Test HCFR du Denon AVC-X8500H, intégré HC 13 canaux

Test HCFR du Denon AVC-X8500H, intégré HC 13 canaux

Écoutes Dolby Surround & DTS Neural:X :

Outre le décodage du Dolby Atmos et du DTS-X, le X8500H propose d’upmixer les formats 2.0, 5.1 et 7.1, afin d’exploiter au maximum les enceintes reliées à l’ampli. Chez Dolby, ce DSP se nomme Dolby Surround et chez DTS, il s’agit du Neural:X. Ils vont simuler respectivement le rendu d’une piste Dolby Atmos et DTS-X.

Par défaut, le Dolby Surround sera actif des lors qu’une piste Dolby Digital ou Dolby TrueHD sera détectée. Mais rien n’empêche de forcer l’utilisation du DTS Neural:X. Inversement sur une piste DTS 5.1 ou DTS-HDMA, c’est le DTS Neural:X qui est associé. Mais rien n’empêche d’utiliser le Dolby Surround comme le montre l’illustration ci-contre.

A noter également la présence du DTS Virtual:X, qui a pour objectif de simuler le rendu des enceintes, surround lorsque celle-ci sont absentes de la configuration. Je ne m’attarderai donc pas sur ce procédé, qui est à l’extrême plus adapté aux barres de son, et n’a plus guère d’intérêt dans le cas d’installation équipée d’au moins 5+1 haut-parleurs.

A l’écoute, ces DSP d’upmix vont s’avérer d’une efficacité redoutable. Typiquement, sur l’ouverture du film X-Men Apocalypse en VF DTS 5.1, ces deux DSP vont reproduire des effets avant-arrière en exploitant les surround back et Atmos de manière efficace. C’est même surprenant de pouvoir créer des effets aussi probants et surtout en accord avec l’action à l’écran.

A l’usage l’upmix DTS Neural:X va s’avérer le plus démonstratif et “rentre dedans” et le Dolby Surround sans doute plus réaliste et naturel. L’utilisateur n’aura que l’embarra du choix. Ces DSP sont bien évidement désactivables si vous souhaitez profiter du décodage natif.

Par ailleurs j’ai noté quelques comportements qui diffèrent entre ces 2 DSP. Le Dolby Surround n’exploite pas les front Wide ce qui est vraiment très regrettable ! Il semblerait bien que cela soit une limitation imposée par Dolby.

De son côté le DTS Neural:X exploite les front wides. Ceci étant, j’ai noté un comportement étrange dans le cas de la configuration 9.1. Avec une piste DTS-HDMA 7.1 le Neural:X coupe étrangement le canal surround back gauche. Il s’agit d’un bug qui sera très certainement corrigé. Ce bug n’est pas reproductible avec une piste DTS-HDMA 5.1 où les effets surround back sont recréés de toute pièce par le Neural:X. Toutefois, ce DSP semble également limité à 11 canaux maximum. Dommage, quand on sait que ce X8500H est capable d’en gérer 13.

Je poursuis le visionnage d’extraits que l’on connait désormais par cœur. Typiquement l’ouverture du film Oblivion, l’effet surround 360° sur le survol du stade s’exprime à merveille. La VO DTS-HD Master Audio 7.1 est plus démonstrative, mais la VF DTS-HD High Res 5.1 retrouve aussi un nouveau souffle avec ces DSP d’upmix.

Dans the Dark Night Rises, la course poursuite de nuit en moto entre le Batman et la police propose une scène frontale ample qui vient se conclure par un grave redoutable, quand le vaisseau du Batman prend son envol dans la ville. La dynamique et le grave sont là et sans effet de saturation. Cela se confirme également sur l’introduction du dernier opus de James Bond, Spectre, où l’immeuble vient s’écrouler dans un vacarme qui donne le sourire. Mission accomplie !

– Lien vers le sujet HCFR dédié au processeur HC Denon AVC-8500H : http://www.homecinema-fr.com/forum/son-audio-amplificateurs-integres-homecinema/denon-avc-x8500h-le-successeur-de-l-avr-x7200wa-t30084089.html

 

 

 

Partager :