Test Samsung UE55HU8500 : la TV courbe et 4K UHD

Test Samsung UE55HU8500 : la TV courbe et 4K UHD

Désormais, retrouvez sur le portail d’HCFR les comptes rendus des membres du forum sur le matériel qu’ils ont récemment acquis et testé. Aujourd’hui, le Loup Céleste, que vous connaissez certainement pour ses tests de buray qu’il publie chaque semaine sur son blog Le Cinéma du Loup et dans l’Hebdo d’HCFR, nous donne son avis sur le Samsung UE55HU8500, le flagship du constructeur coréen, écran UHD incurvé 3D.

HU8500

Le test du Samsung UE55HU8500

Première des choses à noter, il intègre des prises HDMI 2.0 level A, la compatibilité HEVC et permet, comme le Sony KD-55X9005A de l’année dernière, d’afficher un gamut (espace couleur) étendu afin d’approcher le standard DCI 4K sur les Blu-ray Mastered in 4K de Sony, sur les prochains Blu-ray 4K et les contenus Ultra HD.

Il dispose d’une dalle 100Hz combinée au Clear Motion Rate 1200, réglable sur Precis, Standard, Fluide ou Personnalisé, possède un rétroéclairage LED Edge à quatre rangées de diodes avec Local Dimming, Micro Dimming UHD Ultimate couplé au procédé Précision Black et une fonction qui permet d’optimiser les bandes noires des films, le Detec LetterBox. Enfin, il est compatible 3D Ready, technologie active, avec une conversion 2D/3D. Il y a également la technologie Auto Depth Enhancer qui accentue la profondeur des images et donc la sensation de relief.

UE55HU8500 1Une caméra rétractable est vendue avec, parfaite pour les appels Skype et pour se prendre en photo, avec micro est intégrée au sommet du cadre, ce qui permet de contrôler l’écran par les gestes et la voix. Un micro plus efficace est aussi incorporé sur la petite télécommande tactile, la Touchpad, qui est une merveille dans son genre.

Il intègre la compatibilité Blutooth, WiFi et HBBTV. D’ailleurs, le nouveau portail internet Samsung, le Smart Hub 2014, est de loin le plus complet que j’ai pu connaître à ce jour, avec une bonne centaine d’applications comprenant entre autres : des services de VOD, des réseaux sociaux, des jeux, des informations et j’en passe. L’application Media Remote est toujours là et permet de contrôler le téléviseur avec un téléphone portable ou une tablette en plus de supporter l’accès à la fonction AllShare.

Toute la connectique, le CPU Quad Core qui permet d’afficher quatre flux vidéo simultanément à l’écran ainsi que le GPU, sont dans le boîtier déporté One Connect, ce qui permettra d’améliorer les performances de la TV en changeant le boîtier au fil des années, garantissant une compatibilité avec les nouvelles normes. Ce boitier propose quatre entrées HDMI 2.0 level A, dont une compatible ARC, une MHL et une autre DVI, deux ports USB 2.0 et un port USB 3.0 pour l’enregistrement, un port CI+, un port pour adaptateur péritel, composite et YUV, deux entrées antenne, intégrant un double tuner et donc la fonction PIP, une sortie casque mini-Jack 3,5mm, une entrée audio stéréo, une sortie optique en un port Ethernet.

UE55HU8500 2Il embarque un système audio 2.0 2×15 W RMS et un caisson de basse de 30 W de qualité, même si inférieur à celui du Sony KD-55X9005A, dont le rendu est vraiment agréable grâce à la clarté des voix, à la précision des aiguës, à la présence de graves et à la bonne dynamique de l’ensemble. Les fréquences graves sont néanmoins en retraits. Parmi les réglages proposés, audio 3D pour les contenus en relief, Virtual Surround, modes prédéfinis -Standard, Voix Claire, Cinéma, Musique- etc., le Virtual Surround s’avère étonnant et délivre un effet surround virtuel assez enveloppant.

Du côté des réglages vidéo, le Samsung UE55HU8500 est très complet même s’il lui manque un traitement pour doser précisément les détails et les contours comme sur le Sony KD-55X9005A. À côté de cela, on trouve divers modes (Standard, Cinéma, Jeu…), plusieurs températures de couleur (Froide, Normal, Chaud 1 et Chaud 2), les réglages habituels de rétroéclairage, contraste, luminosité, netteté et saturation de couleurs; mais aussi l’intensité du contraste dynamique et du Micro Dimming, les nuances des noirs et l’amélioration du blanc, des réducteurs de bruit, le Color Management System, la balance des blancs et le gamma. Le Motion Plus, qui permet la réduction du flou et des vibrations, est totalement paramétrable. Côté nouveautés, il y a le Detec LetterBox, qui permet de profiter de noirs plus profonds sur les bandes noires, et l’UHD Color pour la gestion du gamut étendu. Pour la 3D, la gestion des parallaxes et de la profondeur est proposée.

UE55HU8500 3En sortie de carton mais surtout une fois bien calibrée (cf mes réglages ci-dessous), les images offertes par ce téléviseur sont incroyables avec une précision inédite, une dynamique avantageuse et une profondeur hallucinante, particulièrement saisissant lors de la scène d’ouverture sur “The Dark Knight”, qui se rapproche parfois de la 3D mais sans lunettes. Si la technologie Auto Depth Enhancer est donc une merveille en 2D, il faut savoir qu’elle l’est aussi avec la 3D en intensifiant sensiblement la fenêtre de profondeur. C’est incroyable lors de la scène finale sur “Avengers”. Les images sont ainsi supérieures sur presque tous les points au Sony KD-55X9005A que j’avais testé l’année dernière, l’amélioration entre la première et la seconde génération de TV 4K me semble ainsi évidente; que ce soit pour la finesse de l’upscaling sur la TNT SD/HD, sur les Blu-ray Disc ou sur les jeux-vidéo, pour le taux de contraste, pour la rémanence tout simplement invisible ici, pour la richesse des couleurs et pour la 3D active avec mise à l’échelle Ultra HD, offrant un relief très puissant et débordements/jaillissements spectaculaires, le tout très peu ghostée. De plus, la courbure de l’écran m’a semblé accentuer l’immersivité. Seul la fluidité est un peu en deçà par rapport au Sony, avec de petites saccades (24p natif et réglage manuel) et/ou la présence d’artefacts (Standard et Fluide), même si Samsung a fait de gros progrès dans ce domaine. Le mode Précis qui ne souffre ni de saccade ni d’artefact, lors des mouvements rapides, est à privilégier pour un rendu agréable et plutôt fluide sans l’effet de type caméscope.

Quant à l’homogénéité de la dalle, si elle n’est pas parfaite sans l’activation du Smart LED, avec un léger clouding et petites fuites de lumières sur les coins inférieurs/supérieurs, le devient une fois ce dernier activé, même sur Bas, car totalement dépourvue de Clouding, DSE, Banding et autres fuites de lumières. C’est juste parfait !

 

Conclusion

Pour conclure, le Samsung UE55HU8500 s’impose comme un modèle Ultra HD de compétition dont la courbure n’est pas qu’esthétique mais bien utile. La construction comme la finition sont de très bonne qualité, la prise en main est intuitive grâce à la télécommande et contrôle vocal ou gestuel, le boîtier One Connect est un plus-value loin d’être négligeable pour faire évoluer son écran, les images en 2D comme en 3D sont sublimes avec l’upscaling, l’Auto Depth Enhancer, l’UHD Color et le Micro Dimming UHD Ultimate qui n’y sont pas étrangers, la fluidité est efficace, les réglages proposés sont très nombreux et permettent de s’approcher d’un écran certifié ISF, le son est très convenable et les fonctionnalités sont légions. Et oui, j’ai été complètement conquis !

5 étoiles

 

Les réglages du Loup

Blu-ray Disc

Mode Image : Standard
• Rétroéclairage : 7
• Contraste : 90
• Luminosité : 44
• Netteté : 20
• Couleur : 54
• Teinte : V/R 50
• Format de l’image : Adapter à l’écran

Paramètres Avancés :
• Contraste Dyn. : Arrêt
• Nuance de noir : Sombre
• Carnation : 0
• RVB uniquement : Arrêt
• Espace Couleur : Personnalisé (Rouge : R 58 – V 0 – B 6 // Vert : R 10 – V 54 – B 5 // Bleu : R 0 – V 8 – B 58 // Jaune : R 52 – V 49 – B 5 // Cyan : R 0 – V 51 – B 48 // Magenta : R 47 – V 2 – B 52 )
• Balance des Blancs : 2 points (AJ. Rouge : -1 // AJ. Vert : +2 // AJ. Bleu : -6 // Reg. Rouge : +6 // Reg. Vert : -5 // Reg. Bleu : -12)
• Gamma : -1
• Lumin. / Mouvement : Arrêt

Option Image :
• Nuance Coul. : Chaud 2
• Digital Clean View : Arrêt
• Filtre Bruit MPEG : Arrêt
• HDMI UHD Color : Activé (pour gérer le gamut étendu Rec.2020)
• Motion Plus : Précis
• Smart LED : Bas
• Détec. LetterBox : Activé

– Avec le lecteur Oppo BDP-103D (région B) je sors en 4K, et en mode HDMI je suis en YCbCr 4:4:4, Deep Color 30 bits (anticont.), avec l’accentuation de contraste à +1, l’amélioration des détails du processing VRS Clear View à +2 et le Darbee Virtual Presence en mode Haute Définition à 40%.
– Avec le lecteur Oppo BDP-93EU (multi-régions) je sors en 1080p, et en mode HDMI je suis en YCbCr 4:4:4, Deep Color 30 bits (anticont.), avec la netteté à +2 et l’accentuation de contraste à +1.

Blu-ray Disc 3D

Mode Image : Standard
• Rétroéclairage : 12
• Contraste : 90
• Luminosité : 45
• Netteté : 20
• Couleur : 54
• Teinte : V/R 50
• Format de l’image : Adapter à l’écran

Paramètres Avancés :
• Contraste Dyn. : Bas
• Nuance de noir : Sombre
• Carnation : 0
• RVB uniquement : Arrêt
• Espace Couleur : Personnalisé (Rouge : R 58 – V 0 – B 6 // Vert : R 10 – V 54 – B 5 // Bleu : R 0 – V 8 – B 58 // Jaune : R 52 – V 49 – B 5 // Cyan : R 0 – V 51 – B 48 // Magenta : R 47 – V 2 – B 52 )
• Balance des Blancs : 2 points (AJ. Rouge : -1 // AJ. Vert : +2 // AJ. Bleu : -6 // Reg. Rouge : +6 // Reg. Vert : -5 // Reg. Bleu : -12)
• Gamma : -1

Option Image :
• Nuance Coul. : Chaud 2
• Digital Clean View : Arrêt
• Filtre Bruit MPEG : Arrêt
• HDMI UHD Color : Activé (pour gérer le gamut étendu Rec.2020)
• Motion Plus : Précis
• Smart LED : Bas
• Détec. LetterBox : Activé

– Avec le lecteur Oppo BDP-103D (région B) je sors en 4K, et en mode HDMI je suis en YCbCr 4:4:4, Deep Color 30 bits (anticont.), avec l’accentuation de contraste à +1, l’amélioration des détails du processing VRS Clear View à +2 et le Darbee Virtual Presence en mode Haute Définition à 40%.
– Avec le lecteur Oppo BDP-93EU (multi-régions) je sors en 1080p, et en mode HDMI je suis en YCbCr 4:4:4, Deep Color 30 bits (anticont.), avec la netteté à +2 et l’accentuation de contraste à +1.

 

TV/TNT/Décodeur

Mode Image : Standard
• Rétroéclairage : 12
• Contraste : 95
• Luminosité : 44
• Netteté : 35
• Couleur : 54
• Teinte : V/R 50
• Format de l’image : Adapter à l’écran

Paramètres Avancés :
• Contraste Dyn. : Bas
• Nuance de noir : Sombre
• Carnation : 0
• RVB uniquement : Arrêt
• Espace Couleur : Personnalisé (Rouge : R 58 – V 0 – B 6 // Vert: R 10 – V 54 – B 5 // Bleu: R 0 – V 8 – B 58 // Jaune : R 52 – V 49 – B 5 // Cyan : R 0 – V 51 – B : 48 // Magenta : R 47 – V 2 – B 52)
• Balance blancs : 2 points (tout laisser sur 0)
• Gamma : 0
• Lumin. / Mouvement : Arrêt

Option Image :
• Nuance Coul. : Standard
• Digital Clean View : Arrêt
• Filtre Bruit MPEG : Arrêt
• Niv. noir HDMI : Auto.
• HDMI UHD Color : Arrêt
• Mode Film : Auto. 2
• Motion Plus : Précis
• Smart LED : Élevé
• Détéc. LetterBox : Activé

 

Xbox One /// Wii U

Mode Image : Standard (Mode jeu activé)
• Rétroéclairage : 12
• Contraste : 90
• Luminosité : 45
• Netteté : 50
• Couleur : 50
• Teinte : V/R 50
• Format de l’image : Adapter à l’écran

Paramètres Avancés :
• Contraste Dyn. : Arrêt
• Nuance de noir : Sombre
• Carnation : 0
• RVB uniquement : Arrêt
• Espace Couleur : Auto.
• Balance blancs : 2 points (tout laisser sur 0)
• Gamma : -1

Option Image :
• Nuance Coul. : Standard
• Digital Clean View : Arrêt
• Filtre Bruit MPEG : Arrêt
• Niv. noir HDMI : Auto.
• HDMI UHD Color : Arrêt
• Smart LED : Standard
• Détéc. LetterBox : Arrêt

 

Le Loup Céleste

Partager :