Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

prinicipes de base pour l'acoustique d'une pièce hifi ?

Message » 10 Oct 2009 12:08

pouvez vous vous préciser ?
MachA57
 
Messages: 277
Inscription Forum: 31 Oct 2008 17:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Oct 2009 12:08

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Oct 2009 14:57

MachA57,
Si l’on souhaite analyser une courbe de réponse, il faut mesurer les distances aux murs de l’enceinte et du micro ainsi que les hauteurs pour pouvoir positionner source et micro dans l’espace, c’est à dire sur le plan de la pièce 8)
:) :o 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 10 Oct 2009 19:02

J'ai franchement du mal à comprendre.... :(
Désolé mais à quoi cela sert-il de positionner les enceintes et le micro sur le plan ?
Est-ce pour avoir un repère et pouvoir prendre et comparer les mesures sur des bases identiques ?
MachA57
 
Messages: 277
Inscription Forum: 31 Oct 2008 17:00
  • offline

Message » 11 Oct 2009 10:34

La pression sonore est une fonction du temps et de l’espace. Donc pour interpréter un phénomène, il faut pouvoir connaître la position de la source, celle des murs et du micro. Cela n’intervient pas ou peu pour le TR qui est une grandeur qui caractérise uniquement la pièce, théoriquement indépendante des positions source-micro.
En pratique, cette précaution prise lors des mesures permet d’identifier une réflexion ou un mode propres sur la courbe de réponse. Ça peut servir :wink:
:) :o 8)
Bachi
Dernière édition par Bachibousouk le 11 Oct 2009 20:32, édité 1 fois.
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 11 Oct 2009 20:07

Il n'est par contre pas inutile de déplacer votre micro dans la pièce pour avoir une idée des modes propres, et par conséquent des fréquences basses à traiter s'il y a lieu.

A propos des premières réflexions, si elles sont intégrées au son direct par le cerveau, cela ne signifie pas que cela soit sans conséquence sur l'intelligibilité du signal. Les premières réflexions, si l'énergie est restituée en large bande, pourront être associées au son direct et en provoquer le déplacement pour l'auditeur (selon Haas) si le retard se situe sous la milliseconde (environ), soit une différence de temps de trajet entre l'onde directe et l'onde réfléchie de 30cm, ce qui est peu. Si cette réflexion est de mauvaise qualité (à cause du revêtement de la paroi), c'est bien la qualité ressentie de ce que sortent les enceintes qui en sera affecté, sans même qu'on ai conscience que ce soit un souci acoustique.

Au delà de ces valeurs, on obtient une signature acoustique ajoutée artificiellement, et qui bien évidemment entachera l'écoute des informations d'acoustiques contenues dans l'enregistrement.

Par conséquent, contrairement à ce que j'ai lu au début de cette filière, il est important de ne pas placer les enceintes trop près de murs réfléchissant, et il n'est donc pas étonnant que l'expérience de certains d'entre vous montre empiriquement qu'il ne faut pas le faire quand on peut faire autrement.

Pour la même raison, la zone arrière des enceintes ne doit pas être trop réfléchissante, et les zone susceptibles de produire les première réflexions devraient idéalement être absorbantes ou diffusante, suivant les goûts.

Comme le dit Bachi, avec lequel je partage beaucoup de points de vue, l'image et les timbres sont sur l'enregistrement, la signature de la salle doit être neutre, autant que possible. Neutre signifiant ici sans accidents acoustiques indésirables, et un RT60 décroissant régulièrement et inversement avec la fréquence, dans des valeurs proches de la demi-seconde à mille Hertz (on est en général au dessus dans les pièces à vivre modernes).

Concernant le flutter echo ou écho flottant, la distance entre les murs ne l'atténue pas mais en change le caractère. Il sera serré et plus facilement masqué par la réverbération si les murs sont proches. S'ils sont éloignés, il sera plus détectable. Une bibliothèque garnie suffit en général à régler le problème.
Glazik
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 1150
Inscription Forum: 25 Sep 2003 15:50
  • offline

Message » 11 Oct 2009 20:38

Merci pour cette explication très complète et pédagogique :)
MachA57
 
Messages: 277
Inscription Forum: 31 Oct 2008 17:00
  • offline

Message » 11 Oct 2009 21:53

Pas de quoi, service !

Pour continuer sur ce registre, l'enregistrement donne à l'auditeur des infos sur la localisation des sources, latéralement et en profondeur, ce qu'on appelle globalement l'image. Ces informations basées sur le contenu spectral, le panoramique et des micros retards sont potentiellement et facilement masquées par ceux qui sont générés par l'acoustique de la pièce. Cette acoustique a peu de chance d'améliorer ce que l'ingé son à réalisé lors de l'enregistrement et du mixage. Il a par contre toutes les chances de l'abimer si on laisse les premières réflexions revenir à l'auditeur au lieu de chercher à les diffuser ou les absorber.

Après, faut pas venir se plaindre et dire que l'ingé a fait un boulot de sagouin ;)
Glazik
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 1150
Inscription Forum: 25 Sep 2003 15:50
  • offline

Message » 12 Oct 2009 12:19

Bachibousouk a écrit:Bonjour Frisounette,
Je rappelle que lors des mesures, il faut relever la position du micro et de l’enceinte de façon précise par rapport aux trois dimensions de l’espace. Sans cela, l’interprétation de la courbe de réponse s’avérera difficile pour ne pas dire impossible :roll:
:) :o 8)
Bachi


Bonjour Bachibouzouk,
c'est noté.
mais de toute facon, dès que nous sommes prets avec Denis31, je te tiens au courant pour fire le point sur la mise en oeuvre des mesures.
à bientot
frisou
Home Audio Selection
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2567
Inscription Forum: 05 Sep 2006 22:01
Localisation: 2 points d'écoutes sur le Sud-Ouest (périphérie TOULOUSE et BORDEAUX)
  • offline

Message » 12 Oct 2009 12:27

Glazik a écrit:Il n'est par contre pas inutile de déplacer votre micro dans la pièce pour avoir une idée des modes propres, et par conséquent des fréquences basses à traiter s'il y a lieu.

A propos des premières réflexions, si elles sont intégrées au son direct par le cerveau, cela ne signifie pas que cela soit sans conséquence sur l'intelligibilité du signal. Les premières réflexions, si l'énergie est restituée en large bande, pourront être associées au son direct et en provoquer le déplacement pour l'auditeur (selon Haas) si le retard se situe sous la milliseconde (environ), soit une différence de temps de trajet entre l'onde directe et l'onde réfléchie de 30cm, ce qui est peu. Si cette réflexion est de mauvaise qualité (à cause du revêtement de la paroi), c'est bien la qualité ressentie de ce que sortent les enceintes qui en sera affecté, sans même qu'on ai conscience que ce soit un souci acoustique.

Au delà de ces valeurs, on obtient une signature acoustique ajoutée artificiellement, et qui bien évidemment entachera l'écoute des informations d'acoustiques contenues dans l'enregistrement.

Par conséquent, contrairement à ce que j'ai lu au début de cette filière, il est important de ne pas placer les enceintes trop près de murs réfléchissant, et il n'est donc pas étonnant que l'expérience de certains d'entre vous montre empiriquement qu'il ne faut pas le faire quand on peut faire autrement.

Pour la même raison, la zone arrière des enceintes ne doit pas être trop réfléchissante, et les zone susceptibles de produire les première réflexions devraient idéalement être absorbantes ou diffusante, suivant les goûts.

Comme le dit Bachi, avec lequel je partage beaucoup de points de vue, l'image et les timbres sont sur l'enregistrement, la signature de la salle doit être neutre, autant que possible. Neutre signifiant ici sans accidents acoustiques indésirables, et un RT60 décroissant régulièrement et inversement avec la fréquence, dans des valeurs proches de la demi-seconde à mille Hertz (on est en général au dessus dans les pièces à vivre modernes).

Concernant le flutter echo ou écho flottant, la distance entre les murs ne l'atténue pas mais en change le caractère. Il sera serré et plus facilement masqué par la réverbération si les murs sont proches. S'ils sont éloignés, il sera plus détectable. Une bibliothèque garnie suffit en général à régler le problème.


je pense que je vais me diriger vers cette solution.
je vous donnes des news et plus de détails dès que les mesures et interprétations sont faites ...
Home Audio Selection
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2567
Inscription Forum: 05 Sep 2006 22:01
Localisation: 2 points d'écoutes sur le Sud-Ouest (périphérie TOULOUSE et BORDEAUX)
  • offline

Message » 12 Oct 2009 13:54

Avec cette limite que l'absorption atteint son maximum d'efficacité lorsque la longueur d'onde est du double de l'épaisseur du matériaux absorbant. Pour absorber du 1000Hz, il faut traiter à (343/1000)/4 m du mur, sois 8,5cm, mais ça fait 85cm à 100Hz :oops:

Du coup, la directivité des enceintes permet de ne pas envoyer beaucoup d'énergie vers l'arrière. C'est donc surtout aux murs latéraux qu'il faut prêter attention. On ne règle pas le problème du room gain dans le grave avec quelques cm de mousse acoustique.
Dernière édition par Glazik le 12 Oct 2009 17:47, édité 1 fois.
Glazik
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 1150
Inscription Forum: 25 Sep 2003 15:50
  • offline

Message » 12 Oct 2009 16:03

Glazik a écrit:Avec cette limite que l'absorption atteint son maximum d'efficacité lorsque la longueur d'onde est du double de l'épaisseur du matériaux absorbant. Pour absorber du 1000Hz, il faut traiter à (343/1000)/2m du mur, sois 15cm, mais ça fait 1,5m à 100Hz :oops:


quelque chose ne colle pas non ?
Soit Le debut, soit la fin de ton mess.
Tu veux dire, placer Le panneau a 15 cm du mur ou placer un panneau de 15 cm d'épaisseur pour absorber Le 1khz ??
Dernière édition par bss le 12 Oct 2009 16:09, édité 1 fois.
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 12 Oct 2009 16:06

Erreur.
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 12 Oct 2009 17:47

J'ai édité, il y avait une erreur dans la formule, mais pas dans la formulation ;).

Ce que je veux dire c'est que l'absorption sera maximum lorsque la vitesse de l'air sera maximum, c'est à dire au quart de la longueur d'onde, soit à 1kHz : (343/1000)/4=8,5cm. On peut très bien installer un absorbant mince à 8,5cm du mur, il sera plus efficace à 1000Hz et aux fréquences multiples que s'il était collé au mur. Mais pour une absorbtion régulière, le mieux est d'avoir un absorbant de 10cm d'épaisseur collé au mur, du coup il agira en large bande à partir du médium.

Pour mémoire, le long des murs, on a affaire à une variation de pression, et pas de vitesse.
Glazik
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 1150
Inscription Forum: 25 Sep 2003 15:50
  • offline

Message » 12 Oct 2009 19:49

la je suis ok !! :wink:
je confirme, en heurtant la paroi, la vitesse de propagation devient nulle tandis que la pression devient maximale.
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 12 Oct 2009 21:46

Sauf qu'il ne s'agit pas de vitesse de propagation ;)
Glazik
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 1150
Inscription Forum: 25 Sep 2003 15:50
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive