Test HCFR du Hifiman Sundara, casque audio

Test HCFR du Hifiman Sundara, casque audio

Un challenger au Sennheiser HD660 ?

Ce casque représente le milieu de gamme du constructeur désormais très réputé Hifiman. Proposé à un tarif public de 499€, c’est un casque bien construit avec des plastiques de qualité et un design sobre à défaut d’être tout à fait beau. Le confort aurait gagné à avoir des pads orientables, car le headband est plutôt réussi et les oreillettes confortables, mais elles ne peuvent parfaitement librement épouser la forme du crâne. Petit moins aussi du côté ergonomie avec l’adaptateur jack 3,5 vers 6,35 qui présente des faux contacts, un embout à vis aurait été grandement apprécié sachant que le design et la qualité sonore de ce casque le destine d’avantage à un usage sédentaire qui utilise dans la grande majorité des cas des amplis avec entrée jack 6,35. Dommage donc. Il est livré dans une élégante boite garnie de satin noire.

 

Premier contact

Le premier contact avec un casque est déterminant car il donne une prédisposition à vouloir approfondir l’écoute ou à laisser un autre le faire à notre place. Il parle à notre être sensible avant les analyses nécessaires à l’écriture d’un article. Dès la première écoute, on note un équilibre global assez juste, légèrement montant sans être caricatural, avec un registre grave très doux et profond. Le rendu est vivant et dynamique, un peu typé mais pas désagréable. L’image a de l’espace mais trop latéralisée elle manque de centrage et de cohérence. On reparlera de ce détail un peu plus tard. Bref, c’est une assez bonne raison pour vouloir décortiquer d’avantage le spécimen.

 

Ecoute approfondie

Après une écoute plus approfondie, je pourrais dire que le registre grave est la belle réussite de ce casque. Juste en niveau, il est étendu et présente un impact assez cohérent. Il manque un peu de contour mais c’est pour chipoter et comparé aux meilleurs, notamment son grand frère le Susvara.

Le registre médium est un peu en retrait en énergie notamment dans la zone de transition médium/haut-médium (autour de 1,5-2khz), qui a tendance à creuser les timbres en éloignant un peu les voix et en donnant un rendu un peu clair, car le haut-médium lui est à peu près à sa place. Je dis à peu près, car il pose certains problèmes..

Le registre aigu lui est un peu râpeux, il manque de fluidité malgré une belle réactivité et beaucoup de détails. Comme tous les Hifiman, il a, à mon sens, un peu trop d’énergie au dessus de 10khz, mais sans exagération. Ça donne une belle aération mais peu être un peu fatiguante avec un ampli assez rigoureux sur des styles un peu portés sur la chose..

 

A l’audition quelque chose me gêne un peu, surtout dans l’image Mais c’est du à ce registre bas-aigu/aigu sans que j’arrive précisément à dire quoi. Une sorte d’artificialité et surtout un manque de centrage et de précision dans l’incarnation des instruments aigus et des voix.. C’est assez criant sur la caisse claire de la batterie de Simon Phillips dans le disque Trio d’Hiromi ALIVE ou dans les chutes de réverbération du disque magnifiquement enregistré PADDLE TO THE SEA, Madeira River de Philip Glass (label Cédille)ou encore la voix de la mezzo Mélodie Ruvio dans la berceuse “Pastorcito Santo” du disque VAMOS! (label AdVitam)”, le rendu harmonique est assez artificiel.

 

 

Mettons un peu de côté ces petits problèmes de timbre et d’image. On observe une belle réactivité générale, une écoute vivante et dynamique pour une signature relativement équilibrée dans sa globalité quoique “typée Hifiman”. Très belle maitrise de la distorsion harmonique sur tout le spectre (autour de 0,15 % à 1khz et 0,3% à 100hz pour 85db, ce qui est très bas.)

Dans Supertramp BEST OF vol1, le titre “School”, la basse tape bien sans être trop sèche, les toms claquent malgré un timbre un peu artificiel. Il manque la matière de la peau, l’harmonica et la voix manque de centrage, sans doute du au trou trop marqué dans la transition médium/haut-médium. Idem pour la clarinette et le hautbois dans la piste 2 “Nigun” du disque de l’ensemble Trielen & Jutta Carstensen (label  AdVitam) qui sonnent à la fois un peu caverneux avec des résonances nasillardes.

 

analyse technique

Ce casque a indéniablement des qualités mais présente à mon goût un peu trop d’hétérogènéité timbrale surtout dans le registre aigu.. un piano ne sonne pas comme un piano, il a des résonances harmoniques étranges. Certes, nous ne visons pas les contrées du haut de gamme, mais la somme est tout de même conséquente et d’autre concurrents me semblent plus rigoureux sur ce point.

J’ai tenté de comprendre pourquoi. Les première mesures confirment le léger trou dans la transition médium/haut-médium et laissent apparaitre un problème d’appairage pour la zone bas-aigu/aigu. Il est à noter que, plus qu’un trou à 2khz, à l’écoute pour un rendu que je qualifierai de naturel (à défaut d’être rigoureusement droit) j’analyserai cette courbe comme un excès d’énergie à 4khz. En effet, je trouve un casque plus naturel lorsqu’il chute de manière douce et régulière entre 1khz et 5-6 khz pour remonter ensuite.

Réponse fréquencielle du Sundara, moyenne de 5 mesures, violet canal gauche, vert canal droit, échelle 70db, lissage 1/12

détail RF canal droit sans lissage – 4khz à 15khz

 

Plus que les mesures pas tout à fait précises dans ce registre aigu (notamment le trou à 5-7khz), j’ai fait confiance à mes oreilles et le sweep se décentre par a-coup à droite, à gauche dès les 5khz et jusqu’à 15khz… De manière assez marquée, en escalier, dans la zone des 5-7khz sans lissage on observe bien les effets d’escaliers très audibles au sweep qui sembleraient être la cause de cet aigu un peu rapeux et pas tout à fait naturel. Mes mesures ont un artefact et présentent un gros trou à 5-7khz. Je dois préciser qu’il n’est pas aussi présent à l’écoute, c’est un trou commun à toutes mes mesures. On note à l’écoute plus une disparité entre les deux canaux sur cette zone qu’un trou commun aux deux. Cette disparité est je pense, la cause de cet artificialité de l’aigu et cette image un peu étrange… De plus, il y a une légère imbalance dans la zone de transition médium haut-médium qui semble être principalement la cause d’une image très large qui manque de centrage (ça c’est plutôt le trou) et de stabilité sur des instruments dont cette zone est la fréquence nodale (ça c’est l’imbalance)… Particulièrement nette sur des guitares par exemple.

 

Procédant par sweep en écoute subjective en séparant les deux canaux grâce à un EQ Fabfilter pro Q2 qui permet de travailler en double mono, j’ai obtenu un assez bon appairage avec les courbes suivantes :

 

On remarque bien les trois zones qui posent problème et accusent un décentrage à l’audition du sweep. J’ai simplifié les corrections sur la zone 5-7khz qui étaient trop en escalier et rapprochées pour avoir un résultat probant… Le pic à 11khz sur la voix de droite n’a pas pu être complètement corrigé, lui était je pense responsable d’une évanescence des réverbérations un peu étrange…
Une écoute suffit à confirmer. Non seulement les timbres sont plus justes, mais c’est logique la RF est plus linéaire. Mais surtout l’image s’est considérablement améliorée, plus centrée, moins large et surtout plus cohérente. L’aigu reste un peu dur sur mon Lehmann BCL mais sonne beaucoup moins artificiel, les dégradés de réverbération de l’église dans laquelle résonne l’orgue de Michel Bouvard sur les notes de François Couperin dans sa “Messe à l’usage des Paroisses” sont beaucoup plus perceptibles et réalistes.
Les guitares du quatuor Eclisses dans INVITATION FRANCAISE claquent, le niveau de rendu des transitoires est excellent et me rappelle un certain….. Vraiment c’est un autre casque avec un niveau de rendu très très élevé, qui me fait énormément penser à son grand frère le Susvara.
Voici les mesures des canaux appairés au sweep :

Conclusion

J’avais déjà, avec le Susvara, été confronté à un appairage des drivers pas optimal, bien que sensiblement meilleur qu’ici. Il semble pourtant que la réputation du constructeur chinois c’est d’être bon sur l’appairage… La faute à pas de chance sur ces deux exemplaires ? C’est vraiment dommage, car c’est pour moi un point très important dans le rendu général. Un manque de rigueur semble-t-il de la part d’Hifiman sur ce point, que l’on ne trouverait pas chez Sennheiser par exemple. Le HD600 est l’un des casques les plus rigoureux sur ce point… Certes, l’appairage des drivers est plus délicat sur un Orthodynamique que sur un Electrodynamique. Mais tout de même, quand on voit le niveau de rendu du casque une fois appairé, c’est autre chose. J’imagine que ce défaut est variable d’un exemplaire à l’autre. Je ne fais que constater ce fait sur cet exemplaire, je ne peux me permettre de généraliser la chose à tous les Sundara. Mais c’est très dommage, ce casque aurait pu être un champion. L’écoute égalisée que j’ai réalisée une fois mon adaptateur jack-XLR fini sur mon ampli Halgorythme est parmi les plus belles que j’ai réalisées. Du plus haut niveau, très transparent, le casque n’accusait plus aucune dureté dans l’aigu avec une cohérence de l’espace sonore très bonne, un grave profond tendu sans aucune sècheresse, vraiment très proche de mémoire du niveau du Susvara avec un peu moins de niveau dans l’infra-grave… Donc les drivers sont très très prometteurs, encore faut-il soigner d’avantage leur appairage. Vous me feriez plaisir monsieur Hifiman ?
Il n’en demeure pas moins que tel quel, c’est un casque avec des grandes qualités, notamment son registre grave. Et sa très grande rapidité qui lui confère une écoute très vivante et entrainante, pour sûr on ne s’ennuie pas en sa compagnie, assez équilibré globalement, même si légèrement montant à mon goût. Mais c’est conforme à la signature Hifiman. Il ravira sans aucun doute des personnes moins tatillonnes que moi sur la rigueur des timbres.. Pour son prix, il est dans la norme haute je dirais, et présente une alternative au HD660S qui a une signature sonore différente, sans doute plus rigoureuse, mais aussi plus monotone ?
Merci de m’avoir lu et bonne continuation en musique !

Julien_cleriensis
HCFR – Avril 2018

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au HiFiman Sundara : http://www.homecinema-fr.com/forum/post179347480.html#p179347480

 

 

 

 

Partager :