Un exemple à suivre !

Installations — publié le 2 novembre 2003
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

 

© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes . (Novembre 2003)
Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue arrière

Plutôt que de renouveler son matériel, Denis a préféré se construire une salle dédiée et investir dans l’isolation phonique et le traitement acoustique . Il a ainsi optimisé les performances de son système audio et vidéo. Le résultat ? Il est excellent !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant

Notre ami Denis exerce une activité commerciale prenante qui le confine souvent loin de son domicile. Dès qu’il le peut, il apprécie particulièrement de pouvoir profiter, dans le pavillon qu’il a fait construire en banlieue parisienne, des plaisirs du home-cinéma. Son parcours dans ce domaine est des plus classique : initié très tôt à la hi-fi par l’un de ses professeurs de lycée , il s’équipe d’une chaîne composée d’une platine Thorens, d’un amplificateur Esart et d’une paire d’enceintes Elipson en staff.

L’installation de Denis:
Salle dédiée à l’étage
de 4m65 x 5.14 m
Sources :
Lecteur de DVD Harman Kardon DV25
Amplificateurs intégré :
Onkyo TX-DS 777 THX Select
Enceintes :
Pack Jamo THX 2
Principales & centrale : Jamo D6 LCR ( x3)
Surrounds : Jamo D6 SUR ( x2)
Caisson de graves : Jamo D6 SUB
Diffuseur vidéo :
Vidéoprojecteur Sharp XV-Z91
Télécommande :
Télécommande universelle I-Remote
Coût total de cette installation :
environ 15000 € travaux inclus ( dont matériaux d’insonorisation phonique, de traitement acoustique et divers: 7000 € )

Un jour, il branche sur les conseils d’un ami les sorties audio de son magnétoscope hifi stéréo sur son système, puis il insère la cassette de « Das Boot »… un film qu’on en présente plus. Et là, c’est une révélation !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Ensemble des électroniques
en haut le lecteur de DVD
dessous l’ampli intégré Onkyo

La bande-son tout en finesse du chef-d’œuvre de Wolfgang Petersen donne une tout autre dimension au spectacle… un rendu qu’il n’a jamais entendu jusqu’alors… sauf au cinéma, bien sûr ! Denis va alors passer plusieurs mois à s’informer et à se documenter en lisant revues et magazines, à arpenter les show-rooms et les salons spécialisés pour finalement, fin 1999, s’équiper d’un système home-cinéma complet composé d’un vidéoprojecteur DreamVision DL500, écran Oray de 2m40 de base, amplificateur intégré Onkyo TX-DS 777 THX Select, Dolby Digital et DTS, et pack d’enceintes Jamo THX 2 : les enceintes avant Jamo D6 LCR sont toutes les trois identiques, comme il est imposé par la norme THX. Les haut-parleurs sont en configuration d’Appolito, ce qui confère à ces enceintes une directivité particulière : ouverture sonore maximale dans le sens horizontal et réduite dans le sens vertical, une caractéristique voulue encore par la norme LucasFilm. Pendant presque trois ans, Denis et son épouse vont profiter agréablement de ce système, qui était alors installé dans la salle de séjour familiale. Mais plusieurs facteurs vont inciter Denis a réaliser une salle dédiée : d’abord, Madame réclame une cheminée, dont l’emplacement envisagé est en lieu et place de l’écran ! Ensuite, Denis est un gros consommateur de DVD, et il aime regarder un film parfois très tard le soir, à un moment où Madame préfère aller dormir… sans être réveillée ensuite par les explosions de Pearl Harbor sur le coup de 2 h du matin ! Une chambre à l’étage, d’un peu plus de 20 m2, étaient inutilisée depuis quelque temps. La décision est prise : Denis va y faire sa salle de home-cinéma …en un peu moins de six mois et pour un peu plus de 7000 € !

Isolation phonique …

LIENS INTERNET
Acoustix S.A.
Les produits d’isolation phonique Pan-terre sont fabriqués par la société belge Acoustix. Plusieurs distributeurs en France.
Tél +32 (0)4 340 19 15
Fax +32 (0)4 340 19 10
Mail :

info@acoustix.be

Web :

http://www.acoustix.be/

RockWool
La société RockWool est leader dans le domaine des produits d’isolation phonique et thermique à base de laine minérale. Leur site Internet est vraiment très complet.
Web :

http://www.rockwool.fr

Le Marché Saint-Pierre
Le Marché Saint-Pierre à Paris vous garantit les meilleurs tarifs sur les grandes quantités de tissus, comme le tissu noir qui a été utilisé dans cette salle :
Web :

http://www.marche-saint-pierre.fr/index.htm

Cliquez pour voir une version plus grande...
Projecteur Sharp XV-Z91

Il va commencer par mettre y tous les murs à nu. L’objectif principal est d’y réaliser une isolation phonique très poussée, pour pouvoir en profiter à toute heure du jour…ou de la nuit ! Et là, pas de demi-mesure, il faut réaliser une « boite dans la boite », entièrement désolidarisée des parois existantes par des silents-blocs. Notre ami se renseigne, consulte des entreprises, retient les produits Pan-terre (voir encadré) puis se fait livrer les matériaux. Le Pan-terre est constitué de matières premières d’origine cellulosique : le papier, et l’ana de lin. La mousse de papier armée par les brins de lin donne un panneau rigide ayant des caractéristiques mécaniques et acoustiques exceptionnelles.

Cliquez pour voir une version plus grande...
En haut à gauche
l’enceinte surround Jamo D6 SUR

Il est proposé sous différentes formes et épaisseurs suivant les applications, associé à des plaques de plâtre, de carton ou de Fermacel. Après avoir passé gaines et câbles, l’espace entre les solives du plancher est rempli de 25 cm de laine de roche en flocons, puis recouvert de plaques d’OSB Pan-terre de 35 mm, posés sur des panneaux antivibratiles. Le plafond reçoit 100 mm de laine de roche puis des plaques de placo Pan-terre montés sur rails, eux-mêmes fixés sur la charpente par des cavaliers sur silentblocs. Le conduit de cheminée reçoit une attention particulière, car il peut être la source de fuites sonores importantes : il est désolidarisé, recouvert de laine de roche ignifuge puis de placo Pan-terre. Les prises de courant ne sont pas encastrées pour éviter tout « pont sonore ». La cloison entre la chambre et le reste de l’habitation est, elle aussi, particulièrement soignée : il s’agit d’une structure en Placostyl contenant 7 cm de laine de roche RockCalm et deux fois 3 cm de placo Pan-terre. Une lourde porte isolante, donnée pour 42 dB d’affaiblissement, y est insérée. Enfin tout les murs intérieurs sont recouverts de toile de verre, peinte en noir mat.

…et traitement acoustique !

A propos de …
Audio Projection
Bien que notre ami Denis ait réalisé la quasi totalité de son installation home-cinéma par lui-même (!) , il a acheté le couplé ( gagnant) Sharp XVZ-91 + Harman-Kardon DV25 chez Audio Projection, une équipe dynamique et sympathique :
Audio Projection
CC Le Sémaphore
45 RN10
78310 Coignières
Tél 01.30.49.07.75
Fax 01.30.49.15.63
Web :

http://www.audioprojection.com

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant

La salle est désormais bien isolée phoniquement mais elle reste très réverbérante : il faut donc y réaliser un traitement acoustique ! Pour cela, tout le mur avant – là où se placera l’écran – va être recouvert de 10 cm de laine de roche, qui sera bien sûr laissée à nu, simplement recouverte de tissu tendu noir. Une estrade est confectionnée pour rehausser les enceintes, elle sera elle aussi remplie de 30 cm de laine de roche pour venir constituer un sérieux « bass-trap ». La partie arrière reçoit quelques étagères en médium de 16 mm pour ranger les DVD et des spots de lectures. Ces éléments constituent, en outre, un diffuseur sonore simple mais efficace. Le meuble qui va recevoir les appareils électroniques est fonctionnel : il est constitué de panneaux de médium de 22 mm, assemblés avec de la tige fileté de 16 mm : c’est du solide ! Enfin, le projecteur va trouver sa place sur un étagère au dessus des spectateurs, dans un volume insonorisé avec de la mousse à picots.

Cliquez pour voir une version plus grande...
L’une des trois frontales
avec le cache ôté

Nous disions en préface que Denis n’avait pas, à l’occasion de la construction de sa salle dédiée, renouvelé son matériel : ce n‘est pas tout à fait juste ! En réalité, le DreamVision DL-500 a été changé par un DLP Sharp XVZ-91 ( version « focale courte » du Z90 ). Le gain sur le plan qualitatif est très sensible, d’autant que le Sharp est ici associé à un lecteur de DVD Harman-Kardon DV25, qui est progressive scan en PAL et en NTSC ( cf « Nos impressions) . Pour finir, Denis fabrique l’écran, une simple plaque de contreplaqué de 5 mm renforcée par des tasseaux, et qui recevra plusieurs couches de peinture blanche acrylique mate. Ses dimensions sont approximativement 240 x110 cm, ce qui correspond à un rapport d’aspect de 2:20 : en jouant sur le zoom du projecteur, Denis profite ainsi d’une image plus large pour les films en Cinémascope, quitte à faire une image un peu plus petite pour les films en 1:85 … exactement comme au cinéma!

© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes

Nos impressions :
Cliquez pour voir une version plus grande...
La centrale Jamo D6 LCR

Nous sommes bien évidemment impressionné par le travail (énorme !) réalisé seul par Denis, et enthousiastes sur le plan des solutions retenues…et du résultat final ! D’ailleurs, Denis ne cache pas s’être inspiré des articles de Cinéma Chez Soi : çà fait plaisir ! .Avec notamment une décoration noire qui maximise le contraste de l’image, le traitement acoustique de type Live-End / Dead-End simple et efficace, le matériel home-cinéma décalé hors du champ de vision des spectateurs … bref, que de bonnes idées ! Confortablement installés dans les fauteuils Ikéa munis de repose-pieds et désormais armé d’un DVD-test regroupant les séquences que nous utilisons préférentiellement pour évaluer les installations, nous avons passé un long moment à visionner des extraits de Vertical Limit, du Pacte des Loups, de Monstres et Compagnie ou encore de La Planète au Trésor. Denis nous a même fait découvrir une séquence de Gladiator particulièrement probante pour

Cliquez pour voir une version plus grande...
Le caisson de graves à coté d’une des enceintes principales

démontrer l’apport du « progressive scan » du lecteur DVD Harman-Kardon (et donc les défauts de désentrelacement intrinsèques du projecteur Sharp) : les violents effets de peigne ou d’escalier, bien visibles sur le travelling d’une façade de mur, disparaissent presque totalement lorsqu’on enclenche le mode progressif de l’Harman ! L’image nous est apparue comme très lumineuse, piquée et bien contrastée, avec très peu de défauts de bougé grâce au lecteur Harman, légèrement pixellisée tout de même lorsqu’on zoome pour utiliser toute la base d’image sur des films en 2:35. Le son du kit THX Jamo est quant à lui excellent, très « cinéma », jamais agressif même si l’on sait que ces Jamo D6 sont gourmandes en watts (une amplification plus musclée donnerait encore de meilleurs résultats). Nous avons noté une superbe cohérence frontale, des effets avants perçus avec précision, des dialogues clairs et intelligibles, et un beau grave ( superbe caisson que ce Jamo D6 SUB !) qui descend très bas, même si de discrètes résonances se faisaient parfois entendre.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Une enceinte surround Jamo THX

L’isolation phonique est efficace : pendant une écoute à niveau élevé, nous nous sommes rendus au rez-de-chaussée, donc juste sous la salle, et nous n’entendions qu’un lointain murmure : juste un peu de grave qui parvenait à passer… impressionnant…et pari gagné ! Le placement des enceintes mériterait peut-être d’être revu pour gagner en cohérence son/image: les principales, notamment, gagneraient à être rehaussées au niveau de l’écran, mais à condition de remonter aussi la centrale, donc à mettre en oeuvre une toile transsonore. Une position latérale des enceintes surrounds, et non pas placées sur le mur arrière, comme ici, favoriserait l’immersion sonore qui est propre aux enceintes dipolaires. Les projets d’évolution de Denis concernent maintenant la mise en place d’un climatiseur : les salles dédiées sous les combles ont souvent des problèmes de température excessive pendant l’été ! Un bon confort, de bons sièges … des éléments essentiels pour que le spectacle du home-cinéma soit vraiment total !