaleureuse et musicale à souhait.

SACD The Book of Love :
Image

Encore une édition SHM SACD au mastering exemplaire.

BDP-103 standard.
Pas de réelles surprises, le lecteur donne un résultat identique à l’écoute précédente.
La superbe voix de Diana Krall est bien mise en avant. Les instruments qu’en à eux semble un peu en retrait.

BDP-103 REFERENCE.
Ici ce sont les instruments qui bénéficient surtout du gain apporté par le BDP-103 REFERENCE. Nous restons donc sur nos impressions.

BDP-103 SIGNATURE.
A nouveau le BDP-103 Signature offre une sonorité plus chaleureuse et plus musicale. Il est difficile de le départager avec le BDP-103 REFERENCE car les différences audibles sont ténues mais bien présente.

SACD Closer to the Music :
Image

BDP-103 standard.
Encore une prestation très correcte.
« No Sanctuary Here» de Chris Jones délivre de belles basses profondes et franches.
Les morceaux plus calmes donne ce qu’il faut pour une écoute agréable et de bon niveau.

BDP-103 REFERENCE.
Cette version AUDIOCOM place la barre un peu plus haut.
A nouveau ce lecteur offre des basses plus nettes et plus profondes, une sonorité plus musicale et un gain de dynamique.

BDP-103 SIGNATURE.
Cette écoute confirme mes impressions sur le BDP-103 SIGNATURE.
Le rendu sonore est à nouveau plus chaleureux et musical.

L’écoute de la ré-édition SHM SACD de Queen Greatest Hits conduit aux mêmes conclusions dont voici la synthése.
Si le BDP-103 standard sait bien se débrouiller sur la lecteur de SACD il reste relativement faible sur les CD. Comparé à ces cousins AUDIOCOM il apparaît qu’il est possible de faire bien mieux.
Etant donné que Nuforce ne proposera pas sa version du BDP-103 les AUDIOCOM sont une belle aubaine. En effet même si le BDP-105 semble supérieur il faut lui reconnaître une sonorité assez différente. D’un côté les AUDIOCOM offrent un rendu presque typé tube sur lesquels l’accent est porté sur la musicalité et le côté chaleureux. De l’autre le BDP-105 est plus analytique et surtout ce lecteur offre une scène sonore extrêmement large en comparaison. Les BDP-103 AUDIOCOM ont eux aussi leur caractère propre. Le REFERENCE sonne globalement plus brillant alors que le SIGNATURE est un plus équilibré avec un petit gain dans les basses et une caractérisation plus musicale. Ces différences assez évidentes en écoute CD sont plus subtiles en écoute SACD.

Image

Image

Tests d’écoute en liaison numérique.

Le but de ses tests vise à déterminer si les versions AUDIOCOM sont capables d’être utilisées comme transport numérique et si le jitter est réduit.
Ne disposant pas d’appareils de mesures de jitter les tests se basent sur des observations subjectives. Comme en écoute analogique les notations sont donc indicatives et ne correspondent pas à un critère de notation universel et vérifié.

Les tests ont été effectués en utilisant les mêmes disques qu’en écoute analogique.

Il apparaît de manière assez évidente que le BDP-103 standard n’est pas très performant lorsqu’il s’agit de véhiculer du PCM. Le rendu en 16bits 44,1khz est particulièrement mauvais. Qu’il s’agisse de liaison coaxiale ou HDMI le résultat est le même. Le DSD décodé en PCM 88,2khz donne heureusement un meilleur résultat et sonne à l’identique du DSD natif. En tous cas si différence il y a alors elle est imperceptible.
Cependant en SACD la prestation ressentie ne dépasse pas le rendu que nous avons déterminé en analogique. Il demeure donc un problème car en liaison numérique les DAC et les circuits analogiques du lecteur ne sont plus sollicités. Le Denon AVP A1HD utilise des DAC bien différent du DAC Cirus Logic du BDP-103, le rendu devrait arriver à un meilleur résultat.
Malheureusement dans tous les cas de figure CD et SACD le BDP-103 ne permet pas à l’AVP de sonner au meilleur de sa forme.

Dans le domaine de la transmission des flux audio numérique les éditions AUDIOCOM vont encore une fois placer la barre bien plus haut.
En effet aussi bien en lecture CD ou SACD les versions AUDIOCOM permettent une très belle prestation sur l’AVP avec un petit avantage au SACD.
De toute évidence la présence de l’alimentation linéaire et du gain apporté à la régulation et du filtrage en amont des circuits numérique porte ses fruits.
Bien que non mesuré il est clair que le jitter est réduit ne manière très significative.

Image

Ecoutes Home Cinema

Il est important de vérifier si les impressions se confirment sur des écoutes de bandes on de film.
En effet même si les codec dit Lossless ont pour vocation à annuler les pertes leur transmission ne se fait pas toujours sans accidents avec comme pénalité un rendu assez moyen.

D’origine le BDP-103 est un bon lecteur pour le Home Cinema. Comparé à son prédécesseur BDP-93, beaucoup d’améliorations ont été faites.
Cependant nous venons tout juste de nous apercevoir qu’il est possible de faire mieux encore.
Après quelques passages de films que je connais bien je dois avouer le même constat, les AUDIOCOM sonnent mieux !

Le BDP-103 REFERENCE offre un rendu déjà plus dynamique et avec un meilleur équilibre.
Notamment les basses semblent plus propre.
A nouveau le SIGNATURE arrive à faire encore mieux.
Non seulement la Dynamque est encore un cran au dessus mais la spatialisation atteint les sommets.
Avec ce lecteur nous sommes plongé dans une véritable bulle.
Ce lecteur frappe décidément très fort.

AUDICOM signe de bien belles nouvelles versions avec ses Oppo BDP-103 REFERENCE et SIGNATURE. Le double pari d’améliorer les prestations audio analogique et la transmission des flux audio numérique est remporté avec brio.
Il est regrettable que Nuforce se retire de la course car les BDP-93NE et NXE étaient des alternatives intéressante au BDP-95.
Les Oppo AUDIOCOM prennent facilement cette place libre. Le BDP-103 REFERENCE se place juste en dessous du BDP-93NXE et doit être juste au dessus du BDP-93NE. Le BDP-103 SIGNATURE quand à lui dépasse le fleuron Nuforce et se positionne juste en dessous du BDP-105 en utilisation RCA.
Le choix demeure donc possible en tenant compte des caractéristiques sonore des BDP-103 AUDIOCOM et du BDP-105.

Précédente Suivante
Tags: , , , , ,