Test : Auralic Vega, DAC haut de gamme

Test : Auralic Vega, DAC haut de gamme

Auralic propose un tout nouveau DAC, le Vega, que nous avons pu essayer. Voici les impressions de Steph-Hifi sur ce magnifique produit.

Auralicc

L’Auralic Vega est superbement construit et sa finition exempte de tout reproche ! On pourrait même lui donner un petit air de « nagra »

Nous avons donc la affaire a un Dac très « technologique » :

  • Puce ESS Sabre de dernière génération
  • Etage de sortie en Class A inspiré d’une console pro très réputée
  • Port USB 2.0 de « course » XMOS
  • La compatibilité DSD (via USB)
  • Une horloge « FEMTO » lui procurant un des taux de jitter les plus bas du marché (le plus bas jamais mesuré par Stereophile)
  • Des menus complets permettant de paramétrer la bête dans tout les sens, type de filtres numérique, volumes de chaque entrées numérique etc…
  • Une télécommande et la possibilité de l’utiliser en mode pré-ampli (numérique)
  • Ainsi que des essais dithyrambiques de la presse spécialisée et forum, notamment outre atlantique.

Depuis quelque temps je cherche a simplifier mon installation « dématérialisée », aujourd’hui composée d’un Mac mini, d’une interface Weiss AIF1, d’une horloge Antelope trinity et d’un DAC Forssell Mada2a. J’avais donc envie de tester l’Auralic Vega qui à lui tout seul pourrait remplacer les 3 derniers appareils cités.

Le forssell VS le Vega c’est un peu l’antipode, le forssell utilise un DAC NOS BB 1704 en R2R alors que le Sabre est je crois un delta sigma de toute dernière technologie.

Fréderic Chaplain de Magic Mastering m’a gentiment prêté sous caution ce DAC pour une petite semaine.

Le voici donc branché sur mon système branché en USB sur le Mac mini. Je laisse l’Auralic chauffer afin d’attendre la disponibilité du mode « Femto clock », ne me demandez pas si ce mode sonne mieux que les autres, je n’ai écouté que celui-là sensé être le meilleur. J’ai utilisé pour l’ensemble de mes écoutes, les sorties symétriques XLR (une paire de RCA est également disponible, je ne l’ai pas testé) directement branché sur mon pré-ampli Rogue Audio Hera 2.

Auralicb

MUSIQUE ! (PCM 16/44,1 Khz et Spotify en 320kbps)

Alors en premier lieu c’est, et je me fais plaisir a utiliser ce terme très critiqué des BE dithyrambiques, “la CLAQUE” 😮 , la signature sonore, n’est pas du tout celle du forssell, tout est lumière, limpidité, définition et chatoyance, aiguille file haut avec tonique mais sans dureté, en souplesse et fluidité. Le grave est extrêmement modulé, rapide, une boulle de nerf. Entre tant de qualité aux extrémités du spectre, on en vient même à oublier le medium. La scène stéréo est d’un beau relief 3D mais la très grande résolution et les couleurs sonores très marquées du medium aiguë on tendance a hyper segmenter la scène en largeur au détriment de la profondeur : l’écoute ne pousse pas les murs, ni ne fait disparaître le mur du fond.

Je me repose un peu les oreilles et je réfléchis a ce que j’ai écouté, en fait mon cerveau a hyper disséqué ce j’ai écouté, voir critiqué, mais ne s’est pas plongé dans la musique, j’y retourne donc avec une certaine jubilation devant tant de « matière » sonore.

Plus je passe du temps avec le Vega et plus quelque chose me gène. J’entend tout avec une hyper définition. Rien ne passe inaperçu, la couleur sonore globale est cependant un peu verte et le medium a du mal, je trouve, à apporter le liant sur l’ensemble du spectre et ce même si il a une forte présence, il me manque « la big picture » celle qui présente une image musicale crédible permettant de se plonger dans ce qu’on écoute sans être perturbé par la technique. Le Vega bien que bourré de qualité ne m’a pas procuré ce sentiment de plénitude qu’il m’est nécessaire quand j’écoute de la musique.

Auralic

Alors est-ce mon installation qui n’est pas a la hauteur du Vega ou bien mes Revel Salon Ultima 2 ne parviennent pas à tirer convenablement partie du Vega ? Je ne sais pas, c’est assez curieux, pour moi c’est même un peu une déception dans le sens où je me faisais une certaine joie d’avoir un appareil permettant de simplifier grandement mon système tout en étant compatible et ouvert avec les formats HD.

A n’en pas douter je suis certain que sur d’autres systèmes il pourra apporter satisfaction tant sa personnalité est marquée.

Le Forssell restera dans le rack 😉

Pour discuter de l’Auralic Vega, rendez-vous sur le topic dédié.

Steph-Hifi

Partager :