Sur quelques notes de musique …

Installations — publié le 2 juillet 2005
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)
© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes . (Juillet 2005)

Sylvain est pianiste…et il adore le cinéma. Il a réalisé son rêve : avoir sa salle de projection bien à lui. Une « petite » installation mais dont il profite avec passion !

Au pied de la butte Montmartre, il existe un quartier très parisien typique : c’est presque un village. C’est précisément là qu’habite notre ami Sylvain, dans un appartement agréable situé au 5 ème étage (sans ascenseur !) d’un vieil immeuble plein de charme, et d’où l’on aperçoit le haut de la basilique du Sacré-Cœur. Pour nous remettre de notre ascension, qui nous a quelque peu essoufflés, Sylvain nous offre gentiment un verre et nous invite à nous asseoir dans l’un de ses petits fauteuils rouge, juste en face de l’écran électrique pour l’instant replié.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant

Le matériel et les enceintes sont justes au dessous, et le projecteur est fixé au plafond, au dessus de notre tête. Au milieu de la pièce, se trouve un piano droit, au coté d’une pile de partitions : Sylvain est musicien – pianiste professionnel – et il aime aussi beaucoup le cinéma, surtout les vieux classiques du cinéma français ou les films américains de l’age d’or d’Hollywood. Et çà ne date pas d’hier ! En effet, quand il avait une dizaine d’années, il possédait un projecteur 8 mm avec lequel il passait des films muets … sur un simple drap tendu dans sa chambre ! Ses amis étaient ravis, d’autant qu’à l’époque il mimait et jouait, les répliques des différents acteurs…il allait même parfois jusqu’à illustrer au piano les images du film !

Sylvain a gardé cette spontanéité et cette joie de vivre très communicative. Bien entendu, son rêve c’était un jour de posséder sa propre salle de cinéma, ou tout au moins, de pouvoir visionner à loisir sur grand écran tous ses films préférés. Quelques années plus tard, les formidables progrès de la technologie (dont il faut encore s’étonner !) ont permis d’exaucer le rêve de Sylvain : il peut enfin, chez lui, « faire son cinéma » !

La passion du cinéma …

L’appartement qu’habite Sylvain est assez ancien et son isolation phonique n’est pas comparable aux constructions modernes.

L’installation de Sylvain:
Salon d’environ 25 m2 (6 m x 4 m)
Sources :
Lecteur de DVD Cambridge Audio Azur 540
Terminal télévision câblée Noos
Magnétoscope hifi stéréo Sony
Amplificateur intégré :
Yamaha RX-V440
Enceintes :
Principales : Mission M70i
Centrale: Mission M7C1
Surrounds: Mission M30i
Caisson de graves : Sony SLV-E820
Diffuseur vidéo :
Vidéoprojecteur Epson EMP-TW10
Téléviseur LCD Philips Matchline
Ecran :
Lumène Coliseum 200C électrique à tendeurs latéraux
Divers :
Télécommande One For All Kameleon
Coût total de cette installation :
environ 5000 €

Par ailleurs, notre ami n’est pas un grand amateur de « blocksbusters » tonitruants : il préfère nous l’avons dit des films plus « classiques ».

Cliquez pour voir une version plus grande...
l’arrière de la salle

Son système est donc modeste dans l’absolu, mais il est cependant très cohérent, parfaitement adapté à la taille de sa pièce et à l’usage que Sylvain en fait : c’est bien cela l’essentiel ! L’installation audio/vidéo de Sylvain est conçue autour d’un amplificateur intégré Yamaha RX-V440. Successeur du RX-V730, cet appareil intègre les décodages Dolby Digital EX, DTS ES Discrete et Neo: 6, et développe 6x 90W RMS sous 8 Ohms. Un appareil simple et efficace, doté d’un remarquable rapport qualité/prix. Le Yamaha alimente un ensemble d’enceintes toutes de marque Mission, avec en principales une paire de M70i, des petites « bookshelfs » deux voies très compactes dont la caisse est en MDF très rigide. Elles sont chargées en bass-reflex, et dotées d’un médium/grave de 13 cm en fibre de verre, et d’un tweeter de 25 mm à dôme micro-fibre.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Le meuble recevant les
enceintes frontales et
l’ensemble de l’électronique

Mission est une marque très appréciée des audiophiles, d’ailleurs ces enceintes ont été primées par un « Diapason d’Or ». Notre ami Sylvain écoute énormément de musique, et il était important que son système lui procure un rendu de qualité en écoute purement audio. Les M70i sont complétées par une centrale Mission M7C1, une deux voies / trois haut-parleurs dont la conception lui assure une large dispersion horizontale. Elle est équipée de deux transducteurs de 11 cm en fibre de verre, et du même tweeter micro-fibre de 25 mm. A l’arrière, une paire de M30i se charge des deux voies surround. Le caisson de graves, placé à l’avant droit de la pièce, est un Sony SA-WM20. Il s’agit d’un petit modèle bass-reflex, équipé d’un haut-parleur de 20 cm et d’un amplificateur intégré d’une cinquantaine de watts.

Une toile d’écran bien tendue !

Il arrive à Sylvain de regarder quelques films sur le câble, voire à partir de cassettes vidéo dont il possède une petite collection, notamment de films encore introuvables en DVD.

LIEN INTERNET
Location de DVD par Internet :
Sylvain loue ses DVD par Internet, sans se déplacer ! Il trouve notamment chez Glowria suffisamment de choix, surtout en grands films classiques dont il est particulièrement friand :
Accessoires hi-fi et home-cinéma :
Pour vos câbles, supports, meubles et accessoires divers (mais souvent indispensables), pensez à jeter un œil sur le site de vente en ligne d’Axefil, toujours très bien fourni !

Mais la source principale est un lecteur de DVD de marque Cambridge Audio, choisi là aussi à la fois pour ses qualités en vidéo et ses performances musicales. Il est relié en vidéo par composantes directement à un projecteur Epson EMP-TW10. Cet appareil intègre trois panneaux LCD de résolution 848×480 pixels ainsi qu’un « filtre Cinéma », un filtre optique qui s’insère automatiquement dans certains modes et qui corrige la colorimétrie et permet de moduler la luminosité en fonction du besoin.

Cliquez pour voir une version plus grande...
le projecteur
Epson EMP-TW10

Fixé au plafond à l’aide d’un support universel de chez Axefil (voir encadré), il projette ici une image d’un peu plus de deux mètres de base sur un écran Lumene Coliseum à enroulement électrique. Cet écran plutôt haut de gamme (la seule folie que s’est permis Sylvain !) a la particularité d’être équipé de tendeurs latéraux …ce qui lui confère une planéité parfaite. Pour obtenir un résultat comparable, une autre solution aurait été de mettre un écran fixe sur cadre …mais Sylvain voulait – on le comprend ! – conserver une salle de séjour qui reste « vivable » au quotidien, notamment pour lire ou écouter de musique.
Il a d’ailleurs masqué au maximum les câbles et la connectique…et le carter de l’écran par du velours noir. Une petite TV à cristaux liquides sert à regarder les infos ou les suppléments des DVD…Car Sylvain ne mélange pas les genres et consacre uniquement l’usage du projecteur aux films et aux concerts !

© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes

NOTRE AVIS :
«Un système homogène et cohérent » 

Cliquez pour voir une version plus grande...
Avant de la salle
écran relevé

Cette installation bien conçue tire bien parti de l’espace disponible. Tout le matériel est rassemblé dans un meuble réalisé sur mesure et placé juste sous l’écran, peu de câbles sont visibles, l’ensemble est sobre, discret et particulièrement bien intégré. Après avoir inséré notre DVD de test dans le lecteur Cambridge, Sylvain nous confie la télécommande universelle Kameleon, pour nous permettre tout à loisir d’enchaîner nos séquences habituelles. Nous commençons par la fameuse scène de l’arrivée de Gandalf dans la Comté, extraite du Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneau.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Le caisson
Sony SLV-E820

Certes, en mode Theater Black – le mode qui procure les meilleurs noirs et le meilleur contraste- la luminosité du projecteur Epson est modeste, et l’effet de grille, due à la faible résolution native, est assez présent. Mais l’image est agréable, la colorimétrie est fidèle, l’ensemble est fluide et naturel, apanage des projecteurs LCD. Le son lui aussi nous a semblé très bon. Bien sûr il n’en fait pas des tonnes, mais les dialogues sont clairs, sans qu’il soit nécessaire de pousser le volume : l’enceinte centrale placée juste sous l’écran « colle » bien au plus juste à l’image. Les effets avant sont clairs, bien perçus, avec suffisamment de relief et de dynamique. Sur la séquence extraite de Star Wars, l’Attaque des Clones (la poursuite sur la planète Coruscant), le caisson ponctue avec réalisme cette spectaculaire scène d’action. La encore, pas besoin de trop pousser le volume.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Une enceinte
surround Mission M30i

Par contre, les deux enceintes surrounds ne nous ont pas semblées idéalement placées : le champ sonore serait plus immergeant et enveloppant si celles-ci se trouvaient plus proches et surtout de part et d’autre de la zone de visionnage, et non pas éloignées au niveau du mur arrière comme ici : voilà une petite suggestion d’amélioration, à exploiter quand Sylvain passera au 6.1 ! Une installation « petit  budget » qui fonctionne plutôt bien, et qui comble son propriétaire ! Nous avons juste regretté de ne pas être venu avec un film muet … pour que Sylvain nous en fasse l’illustration au piano ! Une prochaine fois ? En attendant, merci Sylvain, et bon films !