Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: franckc2 et 13 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Le coin de la chanson en langue française sur 33t/45t

Message » 27 Mar 2005 19:28

Le coin de la chanson en langue française sur 33t/45t

Or donc voilà: dans la perspective de partager nos trésors, je vous propose de publier les photo de vos meilleurs 33t/45t
Les seules règles sont:
- qu'il s'agisse d'un 33t ou d'un 45t
- d'un chanteur (de préférence un ACI :wink: )
- de langue française (Québec inclu donc par exemple)
- que vous en possédiez un exemplaire dans votre discothèque
- que vous en donniez les références précises

Yvan Dautin [i] lé fame é les enfan dabor[i] LP Disc'Az ("Écoute s'il pleut"/distribution: Discodis) STEC 235, 1976

Face A:
Qu'elle est jolie la fille d'en bas (Yvan Dautin)
L'école est fermée(YD - Michel Devy)
La bonne du boucher (Etienne Roda-Gil - YD)
Berceuse (YD)
Elle n'est pas venue ni moi non plus (YD)
Son bas fila (YD)

Face B:
La portugaise (YD-Julien Clerc)
La marchand de glace a fondu (YD - Alain le Douarin*)
La gendarmerie (YD)
Si tu reviens dans ma cuisine (YD)
Il a dit bonjour (YD)

(Orchestrations et direction musicale: J.Musy — direction artistique: Jacques Bedos — Prise de son: Patrice Quef & J.-L. Labro.
*est-il nécessaire de rappeler qu'Alain le Douarin accompagnait Maxime le Forestier à cette époque?)

Commentaire:

Il n'y a rien à jeter dans cet album que j'ai acheté à sa sortie (l'un de mes premiers achats) et qui me paraît l'un des plus achevés de Dautin.
Mais s'il fallait n'en écouter que trois ou quatre, je dirais d'écouter avant tout:

Qu'elle est jolie la fille d'en bas - L'école est fermée - La portugaise - Elle n'est pas venue ni moi non plus
Mais aussi: La bonne du boucher.

A l'exception de "La gendarmerie" qui appartient à l'inspiration fantaisiste (au bon sens du terme) de Dautin, les autres chansons sont de la veine poétique qu'un refrain peut résumer:

«Je suis comme je fuis
Un Robinet de poésie» (L'école est fermée"

Certes, Dautin joue sur le mot, dans la lignée d'un Boby Lapointe, qu'il honore à mon sens:

«Son bas fila
Quand elle fila
Connaissance
D'un homme laid
Dont les mollets
Lui firent quelques avances»


Mais dans bien des morceaux — La Portugaise, dont la musique est due à Julien Clerc — c'est la tendresse et l'émotion qui l'emporte.

Bref, du pur jus 1976 à mon sens. Grande année de la chanson s'il en fut — car, si le coeur vous en dit, je commencerai par quelques exemples tirés de cette année là…


Si le coeur vous en dit: à vous.

Cdlt: :wink:
Fichiers joints
Dautin76.JPG
Dautin76.JPG (37.16 Kio) Vu 3807 fois

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Mar 2005 19:28

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Un Ange passe…

Message » 01 Avr 2005 10:36

Ange? Mouaih… C'est comme les huîtres: on aime ou on n'aime pas.

Disons que c'est quand même 1976:

Ange, 1976, Par les fils de mandrin, LP Philips 9101 190


Par les fils de Mandrin:

Face A:
Par les fils de Mandrin! (C. Decamps - JM Brezovar)
Au café du Colibri (CD - JP Guichard)
Ainsi s'en ira la pluie (CD - JP Guichard)
Autour du feu (CD - D. Haas)
Saltimbanque (CD- D. Haas)

Face B:
Des yeux couleurs d'enfants (CD - F. Decamps)
Atlantis (CD - F. decamps)
Hymne à la vie (CD - JM Brezovar)


C'est le cinquième Album d'un groupe formé en 1969 et originaire de Franche-Comté — il vient après:
Ange, 1972, Caricatures, LP Philips 6325 181
Ange, 1973, Le Cimetière des Arlequins, Philips 6325 037
Ange, 1974, Au-delà du délire, LP Philips 9101 004
Ange, 1975, Émile Jacotey, LP Philips 91001 012
et, avec Emile Jacotey il est à mon sens très représentatif du groupe, avec ses qualités et ses défauts.
Des premiers concerts de Ange, en 1970 et 1971, on peut se faire une petite idée en se procurant un double LP sorti en 1978 (Ange, 1978, En Concert 1970-1971, RCA PL37153): on lira alors avec intérêt les extraits de critiques proposée en encart… De plus, pour ceux qui n'aiment pas Ange, l'écoute sera une révélation: c'était pire avant. Pour ceux qui aiment bien: on y découvrira un C. Decamps déjà presque aussi halluciné que Jim Morrisson…

Revenons à nos Fils de Mandrin.

La pochette, dessinée par Phil Umbdenstock en septembre 76, mérite une mention spéciale, avec son côté kitch pré-gothique façon Tolkien — celui de Bilbo le Hobbit sorti en J'ai lu et du Seigneur des Anneaux dont le tome I est sorti en traduction juste cette année là en Livre de Poche. Le concept-album, car s'en est un, est bâti autour de l'idée d'errance: on part sur les routes — et de celle de spectacle de saltimbanque (Face A, plage 5). Le tout accompagné d'une pochette intérieure proposant sous le titre de l'album un «Conte musical pour grands enfants».
Dans cet album-concept (car s'en est un dans un parcours qui va de Tommy et Yellow Submarine à The Wall) s'exprime une veine romantique typique des révoltes de cette époque:
«nous étions offusqués par l'injustice humaine… une époque où l'on marche sur la lune et où il existe encore des gens qui crèvent de faim…… Nous, Fils de Mandrin, nous voulions tout remettre en question assaillir la “haute bourgeoisie” au profit des vieillards et des opprimés» écrit Christian Decamps dans son conte Musical.

A quoi l'on répliquerait volontiers de nos jours qu'il y a toujours des gens qui crèvent de faim mais qu'au moins on ne marche plus sur la Lune. :wink:

J'avoue toutes mes réticences vis-à-vis des ces albums que j'ai pourtant beaucoup aimés et souvent écoutés jadis. Franchement les déclarations inspirées et enthousiastes de Christian Décamps ont (très mal) vieilli:

«Une tignasse en forêt
Sur des yeux en étoiles
La loi fripant notre destin
Le sein à cran d'arrêt
Sous un sourire canaille
Nous sommes bandits de grands chemins!» (Par les Fils de Mandrin)


»N'aies crainte, Bambin du quaternaire, nous avons vu Adam et Eve croquer la pomme
Puis digérer l'immense sagesse, creuser en l'Amour un ulcère, inventer un Lucifer» (Atlantis)

«De lumière en lumière
Je chante un paradis
Qui me brûle les yeux, je vais brouter les cieux
Jusqu'à l'Infini!» (Hymne à la vie)

Je m'arrête là — même si tout n'est pas comme ça. On est parfois plus proche de Malicorne et d'une veine paysanne localiste: l'album a été composé en Haute Saône «dans une ferme située à Melay» — Alain70 nous dira sûrement où c'est… :wink:
Mais, même sur les dernières paroles que je viens de citer, la musique n'est pas trop mal — c'est du JM Brezovar en l'occurrence — et l'on se prend à regretter que Christian Décamps ait toujours en somme limité le groupe en imposant ses propres élans et sa mégalomanie…

Je pense que c'est ressorti en CD séparément chez Philips et en coffret de trois disques accompagné de Caricatures et d'Emile Jacotey (photo et description à venir): si le coeur vous en dit…



Cdlt :wink:
Fichiers joints
AngeMandrin1.jpg
Ça c'est le dessus de l'album
AngeMandrin1.jpg (162.54 Kio) Vu 365 fois

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 01 Avr 2005 10:44

suite:
Fichiers joints
AngeMandrin2.jpg
Ça c'est le dessous…
AngeMandrin2.jpg (229.8 Kio) Vu 351 fois
AngeMAndrin3.jpg
Ça, c'est dedans (d'un côté)
AngeMAndrin3.jpg (219.89 Kio) Vu 351 fois
AngeMAndrin4.jpg
Ça c'est dedans de l'autre côté!
AngeMAndrin4.jpg (334.8 Kio) Vu 356 fois

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 01 Avr 2005 10:50

… et fin:
Fichiers joints
AngeMAndrin5.jpg
la sous pochette avec le conte musical
AngeMAndrin5.jpg (211.19 Kio) Vu 353 fois
AngeMAndrin6.jpg
la fin du conte!
AngeMAndrin6.jpg (227.72 Kio) Vu 357 fois

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 01 Avr 2005 12:11

dub a écrit: ...et l'on se prend à regretter que Christian Décamps ait toujours en somme limité le groupe en imposant ses propres élans et sa mégalomanie…

c'est rien de le dire : je crois même avoir une dédicace signée "Dieu le père" :roll: Et puis ses turpitudes scato-sodo-viagro de quinqua priapique, ben, comment dire... y'a belle lurette que j'ai zappé les paroles.
Bravo pour ta chronique :lol: Ange a qd même tenu le haut du pavé durant quelques années, et de malchances en erreurs, a perdu sa placea. Reste un culte... Un sacré beau culte ! :wink:

Pour en revenir à ton sujet. Ange a produit bien avant "Au-Delà du Délire" et juste après "Guets-Apens" en 78. Beaux objets, belles pochettes inspirées, beaux concepts albums qui ont sûrement mieux passé le temps...
Bruno
brunodeslandes
 
Messages: 65
Inscription Forum: 26 Jan 2004 12:44
Localisation: Aix en Pce
  • offline

Message » 01 Avr 2005 12:29

Salut à toi

Je n'ai pas mentionné le single Cauchemar/Israël de 1970 parce que je ne l'ai pas et que dans mes souvenirs, c'était resté confidentiel.

Sinon, pour ma part, je me suis arrêté avec «Fou!» en 1984 — et encore ne l'ai-je couté qu'avec bien des réticences…

Il doit y avoir un disco complète quelque part sur le Oueb (faut demander à Alain70) mais je ne pense pas qu'il y a ait eu grand'chose avant Caricature


Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 01 Avr 2005 13:19

brunodeslandes a écrit:
dub a écrit: ...et l'on se prend à regretter que Christian Décamps ait toujours en somme limité le groupe en imposant ses propres élans et sa mégalomanie…

c'est rien de le dire : je crois même avoir une dédicace signée "Dieu le père" :roll: Et puis ses turpitudes scato-sodo-viagro de quinqua priapique, ben, comment dire... y'a belle lurette que j'ai zappé les paroles.
Bravo pour ta chronique :lol: Ange a qd même tenu le haut du pavé durant quelques années, et de malchances en erreurs, a perdu sa placea. Reste un culte... Un sacré beau culte ! :wink:

Pour en revenir à ton sujet. Ange a produit bien avant "Au-Delà du Délire" et juste après "Guets-Apens" en 78. Beaux objets, belles pochettes inspirées, beaux concepts albums qui ont sûrement mieux passé le temps...
Bruno


Melay: hameau situé dans les Vosges saônoises :D

Je pencherais davantage pour la notion d'erreurs que de malchances.
C. Decamps a su s'entourer de compositeurs de talent comme JM BREZOVAR, mais semble avoir voulu s'aproprier seul la notoriété du groupe.
Quelques dates:
http://michele.chez.tiscali.fr/ange.html
alain70
 
  • offline

Message » 01 Avr 2005 13:41

Merci Alain pour le lien:

donc c'est bien ça — à part les 45 tours, ma liste de LP qui commence avec Caricatures est complète:

Bon aller, juste après il y a:
- 1978, En Concert 1970-1971, RCA PL37153(2) ;
- 1978, Guet-apens, LP Philips 9101 184 ;
- 1980, Vu d’un chien, LP Philips 6313 023 ;
- 1981, Moteur !, LP Philips 6313 156 ;
- 1982, À propos de…, LP Philips 6313 404 ;
- 1983, La gare de Troyes, LP Philips 812 139-1 ;
- 1984, Fou !, LP Trema/Arioles 310 182 ;
— je me suis arrêté là: à compléter donc…

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 02 Avr 2005 9:05

Pour la petite histoire, une des places du village de Saulnot (70), non loin d'ici :mdr: a été nommée "place Emile JACOTEY".

"Puisse cette ode rester à Emile, au plus grand maréchal ferrant
Puisse cette ode rester à Emile , au petit vieux de tous les temps"
alain70
 
  • offline

Message » 02 Avr 2005 14:38

Tant qu'à être dans les pays, autant prendre un wallon :wink:
Fichiers joints
Beaucarne2.jpg
Beaucarne2.jpg (145.13 Kio) Vu 347 fois
Beaucarne1.jpg
Beaucarne1.jpg (97.94 Kio) Vu 356 fois

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Les Communiqués colombophiles

Message » 04 Avr 2005 14:14

En 1975, Julos Beaucarne enregistrait le poignant Chandeleur septante cinq (LP RCA/Victor YBPL1.475), où il pleurait la mort de son amour:
«Ma Loulou est partie pour le pays de l’envers du décor, un homme lui a donné 9 coups de poignard dans sa peau douce»…
Encore aujourd’hui, il est difficile d’écouter ces chansons sans émotion (on reparlera peut-être de cet album un de ces jours). Ça se terminait toutefois sur une promesse:
«Tout est toujours à recommencer
Sur ma Pompéi ensevelie
J’installerai un nouveau pays»

Chose faite en 1976, avec le huitième album d’une série qui en compte une bonne trentaine (sans compter le reste: livres, films et objets insolites). Tout cela étant disponible aux éditions Louise-Hélène, basées à Tourinnes-la-Grosse…

Julos Beaucarne, Les Communiqués Colombophiles, 1976, LP RCA/Victor YBPL1.480

Ça ne commence plus «il était une fois», mais par un appel traditionnel au pigeon voyageur lancé par Fernand Frix depuis Tourinnes la Grosse (le repère où gîte le Julos, en Wallonie…). Le rythme alterne chansons et déclarations:

Face A
(Les Communiqués colombophiles - JB)
Entre toi et moi (JB)
(Moi mes chansons elles voyagent - JB)
Le baiser (JB)
(Lorsque nous étions réunis à table - texte de Félix Leclerc)
Voyez comme il est bon comme il est beau (JB)
(Aujourd’hui chaque mot d’amour - texte de Raoul Duguay)
Le pensionnat (JB)
(Périclès - JB)
Du temps de m’ grand-mère (chanson populaire wallonne d’Arthur Trigaux de Fayt les Manage)

Face B
(Il était une fois en pays de Famenne - JB)
En voyant naître cet enfant JB)
(Quinzaine du bon langage - JB)
Les intellectuels fatigués - JB)
Je me suis tu vous êtes venue (JB)
(Musique de la chanson: j’aimerais garder ma vie telle qu’elle est ainsi - Henry Bertrand)
Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant (Verlaine et JB)
(Ah si l’amour prenait racine - texte d’une chanson populaire du Kebek)
Le Moyen-Âge (JB)
(Léonid Plioutch - JB)
Moi je vis la vie à côté (Charles Cros - JB)
(La libération de l’homme et de la femme (Raoul Dugay, St Armand, Kebek, Comté Missiskoi)
Si la Garonne elle avait voulu (Gustave Nadaud - JB)


On se souviendra (avec stupeur) que le chevalier Julos Beaucarne, car il a été élevé à ce grade par le roi Albert II (les armoiries de Julos représentent une teepee post-industriel sur fond arc-en-ciel, des étoiles filantes et l’animal qui les coiffent est une libellule. Sa devise est «mon terroir c’est les galaxies»), qui est également Officier de l’Ordre des Arts et des lettres de la République française, a reçu Prix de la Pensée wallonne à Mons, en récompense d’un talent à la fois poétique et technique — car on sait qu’il est l’inventeur de la centrale électrique musculaire, mise au point pour un concert donné à Liège (les 105 spectateurs durent pédaler pour alimenter en électricité les projecteurs du spectacle).

C’est donc à un authentique génie belge que nous devons ces chansons!

Tout ce que vous désirez savoir sur Julos Beaucarne sans jamais avoir osé le demandé se trouve sur le site officiel du Julos de la wallonie intergalactique
http://www.julos.be

Les apprentis beaucarnologues pourraient commencer par trois doubles CD publiés par Baillemont Productions en 1989 (CD BPE 906, 907 & 908) : on y trouve tous les albums 33t de Julos de 67 à 81!

Bon, aller, «tout doux, je referme la porte…»

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 13 Avr 2005 22:55

On en veut encore! :mdr:
alain70
 
  • offline

Message » 14 Avr 2005 7:40

Cette après midi ou demain, j'en ajoute un — j'hésite encore un peu…

Bon.

Cela dit: suis-je donc le seul à apprécier la chanson de langue française de la "bonne époque"? À vos clavier et vos appareil numérique, forumeurs!

Car: il n'y a pas que des photos de pochettes à faire — il faut/on peut encore commenter les chansons, indiquer des réfénrences de CD (pour Dautin, il n'y a presque rien à ma connaissance) ou de repressage de 33t… Donc il reste beaucoup à faire.

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Pierre TISSERAND

Message » 14 Avr 2005 15:20

Encore un 33t de 1976:

1976 Poings et Pieds liés, LP RCA/Victor FPL10127
Fichiers joints
Tisserand 03.jpg
Avec les textes à l'intérieur
Tisserand 03.jpg (42.1 Kio) Vu 3646 fois
Tisserand02.jpg
le dos de l'album
Tisserand02.jpg (32.98 Kio) Vu 3644 fois
Tisserand01.jpg
Le gars Tisserand, avec ses bacchantes de compétition
Tisserand01.jpg (52.33 Kio) Vu 3643 fois

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Tisserand: Sauvé par le commissaire Moulin!

Message » 14 Avr 2005 15:21

Parmi les disques de Pierre Tisserand, le cinquième, intitulé Poings et pieds liés et sorti en 1976 — LP RCA/Victor FPL10127 — est sans doute mon préféré, avec À bout portant (1973) et Je (1977).
Évidemment, la carrière de Pierre Tisserand a commencé avant. Avec L’homme fossile sorti en 45t en 1966 (Barclay 70983), chanson écrite pour Serge Reggiani et interprétée sur le disque du grand Serge sorti chez Polydor (48901) — Face 1/Plage 2. Sur cet album de Reggiani, au dos, on voit la photo de Tisserand (en haut à droite) avec les cheveux courts — et aussi celle de Moustaki sans sa barbe!!!, à la ligne du dessous un peu vers la gauche…
Pierre Tisserand, un peu comme François Béranger ou Marie Paule Belle, a interrompu sa carrière durant de — très — trop — longues années. En 1983 (juste après Barbarie: titre annonçant le style des années qui suivent?), il sort un 45t où il chante Graffiti et Ce n’est qu’un au revoir Mesdames (Disques Delienne PT8331/Distribution Kuklos Corp.).
Non seulement il interrompt sa carrière (il a cautionné imprudemment l’entreprise d’un copain qui a fait faillite et voit tous ses droits d’auteurs saisis, mais, qui plus est, en 1993 il se retrouve presque à la rue, avec le RMI pour seul revenu (carrément!), à l’âge où nombreux sont ceux qui partent en retraite anticipée… C’est la télé qui le sauve de cette dérive: il écrit des scénario qui ne contribueront pas peu à le remettre à flot. Comme il le déclare lui-même, «écrire des m***des», ç’est «monstrueux, ignoble», mais ça «paye royalement». Il écrire même un Commissaire Moulin, qui le sauvera… Ce silence radio — ou plutôt phono —ne s’interrompra qu’en 2000, avec un CD d’anciennes chansons, et en 2003, avec un album de nouvelles chansons, Les Mammifères (Universal 3016785). Tisserand y a perdu ses bacchantes — mais non sa verve ni sa créativité.

Revenons à Poings et pieds liés:
Face A
Poings et pieds liés (paroles Pierre Tisserand – musique Roger Zanetti)
Beau, riche et célèbre (P.T.)
La bal au village (P.T.)
Je suis jaloux (P.T.)
C’est bien fait (P.T.)

Face B
Ravage (À Barjavel) (P.T.)
Les envahisseurs (P.T.)
Le mal du pays (P.T.)
La genèse (P.T.)
Aux aguets de toi (P.T.)
Virginité (paroles: Alain Tortra – musique: P.T.)
Rien à jeter ici — pas une scorie, pas une virgule en trop ni un bémol de moins.

La chanson d’amour y est déclinée sur les deux modes. Tendre — avec Poings et pieds liés:

«Poings et pieds liés
À l’hôtel de l’avenue
Je me suis livré
À une étrangère nue
Et voilà
Vivre auprès de toi
Même si parfois
Il y a
Des gnons et des heurts
Des cris et des pleurs
C’est surtout
Avant tout
Le goût
Du bonheur»

Tendre — ou cruel, avec Je m’en fous:
«Le plus curieux dans cette affaire
Le plus moche, le plus toquard
Oh ce n’est pas que tes affaires
Ne traînent plus dans mes placards
Bizarre mais ce n’est pas que
Tu sois partie emportant tout
Non le plus drôle eh bien c’est que
Je m’en fous»

À ne pas prendre au pied (lié) de la lettre, car la déclaration — dans ce 33t, Pierre Tisserand alterne les chansons et les déclarations — qui suit immédiatement cette chanson: «Tu t’en fous mais tu souffres? c’est bien fait» — dit la vérité de ce Ne me quitte pas à l’envers… (Dans le même genre, on ne peut d’ailleurs que conseiller le Je ne t’aime pas du trop rare Vincent Baguian…) C’est de l’amour, vache ou nostalgique:
«Dans un bordel du genre infâme
Où la bière était éventée
Je crois bien qu’j’ai perdu mon âme
En même temps qu’ma virginité
J’aurais préféré que ça s’passe
Dans les blés mûrs ou dans les fleurs
Avec une fille de mon âge
Qu’aurait peut-être eu un peu peur
Là sur mon cœur»
Mais toujours de l’amour, du vrai — ainsi, c’est la une seule reprise (du disque de 69) mais quelle reprise: Aux Aguets de toi.
Cela dit, il n’y a pas que l’amour dans la vie. Il y a aussi la veine de la drôlerie — «J’aurais aimé/ On peut rêver/ Avoir du charme/ Du charme slave/ qui rend esclave/ Toutes les femmes/ (…)Beau, riche et célèbre mon vieux/ Et puis mourir comme un héros/ Beau, riche et célèbre mon vieux/ On en rêve tous un peu» — et du balloche:
«Des flonflons étouffés des rir’s parfois canailles
Font soupirer les vieux et courir la volaille
Mais attir’nt la Lucie, la Dédée et la Berthe
Vers un grand bal en bois coiffé d’un’ bache verte
(…)
Et les bras des garçons s’enroul’ent autour des filles
Ils ont le visage rouge de tous les joyeux drilles
Qui préfèr’nt au tilleul un bon coup de vin vieux
Au bal comme dans la têt’ faut qu’ça tourn’ nom de Dieu».

Bref dans ce 33t, comme il est dit dans le refrain du morceau-titre: «c’est surtout avant tout le goût du bonheur»…

Sur 33t, on trouve:
1969, Aux aguets de toi, LP Barclay 80404
1973, À bout Portant, LP Sport/Sonopress ST69605
1975, Si l’on vivait comme autrefois, LP GT/Sonopresse GT36506
1976 Poings et Pieds liés, LP RCA/Victor FPL10127
1977, Je, LP RCA PL37061
1978, Le châle de soie, LP RCA PL 37165
1979, Douceur, LP RCA PL 37313
1982, Barbarie, LP Pathé EMI 2C068-72508
Un grand nombre des titres sortis en 45t se retrouvent sur le CD sorti en 2000 (Universal 157471) avec quelques-uns des titres clefs des huit 33t jamais ressortis à ma connaissance en CD.

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35185
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message