Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Toutes les solutions de traitement du signal : différentes méthodes, matériel et logiciel, mise en œuvre...

Room EQ - pourquoi la courbe change tout le temps ?

Message » 30 Aoû 2020 9:10

Et la position de ton propre corps, elle était la même? ça peut faire une absorption différente, mais je n'ai pas fait de mesure pour voir quantifier.
Et pour cette dernière mesure, tu avais une différence de taux d'humidité?
Le calibrage du niveau a quel précision?

Pas évident de trouver quel autre paramètre pourrait influencer :hein: :mdr:

Peut-être aussi que les caractéristiques du micro de mesure sont elles, sensibles à ces paramètres?
ssebs
 
Messages: 1531
Inscription Forum: 23 Nov 2014 22:30
Localisation: Vers Delémont (Suisse, canton Jura)
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Aoû 2020 9:10

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Aoû 2020 19:49

ssebs a écrit:Et la position de ton propre corps, elle était la même?


Oui, toujours

ssebs a écrit:Et pour cette dernière mesure, tu avais une différence de taux d'humidité?


Je n'ai pas noté le taux d'humidité, mais il était entre 40 et 50%.

ssebs a écrit:Le calibrage du niveau a quel précision?


L'ensemble des mesures tient dans +/4 dB.

Voici l'effet du niveau sonore choisi pour faire la mesure. La référence est à 0 dB. Le niveau SPL était inconnu à l'époque de cette comparaison. A vue de nez, la référence était probablement vers 80 à 90 dB à 2 mètres.
Les trois courbes du dessous représentent les différences mesurées lorsque le test est fait en baissant le volume de 10 dB à chaque fois.

La courbe la plus forte et la courbe la plus faible étant les deux plus différentes, j'ai représenté au milieu les différences entre les deux courbes mesurées à des niveaux ni trop forts ni trop faibles (courbe rouge) à 10 dB d'écart.

Image

Pour le grand pic il y a de petits écarts de niveau selon le volume sonore. Les mesures réalisées dans cette discussion correspondent à peu près au niveau sonore -10 / -20 dB de ce graphe. Pour la zone de 100 à 200 Hz, le niveau sonore n'impacte pas les résultats.

Mais je pense à un autre paramètre suspect pour le grand pic de 54 Hz qui se déplace : la zone de balayage MMM. Je ne suis pas chez moi en ce moment, mais il faudra à mon retour que je refasse quelques mesures en faisant légèrement varier cette zone, qui est délimitée au jugé, avec davantage de temps passé vers le dossier du divan et un peu de temps passé un peu plus en avant.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7914
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 01 Sep 2020 21:20

Pour le balayage, comme c'est à la mano, je m'étais posé la question quand j'ai commencé la méthode MMM.
J'ai pas fait de test, mais je me demande quelle est la reproductivité, selon la zone, la vitesse, la position de notre corps (le bras, le tronc, etc)...
ssebs
 
Messages: 1531
Inscription Forum: 23 Nov 2014 22:30
Localisation: Vers Delémont (Suisse, canton Jura)
  • offline

Message » 27 Sep 2020 21:16

Maintenant que la température est redescendue, j'ai fait de nouvelles séries de mesures.

Je résume là où nous en étions. Par rapport à l'influence de la température sur la courbe de réponse, voici ce que j'avais mesuré en passant de 21 à 28 °C dans la pièce. Je représente ici les fréquences de 40 à 1000 Hz, et c'est une mesure MMM (moyenne sur la surface de la position d'écoute), en 1/24e d'octave. C'est la réponse de mon système en l'absence de toute correction.

Image

On voit que la courbe rouge est décalée vers la droite par rapport à la courbe bleue. Le décalage dû à la vitesse du son dans l'air est de 1.5% et est représenté par les deux barres verticales. Le décalage mesuré, bizarrement est un peu plus grand que prévu.

Quelques semaines plus tard, je refais une mesure exactement à la même température, et je constate que le grand pic de 54 Hz est revenu tout seul en place !... alors que le reste de la courbe est toujours décalé.

Image

A présent que la température est revenue à 21 °C, voici le nouveau résultat :

Image

On voit que certaines parties de la courbe se sont remises en place. En fait, on voit ni plus ni moins que l'effet prévu de 1.5 % sur la vitesse du son. Mais on voit aussi que d'autres choses ont changé, sans qu'on sache bien pourquoi.

Mais dans la pratique, j'utilise une égalisation afin de corriger la courbe de réponse dans les basses fréquences. Or, ma correction est basée sur la mesure originale de 2018, à 21°C. J'ai soigneusement ajusté les corrections à partir de là.
Quel va être l'effet de ces changements sur ma courbe de réponse après égalisation ? Si la courbe originale change, mes corrections ne seront plus adaptées.
Voyons ce que ça donne avec la correction activée, cette fois.
La correction est exactement la même sur les deux courbes :

Image

On voit que c'est surtout le déplacement du grand pic qui est gênant. Entre 500 et 1000 Hz il y a aussi des écarts, mais comme deux ans séparent les deux mesures, cela peut venir de l'écran d'ordinateur, qui n'était pas au même endroit, ou alors du volume que le scanne avec le micro pendant la mesure, qui n'est peut-être pas tout-à-fait le même.

A présent que la température est revenue à 21 °C, voyons si ma correction d'il y a deux ans marche toujours bien. Ci-dessous, en noir, le résultat mesuré avant-hier, et en bleu, deux mesures réalisées le même jour il y a deux ans.

Image

On voit que la correction reste dans la moyenne. Je ne sais pas pourquoi les deux mesures étaient différentes il y a deux ans. Aujourd'hui, quand je fais deux mesures à la suite, j'obtiens une reproductibilité beaucoup plus grande.
Dernière édition par Pio2001 le 27 Sep 2020 21:32, édité 1 fois.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7914
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 27 Sep 2020 21:17

J'ai profité de l'occasion pour refaire ma correction et mieux ajuster la courbe. J'ai modifié quelques coefficients dans l'égaliseur. J'ai en particulier calmé le pic à 120 Hz et aplati la courbe sous 100 Hz.
J'ai dû m'y reprendre à deux fois : le résultat mesuré immédiatement après la correction ne correspondait pas tout à fait à la prévision. Il y avait un pic inattendu vers 58 Hz. J'ai réajusté le filtre au jugé. Encore une cause d'erreur inconnue.
Le résultat est visible ci-dessous, c'est la courbe bleu-vert.
J'ai représenté en surimpression la même mesure, faite dans les mêmes conditions 24 heures plus tard.

Image

On voit qu'à un jour d'intervalle, j'ai perdu 3 dB à 60 Hz !
La température et l'humidité n'ont pas changé. Les meubles n'ont pas bougé. Les portes sont dans la même position.
Ah si, la table de la cuisine a bougé de 30 cm. Mais ça ne vient pas de là, je viens de remettre la table en place et de refaire la mesure, et cela n'a aucun effet à 60 Hz (ça fait une différence à peine visible à 50 Hz pile).

Encore un écart inexpliqué ! En plus, les deux mesures que je viens de faire aujourd'hui le 27 septembre pour vérifier l'effet de la table montrent que la courbe est revenue à la normale. J'ai récupéré mes 3 dB à 60 Hz. Allez comprendre !

Petite comparaison, voici l'effet des portes du fond du couloir :

Image

C'est mesurable, c'est certainement inaudible, et c'est petit devant l'écart inexpliqué mesuré à une journée d'intervalle. D'ailleurs, à mon avis, cet écart de 3 dB à 60 Hz est probablement difficile à déceler à l'oreille.
Mais ce qui est intéressant de noter, c'est qu'il est inutile de chercher davantage de précision que ça. De toutes façons, le résultat va changer d'un jour à l'autre.

Notez également que ceci est valable lorsqu'on a un grand pic dans la courbe de réponse comme le mien et qu'on est obligé de faire de fortes corrections. Lorsqu'on part d'un système où la courbe de réponse est sans accident, les variations en fréquences sont minimes d'un jour à l'autre. Ici, c'est un tout petit déplacement sur le côté du pic dans la courbe de réponse qui provoque, après égalisation, un écart notable dans le niveau final.
Plus on a une courbe de réponse accidentée et fortement corrigée, plus on aura des varitations d'un jour à l'autre.
Dernière édition par Pio2001 le 27 Sep 2020 21:36, édité 3 fois.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7914
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 27 Sep 2020 21:18

Maintenant, nous allons voir l'effet de la zone de balayage MMM sur la courbe qu'on mesure. Pour cela, j'ai refait une paire de mesures mais en tenant le micro immobile à la position d'écoute pour l'une des deux, et en balayant toute la zone d'écoute (+/- 30 cm) pour l'autre, comme je le fais toujours. Toujours avec un lissage de 1/24e d'octave :

Image

Même chose, mais cette fois, je compare avec une mesure en un point situé 40 cm sur le côté. Là où je me trouve quand je m'affale sur l'accoudoir du divan :

Image

Cela provoque pas mal de changements ! C'est aussi une limite à la précision que l'on doit rechercher dans une égalisation. Il faut garder à l'esprit que dans le grave, le fait de s'appuyer sur le côté du divan va modifier, pour nous, la courbe de réponse de façon notable.
Il est donc inutile de rechercher à tout prix une courbe parfaitement corrigée.

Dans le grave ? Et dans les autres fréquences, alors ?
Eh bien voilà :

Image

Image

Et ça change beaucoup de choses ! C'est tout le sens de la mesure MMM ou de la mesure multipoints. La courbe que l'on obtient est une moyenne de toutes les autres. Cela nous permet de savoir comment corriger pour que le son ne soit ni trop fort ni trop faible à une fréquence donnée. Mais il ne faut pas oublier que ce n'est qu'une moyenne, et que selon notre position d'écoute, la courbe change aussi.
Dernière édition par Pio2001 le 27 Sep 2020 21:37, édité 1 fois.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7914
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 27 Sep 2020 21:18

Enfin, pendant que j'y suis, j'ai refait une mesure de waterfall avec ma nouvelle correction (le jour où il y avait le trou à 60 Hz).

Voici les waterfall de 30 à 300 Hz avec un rise time de 6 ms. Ca veut dire que le graphe est capable de détecter une chute de niveau de 6 ms, mais pas moins.
J'ai placé le curseur sur la résonance principale.

Image

Image

On voit que l'égalisation permet une décroissance beaucoup plus franche à la fréquence de 54 Hz. Chaque coupe représente 10 millisecondes. Les 70 premières millisecondes sont beaucoup plus nettes, et ce n'est qu'ensuite que la queue de réverbération revient, plus de 10 dB en-dessous du premier front.
D'un point de vue audible, le grave est net et les notes sont bien mieux détachées les unes des autres avec la correction que sans.

Voici les group delays. Le group delay est très parlant pour l'effet audible. Il représente le retard avec lequel on va entendre une percussion jouée à la fréquence considérée.

Image

Image

On voit que l'égalisation fait passer le group delay de 110 ms à 60 ms à 54 Hz. C'est un bon progrès. D'un point de vue audible, le traînage disparaît.

On voit aussi que j'ai de l'excess group delay entre 75 et 110 Hz. Ca, je n'ai pas du tout étudié ce que ça avait comme effet audible.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7914
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline


Retourner vers Correction active et logiciels de mesure

 
  • Articles en relation
    Dernier message