Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Est il encore possible de découvrir un disque absolu ?

Message » 25 Fév 2010 22:52

autrichon gris a écrit:MA question: pensez vous qu'il soit encore possible pour vous de découvrir un disque absolu, un disque qui vous fait dresser les poils, un disque universel, un disque qu'on n'hésite jamais à réécouter ?


Pour moi oui, même si l'avenir de la distribution musicale semble plonger dans le chaos.

J'aime beaucoup le concept du disque "symbole d'un genre", comme tu dis. Et j'en classe pas mal dans cette catégorie dans ma discothèque, pour parler du passé :

Tangerine Dream - Ricochet, pour la musique électronique des 70s (Avec Klaus Schulze, Ashra, et même Jean-Michel Jarre ou Vangelis dans un style plus populaire). On ne peut pas dire que ce fut révolutionnaire, car ils étaient déjà nombreux dans ce style. C'est plutôt un aboutissement.

Difficile de trouver UN album qui soit symbole de la new wave pop années 80, car il y en a des tonnes (Propaganda - A Secret Wish, Talk Talk - It's my Life, Depeche Mode - Some Great Reward...) ce qui du coup leur retire toute originalité, mais il y a bien un tube symbole du genre, au moins en France, qui fut très original : Visage - Fade to Grey, en 1980.

Un symbole indiscutable de tout un genre qui n'a pas vraiment de nom : Dead Can Dance - The Serpent's Egg. En fait, le genre a pris le nom du groupe. C'est le "genre Dead Can Dance". Et ça, c'était complètement original. Il y avait This Mortal Coil, Clan of Xymox, Cocteau Twins (sur le même label), ou encore Bel Canto, dans le même style à la même époque. Je ne vois pas trop de quoi ils se sont inspirés. On me cite parfois des trucs rock que je ne connais pas trop, comme Velvet Underground, ou Genesis, mais je trouve que c'est un genre complètement déconnecté du rock. Guitare et batterie, par exemple, n'y jouent aucun rôle.

Passé dans les années 90 j'ai plus de mal à trouver d'album symbolique. Dans tout le mouvement techno trance dont j'étais fan, c'était surtout des compilations ou des maxis vinyle. Je retiens Future Sound Of London - Lifeforms, bien que contrairement à ta définition, j'hésite à le réécouter aujourd'hui. C'était "l'intelligent techno", comme on disait. Il y avait aussi Autechre, Aphex Twin dans le même genre... Ce n'était pas tout à fait original, car cela dérivait vaguement du mouvement synthé des années 70. L'album de Future Sound Of London est très original, lui.
On cite toujours Kraftwerk comme symbole et influence majeure, pourtant, je trouve Kraftwerk totalement à part, et je ne voit guère d'artiste qui aient repris leur genre. Ils ont été samplés, ça oui, et plus souvent qu'à leur tour, mais suivis, j'aimerais bien le voir.

Début des 90s, j'écoutais le mouvement industriel. Musique violente et bruitiste. On ne peut pas dire qu'elle ait marqué l'histoire, mais je retiens comme symbole l'album Lustmord - Heresy. En fait, le genre étant complètement multiforme, difficile de trouver un symbole, mais Lustmord a l'avatage d'une part de n'avoir rien perdu de son intérêt, et d'autre part d'être totalement original. Ne ne connais aucun autre artiste qui ait repris son genre, quoiqu'on puisse le classer assez fidèlement comme "dark ambient". Si vous voulez jeter une oreille, le bon morceau de cet album est le dernier : Heresy Part VI.

Années 2000, il y a un certain style dont le symbole pourrait être Dark Sanctuary - De Lumière et d'Obscurité. Je ne sais pas trop comment le nommer. On parle souvent de style heavenly / etheral / beautiful voices, mais le problème, c'est que pas mal d'artistes, dont Dark Sanctuary, sont plus tournés vers l'enfer que vers le paradis :wink:. Ils sont "gothiques". Les labels portant ce style sont Prikosnovénie, Projekt, Equilibrium... Dark Sanctuary n'est pas vraiment original, ils ont poursuivi le mouvement amorcé par Dead Can Dance et poursuivi par Qntal, mais le genre a fini par le devenir.
Elane - The Fire of Glenvore pourrait devenir un symbole de ce genre, qui sait ? J'ai déjà vu ce CD à un prix carrément indécent sur Amazon (plus de 80 euros). Et côté paradis, les albums de Trobar de Morte pourraient être de bons candidats aussi.

En ce moment, côté electro-pop, je suis souvent agréablement surpris par certaines nouveautés. Par exemple Blutengel - Schwarzes Eis, ou Closterkeller - Aurum. Je ne les citerais pas comme candidats à devenir symbole, car ils ne sont pas assez aboutis, et n'innovent pas vraiment. Ils se contentent d'apporter leur style à un genre déjà existant.
Et je découvre aussi tout un genre, la musique traditionnelle moyen-orientale, interprétée par exemple par l'Ham de Foc, ou Ross Daly.

Bref, je ne doute pas de découvrir encore bien des disques absolus. Le problème qui se pose n'est pas celui de la création ou de l'originalité. Je n'ai pas la moindre inquiétude de ce côté là. Le problème est celui de l'enregistrement et de la distribution. Parmi les trois derniers labels que j'ai cités, Prikosnovénie semble connaître de grandes difficultés. La distribution en magasin a totalement cessé, alors qu'ils étaient encore à plusieurs catalogues en 2008 , les tirages de CD sont tombés à 500 exemplaires (le dernier Stellamara) au lieu de 1000 à 2000. Projekt semble également paniquer et vient de nous proposer de participer à une chasse aux téléchargements illégaux en nous demandant de trouver et de faire retirer leurs albums de chez Megaupload ou Rapidshare...

La distribution semble tout-à-fait possible sur Internet. Dizzi Dulcimer par exemple vend ses propres CD (gravés !), et ils ont l'air d'avoir été enregistrés avec peu de moyens. Ce que je trouvais en écoutant des émissions spécialisés sur la FM associative dans les 90s, je le trouve aujourd'hui en suivant des liens Youtube. Ce que mon disquaire me faisait écouter, je l'explore sur MySpace après avoir récupéré des noms sur des sites Internet.

En revanche, sans label pour avancer les frais, comment vont faire les artistes pour s'enregistrer ? Côté mixage, à la limite, vu le massacre opéré par les professionnels, cela ne me dérange pas que ce soit fait à la maison sur un PC. Mais qui pourra se payer les microphones et les salles d'enregistrement ?
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7911
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Fév 2010 22:52

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Fév 2010 23:27

c'est clair années 90 et 00, je suis totalement largué ! :mdr:

J'essaye de survivre en électro pop aujourd'hui en écoutant somafm sur le web, sinon, euh, ... enfin...

En tout cas merci à toi de nous éclairer, je vais essayer de trouver l'un ou l'autre des groupes que tu cites pour voir si mes oreilles vont y arriver !

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7852
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 25 Fév 2010 23:43

Ce n'est pas obligé que tu accroches. Le plus accessible est probablement Dead Can Dance. En général, ces genres sont complètement séparés des mouvements rock / blues / jazz à un point tel que c'en est presque une conception différente de l'art sonore, les amateurs de ces derniers styles trouvant qu'il n'y a strictement aucune expression artistique là-dedans. On entend souvent médire qu'ils sont partis pisser en laissant tourner les machines. Inversement, un amateur de ces genres ne comprendra pas pourquoi on s'obstine encore aujourd'hui à gratter des cordes de guitare ou à taper sur des peaux, depuis le temps que le sujet a été épuisé.

Mais c'est à la fois le risque et l'intérêt de la question que tu poses : découvrir quelque chose de radicalement différent. Il ne faut pas faire l'erreur de rechercher le même émerveillement que lorsqu'on a découvert la musique. Cela ne serait pas de la nouveauté. D'un autre côté il faut accepter qu'il y a des styles qui ne nous plairont jamais, même s'ils comportent des chef-d'oeuvre.
Dernière édition par Pio2001 le 25 Fév 2010 23:47, édité 1 fois.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7911
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 25 Fév 2010 23:46

Gort'h a écrit::mdr:

Ma question à moi : La musique, de tout temps a été création à partir de bases et d'influences non? Même un nouveau courant n'est pas parti de rien.
Est-ce que les artistes rock des 50s/60s/70s ne sont pas inspirés d'autres artistes et courants musicaux?



Si bien sûr. Et seul le temps fait office de juge de paix, c'est certain.

Mais quand même ceux qui restent ont quand même souvent provoqué une rupture avec avant. Mozart qui ringardise Bach (pas hurler svp), Elvis, le premier Blanc à chanter et danser comme un Noir en 1954, les Beatles, un quatuor de jeunes Anglais qui révolutionne la pop music, etc.

Bon, je ne prétends pas chercher à dénicher à tout prix le Sergent Pepper de la décade, mais si je le trouve, je vous le dirais :mdr:

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7852
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 26 Fév 2010 7:10

autrichon gris a écrit:Mozart qui ringardise Bach (pas hurler svp)


RRRRHHHHHHAAAA !!! :evil: :evil: :wink: :mdr:
jj77
 
Messages: 2550
Inscription Forum: 06 Fév 2007 17:13
Localisation: Au bord du Loir
  • offline

Message » 26 Fév 2010 9:20

autrichon gris a écrit:Audiophiles et mélomanes, vous avez beaucoup écouté sur des systèmes de qualité. Vos goûts sont établis, ou commencent à l'être, vous avez fait le tour des grands disques, vous avez eu vos coups de coeur, vos découvertes, vos emportements et vos déceptions.

MA question: pensez vous qu'il soit encore possible pour vous de découvrir un disque absolu, un disque qui vous fait dresser les poils, un disque universel, un disque qu'on n'hésite jamais à réécouter ?

MA question est bien entendu orientée. J'ai la conviction que le rock est est système fini*, et que les groupes d'aujourd'hui ne font que réinterpréter plus ou moins bien le passé (50s au 70s/80s) sans franchement créer. Le classique est fini par définition, seules comptent la qualité des interprétations et des prises de son, Certaines me font grimper aux rideaux, mais ça reste un système fini. Le jazz me fait encore vibrer par sa vitalité et sa contemporanéité, mais les immenses découvertes me semblent derrière moi. Je ne conteste pas le talent de plein de gens dans l'électro, mais ils ne me feront jamais vibrer comme le sax de Stan Getz . De temps en temps des inclassables surgissent, ou des talents et vous balancent des albums formidables, mais ils restent l'exception.

Alors c'est vrai, j'attends l'album ultime, comme le héros du Désert des Tartares ?

Et vous ?

* (Pas la peine de s'énerver, je suis votre homme pour étayer !)


Je ne comprends pas très bien.

Le classique est fini, OK. Mais as-tu écouté tous les albums de classique (au moins les grands) ? Sinon il te reste des albums à découvrir qui te feront dresser les cheveux sur la tête.
Idem pour le baroque, pour le médévial, pour le romantique, pour le 20è, pour la musique contemporaine.
Idem pour le jazz. Connais-tu tous les albums ???
Idem pour le rock, le blues, la soul (toutes les époques), le folk, pop, lo-fi, etc, etc

Et puis, quand tu auras fini avec tout ça, tu pourras passer aux musiques afro-cubaines et dérivées (salsa).
Ensuite toutes les musiques brésiliennes
Puis toutes les musiques d'amérique latine, depuis la précolombienne jusqu'au années 60-70 et toute la musique d'aujourd'hui
Puis tu as l'Afrique, et là aussi depuis la musique traditionnelle, aux classiques des années 60 jusqu'à la musique d'aujourd'hui.
Tu peux passer à la musique d'Asie (c'est grand l'Asie !!! Et là aussi tu as toutes les époques), puis à la musique orientale (classique et populaire).
Tu pourras faire toutes les musiques d'Europe (Portugal, Italie, Grèce, Pays nordiques, etc, etc...)
Il te restera toute la musique électronique.
Et j'en oublie sûrement !

Voilà. Je pense que tu seras sur ton lit de mort avant d'avoir fini tout ça.

Donc pas la peine de s'en faire : il y a des chefs d'oeuvre à découvrir pour au moins toute une vie :D (et à mon avis, plutôt 10 vies qu'une). Avec plus de 2000 ans d'histoire et environ 150 milliard de personnes qui sont passées sur cette Terre, c'est un peu normal qu'il y ait quand même une tripotée de chef d'oeuvres qui ait été produits (et encore, là on se limite à la musique !)
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Fév 2010 9:55

autrichon gris a écrit:c'est clair années 90 et 00, je suis totalement largué ! :mdr:

J'essaye de survivre en électro pop aujourd'hui en écoutant somafm sur le web, sinon, euh, ... enfin...

En tout cas merci à toi de nous éclairer, je vais essayer de trouver l'un ou l'autre des groupes que tu cites pour voir si mes oreilles vont y arriver !


As tu jeté une oreille sur les deux artistes que j'ai cité dans mon post précédent vers le début du fil?

A savoir Owen palett et Patrick Watson?

Je trouve ces deux artistes plutôt originaux et un peu moins darkside et donc un peu plus accessibles que les groupes cités par Pio2001.

Je pourrais également ajouter Beirut:

http://www.beirutband.com/

Après tout n'est qu'histoire de goût aussi, un album qui se présentera à toi comme un chef d'oeuvre majeur pourra passer pour un album anecdotique à quelqu'un d'autre. :wink:
Le Dom
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4064
Inscription Forum: 17 Juil 2004 9:22
  • offline

Message » 26 Fév 2010 12:31

Je jette une oreille sur les groupes que tu cites... dès que j'ai le temps ! :wink:

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7852
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 26 Fév 2010 12:43

[quote="corsario"]
Je ne comprends pas très bien.

Le classique est fini, OK. Mais as-tu écouté tous les albums de classique (au moins les grands) ? Sinon il te reste des albums à découvrir qui te feront dresser les cheveux sur la tête.
Idem pour le baroque, pour le médévial, pour le romantique, pour le 20è, pour la musique contemporaine.
Idem pour le jazz. Connais-tu tous les albums ???
Idem pour le rock, le blues, la soul (toutes les époques), le folk, pop, lo-fi, etc, etc

quote]

Ok, la remise en perspective est claire.

Oui, sans exhaustivité ni prétention excessive j'ai essayé depuis 25 ans quand même d 'écouter ce que la littérature, les revues et désormais le web considère comme les chefs d'oeuvre du classique. Bon, de toute évidence il m'en reste à découvrir.

Idem en rock (je parle d'un truc né en 1954 et peut-être mort quelque part dans les années 80). Peut-être certains se souviennent d'un télérama spécial 40 ans du rock (il y a 15 ans ?), eh bien je considèrais avoir écouté tous les albums cités. J'étais passé à coté de Van Morrison et de Love, je me suis rattrapé récemment. J'ai décroché dans les années 90 et les Strokes et Wilco, ou Radiohead et les Red hot, soit ce qu'on fait de mieux depuis l'an 2000 selon la presse, ben c'est bien, mais je n'y vois pas chef d'oeuvre.

Avec du retard, je m'y mets aussi pour le jazz (mon style préféré à ce moment d ema vie) et la world.
Problème générationnel ? Je sais pas mais j'ai un peu décroché avec l'électro. Je sais pas, les musiques d'ordinateur, bof... Mais j'aime bien Air et quelques autres...

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7852
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 26 Fév 2010 12:47

Pio2001 a écrit:
autrichon gris a écrit:MA question: pensez vous qu'il soit encore possible pour vous de découvrir un disque absolu, un disque qui vous fait dresser les poils, un disque universel, un disque qu'on n'hésite jamais à réécouter ?


Pour moi oui, même si l'avenir de la distribution musicale semble plonger dans le chaos.

J'aime beaucoup le concept du disque "symbole d'un genre", comme tu dis. Et j'en classe pas mal dans cette catégorie dans ma discothèque, pour parler du passé :

Tangerine Dream - Ricochet, pour la musique électronique des 70s (Avec Klaus Schulze, Ashra, et même Jean-Michel Jarre ou Vangelis dans un style plus populaire). On ne peut pas dire que ce fut révolutionnaire, car ils étaient déjà nombreux dans ce style. C'est plutôt un aboutissement.

Difficile de trouver UN album qui soit symbole de la new wave pop années 80, car il y en a des tonnes (Propaganda - A Secret Wish, Talk Talk - It's my Life, Depeche Mode - Some Great Reward...) ce qui du coup leur retire toute originalité, mais il y a bien un tube symbole du genre, au moins en France, qui fut très original : Visage - Fade to Grey, en 1980.

Un symbole indiscutable de tout un genre qui n'a pas vraiment de nom : Dead Can Dance - The Serpent's Egg. En fait, le genre a pris le nom du groupe. C'est le "genre Dead Can Dance". Et ça, c'était complètement original. Il y avait This Mortal Coil, Clan of Xymox, Cocteau Twins (sur le même label), ou encore Bel Canto, dans le même style à la même époque. Je ne vois pas trop de quoi ils se sont inspirés. On me cite parfois des trucs rock que je ne connais pas trop, comme Velvet Underground, ou Genesis, mais je trouve que c'est un genre complètement déconnecté du rock. Guitare et batterie, par exemple, n'y jouent aucun rôle.
Passé dans les années 90 j'ai plus de mal à trouver d'album symbolique. Dans tout le mouvement techno trance dont j'étais fan, c'était surtout des compilations ou des maxis vinyle. Je retiens Future Sound Of London - Lifeforms, bien que contrairement à ta définition, j'hésite à le réécouter aujourd'hui. C'était "l'intelligent techno", comme on disait. Il y avait aussi Autechre, Aphex Twin dans le même genre... Ce n'était pas tout à fait original, car cela dérivait vaguement du mouvement synthé des années 70. L'album de Future Sound Of London est très original, lui.
On cite toujours Kraftwerk comme symbole et influence majeure, pourtant, je trouve Kraftwerk totalement à part, et je ne voit guère d'artiste qui aient repris leur genre. Ils ont été samplés, ça oui, et plus souvent qu'à leur tour, mais suivis, j'aimerais bien le voir.

Début des 90s, j'écoutais le mouvement industriel. Musique violente et bruitiste. On ne peut pas dire qu'elle ait marqué l'histoire, mais je retiens comme symbole l'album Lustmord - Heresy. En fait, le genre étant complètement multiforme, difficile de trouver un symbole, mais Lustmord a l'avatage d'une part de n'avoir rien perdu de son intérêt, et d'autre part d'être totalement original. Ne ne connais aucun autre artiste qui ait repris son genre, quoiqu'on puisse le classer assez fidèlement comme "dark ambient". Si vous voulez jeter une oreille, le bon morceau de cet album est le dernier : Heresy Part VI.

Années 2000, il y a un certain style dont le symbole pourrait être Dark Sanctuary - De Lumière et d'Obscurité. Je ne sais pas trop comment le nommer. On parle souvent de style heavenly / etheral / beautiful voices, mais le problème, c'est que pas mal d'artistes, dont Dark Sanctuary, sont plus tournés vers l'enfer que vers le paradis :wink:. Ils sont "gothiques". Les labels portant ce style sont Prikosnovénie, Projekt, Equilibrium... Dark Sanctuary n'est pas vraiment original, ils ont poursuivi le mouvement amorcé par Dead Can Dance et poursuivi par Qntal, mais le genre a fini par le devenir.
Elane - The Fire of Glenvore pourrait devenir un symbole de ce genre, qui sait ? J'ai déjà vu ce CD à un prix carrément indécent sur Amazon (plus de 80 euros). Et côté paradis, les albums de Trobar de Morte pourraient être de bons candidats aussi.

En ce moment, côté electro-pop, je suis souvent agréablement surpris par certaines nouveautés. Par exemple Blutengel - Schwarzes Eis, ou Closterkeller - Aurum. Je ne les citerais pas comme candidats à devenir symbole, car ils ne sont pas assez aboutis, et n'innovent pas vraiment. Ils se contentent d'apporter leur style à un genre déjà existant.
Et je découvre aussi tout un genre, la musique traditionnelle moyen-orientale, interprétée par exemple par l'Ham de Foc, ou Ross Daly.

Bref, je ne doute pas de découvrir encore bien des disques absolus. Le problème qui se pose n'est pas celui de la création ou de l'originalité. Je n'ai pas la moindre inquiétude de ce côté là. Le problème est celui de l'enregistrement et de la distribution. Parmi les trois derniers labels que j'ai cités, Prikosnovénie semble connaître de grandes difficultés. La distribution en magasin a totalement cessé, alors qu'ils étaient encore à plusieurs catalogues en 2008 , les tirages de CD sont tombés à 500 exemplaires (le dernier Stellamara) au lieu de 1000 à 2000. Projekt semble également paniquer et vient de nous proposer de participer à une chasse aux téléchargements illégaux en nous demandant de trouver et de faire retirer leurs albums de chez Megaupload ou Rapidshare...

La distribution semble tout-à-fait possible sur Internet. Dizzi Dulcimer par exemple vend ses propres CD (gravés !), et ils ont l'air d'avoir été enregistrés avec peu de moyens. Ce que je trouvais en écoutant des émissions spécialisés sur la FM associative dans les 90s, je le trouve aujourd'hui en suivant des liens Youtube. Ce que mon disquaire me faisait écouter, je l'explore sur MySpace après avoir récupéré des noms sur des sites Internet.

En revanche, sans label pour avancer les frais, comment vont faire les artistes pour s'enregistrer ? Côté mixage, à la limite, vu le massacre opéré par les professionnels, cela ne me dérange pas que ce soit fait à la maison sur un PC. Mais qui pourra se payer les microphones et les salles d'enregistrement ?

Au moins le 1er album de DCD est très ancré dans la cold-wave tout de même. Boite à rythme, basse, guitare.Les canons de l'époque.Les prémices du restent commencent à poindre sur Spleen and Ideal le 2e album.
DCD est influencé par le baroque et les musiques ethniques et mediévales. La base est au départ purement rock et a évoluée vers d'autres sphéres.
Gort'h
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 12461
Inscription Forum: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 26 Fév 2010 13:01

Dead Can Dance: proche de Cure, donc (au départ au moins ) ? Pour moi Cure reste le groupe essentiel du genre et de la période.

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7852
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 26 Fév 2010 13:15

Cure je ne l'aurai pas dit comme ça :wink: Tous les groupes cold wave ne sonnait pas comme Cure :wink: Mais effectivement les bases des débuts de DCD sont clairement dans la cold-wave.
Gort'h
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 12461
Inscription Forum: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 26 Fév 2010 14:33

Leur premier album était effectivement cold wave. Mais ils ont quitté ce style ensuite. D'accord pour les influences ethniques et médiévales, mais je trouve que leur musique ne correspond pas à une culture ethnique ou médiévale, sauf certaines plages sur Aion.
Au fond, c'est vrai qu'ils ont un peu fait le mélange de deux / trois genres incompatibles : cold + ethnique/ médiéval. La somme de ces deux termes a donné quelque chose de nouveau et d'inattendu.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7911
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 26 Fév 2010 17:00

Pio2001 a écrit:Leur premier album était effectivement cold wave. Mais ils ont quitté ce style ensuite. D'accord pour les influences ethniques et médiévales, mais je trouve que leur musique ne correspond pas à une culture ethnique ou médiévale, sauf certaines plages sur Aion.
Au fond, c'est vrai qu'ils ont un peu fait le mélange de deux / trois genres incompatibles : cold + ethnique/ médiéval. La somme de ces deux termes a donné quelque chose de nouveau et d'inattendu.


Totalement d'accord avec toi.
D'autres ont suivi par la suite.
Le Dom
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4064
Inscription Forum: 17 Juil 2004 9:22
  • offline

Message » 26 Fév 2010 20:30

Mes parents s'en souviennent encore de Dead can dance. :mdr:
J'étais jeune collégien et ma chambre était à côté de celle de mes parents.
Dès ma sortie du lit, j'envoyais à fond sur ma chaine du dead can dance en alternance avec du tom waits. (I'll be gone sur l'album Franks wild years).
En plus, mes enceintes étaient placées de chaque côté d'une bibliothèque avec des portes en verre, effet garanti. :lol:
Ils me demandaient "c'est quoi que tu écoutes" :o

Un symbole indiscutable de tout un genre qui n'a pas vraiment de nom : Dead Can Dance - The Serpent's Egg. En fait, le genre a pris le nom du groupe. C'est le "genre Dead Can Dance".


Chez les disquaires s'était pas dans le bac "New Age", il me semble qu'une grande partie des artistes 4AD s'y retrouvaient ?
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message