Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: vincent33 et 14 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Comment j'ai découvert le jazz...(à essayer si on veut)

Message » 15 Juin 2003 22:35

Voilà j'ai lu de nombreux de sujets de personnes qui ne savent pas comment aborder ce style de musique, qui ne savent pas par ou commencer...
J'ai 25 ans et suis passé par de nombreuses phases musicologiques..Hardrock tendance metallica au collège, puis eurodance, pour dériver sur le rap (plutôt US) et le r&b, pour enfin me stabiliser dans un registre r&b,soul, rock (plutôt calme style radiohead).
Tout cela c'était il y a 2 ans...Un jour me vient l'idée d'acheter un CD de jazz (quelle idée saugrenue??), petit tour à la fnac, je demande conseil et devinez ce que l'on me conseille : dans le mile (Miles), Kind of blue de M.Davis. Je repars donc chez moi avec la version remasterisé de "sorte de bleu".
Et là bizarrement, mon avis est partagé. J'aime pas la trompette ( :oops: ), trop agressive pour moi. Par contre le rythme, j'aime bien et les 2 saxos aussi (le classique et l'alto) et le piano, là j'adore. Je décide donc de perséverer. J'achete le "sunday at the village vanguard" de B.Evans et Love Supreme de Coltrane. B.Evans décidemment j'adore, et là je me pose la question c'est B.E que j'adore ou le piano. Pour en avoir le coeur net, j'achete un disque de Ahmad Jamal (très grand clavier) et là j'aime toujours autant. Donc j'achete d'autres disques de piano. En parallèle, je continue vers le saxophone et découvre un ami pour la vie en la personne de monsieur Saxophone Colossus (Sonny Rollins). Je suis vraiment fan.
Je me dis aussi (je me dis plein de chose à moi en fait :roll: ) que la trompette c'est peut-être bien, j'essaie donc Chet Baker et découvre une trompette plus douce et moins agressive et aussi une voix vraiment très touchante. Voilà j'ai découvert le jazz vocal avec toutes ces stars...
Tout cela m'a prit 2 ans, et je ne regrette pas ce voyage dans une musique à la fois très complexe (au sens de très riche) mais aussi très ouverte.
Et maintenant un petit conseil: le jazz est un genre très déprecié, et donc il est possible d'acheter des CD pour presque rien. Toutes les semaines je dépense entre 5 et 10 euros pour acheter entre 1 et 4 disques.
Voilà ce fut ma rencontre avec le jazz, j'espère qu'elle donnera envie à d'autres de tenter l'aventure...a bon entendeur (de jazz) salut.
Dernière édition par Melomaniak le 04 Fév 2005 12:07, édité 1 fois.
Melomaniak
 
Messages: 45
Inscription Forum: 15 Juin 2003 15:14
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Juin 2003 22:35

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Juin 2003 18:05

si tu aimes le piano essaye H. Hancock Takin' off (avec le tube Watermelon man) ou Fat Albert Rotunda
Fre.Mo
 
Messages: 4238
Inscription Forum: 19 Déc 2002 10:42
Localisation: Corse
  • offline

Message » 16 Juin 2003 18:30

tu es sur la bonne voie ... :wink:

ecoute aussi Monk en piano ...

Qt a Love Supreme , je viens de le recevoir en SACD ce matin
il me tarde de rentrer l'ecouter !!!!

qt a la trompette , est ce plutot ton systeme qui tire un peu ds les aigus ???
duc
 
Messages: 480
Inscription Forum: 04 Jan 2002 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 16 Juin 2003 19:32

Merci pour vos conseils. Je connais évidemment les enregistrements cités.
Par contre j'i hate de lire ton avis sur le SACD de love suprème :lol: .
Melomaniak
 
Messages: 45
Inscription Forum: 15 Juin 2003 15:14
  • offline

Message » 16 Juin 2003 22:19

Oui et le style d'oscar PETERSON avec N.H.O.P. à la contre-basse.

Keith jarret dans un style plus improvisé, etc....

Moi le jazz, je l'ai découvert à travers le FUSION, LEVEL 42, WEATHER REPORT, SPYRO GYRA

Tout les chemin menent au JAZZ

A+
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription Forum: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline

Message » 16 Juin 2003 22:55

Melomaniak, je partage entièrement ton avis sur la trompette (Miles Davis vs. Chet Baker).
Moi aussi j'aime bien le jazz, mais l'été dernier je me suis fait avoir.
De passage à Paris, je fais un tour au Megastore dans l'idée de m'acheter quelques disques. Au rayon Jazz, je tombe sur un disque bardé de distinctions (genre "evenement Teledrama" + "Les 10 de réfectoire" + "Choc du Comble de la Musique" + "5 YYYYY"). Incontournable, à acheter les yeux (oreilles) fermé(e)s.

Résultat: Cacophonie, dissonnances, et précipitation (chacun faisant du bruit de son coté le plus vite possible). Pire que tout ce que j'aurais pu imaginer. Absolument inaudible.
Ah Bah oui! C'était Ornette Coleman - Sound Museum, ...du "jazz" contemporain!

Je dois être trop bête pour comprendre cette forme de génie, mais une chose est sure, je ne me fierai plus jamais au jugement de "spécialistes", donc je n'achèterai même plus leur torchon (sauf peut-être "Y").
mcarre1
 
Messages: 5988
Inscription Forum: 24 Mai 2003 22:14
Localisation: 06
  • offline

Message » 17 Juin 2003 0:01

D'accord avec toi mcarre1, d'ailleurs lorsque l'on m'a conseillé Kind of blue, j'ai sans trop le savoir succombé à un conscensus (à savoir ce disque il FAUT l'avoir). Bon loin de moi l'idée de dire que c'est un mauvais disque mais je ne lui est pas trouvé une qualité extraordinaire (à l'époque car maintenant je suis quand même un peu fan :oops: ).
C'st pour ça que je dérive de disque en disque suivant les éléments qui me plaisent pour finalement m'apercevoir que sans avoir trop cherché de disques "incontestables" je me retrouve avec une discothèque plaisante...
Le jazz est vraiment une musique à découvrir par soi-même je trouve.
Melomaniak
 
Messages: 45
Inscription Forum: 15 Juin 2003 15:14
  • offline

Message » 17 Juin 2003 9:00

Tout à fait, le jazz est une histoire de perception.

Je ne supporte pas le free-jazz, l'improvisation à outrance, mais j'adore le bee-bop et de ce fait, Kind of Blue est pour moi incontournable car jamais je n'ai entendu telle osmose entre musiciens.

All blues et son rythme lancinant, presque africain (pour ceux qui écoutent FELA et ses rythmiques).

A+
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription Forum: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline

Message » 17 Juin 2003 9:39

C'est tout le problème qui revient fréquemment dans l'histoire du jazz. On regroupe en effet sous ce vocable un ensemble de musiques dont les racines se situent aux USA, principalement nouvelle orleans au début du 20eme sciècle.
Historiquement, cette musique a toujours été ouverte à toutes les influences : classique européenne, fanfares, cirque, ethnique, africaine, sud américaines, rock etc. Le métissage a été de mise. Il y a toujours eu des courants dominants mais aussi des explorateurs iconoclastes.
Tout celà a été l'objet de nombreux débats qui ont déchiré à certains moments l'histoire avec notamment les prises de position d'un certain critique nommé Panassié, qui représentait dans les années soixante un courant intégriste qui ne reconnaissait comme Jazz véritable que le courant dominant issu des formes traditionnelles issues de la nouvelle orleans et le main stream représenté par Basie et Ellington.

Heureusement la diversité est mieux acceptée aujourd'hui et dans de nombreuses discothèques privées on peut trouver Ornette Coleman entre louis armstrong et Pat Metheny.

Le jazz est toutefois une musique de culture et la tradition est toujours présente même chez les tenant du free le plus extrême, et c'est en parcourant l'histoire fabuleuse de cette musique que l'on peut comprendre certains styles qui à la première écoute n'ont parfois rien d'évident, et il faut bien se garder de rejeter définitivement un style, croyez moi avec le temps, parfois on en revient.

Toutefois, les formes sont tellement variées qu'il est tout à fait normal de ne pas aimer tous les courants musicaux regroupés sous le vocable de Jazz. Miles Davis et beaucoup d'autres ont toujours rejeté ce terme et disent qu'ils font de la musique, tout simplement, et j'avoue que je me range à cet avis. Peu importe le flacon :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 17 Juin 2003 12:41

Mes premieres impressions sur "Love Supreme" en SACD

Ce qui m'a vraiment frappe c'est l'excelllente separation des instruments
Tout cela contribue a recreer a merveille une belle scene sonore .
Je n'avais jamais entendu Coltrane comme cela meme sur les remasterisations recentes ( Ballads , Coltrane ... ) par Rudy Van Gelder l'ingé son original !!!




ci dessous une comparaison CD / SACD
This might be totally tedious to some, so if you're bored with SACD
"hype", do not read on...
I hadn't picked up any SACDs for a while, but finally got my act
together and ordered a whole bunch last week (hardly any of the good
stuff is out here in Norway yet). So far I've only received 3 of them,
with Beck's Sea Change, and a whole bunch of Analogue Productions
titles being on back order. So, today I picked up A Love Supreme, In a
Silent Way and Ryan Adams' Gold.
First one out was A Love Supreme. I had finally picked up the new
Deluxe Edition just a week ago. I was mighty pleased with that - great
sound, great packaging and excellent value for money with all the
extra stuff. Popping in the SACD, my expectations were high. Within
seconds, I found myself focusing on the bass, which I don't think has
*ever* happened before with this album (no offense to Jimmy Garrison,
of course, but he's got some serious attention-grabbers with him...).
Wow! Finally each note is distinct, and not just a wooly pillow for
the rest of the music! Then I heard that trademark SACD piano sound. I
can't describe it, but I think it's best evidenced by the Kind of Blue
SACD. It has a certain "bloom" to it, as opposed to the "clank" of
redbook CD. Then, towards the end of Acknowledgment, I heard minute
differences in every rim shot Elvin does, something I've never heard
before. Wonderful!
During those 7-8 minutes, the music had completely sucked me in. Or
rather, the sound...I'm overly familiar with the album, and I was
listening specifically for differences in detail and overall
soundstage, so you get my drift. So, what of the soundstage? As with
all SACDs I've heard (at least of good recordings), I had within those
7-8 minutes been gradually immersed in a "3D" sound, even just in
stereo. Each instruments finds its place so much more distinctly than
on any redbook CD I've heard. Note that I say "gradually", though. I
didn't immediately recognize that "3D" quality.
However, I was eager to find out if this was just all in my mind or
really true. I immediately changed to the Deluxe CD version. The
difference was immediately noticeable. Every little bit of that magic
was gone. Thin, dull, flat...not *bad* sounding at all, but every one
of those little minute details that were detectable on the SACD simply
weren't there on the redbook CD, at least not in my setup. So...was
this just a result of, during the course of 7-8 minutes, to
"acclimatize" my ears to the SACD, and "constructing" a soundstage to
fit the music that came from the speakers? The SACD went back in, and
voila! There it was again, immediately! No time needed to "find" the
3D qualities this time. This has led me to somehow think that there is
almost a bit of a "learning" curve to capture all the nuances of DSD.
I think of it as those 3D pictures, where you have to stare at a
seemingly meaningless picture for a while before it finally forms
before you. Before you finally "get" it, you can never believe that
there is a "hidden" 3D image in that incongruous mess of a picture.
Once you do, however, it gets easier every time. But if you haven't
tried it in a while, it's gonna take a little practice to get your
skills back (in my experience, anyway). Simlarly with SACDs, it's hard
to "crack" the code at first, but once you hear the differences that
are there, you'll never look back...

I had similar experiences with In a Silent Way and Gold. I'll only add
that the SACDs have body and character where redbook CDs are lean and
tight-lipped. Now I'm starting to really want a 5.1 setup as well, so
I can enjoy some of the surround mixes I have in my collection (Kind
of Blue, Head Hunters, Mysterious Traveller, In a Silent Way and
Gold...and many more to come!)


my two cents
pour ne pas avoir envie de jetter sa collec de CD au bout de qqs annees qd on s'apercoit que la qualite technique n'est pas au rendez-vous ...

* privilegier les remasterisations sur 20/24 bits
( grande difference de qualite entre mes cd achetes il y 15 ans et ceux de maintenant , pour un meme artiste bien sur et des enregistrements des annees 50 / 60 )
* jetter un oeil ( ou plutot une oreille ) sur les sorties en SACD hybrides
( crois moi , le transfert en DSD de bandes analogiques d'enregistrement de jazz apporte un plus indeniable)
duc
 
Messages: 480
Inscription Forum: 04 Jan 2002 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 17 Juin 2003 13:23

Ma petite contribution au Jazz :

Essaie aussi (et surtout) :

- Art Blakey et les Jazz Messengers : "Moanin"
- Dave Brubeck et Paul Desmond : "Take Five"

et, aussi :

- Diana Krall : "Live in Paris"
- Norah Jones (tu connais forcément)

et, encore :

- Stan Getz
- Carla Blaye

Guy
Grenault
 
Messages: 385
Inscription Forum: 18 Déc 2001 2:00
Localisation: Sarge
  • offline

Message » 18 Juin 2003 0:07

blounote a écrit:Tout celà a été l'objet de nombreux débats qui ont déchiré à certains moments l'histoire avec notamment les prises de position d'un certain critique nommé Panassié, qui représentait dans les années soixante un courant intégriste qui ne reconnaissait comme Jazz véritable que le courant dominant issu des formes traditionnelles issues de la nouvelle orleans et le main stream représenté par Basie et Ellington.


J'ai découvert le personnage Panassié dans la truculente compilation d'articles de B. Vian "Chroniques de jazz", BV l'appelait Gugusse Peine-à-scier...
Panassié a été notamment président du Hot-Club de France dans les années 30.
Je signale ce bouquin car il peut servir de base pour explorer le jazz d'après-guerre, ou au moins pour se plonger dans le climat (et la mauvaise foi :wink: ) de l'époque.

J'apprécie beaucoup T. Monk qui a été un des initiateurs du mouvement bop, des mélodies inoubliables et un sens du rythme particulier avec ses martellements et ses hésitations.
Pour mieux connaître Monk la biographie "Blue Monk" par Ponzio et Postif est passionnante.

Pour avoir une idée des différentes formes que peut prendre le jazz on peut suivre la carrière de Miles Davis.

Par exemple, de la même époque du fameux "Kind of blue", dispo aussi en SACD :
Image

Celui-là mérite aussi mérite le détour, j'aime beaucoup le planant "green" :
Image

Et d'autres...
larsen
 
Messages: 227
Inscription Forum: 19 Déc 2002 1:18
  • offline

Message » 18 Juin 2003 9:33

Au sujet de Monk, il existe un excellent film documentaire intitulé Straight No Chaser que l'on doit trouver en VHS voire DVD.

Ce film superbement réalisé, donne une bonne idée du personnage et de son univers musical et tout court d'ailleurs....fortement recommandé :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 20 Juin 2003 4:11

J'ai ete hier a mon deuxieme concert de jazz. Le premier etant un concert educatif de W Marsalis et de son big band.
Hier, Toots Thielemans (harmonica et guitare) etait l'invite de J Monteiro, un pianiste local, accompagne d'un contrebassiste et d'un batteur. Ayant joue de la trompette, je ne pensais pas que le son d'un trio et harmonica me plairait autant. Je lisais plus haut que le jazz etait une categorie tres large et hier, j'ai reconnu clairement une bossanova, le theme de "sesame street", celui de macadam cowboy, Porgy and Bess, mais qui auraient pris des vacances.

Malgre une salle terrible, ce concert m'a beaucoup plus plut que le premier. Plus d'echange entre les musiciens, et ca sentait beaucoup moins la repetition. Plus inspire.

Donc je vais prendre ces bonnes impressions et essayer de trouver des CD qui me permettront de prolonger les vacances.

Suggestions bienvenues bien evidemment.
Giyom65
 
Messages: 35
Inscription Forum: 06 Aoû 2002 4:46
Localisation: RP/Normandie
  • offline

Message » 10 Oct 2003 14:15

Brazil project Vol.2 surtout est vraiment génial....


Je cherche d'autres albums de Toots Thielmans.
Nautil
 
Messages: 1689
Inscription Forum: 19 Juin 2003 17:41
Localisation: Yvelines
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message