Test HCFR du casque Sennheiser HD660S (màj avec impressions de cleriensis)

Comptes-Rendus, News — publié le 11 décembre 2017

Sennheiser HD660S

“Pour qui sont ces six cents qui sifflent sur vos têtes, HD660S ou le retour aux racines”

Test HCFR

par

Eric_dub (1ère partie p. 1 -> 7) &  

julien_cleriensis (2ème partie p. 8 -> 9)

 

 

 

Entrée des artistes

T’imagines bien que l’arrivée d’un nouveau venu chez Sennheiser est un événement. Surtout pour ceux qui, comme moi, ont eu la chance, quand ils étaient petits, de passer de temps en temps l’après-midi avec un HD424 sur les oreilles chez leur oncle (je dis oncle, mais ça marche aussi avec d’autres membres de ta famille. Si t’as pas d’oncle, voire chez les voisins). Et encore plus intéressant, si l’on songe qu’il s’inscrit dans la lignée de ses deux célèbres prédécesseurs, toujours en vente actuellement, le HD600 et le HD650. Ces derniers sortiront-ils du catalogue? Le suspense est total, même si on le murmure (à grands bruits) pour le second.

Pour ma part, je trouverais cela dommage dans le cas du premier, beaucoup moins dans celui du second. Mais, comme on dit, il faut bien accepter de vintager, pardon: de vieillir — et, s’ils sortent du catalogue-, ça fera des “vieilles casseroles”* supplémentaires pour les amateurs du genre.

* http://www.homecinema-fr.com/forum/casques-sedentaires/les-vieilles-casseroles-t30082458.html

 

Quoi qu’il en soit, si on s’intéresse aux casques de la plus que septuagénaire firme du Dr Fritz S., mettons par exemple depuis les HD540, 545, 565, 580, voire encore avant (y a-t-il parmi les lecteurs d’anciens mai-soixante-huitards qui auraient pris d’assaut quelques barricades, casqués d’un vénérable HD414?), c’est bien un événement.

Je remercie donc beaucoup Mme L. Perrigault, consultante chez Sennheiser, d’avoir tout mis en œuvre pour permettre le prêt d’un exemplaire de ce casque, en vue d’un test par l’équipe de HCFR. Cela démontre, si besoin était, qu’une grande firme internationale peut parfaitement rester humaine et à l’écoute des amateurs!

On dira tout ce que l’on voudra sur le HD600, sur ses “défauts”, son petit manque de grave, ses aigus un peu en retrait, son côté “tout médium”, etc. etc. Mettons que tout cela soit “vrai”, il reste un “mais”, un “n’empêche que” — et de taille! Ça fait maintenant vingt ans (la belle âge!) que celui-ci rencontre un succès notable chez les casqués des diverses obédiences. Et que beaucoup n’échangeraient pas leur baril de HD600 contre deux barils d’autre chose…

De même, entre le 600 et le 650 (sorti vers 2003, je crois), la bataille (fraternelle, quand même: il est rare qu’on aille jusqu’au meurtre chez les casqués) fait rage depuis le point de départ. Façon guerre des grosboutiens et des petitboutiens, à la Swift! Chacun a ses partisans, chaque camp a ses arguments.

HD600 HD650 & HD660s: comme un air de famille

Pour ma part, je ne cacherai pas que je suis “plutôt côté 600” — mais pas entièrement. Ou alors j’ai résolu le problème, la quadrature du cercle: vu que j’ai le bras long, j’ai les deux, voire plus! C’est qu’il ne faudrait surtout pas venir à manquer de casques (rien que d’y penser, j’en ai des sueurs froides)… Et je fais même partie de ceux qui ont commencé par froncer du museau à l’écoute du HD800 lors de sa sortie. D’ailleurs, et quoi qu’ayant (aussi! toujours la peur de manquer je te dis!) un HD800 (tweaké SuperDupont), il continue de me faire plisser de la truffe par moment. Secrètement (donc ne le répète surtout à personne), je continue à penser que “ça n’est pas vraiment un Senn”: hé oui! j’attendais un hyper-zeta HD600, et, fatalitas! Ce fut… un HD800…

Alors (le suspense est à son comble) le HD660S: coup de maître ou pas?

Qui plus est, peu de choses viendront gâcher le plaisir, dans la mesure où le tarif — annoncé à 1 euro de moins que 500 — demeure “envisageable”. Soyons tout de même réalistes : par les temps qui courent, ça continue à représenter quasiment ½ SMIC (et, si le salaire moyen net en France est d’environ 1780€, tout le monde justement, ne l’est pas, salarié, et la moitié des habitants de ce pays ont moins de 1200€ par mois pour vivre).

Sennheiser HD660s et son coffret

Cela dit, pour remettre l’église au milieu du village et m’éviter l’indécence de prétendre que ça n’est “pas cher”, voire “bon marché”, reste qu’un HD600 acquis il y a 20 ans pour environ 2000 francs (soit dans les 395€ de maintenant, inflation comprise — ce qui, soit dit en passant, est justement le prix actuel du HD600 neuf) fonctionne toujours aussi bien qu’au premier jour, moyennant un changement régulier des coussins, mousses et bandeaux (lesquels participent aussi à la restitution sonore).

J’ai compté sur mes petits doigts: ça nous fait du 100 francs/15,25€ par an, soit environ 1,25€ par mois…

On peut ici, ce me semble, parler d’un rapport qualité/prix en raison de la fiabilité: Du coup, quelqu’un qui contracterait un crédit, ou qui paierait son HD660S en 10 fois, ne ferait peut-être pas quelque chose de si absurde que cela, s’agissant de satisfaire une passion certes, en elle-même, déraisonnable (et si quelqu’un connaît une passion raisonnable, c’est que… c’est la sienne!).

Notons, au passage, que Sennheiser continue à proposer toutes les pièces nécessaires à l’entretien des HD6XX : câbles, coussins, mousses, bandeau (ils sont interchangeables entre tous les modèles, le bandeau du nouveau-né est le même que celui du 650, lequel, comme on sait, est interchangeable aussi avec celui du 600).

Sennheiser HD660s et son câble standard

Le 660S est livré, comme ses prédécesseurs, dans une boîte, couleur noire (comme celle du 600 — celle du 650 est argentée), mais moins épaisse. Sa livrée est strictement noire (sans le cartouche bleu et le bandeau gris et moucheté du 600, sans le cartouche et le bandeau gris du 650). Ce que les uns trouveront du plus bel effet, les autres, pas réussi du tout. Pour ma part, je trouve ça pratique: ça m’évite de les confondre!

Le logo Sennheiser figure sur les grilles externes, dans un relief obtenu par pressage (les grilles précédentes doivent sans doute pouvoir être employées en remplacement, mais sans le logo).

On trouve également dans la boîte un câble à terminaison jack standard, un adaptateur jack vers mini-jack et — signe des temps — un câble à terminaison mini jack symétrique, qui ravira les propriétaires de DAP haut de gamme.

Sennheiser annonce une sélection des capsules transductrices à +/-1db sur toute la bande passante, une impédance nominale de 150 ohms (plus basse, donc, que la moyenne et plus basse que celle de ses prédécesseurs) et 104 db de rendement pour 1V (96dB/1mW) contre 97db/1V et 103db/1V, respectivement pour le 600 et le 650. Il y a là une orientation vers une compatibilité DAP que je compte explorer, sachant que mon HD600 se marie déjà pas mal avec mon petit iBasso DX50…

Et d’ailleurs, je ne vois pas pourquoi je te dis tout ça, vu que tout est dans le manuel: https://fr-fr.sennheiser.com/global-downloads/file/9386/HD660S_Manual_1017.pdf.

Je sais personne, à part moi, ne lis jamais le manuel…  :lol:

 

- le lien vers le sujet HCFR dédié au casque Sennheiser HD660S : http://www.homecinema-fr.com/forum/casques-sedentaires/sennheiser-hd-660-s-t30083151.html

 

 

 

Précédente Suivante