Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Recherche oeuvres grandes orgues

Message » 05 Juin 2002 12:19

Bonjour,

Quels suggestions auriez-vous à me faire pour écouter les meilleurs disques d'orgues d'église ?

merci
exrty
 
Messages: 414
Inscription Forum: 08 Fév 2002 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Juin 2002 12:19

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Juin 2002 12:36

à mon avis, le plus facile pour commencer c'est de prendre les toccatas et fugues de Bach par André Isoir ou Marie-Claire Alain ou Ton Koopman.

à +

Jérôme
claram
 
Messages: 3117
Inscription Forum: 01 Mar 2002 2:00
Localisation: du NEUF CINQ
  • offline

Message » 05 Juin 2002 14:24

Tu peux aussi essayer les sonates en trio de Bach, interprété par Marie-Claire Alain par exemple (c'est la seule version que je connaisse et c'est une excellent version, selon moi).
Ajari
 
Messages: 159
Inscription Forum: 09 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 05 Juin 2002 18:17

Bonjour,
Il y a aussi la version Michel Chapuis, que je trouve très belle et bien enregistrée (CD Auvidis Valois - volume 1).
avoines
 
Messages: 36
Inscription Forum: 13 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 06 Juin 2002 9:14

Je te recommande également les oeuvres de Buxtehude, sans doute plus "difficiles" d'accès que Bach, mais néanmoins très intéressantes.
Groquik
 
Messages: 517
Inscription Forum: 08 Aoû 2001 2:00
Localisation: la campagne Picarde...
  • offline

Message » 08 Juin 2002 9:46

Je viens de me mettre à César Franck, et je recommande chaudement ses oeuvres pour orgues.

(Heuh!?!?, au fait dans l'expression "oeuvre pour org...", on écrit orguE ou orguES ??? :( )

Le plus facile, pour commencer, ce sont ses trois chorals, et particulièrement le très impressionnant troisième choral. Isoir (Calioppe) me semble aussi un très bon choix pour commencer (en tout cas, c'est l'un des meilleurs que j'ai écouté dans le 3e choral).

Autrement, je ne peux m'empêcher de citer le concerto pour orgue, timbales, et orchestre à cordes de Poulenc, oeuvre magnifique, tant exaltante que mystique.

Isoir, avec l'orchestre national de Picardie sous la direction de Colomer, édité par Assai, est au-dessus de tout le monde. C'est le seul organiste qui semble prendre au sérieux sa partie soliste dans une oeuvre certes réputée facile (car écrite par Poulenc à l'intention d'une dédicataire qui n'avait pas de grands moyens techniques).

Il bénéficie aussi de la meilleur prise de son que j'ai entendue pour cette oeuvre.
Dernière édition par Scytales le 12 Oct 2003 21:23, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10914
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 12 Juin 2002 17:01

on dit "les grandes orgues", donc "oeuvre pour orgues", non ?
Kador
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3579
Inscription Forum: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: 31 cassoulpif
  • offline

Message » 12 Juin 2002 17:43

Depuis le XVIIIe siècle "orgue" au masculin est synonyme d'"orgues" au féminin pluriel. (délice, amour et orgue...)

On dit donc indifféremment l'orgue ou les orgues de l'église ou du temple de Tartemuche-sur-citrouille.

Reste une petite nuance : quand on décrit l'instrument d'un lieu donné suivre la règle ci-dessus, en revanche quand on parle de l'instrument "générique" c'est toujours au masculin...

Ce qui donne, si l'on veut être pédant : l'oeuvre pour orgue de Franck a été composée majoritairement pour les grandes orgues de Sainte-Clotilde...

Alain :wink:
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 22 Juin 2002 18:24

Salut

En tout cas je vous déconseille la Toccata par Helmut Walcha(Deutshe grammophon), l'intéprétation est "terne", sans vie, aucune émotion...
Alain, quel est ta référence "ultime" pour la Tocatta ?

a+
Rémy
Rémy_B
 
Messages: 5143
Inscription Forum: 24 Mai 2001 2:00
Localisation: mons belgique
  • offline

Message » 02 Sep 2002 10:32

Je viens de découvrir un véritable disque de démo en orgue!

Il s'agit d'un volume consacré à la musique française du XVIe et du début du XVIIIe: Kyrie, Gloria, Sanctus, Offertoire, Elévation et Agnus Dei de François Couperin, Offertoire de Jean-François Dandrieu, et Suite du premier et du deuxième ton de Louis Nicolas Clérambault.

Ces oeuvres sont jouées sur l'orgue Silbermann de l'abbaye d'Ebersmunter par Claude Schnitzler. L'enregistrement est de juin 2000: il s'agit donc de l'orgue dans son état restauré.

L'interprétation est très bonne, vraiment, le caractère lumineux de la musique sacrée française est magnifiquement bien servie. On pourrait aimer, ça et là, un peu plus de raffinement dans les attaques (si! si!, on peut varier les attaques d'un orgue!) et l'articulation, de distinction dans les phrasés, mais on goûte avec délectation cette promenade pleine de surprise.

L'orgue est magnifique, de timbres comme de buffet. La vrai vedette du disque c'est lui. Le plus beau André Silbermann que je connaisse pour le moment. C'est un orgue baroque, avec tout ce que cela signifie de fruité des registres et de sonorités franches et expressives. Celui-là a un caractère altier et fort. A découvrir pour ceux qui ne connaissent pas les Silbermann.

Et puis, surtout, l'enregistrement est parfait. N'ayons pas peur des mots. J'ai eu la chance de pouvoir écouter cet orgue sous les coutures les plus favorables en "private cession", avec un de mes amis au clavier. Je le connais donc relativement bien. Je vous garantis à 100% la fidélité du disque à l'instrument vivant dans son acoustique naturelle. Tout y est: couleurs des registres, caractère du vent, présence de la mécanique; puissance sonore, réverbération de la nef impeccablement enregistrée (orgue semblant, je dirais, à 6/8 mètres). La pédale de grave est présente dans toute sa plénitude, avec une lisibilité parfaite des tuyeaux. Impossible de dire que cet enregistrement "coupe les pieds de l'instrument". On aimerais avoir des enregistrements de grandes orgues d'un telle qualité chez des éditeurs plus prestigeux!


La référence: Couperin, Dandrieu, Clérambault à l'orgue Silbermann restauré d'Ebersmunter, Claude Schniztler, un disque Pamina SPM 523 374 CD, collection "Orgues historiques d'Alsace", Editions Sonores SPM.

Où le trouver? Malheureusement, je ne connais pas la distribution de ce label. A tout hasard, je vous donne les coordonnées de l'éditeur:

Disques Pamina. Editions Sonores SPM. 67152 Erstein Cedex Boîte Postale 86
EdiSonSpm@aol.com
Dernière édition par Scytales le 12 Oct 2003 21:26, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10914
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 02 Sep 2002 10:40

Scytales,

suite à tes commentaire sur le Concerto pour orgue de Poulence j'ai acheté samedi dernier la version Isoir-Colomer chez Assai....

je pensais avoir déjà l'oeuvre dans un coffert EMI qui comprend l'oeuvre orechestrale de Poulenc, mais je me suis aperçu que je n'avais que le concerto champêtre et celui évidemment pour deux pianos, donc pas de doublons....

très bonne version en effet que celle d'Isoir et Colomer, également dans la Sinfonietta et la troisième oeuvre dont je ne me souviens plus le nom. En fait je me suis aperçu que certains des mouvements du Concerto pour orgue étaient assez connus....

en revanche, un petit bémol quant à la prise de son qui manque un poil de finesse, notamment sur l'orgue. L'orchestre a des timbres assez cohérents, mais l'orgue est un peu 'gras' dans le medium. C'est vrai que des bonnes prises d'orgue, ça court pas les rues : soit on a une prise de son genre hall de gare, soit c'est pris de tellement près, que ça casse les oreilles.....

mais c'est une belle version, dynamique et chantante. Je ne sais pas à quel moment Poulenc a écrit ce concerto, mais certains passages font furieusement epnser aux Dialogues des Carmélites...
Invité
 
Messages: 1455
Inscription Forum: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 02 Sep 2002 11:20

mais c'est une belle version, dynamique et chantante. Je ne sais pas à quel moment Poulenc a écrit ce concerto, mais certains passages font furieusement epnser aux Dialogues des Carmélites...

de mémoire dans les mêmes eaux... mais Poulenc est le roi de l'auto-citation et le pilleur le plus amusant de l'histoire de la musique...

Alain :wink:
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 02 Sep 2002 16:33

BrunoLev a écrit:
en revanche, un petit bémol quant à la prise de son qui manque un poil de finesse, notamment sur l'orgue. L'orchestre a des timbres assez cohérents, mais l'orgue est un peu 'gras' dans le medium. C'est vrai que des bonnes prises d'orgue, ça court pas les rues : soit on a une prise de son genre hall de gare, soit c'est pris de tellement près, que ça casse les oreilles.....


Le problème avec ce genre d'oeuvre est d'arriver à équilibrer l'orgue et l'orchestre...

Mais on peut déjà s'estimer heureux que, sur le disque Assai, ils aient été enregistrés au même moment et au même endroit!
Dernière édition par Scytales le 12 Oct 2003 21:28, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10914
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 03 Sep 2002 9:55

ouais, c'est pas comme Karajan pour la 3è de Saint-Saens. Je crois que c'est Cochereau sur les orgues de Notre-Dame. Chacun dans son coin et on mixe le tout. Ceci dit ça ne s'entend pas le moins du monde, heureusement et connaissant le soin méticuleux qu'apportait HVK à ses enregistrements, le contraire aurait été étonnant !!!!
Invité
 
Messages: 1455
Inscription Forum: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 22 Oct 2002 0:17

Vous avez oublié des compositeurs comme vierne (6 symphonies, 24 pièces de fantaisie, 24 pièces en style libre, etc... mon préféré en fait ! :D ), dupré, messiaen, langlais, tounemire (l'intégrale de delvallée est superbe !!! 8) ), alain (le frère de marie claire), etc...
Antony
 
Messages: 389
Inscription Forum: 14 Oct 2002 18:05
Localisation: Beauvais (Oise)
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message