Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: rha61 et 41 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

FDA/Classe D, rien de mieux que le SMSL AD18 ?

Message » 18 Avr 2020 20:36

Salut,

J'irai dans le sens de @pat789,j'ai un ad18 qui alimente des monitor audio bronze 5 dans un salon de 35 m carré je peux te dire que ça marche très bien, maintenant si tu veux plus de puissance tu peux viser le FX audio d2160 qui t'offrira plus de puissance et des composants électroniques peut être de meilleurs qualité.
A moins de 150€ le smsl est top!!
arnaud27
 
Messages: 42
Inscription Forum: 17 Oct 2018 14:40
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Avr 2020 20:36

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Avr 2020 20:37

Salut,

J'irai dans le sens de @pat789,j'ai un ad18 qui alimente des monitor audio bronze 5 dans un salon de 35 m carré je peux te dire que ça marche très bien, maintenant si tu veux plus de puissance tu peux viser le FX audio d2160 qui t'offrira plus de puissance et des composants électroniques peut être de meilleurs qualité.
A moins de 150€ le smsl est top!!
arnaud27
 
Messages: 42
Inscription Forum: 17 Oct 2018 14:40
  • offline

Message » 18 Avr 2020 21:18

de quoi déjà déranger tes voisins en tout cas c'est sur !
induska
 
Messages: 7
Inscription Forum: 02 Mar 2020 12:36
  • offline

Message » 19 Avr 2020 9:21

Bonjour,
J'ai testé pas mal de FDA :
- d802 puis ad18 sur des Magnat Quantum Edelstein : pas vraiment de différences, peut-être un peu mieux pour l'AD. En tout cas les 2 étaient globalement parfaits.
- Alientek D8 pour mes enceintes de bureau Highland Aingel 3201 (super pour leur prix) et casque Senheiser HD600. Ben super aussi :-)
- ad18 puis iamd v200 sur mes Klipsch Cornwall 3 : plus (trop?) de réserve de puissance avec l'iamd et j'ai une pièce de 50m2... Ça fonctionne parfaitement bien, le son est grandiose. Que demander de plus?

Franchement pour 12 m2 fonce sur l'ad18 ou l'Alientek d8 (meilleure sortie casque), les 2 sont largement assez puissants et très bons.
Chris_Des
 
Messages: 88
Inscription Forum: 21 Sep 2015 16:00
  • offline

Message » 19 Avr 2020 10:16

ce qui me dérange le plus avec les les FDA n'est pas la puissance.
Dans un salon , en usage domestique, cette puissance sera amplement suffisante.

Ce qui me gêne le plus est une simplification des timbres (harmoniques,..) et une imprécision de la scène sonore.
jalhoucine
 
Messages: 2825
Inscription Forum: 19 Sep 2003 16:34
Localisation: Paris
  • offline

Message » 19 Avr 2020 11:20

jalhoucine a écrit:Ce qui me gêne le plus est une simplification des timbres (harmoniques,..)

Et si c'étaient les autres techniques d'amplification qui en rajoutaient des harmoniques ???? :wink:
Su mes Cornwall III, je peux passer du FXAudio D802, au transistor (Atoll IN100 SE) et au Tubes (SE Classe A KT88) et c'est toujours le FX qui s'en sort globalement le mieux. Je concède que le tube apporte un certain charme .....
fstoulouse
 
Messages: 324
Inscription Forum: 13 Déc 2012 23:51
Localisation: Très près de TOULOUSE
  • offline

Message » 19 Avr 2020 11:43

fstoulouse a écrit:Et si c'étaient les autres techniques d'amplification qui en rajoutaient des harmoniques ???? :wink:


c'est possible, mais l'harmonique et la richesse des timbres c'est la base de la musique.
C'est ce qui caractérise un bon instrument de musique.

Si je dois comparer à un instrument de musique à corde : entre un FDA et amplificateur à tubes, c'est comme si on avait choisi un bois de mauvaise qualité pour le FDA et un bois qui met en valeur la richesse des harmoniques, la résonance, la chaleur pour l'amplificateur à tubes.

Me concernant , j'ai un amplificateur class D et je l'ai marié à un préamplificateur à tube. Ce mariage entre droiture et richesse des timbres, chaleur est juste parfait
jalhoucine
 
Messages: 2825
Inscription Forum: 19 Sep 2003 16:34
Localisation: Paris
  • offline

Message » 20 Avr 2020 13:28

Je viens de recevoir mon Alientek D8, sur de petites colonnes c'est pas mal du tout comme première impression.
Aigüs précis (testé sur du clavecin par exemple, où il y a justement bien des harmoniques), et basses propres (pour ça mon morceau de test c'est "Hymn for the Weekend" de Coldplay. Si c'est pas géré ça devient vite de la bouillasse.

Côté puissance, c'est même trop pour ma cuisine (où c'est installé), j'ai dû réduire le volume dans JRiver (avec rééchantillonage sur 64 bits histoire de ne pas perdre).
ssebs
 
Messages: 1210
Inscription Forum: 23 Nov 2014 22:30
Localisation: Vers Delémont (Suisse, canton Jura)
  • online

Message » 20 Avr 2020 14:18

jalhoucine a écrit:
fstoulouse a écrit:Et si c'étaient les autres techniques d'amplification qui en rajoutaient des harmoniques ???? :wink:


c'est possible, mais l'harmonique et la richesse des timbres c'est la base de la musique.
C'est ce qui caractérise un bon instrument de musique.

Si je dois comparer à un instrument de musique à corde : entre un FDA et amplificateur à tubes, c'est comme si on avait choisi un bois de mauvaise qualité pour le FDA et un bois qui met en valeur la richesse des harmoniques, la résonance, la chaleur pour l'amplificateur à tubes.

Me concernant , j'ai un amplificateur class D et je l'ai marié à un préamplificateur à tube. Ce mariage entre droiture et richesse des timbres, chaleur est juste parfait


Faut arrêter les illusions.. Le bois n'a aucune incidence

[url]. https://youtu.be/cgfcR8ctW7c[/url]
tonylb
 
Messages: 1877
Inscription Forum: 21 Déc 2016 16:33
  • offline

Message » 20 Avr 2020 14:45

ssebs
 
Messages: 1210
Inscription Forum: 23 Nov 2014 22:30
Localisation: Vers Delémont (Suisse, canton Jura)
  • online

Message » 20 Avr 2020 15:39

Bonjour Patachon,
Ton questionnement étant aussi le mien il m'a interpellé.
J'ai comparé, subjectivement, le SMSL AD 18 et un SABAJ A4. Je possède les deux. Tu trouveras ce comparatif dans la liste des amplis de ce site. A SABAJ A4.

A l'usage et le temps passant, l'impression que j'y laisse se confirme. Le Sabaj offre une profondeur et une image stéréo plus ample. Plus de basses aussi, plus de micro détails qui offrent notamment une ambiance de salle renforcée. Par contre son image stéréophonique me semble moins solide que celle du SMSL. Elle est plus riche, considérablement, mais un peu plus floue. Pour la musique instrumentale, le Sabaj donne l'impression que les instruments sont un petit peu plus éloignés ( très légèrement mais on le ressent bien, ce qui est un peu dommage pour moi...) alors que le SMSL donne une présence stupéfiante.
Pour les grandes masses orchestrales ou de la musique complexe ( même sur un ensemble de musique baroque cela peut se ressentir) le Sabaj s'en sort beaucoup mieux. Par contre pour le Jazz et les petites formation le SMSL est stupéfiant. Je crois que ( ca donne cette impression ) comparativement le SMSL simplifie un peu le signal, mais il fait cela très bien. C'est souvent bluffant. Sans pour autant retirer grand chose au caractère analytique de ce type d'ampli. C'est cruel pour les prises de son, que l'on peut repérer très facilement d'une piste à l'autre sur certains enregistrements ( déplacement du micro, salle vide ou pleine lors de enregistrement par exemple. Ca fait parfois un peu bizarre lorsque l'on enchaîne les mouvements d'une même sonate dont on perçoit qu'ils ont été enregistrés à des moments différents...)
Difficile donc de choisir. De toute façon les deux amplis sont très proches l'un de l'autre. Au niveau timbres et dynamique je suis incapable de dire ce qui différencie l'un de l'autre. Au niveau mesures etc. je n'ai pas pu comparer. Il y a très peu de retours sur ce Sabaj... Je ne sais pas pourquoi... Il ne me semble pas mauvais du tout en tout cas.
Question puissance ils sont dans des pièces entre 10 et 20 m2. C'est pour moi amplement suffisant, alors que mes enceintes ont plutôt un rendement faible (85 db/w/m...!! )
Voilà, tout ça est complètement subjectif, mais si ça peut aider...
LaurentKA
 
Messages: 53
Inscription Forum: 10 Sep 2018 18:59
Localisation: Belgique, France Pologne
  • offline

Message » 21 Avr 2020 2:58

Patachon a écrit:2. J'ai cru comprendre que les FDA sont différents des "classe D + DAC" dans le sens où la conversion analogique n'intervient qu'en toute fin de la chaine de traitement, contrairement aux "classe D + DAC" où la conversion intervient plus tôt. Mais dans les faits ? Est-ce que cela procure vraiment une différence à l'écoute ? J'aurai tendance, naïvement, a penser que le FDA reste plus fidèle au son d'origine car le traitement le plus impactant intervient en toute fin, et donc que oui, la différence, si minime soit-elle, est bien présente... Mais à la lecture de tous les avis et commentaires, j'ai finalement l'impression que pour la majorité des audiophiles, FDA et "classe D + DAC" c'est du pareil au même. Donc dois-je continuer à concentrer ma recherche d'ampli uniquement dans la gamme des "vrais" FDA et non des "faux" FDA (aka. "classe D + DAC", ex: SMSL SA300) ?

Non, c'est complètement faux. Lis ma FAQ sur les FDA : amplificateurs-integres-haute-fidelite/faq-sur-le-fda-le-fda-pour-les-nuls-t30101204.html

Dans un FDA, on a bien un DAC + un ampli classe D. La différence, c'est que le DAC ne convertit pas le numérique (PCM) en un signal purement analogique (comme dans un DAC classique) mais en une modulation du signal analogique (PWM). On économise donc une double conversion PCM>analogique puis analogique>PWM et un étage de pré-amplification pour gérer le volume du signal analogique. La conversion ne se fait donc pas « tout à la fin de la chaîne » mais exactement au même endroit que dans un ampli avec DAC intégré. Simplement, « la chaîne » est plus courte en son milieu. L'avantage sonore reste à démontrer. L'avantage économique est lui indéniable.

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1514
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 21 Avr 2020 11:15

Bonjour gailuron,
J'ai lu votre superbe FAQ sur les FDA, remarquable, et qui m'a appris beaucoup de choses. Merci pour ce travail !
J'en reviens à ce dernier message. Lorsque vous écrivez " Simplement, « la chaîne » est plus courte en son milieu.", ne peut on en déduire que, en principe du moins, et toutes choses restant par ailleurs égales, le résultat de cette chaîne plus courte devrait mener à un meilleur résultat ? Peut-être imperceptible, mais en toute logique meilleur. Ce qui, en principe, donnerait, sur le papier, un avantage au FDA, en plus de son avantage économique.
Ma question est une vraie question. Je n'ai aucun à priori pour telle ou telle solution. Je tente seulement de comprendre.
LaurentKA
 
Messages: 53
Inscription Forum: 10 Sep 2018 18:59
Localisation: Belgique, France Pologne
  • offline

Message » 21 Avr 2020 19:42

LaurentKA a écrit:... toutes choses restant par ailleurs égales, le résultat de cette chaîne plus courte devrait mener à un meilleur résultat ? Peut-être imperceptible, mais en toute logique meilleur. Ce qui, en principe, donnerait, sur le papier, un avantage au FDA, en plus de son avantage économique.

Difficile de se prononcer parce que, justement, on n'a pas de papiers de recherche. La conversion PCM > PWM est opérée dans des DSP qui ne sont produits que par quelques grands fondeurs de puces, essentiellement Texas Instruments (le leader), STMicro et Qualcomm. La recherche est entre leurs mains, ils ne publient évidemment rien de précis afin de préserver leur avantage compétitif.

Dans la mesure où le PWM est un signal de nature analogique, plus exactement une modulation du signal analogique (un peu comme la modulation de fréquence en radiophonie), où la plupart des amplis audio en classe D classiques génèrent leur PWM à partir de circuits analogiques, où la conversion numérique > analogique dans les DAC est une technologie parfaitement mature, je ne vois pas vraiment ce que peut apporter le FDA sur le plan qualitatif. La question se posait plutôt en sens inverse : une conversion directe PCM > PWM ne causerait-elle pas une baisse de qualité sonore ? Les FDA bien mis en oeuvre sont venus dissiper cette crainte :).

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1514
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 22 Avr 2020 10:54

Bonjour Gailuron !
Merci pour cette explication.
Si je comprends bien donc, c'est principalement la maturité différente des deux technologies qui a l'heure actuelle pose question, plutôt que leurs principes de fonctionnement. Le mode de fonctionnement des FDA impose des composants très spécifiques, fabriqués par très peu de monde, et de façon opaque, ce qui limite fortement la connaissance que l'on en a, et contraint aussi cette technologie dans un segment de production limité, là où la technologie du DAC + ampli de classe D est un système éprouvé, mature et ouvert.
Ceci dit c'est vrai que schématiquement PCM > DSP > analogique > traitement analogique > DSP > PWM > amplification > filtrage semble, pour le néophyte que je suis, plus contrarié que PCM > DSP avec Traitement numérique > PWM > amplification > filtrage. Mais dans le fond, si toutes ces chaînes se produisent de façon "transparente" à l'intérieur de microprocesseurs efficaces, c'est vrai que le débat est peut-être un débat de coupeurs de cheveux en quatre... Le passage par l'analogique apporte qui plus est peut-être un plus que ne permet pas le passage direct de PCM à PWM... ?
Merci en tout cas pour tes explications très intéressantes !
LaurentKA
 
Messages: 53
Inscription Forum: 10 Sep 2018 18:59
Localisation: Belgique, France Pologne
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés