Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Pourtant que la chanson est belle: aimez-vous Jean Ferrat?

Message » 14 Mar 2007 10:46

Evidemment, pour ceux qui possèdent en 33t les coffrets sortis chez Temey — et ont aussi acquis les 33t sortis ensuite jusqu'en 1995, il peut sembler que l'intégrale sortie chez Temey:

http://www.jean-ferrat.com/temeybleu.html

soit d'une foncière inutilité…

Cela dit, c'est un très beau coffret à la fois complet et plein d'informations.

La question que je me pose, c'est si je ne vais pas lui ajouter dans mes rayonnages celle de chez Decca (qui reprend les versions Barclay d'avant Temey), et que je ne possède que partiellement.


Qu'en pensez-vous? Et que pensez-vous de Ferrat — car il n'y a pas que les questions d'érudition, dans la vie.

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35069
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Mar 2007 10:46

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Mar 2007 11:45

Bien que le bohomme soit trop "politisé" à mon gout, j'ai en mémoire de bien
belles mélodies :wink:

Christian.
chris
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11934
Inscription Forum: 27 Aoû 2004 20:56
  • offline

Message » 14 Mar 2007 11:53

Christian a écrit:Bien que le bohomme soit trop "politisé" à mon gout, j'ai en mémoire de bien
belles mélodies :wink:

Christian.


Ma foi…


Il n'a quand même pas fait que ça ni chanté que ça (loin de là). Mettons que ça soit «un joli nom camarade» — ou qu'on entende chanter Potemkine… Le bonhomme a payé le prix fort, dans les années 60-70, pour avoir chanté Nuit et brouillard — et l'engagement politique étant réel et authentique reste finalement respectable, me semble-t-il.

Restent Ma môme, C'est si peu dire que je t'aime, La femme est l'avenir de l'homme… etc…

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35069
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 14 Mar 2007 11:58

Vi, de mémoire :oops: seuls deux titres me reviennent :
que serais je sans toi & la montagne

C.
chris
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11934
Inscription Forum: 27 Aoû 2004 20:56
  • offline

Message » 14 Mar 2007 12:09

Christian a écrit:Vi, de mémoire :oops: seuls deux titres me reviennent :
que serais je sans toi & la montagne

C.


Normal: ce sont deux grands succès.

Pour étoffer un peu, il y a quelques poèmes d'Aragon mis en musique par Ferrat qui valent le détour:

Aimer à perdre la raison par exemple

Aimer à perdre la raison
Aimer à n'en savoir que dire
A n'avoir que toi d'horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

Ah c'est toujours toi que l'on blesse
C'est toujours ton miroir brisé
Mon pauvre bonheur, ma faiblesse
Toi qu'on insulte et qu'on délaisse
Dans toute chair martyrisée

Aimer à perdre la raison
Aimer à n'en savoir que dire
A n'avoir que toi d'horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison

La faim, la fatigue et le froid
Toutes les misères du monde
C'est par mon amour que j'y crois
En elle je porte ma croix
Et de leurs nuits ma nuit se fonde

Aimer à perdre la raison
Aimer à n'en savoir que dire
A n'avoir que toi d'horizon
Et ne connaître de saisons
Que par la douleur du partir
Aimer à perdre la raison


Oural ouralou:

C'est dans l'aube chère à Verlaine
Que tu courais notre domaine
Humant l'air des quatre saisons
Odeurs de thym et de bruyère
Sous tes pattes fraîches légères
S'élevaient comme une oraison
Berger des landes familières
Tu vivais digne et solitaire
Animal doué de raison
J'écris ce jour anniversaire
Où tu reposes sous la terre
A deux pas de notre maison

Hourrah oural ouralou
Oural ouralou

Hourrah oural ouralou
Oural ouralou

On voit souvent des souveraines
A la place des rois qui règnent
Rien qu'en posant leurs yeux dessus
Il faut se méfier du paraître
De nous deux qui était le maître
Nous ne l'avons jamais bien su
Tu vécus la vie parisienne
La nuit sur les quais de la Seine
Les music-halls et les tournées
Et cette vie qui fût la mienne
Il me semble que tu l'entraînes
A la semelle de tes souliers

Hourrah oural ouralou
Oural ouralou

Hourrah oural ouralou
Oural ouralou

Jour après jour il faut l'admettre
Voir ceux qu'on aime disparaître
C'est ce qui fait vieillir trop tôt
Au paradis des chiens peut-être
Ton long museau à la fenêtre
Tu nous accueilleras bientôt
Au triple galop caracole
Je vois tes pattes qui s'envolent
Chevauchant l'herbe et les nuées
Le vent siffle dans ton pelage
Vole vole mon loup sauvage
Comme au temps des vertes années

Hourrah oural ouralou
Oural ouralou

Hourrah oural ouralou
Oural ouralou


Qui à mon sens valent le détour —. Et même si "je ne suis pas bien sûr, comme chante-t-un certain, qu'elle soit l'avenir de l'homme", :wink:, quelques chansons d'amour, bien sûr.

Mais aussi quelques chansons tout court. Anti "mon dernier repas":

Au bout de mon âge

Au bout de mon âge
Qu'aurais-je trouvé
Vivre est un village
Où j'ai mal rêvé

Je me sens pareil
Au premier lourdeau
Qu'encore émerveille
Le chant des oiseaux
Les gens de ma sorte
Il en est beaucoup
Savent-ils qu'ils portent
Une pierre au cou

Au bout de mon âge
Qu'aurais-je trouvé
Vivre est un village
Où j'ai mal rêvé

Pour eux les miroirs
C'est le plus souvent
Sans même s'y voir
Qu'ils passent devant
Ils n'ont pas le sens
De ce qu'est leur vie
C'est une innocence
Que je leur envie

Au bout de mon âge
Qu'aurais-je trouvé
Vivre est un village
Où j'ai mal rêvé

Tant pour le plaisir
Que la poésie
Je croyais choisir
Et j'étais choisi
Je me croyais libre
Sur un fil d'acier
Quand tout équilibre
Vient du balancier

Au bout de mon âge
Qu'aurais-je trouvé
Vivre est un village
Où j'ai mal rêvé

Il m'a fallu naître
Et mourir s'en suit
J'étais fait pour n'être
Que ce que je suis
Une saison d'homme
Entre deux marées
Quelque chose comme
Un chant égaré

Au bout de mon âge
Qu'aurais-je trouvé
Vivre est un village
Où j'ai mal rêvé


et très libre — avec un sens du bonheur et de la légèreté d'exister que je trouve assez séduisant, même si j'ai plutôt tendance à croire, avec tonton Georges que, "mourir pour ces idées, c'est bien beau: mais lesquelles?":

L'amour est cerise

Rebelle et soumise
Paupières baissées
Quitte ta chemise
Belle fiancée
L'amour est cerise
Et le temps pressé
C'est partie remise
Pour aller danser

Autant qu'il nous semble
Raisonnable et fou
Nous irons ensemble
Au-delà de tout
Prête-moi ta bouche
Pour t'aimer un peu
Ouvre-moi ta couche
Pour l'amour de Dieu

Laisse-moi sans crainte
Venir à genoux
Goûter ton absinthe
Boire ton vin doux
O rires et plaintes
O mots insensés
La folle complainte
S'est vite élancée

Défions le monde
Et ses interdits
Ton plaisir inonde
Ma bouche ravie
Vertu ou licence
Par Dieu je m'en fous
Je perds ma semence
Dans ton sexe roux

O Pierrot de lune
O monts et merveilles
Voilà que ma plume
Tombe de sommeil
Et comme une louve
Aux enfants frileux
La nuit nous recouvre
De son manteau bleu

Rebelle et soumise
Paupières lassées
Remets ta chemise
Belle fiancée
L'amour est cerise
Et le temps passé
C'est partie remise
Pour aller danser


Inutile de dire donc, que c'est ce Ferrat là, le Ferrat simple et populaire de ma Môme, que je préfère. Un petit dernier pour la route, façon Chanson des Gueux à la Richepin:

On ne voit pas le temps passer

On se marie tôt à vingt ans
Et l'on n'attend pas des années
Pour faire trois ou quatre enfants
Qui vous occupent vos journées
Entre les courses la vaisselle
Entre ménage et déjeuner
Le monde peut battre de l'aile
On n'a pas le temps d'y penser

Faut-il pleurer, faut-il en rire
Fait-elle envie ou bien pitié
Je n'ai pas le cœur à le dire
On ne voit pas le temps passer

Une odeur de café qui fume
Et voilà tout son univers
Les enfants jouent, le mari fume
Les jours s'écoulent à l'envers
A peine voit-on ses enfants naître
Qu'il faut déjà les embrasser
Et l'on n'étend plus aux fenêtres
Qu'une jeunesse à repasser

Faut-il pleurer, faut-il en rire
Fait-elle envie ou bien pitié
Je n'ai pas le cœur à le dire
On ne voit pas le temps passer

Elle n'a vu dans les dimanches
Qu'un costume frais repassé
Quelques fleurs ou bien quelques branches
Décorant la salle à manger
Quand toute une vie se résume
En millions de pas dérisoires
Prise comme marteau et enclume
Entre une table et une armoire

Faut-il pleurer, faut-il en rire
Fait-elle envie ou bien pitié
Je n'ai pas le cœur à le dire
On ne voit pas le temps passer


Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35069
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 14 Mar 2007 12:10

Certaines de ses chansons les plus politiques dépassent à mon avis largement le cadre de la simple idéologie pour devenir de véritables actes de défiance rabelaisiens et universels !

On parle de vous sans cesse
De vos opinions
Vos voitures vos maîtresses
Vos clubs en renom
Vous avez pour vous la presse
La télévision
Vous vous dites la jeunesse
Pauvres petits c...
Vous vous dites la jeunesse
Pauvres petits cons

Fils de bourgeois ordinaires
Fils de Dieu sait qui
Vous mettez les pieds sur terre
Tout vous est acquis
Surtout le droit de vous taire
Pour parler au nom
De la jeunesse ouvrière
Pauvres petits c...
De la jeunesse ouvrière
Pauvres petits cons

Vos guitares vos idoles
Et vos James Bond
Je m'en contre-foutrai comme
De colin-tampon
Si celui-ci que l'on berne
N'prenait pour de bon
Vos vessies pour des lanternes
Pauvres petis c...
Vos vessies pour des lanternes
Pauvres petits cons

Quand le temps de vos colères
Quand vos contorsions
Ne seront plus qu'éphémères
Et vieilles illusions
Fils de bourgeois ordinaires
Pour qui nous savons
Vous voterez comme vos pères
Pauvres petits c...
Vous voterez comme vos pères
Pauvres petits cons

Je n'partirai pas en guerre
Contre vos moulins
Si à la prochaine guerre
Le fait est certain
Qui se f'ra casser la gueule
Pour vos opinions
C'est encore nous ma parole
Pauvres petits c...
C'est encore nous ma parole
Pauvres petits cons

Si votre papa fait mine
De couper les fonds
Si vos petites combines
Ne tournent plus rond
Si votre moi vous chagrine
Plus que de raison
Il y a des places en usine
Pauvres petits c...
Il y a des places en usine
Pauvres petits cons
adriaticoboy
 
Messages: 478
Inscription Forum: 26 Sep 2003 13:52
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 14 Mar 2007 12:24

adriaticoboy a écrit:Certaines de ses chansons les plus politiques dépassent à mon avis largement le cadre de la simple idéologie pour devenir de véritables actes de défiance rabelaisiens et universels !



Oui. Il y a aussi Le Bilan:

Ah ils nous en ont fait avaler des couleuvres
De Prague à Budapest de Sofia à Moscou
Les staliniens zélés qui mettaient tout en œuvre
Pour vous faire signer les aveux les plus fous.


Mais je continue quand même à préférer

Les belles étrangères:
Les belles étrangères
Qui vont aux corridas
Et qui se pâment d'aise
Devant la muleta
Les belles étrangères
Sous leur chapeau huppé
Ont le teint qui s'altère
A l'heure de l'épée

Allons, laissez-moi rire
On chasse on tue on mange
On taille dans le cuir
Des chaussures, on s'arrange
Et dans les abattoirs
Où l'on traîne les bœufs
La mort ne vaut guère mieux
Qu'aux arènes le soir

Les belles étrangères
Quand montent les clameurs
Se lèvent les premières
En se tenant le cœur
Les belles étrangères
Se jurent à jamais
De chasser Ordóñez
De leurs rêves secrets

Allons laissez-moi rire
Quand le toro s'avance
Ce n'est pas par plaisir
Que le torero danse
C'est que l'Espagne a trop
D'enfants pour les nourrir
Qu'il faut parfois choisir
La faim ou le toro

Les belles étrangères
Végétariennes ou pas
Quittent leur banc de pierre
Au milieu du combat
Quittent leur banc de pierre
Au milieu du combat


Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35069
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 14 Mar 2007 13:48

Il n'y a plus de chanteurs qui aient cette classe qu'avaient nos poètes ordinaires. Brassens, Brel, Ferrat, Ferré, Barbara jusqu'à Nougaro. Que dire aussi de Trénêt et Francis Lemarque voire Charles Aznavour ?

La chanson française était d'une richesse extraordinaire. Chacune était un petit film à elle seule qu'on pouvait écouter pour voyager sans bouger. Juste en pensée.

Aucune équivalence aujourd'hui. Il y a bien quelques compositeurs corrects, mais rien à voir au point de vue "qualitatif". L'ère de la facilité, du creux et du fric vite gagné est arrivée. :-?
tupeutla
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5364
Inscription Forum: 02 Oct 2000 2:00
Localisation: Meudon
  • offline

Message » 14 Mar 2007 21:06

tupeutla a écrit:Il n'y a plus de chanteurs qui aient cette classe qu'avaient nos poètes ordinaires. Brassens, Brel, Ferrat, Ferré, Barbara jusqu'à Nougaro. Que dire aussi de Trénêt et Francis Lemarque voire Charles Aznavour ?

La chanson française était d'une richesse extraordinaire. Chacune était un petit film à elle seule qu'on pouvait écouter pour voyager sans bouger. Juste en pensée.

Aucune équivalence aujourd'hui. Il y a bien quelques compositeurs corrects, mais rien à voir au point de vue "qualitatif". L'ère de la facilité, du creux et du fric vite gagné est arrivée. :-?


Je crains fort que tu sois dans le vrai... :roll:
PAT 94
 
Messages: 13034
Inscription Forum: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 14 Mar 2007 21:26

tupeutla a écrit:Il n'y a plus de chanteurs qui aient cette classe qu'avaient nos poètes ordinaires. Brassens, Brel, Ferrat, Ferré, Barbara jusqu'à Nougaro. Que dire aussi de Trénêt et Francis Lemarque voire Charles Aznavour ?

La chanson française était d'une richesse extraordinaire. Chacune était un petit film à elle seule qu'on pouvait écouter pour voyager sans bouger. Juste en pensée.

Aucune équivalence aujourd'hui. Il y a bien quelques compositeurs corrects, mais rien à voir au point de vue "qualitatif". L'ère de la facilité, du creux et du fric vite gagné est arrivée. :-?

Tu vas bien vite pour dire qu'il n'y a plus de chanteurs de cette classe. :o
Ce post tombe à pic, puisqu'après l'avoir contacté par mail, Michel Bühler m'a expédié aujourd'hui 2 CD, en direct de chez lui. Quel verbe! Quelle santé! :D
Il sera le 4 avril à 20h30 à l'Européen, ne le ratez pas!
Ecoutez aussi Henri Tachan et Allain Leprest, voilà des gens qui ont des choses à dire.
Bon, bien sur ils ne plaisent pas au pouvoir en place, quel qu'il soit. :wink:
LePoulpe
 
Messages: 138
Inscription Forum: 11 Juin 2002 21:49
Localisation: Hautes-Alpes
  • offline

Message » 14 Mar 2007 22:38

Image
Il revient à ma mémoire des souvenirs familiers,
je revois ma blouse noire lorsque j'étais écolier,
sur le chemin de l'école je chantais à pleine voix
des romances sans paroles vieilles chansons d'autrefois




Bénabar est un auteur interressant, Fred Blondin aussi (moins télé-politiquement correct)

C.
chris
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11934
Inscription Forum: 27 Aoû 2004 20:56
  • offline

Message » 15 Mar 2007 8:17

Tachan, je connais bien. Il est de l'époque des Brel et compagnie (68 piges).
tupeutla
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5364
Inscription Forum: 02 Oct 2000 2:00
Localisation: Meudon
  • offline

Message » 15 Mar 2007 8:36

tupeutla a écrit:Tachan, je connais bien. Il est de l'époque des Brel et compagnie (68 piges).


Arf! Le parti des petits lapins! :D Un grand celui-là!:

http://www.tachan.org/

Bon. Tu te mets pas au premier rang à son tour de chant — ou alors avec un parapluie! :lol:
Et puis il chante faux. Mais nom de Zeus que c'est bien! :wink:

Y'a une intégrale en 7 coffrets de 2 CD chez Naïve: à posséder impérativement.

La génération de Tachan, Ricet Barrier (qui en a sorti un il y a peu!), Tisserand — et quelques autres. C'est vrai que j'aime beaucoup.

Cela dit, vous êtes peut-être un peu durs avec les nouveaux venus. Bon — quelqu'un comme Vincent Baguian (qui certes se fait rare), Juliette (Nourredine), ou même Pascal Parisot. C'est pas mal ce qu'ils font quand même, non?

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35069
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 15 Mar 2007 9:54

Pas mal, c'est ce que j'ai dit. Mais sans la force des auteurs précités.

A croire que bouffer de la vache enragée fait croître mieux les talents.
tupeutla
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5364
Inscription Forum: 02 Oct 2000 2:00
Localisation: Meudon
  • offline

Message » 15 Mar 2007 12:34

tupeutla a écrit:Pas mal, c'est ce que j'ai dit. Mais sans la force des auteurs précités.

A croire que bouffer de la vache enragée fait croître mieux les talents.


Pour Vincent Baguian, "pas mal" était dans mon idée un euphémisme.

Je trouve que ça rejoint directement la qualiuté d'un Yvan Dautin:

J'irai voir l'Pape à Noël
Et tu descendras du ciel
J'irai voir l'Pape à Noël
Rome c'est pas loin
J'prendrai tous les chemins
Qui mènent au pape à Noël


Il a un réel talent — et je pense qu'il bouffe de la vache enragée (c'est Zazzie qui le fait tourner en première partie, non?).
De même Juliette — même si son écriture est peut-être parfois un peu trop "recherchée" ou compliquée pour passer en chanson, il y a un véritable travail poétique.

En un autre sens, cela indique que nous ne sommes pas, ou plus, dans une époque d'engagement ni de déclaration textuelle — en tout cas par le biais de la chansons de forme classique.

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35069
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message