Une installation évolutive…et prête pour l’avenir !

Installations — publié le 2 avril 2004
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)
© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes . (Avril 2004)
Cette installation home-cinéma particulièrement bien intégrée n’est pas constituée d’appareils haut de gamme, mais a été conçue pour pouvoir évoluer et s’adapter aux futurs besoins de son propriétaire…

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue avant écran baissé
LIENS INTERNET
Vous trouverez à cette adresse tous les produits Xantech, un leader dans le contrôle des systèmes multirooms !
Web :

http://www.xantech.com

Et ici, un éventail de tous les fabuleux systèmes de gestion d’éclairages Lutron :
Web :

http://www.lutron.com

Les installations home-cinéma changent, évoluent… et de mois en mois elles reflètent à la fois les évolutions techniques du matériel, qui sont très (trop? sans doute!) rapides, et les envies des amateurs de cinéma à domicile, qui eux aussi changent…et évoluent ! Le point fort de cette installation, ce n’est ni le fait qu’elle intègre des appareils haut de gamme, ni qu’elle soit mise en œuvre dans une salle dédiée reproduisant en miniature le décor et l’agencement d’une vraie salle de cinéma. Nous avons toutefois choisi de vous la présenter en tant qu’ « installation rêvée », car elle matérialise assez bien les tendances actuelles et les nouveaux besoins exprimés par plus en plus d’amateurs de cinéma à domicile, qui tournent désormais autour du multiroom et de l’évolutivité de leur système.

Le multiroom, l’évolution logique du home-cinéma

Cliquez pour voir une version plus grande...
le meuble à roulettes
contenant les électroniques
sorti de son logement !

Aujourd’hui, la salle dédiée, ou l’installation intégrée en pièce à vivre (les deux concepts ayant comme on le sait des avantages et des inconvénients), ne sont plus une fin en soit. Beaucoup de personnes souhaitent certes pouvoir disposer d’un endroit pour regarder des films sur grand écran avec un son multicanal de qualité, mais ils veulent aussi profiter de l’image et du son dans des pièces annexes de la maison : la chambre, la cuisine… et le tout sans contraintes ni manipulation complexes, en appuyant juste sur un ou deux boutons d’une télécommande ! Les systèmes home-cinéma, qui étaient donc initialement confinés, se ramifient dans l’habitation. L’audio visuel mais aussi l’informatique dont il sera bientôt indissociable, envahit chaque pièce. Ecouter de la musique, regarder un DVD ou un programme TV, ou surfer sur Internet partout dans la maison, facilement et simplement …voilà les demandes auxquelles ont a répondre les installateurs home-cinéma aujourd’hui… et cette tendance ne va faire que s’amplifier !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue générale arrière
avec le projecteur Infocus
bien caché
au milieu des livres !
Cliquez pour voir une version plus grande...
les deux enceintes
surround back Divatech MC26B

Quand M. R. a acheté cette maison ancienne, située en plein centre ville d’une petite commune de l’est parisien, il a décidé d’y faire d’importants travaux, notamment d’y faire refaire tout le circuit électrique. Grand amateur de cinéma, il souhaitait aussi se doter d’un système audio-visuel de qualité mais sans forcement y consacrer une fortune. Il a eu la bonne idée de faire appel à Home Cinéma Services (voir encadré), qui est vraiment le grand spécialiste de ces chantiers de rénovation. En concertation avec les différents corps de métiers, et notamment avec l’électricien, qui doit être l’interlocuteur privilégié en pareil cas, Cyrille Vergely et Bruno Napoli de Home Cinéma Services ont notamment défini et spécifié la nature, le nombre et l’emplacement de tous les conducteurs audio et vidéo, PTT, CAT5 et réseau! Et surtout, ils se sont efforcés de tout prévoir et d’anticiper toute évolution du système, en multipliant des câbles pour l’instant « en attente » dans la plupart des pièces de la maison. Nous allons maintenant découvrir cela en détail…

Rénovation, intégration…

Cliquez pour voir une version plus grande...
Détail du passage de la toile d’écran Da-Lite
L’installation de M. R.
Salon d’environ 40 m2 (8 m x 5 m)
Sources :
Lecteur de DVD Toshiba SD 330E
Récepteur Satellite Mediasat CanalSatellite
Magnétoscope hifi-stéréo S-VHS Panasonic SV-NV 120
Amplificateurs intégré:
Onkyo TXNR-900 THX Select
Enceintes :
Pack Jamo A330
Diffuseur vidéo :
Vidéoprojecteur Infocus X1
Ecran :
Da-Lite Cosmopolitan Electroil 200 cm de base format 4 :3
Divers :
Répéteurs et relais infra rouge Xantech
Contrôleur infra-rouge deux zones Corvo ZC21
Lutron Graphic Eye 4 zones
Télécommande universelle Philips Pronto
Coût total de cette installation :
Comprenant étude, suivi du chantier, fournitures des appareils et des câbles, branchements et réglages : environ 15000 €

L’installation home-cinéma de M.R. est entièrement intégrée dans la pièce principale de cette maison, une pièce qui a bénéficiée d’une rénovation complète et dont une grande partie des agencements ont été réalisés sur mesure. La décoration est cossue, mêlant avec bonheur style et ancien et moderne, et l’ambiance est confortable. Le vaste meuble-bibliothèque, qui occupe tout un pan de mur, est remplie d’une très belle collection de vieux livres. Elle intègre un écran électrique Da-Lite de 2 mètres de base et dont le carter est parfaitement masqué par le haut du meuble : une simple fente permet à la toile de descendre entre les deux bibliothèque. Le mur derrière l’écran a même été creusé d’une vingtaine de centimètres, pour pouvoir y poser un tableau et rendre donc plus esthétique cet espace il est vrai un peu vide, lorsque l’écran est remonté.

Cliquez pour voir une version plus grande...
L’ensembles de électroniques
à gauche l’ampli intégré Onkyo
au dessous le lecteur de DVD Toshiba
à droite le Mediasat CanalSatellite
au dessus
du magnétoscope SVHS Panasonic

Toutes les électroniques sont incluses dans un petit meuble sur roulettes qui vient de glisser en bas à gauche du meuble principal, ce qui permet une accessibilité facile, totale et immédiate, notamment de l’arrière de tous les appareils : vraiment génial, non ?! Le centre nerveux de la partie audio est un intégré Onkyo Integra TX-NR900. Cet ampli-tuner 7.1 est agréé THX Select et développe 7×110 W sous 8 Ohms. Il décode tous les standards audio, dont le DTS 96/24. Sa spécificité est d’intégrer une connexion Net-Tune Ethernet RJ-45, lui permettant de lire des fichiers audio MP3, WMA ou WAV à partir d’un réseau informatique. Le lecteur de DVD est un Toshiba SD 330 : un modèle d’entrée de gamme, simple et fonctionnel. Nous découvrons ensuite un décodeur satellite numérique CanalSatellite et un magnétoscope Panasonic S-VHS. Les branchements réalisés au sein de ce petit meuble sont particulièrement soignés et très fonctionnels. De nombreux câbles y sont donc en attente pour de futures extensions du système : passage au 7.1, reports infrarouge supplémentaires, des câbles vidéo et audio, notamment un quintuple coaxial pour un futur vidéoprojecteur connecté en RVB, une liaison informatique, etc…

Simplicité et efficacité pour les électroniques !

A PROPOS DE L’INSTALLATEUR …
Cyrille Vergely – Home Cinéma Services
L’intégration, l’ergonomie et la facilité d’utilisation sont toujours les objectifs principaux de Cyrille Vergely lorsqu’il conçoit un système audiovisuel. Sa société Home Cinema Services s’est déjà taillée une belle réputation dans tous les domaines qui touchent au cinéma à domicile : fournitures, branchements, câblages, réglages, optimisation, intégration, domotique, gestion de lumières, multi-room…Home Cinéma Services peut également suivre de bout en bout votre chantier jusqu’à son achèvement, voiret même prendre en charge à l’année toute la maintenance de votre système !
Home Cinéma Services
Contact :
Tél : 01 69 72 21 63
Fax : 01 69 72 21 64
Web :

Web Home Cinéma Services
Mail Home Cinéma Services

Cliquez pour voir une version plus grande...
Récepteur infra rouge
principal Xantech
Toutes ces sources actuelles transitent pour l’instant en s-vidéo via l’ampli-tuner Onkyo vers un vidéoprojecteur Infocus X1, bien caché au milieu des livres de la bibliothèque, au dessus du canapé où s’assoient les spectateurs de l’autre coté de la pièce : vous connaissez tous maintenant ce petit projecteur mono DLP de résolution 800×600 au rapport qualité/prix tout à fait exceptionnel. Chaque appareil est équipé de flasheurs ou relais infra rouge Xantech, qui permettent de réaliser un pilotage très fiable même portes fermées de tout le système à l’aide d’une télécommande universelle Philips Pronto spécialement programmée par Home Cinéma Services.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Le Lutron
Graphic Eye

Cette télécommande gère également un système de gestion de lumière Lutron Graphic Eye 4 zones, physiquement placé dans une petite pièce annexe à coté du circuit de distribution de télévision. Des « macros » facilitent encore l’utilisation du système avec la télécommande Pronto. Des exemples ? Ambiance « cinéma » : toutes les lumières s’éteignent doucement pendant que l’écran descend. Le projecteur se met aussi en route, et l’ampli s’allume sur l’entrée DVD. Ambiance « cocktail » : les lumières se rallument, l’écran remonte… et l’ampli passe dans un mode approprié à des écoutes musicales. Une pression sur la touche « Pause » du lecteur de DVD pendant un film: les deux spots (et uniquement ces deux là !), se rallument lentement au dessus des spectateurs …et ils s’éteignent dès que l’on appuie de nouveau sur la touche Lecture ! Bref, les systèmes d’éclairages Lutron : c’est vraiment magique !

Cliquez pour voir une version plus grande...
Enceintes frontale Jamo A330
Cliquez pour voir une version plus grande...
Enceintes frontale
Jamo A330

Enfin les enceintes sont des Jamo A330, un pack cohérent et homogène comprenant 4 enceintes satellites identiques – des deux voies intégrant un médium de 10 cm et un tweeter de 25 mm – une enceinte centrale équipé d’un médium de 80mm et du même tweeter de 25 mm, et enfin un caisson de graves actif de 100 W, intégrant un haut-parleur de 25 cm. Les enceintes frontales sont simplement posées au milieu des livres dans la bibliothèque, la centrale vient sous l’écran, et les deux enceintes surrounds ont été placées dans les angles à l’arrière de la pièce, près du plafond. Le caisson de grave est lui aussi encastré dans le meuble, sur la gauche des électroniques. L’ensemble est donc remarquablement bien fini, « masqué » au maximum, et au final particulièrement discret : une volonté du propriétaire !

© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes

Nos impressions :
Cliquez pour voir une version plus grande...
Caisson de graves A3 sub.3

Installé dans le petit canapé face à l’écran déroulé, nous avons glissé notre DVD habituel dans le lecteur de DVD SD-330 de Toshiba. Télécommande Pronto en main, nous avons d’abord pu goûter une fois encore (on ne se lasse pas !) aux plaisirs du système de gestion de lumière Lutron…Ambiance cinéma enclenchée, et c’est parti pour quelques-uns de nos extraits de films favoris ! Nous avons en premier lieu bien apprécié les qualités de ce « petit » projecteur Infocus X1, qui délivre tout de même une sacrée bonne image… vraiment bluffant, surtout quand on se remémore son prix « mini » ! Celle-ci est bien fluide et lisse sur le Pacte des Loups, lumineuse et précise sur Vertical Limit, et les noirs sont convaincants sur Star Wars : Episode II , lors de la scène de poursuite sur la planète Coruscant.

Cliquez pour voir une version plus grande...
l’enceinte centrale Jamo A3CEN

Certes, de rapides mais bien présents effets de flashes colorés, plus visibles d’ailleurs au début de notre visionnage qu’ensuite, nous rappellent que nous avons affaire à un projecteur DLP dont la roue comprend seulement 3+1 segments (le « +1 » est pour le segment blanc qui est désactivé en mode vidéo) et qui ne tourne qu’à deux fois la fréquence image …Mais à part çà, c’est du tout bon ! Le traitement vidéo signé Faroudja fait des prouesses comme il se doit, aussi bien sur les séquences d’origine vidéo que sur les extraits de film, les effets de peigne ou d’escaliers sont bien rares …Sans atteindre des sommets, la résolution est très bonne et le

Cliquez pour voir une version plus grande...
Une enceintes surround
Jamo A330

niveau de détail satisfaisant sur 2 mètres de base, à un peu plus de 3 mètres de distance…La partie audio est agréable, le son est ample à l’avant mais les effets surrounds sont un peu « distants » compte tenu de la position très en retrait des enceintes arrières. Cette implantation pourra toutefois évoluer le jour où le système passe en 7.1 (des câbles sont bien entendu prévus à cet effet !). L’aigu des Jamo A330 est fin, mais le medium manque un peu d’assise : la petite taille des enceintes, qui facilite bien sûr leur intégration et leur discrétion, en est responsable: on ne peut pas tout avoir ! Les graves sont bons, présents mais sans excès, ce système n’étant pas exubérant outre mesure … A noter

Cliquez pour voir une version plus grande...
Bouton de commande
du système
d’éclairage Lutron

que cette installation fonctionne pour l’instant en « zone 2 » intégral : un second système, situé dans une chambre et équipé d’une TV LCD et d’un lecteur de DVD, bénéficie des fonctions audio et vidéo « zone 2 » de l’amplificateur Onkyo, et donc des deux autres sources (satellite et magnétoscope). Le pilotage est facilité depuis la chambre grâce à un report de télécommande infra rouge. Plus tard, il sera possible de regarder un DVD ou un programme satellite dans la cuisine, qui n’offre pour l’instant qu’une réception hertzienne : tout les câbles nécessaires ont été prévus ! Et l’objectif principal qui était visé, et voulu par M. R, a bel et bien été atteint : bien que assez complexe, cette installation est parfaitement « presse-bouton » : M. R n’a que une ou deux icônes à effleurer sur l’écran tactile de sa Pronto pour regarder un film, et surtout sans se préoccuper des aspects techniques : voilà bien une belle réussite !