Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

Résonateur helmholtz Vs Laine Minérale (ou LM + plénum)

Message » 09 Juil 2019 2:15

Bonjour,

Je viens de découvrir un petit soft en ligne que vous connaissiez peut etre et qui permet de simuler différentes méthodes d'absorptions, par différents moyens.

Le site s'appel http://www.acousticmodelling.com

Je commence donc un peu à découvrir et tenter de comprendre en comparant les différents modèles de bass trap et m'aperçois qu'un montage type In Wall classique est moins performant dans le grave à emprise identique, qu'un résonateur helmholtz par exemple, en encore qu'un bass trap plein (exemple 1 metre) semble moins pertinent qu'un autre de 30 cm, à 70cm du mur, enfin, des choses que l'on m'a déjà expliqué mais qui saute aux yeux en jouant avec ce soft .

Je vois aussi que si on augmente bcp l'espace d'air sans panneaux perforés ou espacé en lames en avant de l'absorbeur, un gros filtrage en peigne apparait sur ce simulateur.
Est-ce un bug ou est-ce la réalité ?

Je le compare à un résonateur de helmholtz, je trouve qqs chose de bien plus linéaire avec l'avantage de n'absorber que le grave si cet effet est désiré, alors que le In-Wall absorbe "pleine bande" (ici un panneau de MDF de 22mm, avec des fentes de 5 mm tout les 65 mm devant 300mm de LDV avec une résistivité de 4000 Pa.s / m2 et 30cm d'espace avec la plaque arrière.

IW2.jpg


Que penser de ce soft de modélisation, est-ce fiable ?
Dernière édition par indien29 le 09 Juil 2019 14:48, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8303
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Juil 2019 2:15

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Juil 2019 14:32

Pourquoi nommes-tu une simple LM disposée devant un plénum d’air un In-Wall ?

Les modèles de calcul sont fiables dans les limites des conditions d’utilisation comme tous modèles. Par exemple, les relations d’Allard & Champoux, (Delany & Bazley à l’origine) qui permettent d'estimer le nombre d’onde ainsi que l’impédance acoustique caractéristique du matériau, ont un domaine de validité. Avec une laine ayant une résistivité de 10000 Pa.s/m2 le modèle est "fiable" entre 80 Hz et 8330 Hz, valeur à considéré en ordre de grandeur. Des comparaisons simulations vs mesures montrent que sous 100 Hz les coefficients de Sabine sont très largement surestimés, au moins pour des épaisseurs standards.

Quelques explications ici page 13 et 14

http://www.conseils-acoustique.com/inde ... pha-sabine

:) :-? 8)
Bachi
Dernière édition par Bachibousouk le 09 Juil 2019 14:48, édité 1 fois.
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 09 Juil 2019 14:45

Merci Bachi, tu as raison, le titre porte à confusion, je modifie le titre car ce simulateur ne fait que comparer les coefficients d'absorptions en fonction des couches mise en oeuvre, sans tenir compte des surfaces, des emplacements ou des modèles de montages (In Wall, bass trap etc...)

Merci pour le lien vers ton site que j'ai déjà survolé il y a qqs temps, mon niveau en mathématique ne me permet hélas pas de tout comprendre...et on voit à quel point tu maitrises ton sujet.

Le simulateur en lien permet pour un amateur comme moi de mieux comprendre et visualiser les phénomènes au travers d'une interface qui en en effet, reprends les différentes relations des modèles poreux, de ce que je lis sur le web, ceux d’Allard & Champoux semblent assez utilisés, comme celui de Komatsu.

Reste ensuite à savoir calculer les surfaces correspondantes à mettre en oeuvre... et là... mystère pour moi, car ici on simule simplement comment atteindre une plage fréquentielle, sans savoir ou la déployer et sur quelle surface.

Comment cela fonctionnerait, il y aurait par exemple une règle de proportionnalité avec le volume de la pièce?

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8303
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Juil 2019 14:32

Acoustimodelling utilise un modèle Allard & champoux, JPL préfère Komatsu. À savoir que tous ces modèles sont issus d’une courbe de régression qui tend à coller aux valeurs expérimentales. Pour ma part, j’utilise dans les très basses fréquences le modèle de Mechel & Grundmann, en raison de la limite inférieure de validité, c’est-à-dire 20 Hz pour une laine de 8000 Pas/m2. Malgré tout, ces relations tendent vers des résultats semblables sauf en limite de validité, ce qui explique une grande disparité de résultats selon les formulations utilisées dans les basses fréquences, typiquement sous 100 Hz comme déjà évoqués.

Pour l’anecdote, j’ai acquis récemment le logiciel d’acoustique prévisionnel AcouSys développé par le CSTB, une bête de course qui utilise la méthode des matrices de transfert, soft qui vaut déjà plusieurs milliers d’euros. Lorsque je simule l’affaiblissement acoustique d’un simple mur en béton de 20 cm, j’ai déjà en écart de 10 dB avec les valeurs mesurées en laboratoires !!! Pour trouver le bon résultat, il faut au préalable modifier un paramètre d’entrée «le facteur de perte» par rapport à sa valeur standard sinon AcouSys est à côté de la plaque !
Tout ça pour dire qu’il est toujours préférable de comprendre le fonctionnement d’un outil de calcul et qu'une simulation n'est pas parole d'Evangile.

Non il n’y a pas de règles universelles ou alors elles relèvent plutôt du savoir-faire professionnel qu’il n’y a pas lieu de divulguer sur un forum public. Mais d’ordinaire, les informations pertinentes dévoilées ici et là, passent souvent inaperçues aux oreilles des Homecinéphiles.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 24 Aoû 2019 20:09

Pour illustrer la limite du modèle fluide équivalent utilisé par Acoustimodelling pour estimer l’absorption d’une laine minérale d’après un seul paramètre (la résistivé au passage de l’air), le graphique ci-dessous compare les coefficients d’absorption sous incidences normales pour deux méthodes :

- Courbe bleue: modèle le fluide équivalent (1 paramètre)
- Courbe rouge: modèle Johnson, Allard & Champoux (5 paramètres; Résistivité, porosité, tortuosité, longueurs caractéristiques visqueuse & thermique)

Image

Le modèle fluide équivalent surestime l’absorption en raison, notamment, de l’absence de prise en compte de la mise en vibration du squelette du matériau poreux (les fibres de verre). Le phénomène est d’autant plus marqué que la fréquence est basse.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 11 Déc 2019 17:58

Pourrai-je connaître ces paramètres pour voir si ma méthode donne le même résultat ?
Merci.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2821
Inscription Forum: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 11 Déc 2019 22:55

J’ai perdu le fichier, sans doute effacé. Mais voici une autre simulation sous incidence normale, relative à une laine de verre de 100 mm:

21000 Pa.s/m2
Tortuosité 1
Porosité 0,95
Long. carac. visqueuse 0,00006 m
Long. carac. thermique 0,00015 m


En bleu le modèle poreux
En rouge le modèle fluide équivalent

Image

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1837
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message