Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Alesien, cholley, djack, Goan, Google Adsense [Bot], gorgonetriton, Isokawa, jean GROS, julien goutret, Labiss, lus12, MickeyCam, Mike596205, Nab75, philou3, Scudabear, sound, superjoker, viv54, Zebulon51 et 94 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

LE VRAI DU FAUX, TRANSPARENCE OU EGALISATION

Message » 14 Oct 2018 17:50

Oui,les "accidents" dans le grave sont très sélectifs (fort Q),
à la limite aucun lissage,ou une FDW(frequency dependant window) avec un bon nb. de cycles/périodes par unité de temps.

Tout lissage global en 21/n octave induira des erreurs.
Thierry38-
 
Messages: 184
Inscription Forum: 14 Sep 2018 17:54
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Oct 2018 17:50

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Oct 2018 18:37

Complètement d'accord, avec vous, "Q" très élevé pour taper avec précision, il n'est pas question du contraire ! (en correction négative seulement)

La correction par EQ est une correction de précision qui épouse les défauts pour les transformer en une droite, donc avec des "Q" précis.

Le soucis principal n'est pas la correction elle meme, mais la capacité à effectuer une mesure suffisamment précise pour que la correction apportée soit la bonne, sans qu'il n'y ait de sur correction, tout ce qui est donc fait depuis le point d'écoute au dessus de la fréquence de transition me parait trop peu fiable.

Out donc, les Correcteurs auto, l'automate de REW (dommage), Dirac et tout le reste, la sur correction veille, maintenant, ces systèmes sur-corrigent peu car il y a une forte pondération par un lissage type "Var" très fort, qui consiste à n'avoir des "Q" élevée que dans les basses fréquences, avec donc des corrections pas trop foireuses quand meme, mais dont la précision dans le médium / aigu, est très loin d'une mesure en champ proche.

Je possède un pavillon Arai 290 dont la conception exige une correction, pour avoir essayé et comparé les mesures du point d'écoute avec celle qui sont faites en champ proche, on à des différences énormes, prouvant que meme fenêtré, la perte de précision due à la distance fausse le résultat avant correction, donc génère des corrections fausses.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9577
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 15 Oct 2018 11:04

Pio2001 a écrit:Tout ce que tu dis est juste. Je relève juste une erreur technique : mesurer depuis le point d'écoute se fait sans fenêtrage :wink:


Ou du moins avec un fenêtrage compatible avec l'outil qui va servir à faire la correction.

Quand on utilise un DCX pour faire les corrections, dont le Q max est de 10, soit grosso-modo, 1/8 d'octave, à partir d'une visualisation en 1/12 d'oct., on sait parfaitement à quoi d'en tenir !
0n peut visualiser en 1/24 ou 1/48 ou pas, cela alourdit la lecture sans rien apporter de plus.
N'oublions pas, non plus, que suivant les auteurs, la sensibilité de l'oreille est peut-être plus discriminante dans le grave que dans l'aigu, mais se situe globalement entre 1/3 et 1/6 d'oct., rarement au-dessus, sauf entrainement particulier !

Jean
jyval
 
Messages: 145
Inscription Forum: 01 Avr 2009 9:37
Localisation: région lyonnaise
  • offline

Message » 15 Oct 2018 12:09

Lissage et fenêtrage sont deux choses différentes.

Avec un simple analyseur de spectre, la fenêtre d'analyse impose la résolution du spectre. Mais dans REW, le fenêtrage correspond à une troncature de la réponse impulsionnelle, ce qui change la courbe, puisqu'on ne mesure plus la même chose.

Par exemple, elle peut tout-à-fait être descendente sans fenêtrage et montante avec fenêtrage. Ce qui est impossible avec un analyseur de spectre dans lequel on ferait varier la taille de la fenêtre d'analyse. Cela ne changerait que la résolution en fréquence.

Dans REW, quand on fenêtre, c'est la réponse impulsionnelle qu'on fenêtre. Dans un analyseur de spectre (fonction RTA de REW, par exemple), c'est juste la taille des blocs de données qui change.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8353
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • online

Message » 15 Oct 2018 14:29

Pio2001 a écrit:Lissage et fenêtrage sont deux choses différentes.


Bien sûr, j'ai parlé de fenêtrage alors que je pensais lissage de courbe, mon intervention était stupide, excuse-moi !

Personnellement je n'utilise pas REW mais uniquement ARTA qui a, en gros, les mêmes fonctions.
Pour ce qui est mesure de proximité, pour régler la courbe > 500hz, je fenêtre toujours la réponse impulsionnelle parceque je ne m'interrese pas à ce qui se passe en dessous.
Pour la mesure au point d'écoute, soit mesure en RTA soit en impulsionnel avec fenêtrage > 200ms, mais je préfère RTA.
ARTA offre aussi la possibilité d'afficher une courbe avec double fenêtrage, par ex. 10 et 300ms.

Excuse-moi encore pour parler d'une chose en pensant à une autre, pauvre vieux cerveau !!

Jean
jyval
 
Messages: 145
Inscription Forum: 01 Avr 2009 9:37
Localisation: région lyonnaise
  • offline


Retourner vers Discussions Générales